Arrosoirs & sécateurs

Le jardin médiéval : le verger

JPEG - 26.5 ko
Le verger
du prieuré Notre-Dame d’Orsan


Dans son capitulaire De Villis, Charlemagne mentionne déjà treize véritables fruitiers auxquels s’ajoutent deux autres espèces ligneuses : le Laurier et le Pin. Ces treize arbres sont les suivants :
- le Pommier,
- le Poirier,
- le Prunier,
- le Sorbier,
- le Néflier,
- le Châtaignier,
- le Pêcher,
- le Cognassier,
- le Noisetier,
- l’Amandier,
- le Mûrier noir,
- le Cerisier,
- le Noyer.

D’autres espèces comestibles sont également cultivées :
- l’Alisier (Sorbier),
- le Cornouiller mâle,
- le Sureau rouge,
- le Figuier,
- l’Olivier.

Le Cornouiller mâle, son fruit la cornouille ou cornille, est excellent en confiture.
Enfin de nombreux fruits sauvages sont cueillis, comme les Fraises et les Myrtilles.
Beaucoup de ces arbres sont plantés à des fins médicinales car les fruits sont âpres et l’habitude de les consommer ne viendra qu’à la suite de leur amélioration.

JPEG - 31.2 ko
Des poires en bouteille
au prieuré Notre-Dame d’Orsan

Les plantes et les boissons

L’eau est la principale boisson. L’eau de vie est réservée à des usages médicinaux. Par contre, les boissons alcoolisées obtenues par fermentation sont multiples comme le cidre, l’hydromel, la cervoise et le vin.
- la cervoise est obtenue à partir de grains maltés d’Orge ou d’Épeautre.
Une plante est liée à la cervoise c’est le Houblon.
- la Vigne.

France Munier
SHPA
28 mars 2009

Le jardin médiéval : le verger

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic