Arrosoirs & sécateurs

La magie des couleurs

La couleur dominante du jardin est le vert et tout le reste n’est qu’une question d’ornement assez secondaire” (Robert Dash, peintre américain et jardinier)

Et pourtant... Au moment de mettre en place une plante, si tout bon jardinier tient compte des caractéristiques de la plante (hauteur, port...) et de ses exigences (exposition, sol...), bien souvent, il ne prend pas assez en considération les problèmes d’associations de couleurs. Il est vrai qu’au moment de la plantation, les plantes ne sont pas, en général, en fleur.
Dans le domaine des couleurs, et en particulier, pour ce qui est de leurs associations, il n’existe pas de règle. Telle association paraîtra pour certains romantique à souhait, pour d’autres trop fade et sans caractère. Question de sensibilité.
Le charme d’un jardin dépend pour une grande part de ses couleurs et de la façon dont on les a associées. Cela mérite donc que l’on consacre quelques pages à ce thème.

LE CERCLE CHROMATIQUE


Sur ce cercle chromatique simplifié à l’extrême, apparaissent :
- les couleurs PRIMAIRES : rouge, jaune, bleu,
- les couleurs SECONDAIRES : vert (jaune + bleu), orange (rouge + jaune), violet (rouge + bleu).
Il existe une infinité d’autres coloris formés d’associations des couleurs primaires et secondaires (rose, brun...)
Le blanc, le gris et le noir sont des couleurs neutres qui n’apparaissent pas dans le cercle chromatique.

Couleurs COMPLÉMENTAIRES = deux couleurs diamétralement opposées sur le cercle.
Rouge et vert / jaune et violet / bleu et orange
La complémentaire d’une couleur secondaire (orange) est la couleur primaire n’entrant pas dans sa composition (bleu).
Couleurs complémentaires = contrastes violents (orange et bleu).

Couleurs voisines = HARMONIE = apaise (bleu et violet).

Couleurs opposées = CONTRASTE = stimule (bleu et jaune).

QUELQUES PRINCIPES DE BASE à ne pas oublier

- Placées à la même distance, une teinte froide paraît plus lointaine qu’une teinte chaude :
->placez les teintes froides à l’arrière (impression d’espace).

- Pour neutraliser une teinte chaude,
->une teinte froide doit être placée en plus grande quantité.

- Le gris n’altère pas les couleurs qui l’accompagnent.

- Créer un jardin, c’est tenir compte de nombreux facteurs et particulièrement de la luminosité et du climat :

- Climat chaud et ensoleillé = teintes chaudes (les teintes douces, écrasées par le soleil, peuvent paraître fades.

- Climat tempéré et couvert = teintes douces et harmonie pastel.

- L’œil est attiré par les coloris clairs ( ne pas en abuser dans un jardin que l’on veut reposant).

La magie des couleurs

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic