Arrosoirs & sécateurs

Le noir au jardin.


Le noir est associé, dans nos cultures occidentales, à la mort, la tristesse, le drame, le mystère… bien qu’il ne manque pas d’élégance. C’est pourquoi la couleur noire au jardin peut être séduisante pour certains et dérangeante pour d’autres.
Alors créer un jardin noir relève d’un caprice du jardinier, d’un effet de style ou d’un besoin de se distinguer ? Peut-être mais… il faut oser ! Alors pourquoi pas ?

JPEG - 31.9 ko
Fagus sylvatica ’Purpurea’
au feuillage presque noir

Le noir au jardin

La couleur noire…
- n’existe pas ! Dans la palette des couleurs du monde végétal, il faut savoir que…

le vrai noir n’existe pas !

Pour faire simple, on dira qu’il s’agit d’un pourpre très sombre qui peut tirer sur le rouge ou sur le bleu…
- passe inaperçue. Aussi est-il important de placer les feuillages et les fleurs noires près des lieux de passage. Pour un jardin monochrome, il est essentiel qu’il soit assez petit, un peu confiné, de façon que les plantes soient proches.
- fixe la lumière et absorbe la chaleur : c’est pourquoi certaines fleurs sombres grillent très vite au soleil.
- n’attire pas les abeilles.
- varie avec la lumière : un feuillage ou une fleur, que l’on dit noir, paraîtra effectivement noir à mi-ombre ou à l’ombre, mais un excès de soleil lui donnera des tons rougeâtre (vers le rouge) ou violet (vers le bleu). C’est le cas de la tulipe ‘Queen of the night’. La plante que l’on peut considérer comme ayant un feuillage le plus proche du noir est celui de l’Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’.
Il faut toutefois savoir qu’avec le soleil, en général, les feuillages pourpres sont plus foncés. Certains verdissent même à mi-ombre.

JPEG - 40.3 ko
Ophiopogon planiscapus ’Nigrescens’


Comment le mettre en valeur ?
Un jardin noir ne comprenant que des plantes à feuillage sombre risque d’être terne et triste voire morbide pour certains. On a donc intérêt à ajouter quelques touches de feuillages d’une autre couleur qui réveille l’ensemble.

Mais laquelle ?

C’est vrai que le noir se marie bien avec quasiment toutes les couleurs, mais personnellement je pense que ces touches doivent être surtout apportées par des feuillages si possible persistants afin que le décor reste permanent, c’est-à-dire principalement l’hiver, une saison qui manque un peu de couleurs. S’il ne reste que du noir…
On pourra donc l’associer au rouge (contraste violent), au bleu (ensemble tristounet ?), au blanc (contraste violent)…
Personnellement, je préfère le gris (ou feuillages argentés), le jaune (seulement s’il est doux), le vert anis (des fleurs vertes ?) ou le rose pâle.

JPEG - 22.8 ko
Cryptotaenia japonica ’Atropurpurea’
Le feuillage est plus bronze ou pourpre que noir, mais il a sa place dans un jardin "noir"

Des « accessoires » noirs pour compléter le décor.
Il est possible d’ajouter des éléments de décoration noirs :
- palissades, tuteurs… peints en noir
- pots noirs
- plaques de schiste noir
Etc.
Si l’on veut réaliser une allée, elle pourra être faite à partir de débris d’ardoises. On peut même aller jusqu’à recouvrir les plates-bandes d’ardoises cassées.

Des ustensiles en zinc (lessiveuse, arrosoir, grillage…) seront du plus bel effet.

JPEG - 36.3 ko
Des cloches faites avec du grillage à poules

Alain le 16 juin 2012

A lire
Les jardins monochromes
Des arbustes pour jardin noir
Des vivaces et annuelles pour jardin "noir"
Des fleurs que l’on dit noires
Réalisation d’un jardin "noir"

Le noir au jardin.

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic