Arrosoirs & sécateurs

Le jardin La Boulaye à Belle-île-en-mer

Samedi 12 juin 2021


C’est en 1993 que Rodolphe et Véronique de la Boulaye créent un jardin dans un vallon abandonné de la côte sauvage de Belle-île en mer. Le terrain de 6 hectares était envahi de ronces et la végétation sauvage rendait impénétrable le vallon autrefois cultivé.

JPEG - 65.7 ko
Une vue sur une partie du vallon


Les abords de la maison sont aménagés puis, petit à petit, le vallon est défriché. L’eau est très présente. Ainsi, des ruisseaux sont réaménagés, des drainages sont effectués, 4 étangs sont creusés ainsi que des cascades. Un lavoir a même été retrouvé.


D’anciens murets de pierre sont découverts et délimitent aujourd’hui des chambres dans le jardin. Les arbres présents sur le terrain (chênes, peupliers, cyprès…) sont dégagés et mis en valeur. D’autres arbres sont plantés, notamment pour servir de brise-vent. Quand on descend dans le vallon, genêts, ajoncs et prunelliers sont partout présents. Si une partie a été supprimée, une autre a été taillée et des chemins ont été créés permettant de circuler entre ces végétaux.

Aujourd’hui, après la disparition de son mari, Véronique de la Boulaye s’occupe seule de son jardin.

JPEG - 62.4 ko
L’œuf de pierre réalisé en 1999 par un artiste de Belle-île
Certains y voient plutôt une pomme de pin ! Une idée de Rodolphe de la Boulaye.


Quand on arrive dans le jardin, on découvre à l’arrière de la maison un superbe escalier circulaire en pierres où des Erigerons karvinskianus ont élu domicile. En haut de cet escalier, une large allée bordée de bruyères mène à la statue de la « Grande coquette » qui tourne au gré des vents.


Des Hydrangeas sont plantés le long de la maison (dont les abords ont été plantés par l’entreprise de Michel Damblant) et devant celle-ci on découvre un superbe petit jardin d’aromatiques, de santoline, de cônes de laurier et de roses anglaises.

JPEG - 60.6 ko
Le vallon vu de la maison


Et le groupe part pour une longue promenade dans le vallon. A cette époque de l’année (mi-juin), l’eau manque dans les ruisseaux et les floraisons sont assez peu nombreuses mais peu importe.

En 2011, le jardin reçoit le prix « Jardin Coup de Coeur » par l’association des journalistes du jardin et de l’horticulture.

Jardin La Boulaye
Véronique de la Boulaye
Le Grand Cosquet, 56360 Locmaria
Belle-Ile-en-mer
Visite sur rendez-vous :
Tél. 02 97 31 76 09
rev2val@club-internet.fr

Le jardin La Boulaye à Belle-île-en-mer

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Contacter le webmestre

Contacter le webmaster