Arrosoirs & sécateurs

Le jardin des vieilles vignes en Franche-Comté

Jeudi 19 juillet 2012

C’est en compagnie de membres du forum du site que nous visitons le jardin de Simone, également membre du forum.

Pour présenter ce superbe jardin, le mieux est certainement de laisser parler Simone :

« La passion du jardinage "m’habite" depuis toujours !
Nous avons posé nos valises, en 1977, dans ce petit village de Haute-Saône (nous arrivions de Lyon). Changement radical, et là, ma passion a vraiment pris tout son sens.
Le jardin des vieilles vignes a commencé à ce moment là, avec des végétaux courants tout d’abord et beaucoup d’erreurs ; mais la rage de planter était toujours présente !!
Vie familiale et professionnelle obligent, je ne pouvais pas y consacrer tout mon temps
Puis, les enfants ont quitté le nid et depuis...
Le jardin des vieilles vignes est assez grand, environ 5 000 m2, et en constante évolution mais vous le savez bien, un jardin n’est jamais "terminé".
J’aime les arbres et les arbustes sortant de l’ordinaire, courir les foires aux plantes, découvrir des plantes que je ne connais pas, rencontrer des jardiniers, des pépiniéristes, visiter des jardins...
Bon, vous l’aurez compris, ma vie tourne autour des jardins !!!
En 2006, j’ai ouvert mon jardin (poussée par une amie) au profit de l’association "jardins et santé".
En 2010 le label "jardin remarquable" est "tombé’" sans que je demande quoi que ce soit ! Que de belles rencontres dans ma vie grâce, notamment, aux jardins. »

Tout est dit… ou presque !
La visite est une longue (et enrichissante) promenade entre des massifs plantés d’Hydrangeas, de rosiers, de vivaces, de graminées, d’arbres et arbustes remarquables. Personnellement, j’ai rarement visité un jardin autant planté d’essences rares. Vous connaissez le x Sinocalycanthus raulstonii ‘Hartlage Wide’ ? le Broussonetia papyrifera ? le Cornus alternifolia ‘Golden Shadow’ ? ou l’Euonymus cornutus var. quinquecornutus ? Des noms barbares pour les allergiques aux noms latins des plantes mais qui cachent des merveilles. Mais attention, Simone n’a pas été touchée par la « collectionnite aigüe », elle aime simplement dénicher des plantes rares adaptées à son jardin soumis au rude climat Franc-Comtois et qu’elle sait mettre en valeur.
Il faut encore ajouter, et ce n’est pas la moindre des choses, l’intérêt tout particulier qu’elle porte aux parfums et aux écorces remarquables.
Avec ses superbes feuillages, nul doute que le jardin doit être une merveille à l’automne, c’est-à dire fin octobre-début novembre.
Simone est une vraie passionnée de jardins et visiter « les vieilles vignes » en sa compagnie est un pur régal. Vous l’aurez compris, l’accueil est aussi chaleureux que le jardin est harmonieux.

Le jardin des vieilles vignes

Simone et Jean-Claude Rivaton

7, rue du château-neuf

70140, Valay

sjcrivaton@aliceadsl.fr

Alain, juillet 2012

Le jardin des vieilles vignes en Franche-Comté

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic