Arrosoirs & sécateurs

Les Artémises (armoises)

JPEG - 26.5 ko
Une potée avec l’artémise ’Little Mice’
un sedum et une stipa tenuifolia.


Nom latin : ARTEMISIA
Nom commun : Artémises ou armoises
Famille : Composées (astéracées)

Répandues dans l’hémisphère nord, les armoises sont des plantes annuelles ou vivaces, herbacées ou des sous-arbrisseaux qui se cultivent pour leur feuillage.
Le plus souvent aromatique, il a de multiples aspects : très découpé, large, fin, lobé, rigide ou très souple, parfois duveteux ; les couleurs varient du vert tendre au gris-argent (presque blanc),du vert foncé au vert glauque mais le gris est la couleur la plus courante.
Leurs fleurs en capitules sont petites et peu décoratives, on les recueille pour leurs propriétés médicinales.
Il y a quelques décennies, les armoises étaient considérées comme des mauvaises herbes ou des « herbes à pharmacie ». Les jardiniers anglais, séduits par la beauté de leur feuillage, les ont introduites dans leurs plates-bandes. Depuis plusieurs années, elles ont traversé la Manche et il est facile d’en dénicher dans les pépinières et les jardineries de la région.

CULTURE


Sol et Exposition :

Plante de soleil, l’armoise se contente d’un sol relativement pauvre, léger, drainé et sec, plutôt calcaire, certaines armoises s’adaptent à un sol humide et argileux. Des conditions de culture extrêmes accentuent leur couleur argentée et favorisent un port compact.
A la plantation, mettre un peu de gravier au fond du trou. Cependant, des espèces comme A.absinthium, A.vulgaris et leurs hybrides sont capables de s’adapter à un sol compact et à une ombre légère.
Artemisia lactiflora ne pousse qu’en terrain humide et un peu ombragé.
Multiplication :

- Diviser les touffes au printemps en mars-avril, pour les herbacées.

- Bouturer, dès juin, dans un mélange sableux, les extrémités de tiges non fleuries ou pour les ligneuses, faire des « boutures à talon ». Mettre les boutures à l’ombre.
- Faire des semis au printemps.
NB : La durée de vie des armoises arborescentes est de 4 à 5 ans.

Ennemis et maladies :

- En été, des pucerons noirs se développent surtout sur les armoises arborescentes :A. absinthium ,A.’Powis Castle’ et leurs cultivars.
- Par temps sec, l’oidium apparaît sur A. lactiflora ,A. pontica, A. absinthium, A. ’Powis Castle’... mais, son développement n’est pas très important.
Traiter vos armoises en même temps que vos rosiers.
Entretien :

TAILLER POUR OBTENIR UN PORT COMPACT

- Au printemps :
-Tailler les herbacées quand elles sortent de terre pour qu’elles se ramifient.
-Quand les bourgeons des arborescentes apparaissent sur la souche, tailler à quelques centimètres du sol. Ces armoises font beaucoup de bois, sans une taille printanière très sévère, elles n’auront pas belle allure.

- En été :
-Supprimer les fleurs dès qu’elles apparaissent. Encombrantes et sans intérêt, elles enlaidissent la plante.
-Retailler-les au cours de l’été pour conserver un port compact, elles redonneront de nouvelles pousses

- En fin d’automne - début d’hiver :
-raser les tiges des armoises caduques
-tailler légèrement les arbustives.

ASSOCIATION


Le feuillage argenté des armoises sert d’écrin aux fleurs de couleur vive, pastel ou sombre :
- Voici 3 associations, sans soucis, que l’on retrouvera chaque année :

  • A.arborescens ‘Powis Castle’avec Clematis viticella’Mme Julia Correvon’pourpre,
  • A.arborescens ‘Powis Castle’ avec Sedum spectabile ‘Automn Joyce’rose vif,
  • A. ludoviciana ‘Valerie Finnis’ avec des pivoines.

- Au pied des rosiers, toutes les armoises seront du meilleur effet.

- En bordure d’allée, mettre des armoises couvre-sol comme A stelleriana ‘Boughton Silver’

- En pot, A.schmidtiana ‘Nana’ mettra en valeur tout l’été la floraison des Bidens et Diascias .

JPEG - 28.8 ko
Oenothère speciosa ’Alba’
entre artemisia ’Powis Castle’ (à gauche) et artemisia ludoviciane ’Valérie Finnis’

DESCRIPTION DE QUELQUES ARMOISES


Les armoises décrites sont rustiques à condition, pour la plupart, d’avoir un bon drainage.

- Les Génépis : Artemisia glacialis, Mutellina(ou laxa), Villarsii(ou petrosa), spicata(ou Genepi,) ont pour noms populaires génépis. Naines et argentées, elles forment des gazons ou coussinets sur des éboulis calcaires ou schisteux, entre 1500 et 3000m d’altitude, dans les Alpes et les Pyrénées.Les montagnards l’utilisent en infusions comme remède souverain contre « les coups de froid ».

- Artemisia pontica : armoise à feuillage caduc, gris-vert, très finement découpé,30cm de haut, port érigé ; elle est envahissante quand le sol lui convient .A utiliser dans les potées.

- Artemisia dracunculus = Estragon. On en cultive plusieurs formes : celle de nos régions et celle de Russie plus claire et moins parfumée. Peu résistante à la sécheresse, elle n’aime pas l’eau stagnante en hiver ni les sols pauvres et calcaires. Sa durée de vie est de 2 à 3 ans. Elle disparaît l’hiver.

- Artemisia Absinthium : armoise arborescente, haute de 80 cm à 1 m, semi-persistante. Le feuillage, vert-grisâtre, très découpé, légèrement duveteux, est d’autant plus aromatique que l’exposition est ensoleillée. -Artemisia ‘Canescens’ : armoise caduque, haute de 50 cm, feuilles très fines, frisottées, presque blanches .Une taille appropriée peut former des boules compactes originales.

- Artemisia lactiflora :armoise d’origine chinoise à grand développement (1m50) .Elle préfère les terrains frais et un peu ombragés. Les feuilles à bord découpé forme une belle boule vert foncé en hiver. En été, ses hampes florales blanches, bien dressées, sont très décoratives. On l’appelle communément : armoise fleur de lait.
Vous trouverez ci-dessous la description des armoises disponibles chez :
Philippe Le Goff, Le Clos D’Armoise - Moustoir Lorho 56450 THEIX - http://www.leclosdarmoise.com - 06.80.96.14.68 - 02.97.43.62.55


A. arborescens ’Powis Castle’
Arbuste à feuillage persistant. Hauteur 100 cm. Culture en terre ordinaire même pauvre et sèche. Pour climat tempéré. Association idéale avec sedum ’Autumn Joy’, origan calaminthe, campanules, anthemis ’Susanna Mitchel’ et bien sûr clématites (bleue, rouge, blanche... peu importe)


A. arborescens ’Little Mice’
Le petit frère de ’Powis Castle’ mais de 30 cm maxi. A placer en bordure (avec des campanules) ou en pot



A. absinthium ’Lambrook Silver’
Un très bel argent. Une amélioration de l’absinthe, à développement moins important. Le feuillage complètement argent est profondément divisé et semi-persistant. Hauteur 80 cm. Culture au soleil dans une terre ordinaire bien drainée. Association avec floraison rose ( sedum, sauge, diascia) ou feuillage bleu (euphorbe, santoline ’Blue Carpet’).
Ah ! j’oubliais : plante très parfumée... parfum d’absinthe bien sûr.


A. ludoviciana ’Valérie Finnis’
Plante herbacée. Feuilles entières, lancéolées et étroites. Hauteur 60 cm. Culture en terre ordinaire même pauvre et sèche. Soleil. Un très bel argent ! Armoise à associer au feuillage pourpre comme sedum x Matrona. Charmant avec Eryngium, Diascia Racé avec campanules et Anthemis "Susanna Mitchel". Couper sévèrement après floraison dans le milieu de l’été pour provoquer l’apparition d’un nouveau feuillage.
Fe caduque (disparaît l’hiver), plante envahissante.
A. abrotanum
Plante arbustive à port érigé. Feuilles finement découpées, gris vert. Semi persistante. Parfum de térébenthine. Utilisation pour donner de la verticalité aux massifs. Hauteur : un mètre. Culture dans une terre ordinaire même pauvre et sèche.
A. camphorata
Une boule gris-vert. Parfum camphre. Hauteur 60 cm. Culture en terre ordinaire même pauvre et sèche. Soleil. Rustique. A froisser sans modération, cette armoise peut prendre des allures de buis boule, après des tailles répétées. A planter pour un usage similaire en bordure d’allée ou des coins de massifs... Au plus chaud de l’été, il parfume délicatement les abords. Feuillage caduc.
A. schmidtiana ’Nana’
Un feuillage très fin comme une dentelle argentée. Croissance compacte. Hauteur 25 cm. Culture en sol ordinaire même pauvre et sec. Soleil. Douce et lumineuse, elle conviendra très bien à une culture en pot ou une utilisation en bordure en compagnie des thyms, de l’origan ’Dingle Fairy’. Seul entretien : une taille au cours de l’été ou à l’automne. Attention à l’eau stagnante. Bien drainer : graviers autour de la plante et dans le trou de plantation.
A. scoparia
Etrange et échevelée. Un port érigé et des feuilles longues retombantes vert gris. Hauteur 50 cm. Culture dans une terre ordinaire au soleil ou à mi-ombre.


A. stelleriana ’Mori’ ou ’Boughton Silver’
Une nappe blanc gris. Hauteur 10 cm. Culture en terre ordinaire même pauvre et sèche. Soleil, rustique. Un bon couvre-sol à disposer aux pieds des rosiers ou pour toute bordure d’allée



A. vulgaris ’Byrne’s Variegated’
Cultivar panaché vert vif et jaune or de la forme sauvage. 1 m. Culture au soleil ou à mi-ombre dans une terre ordinaire. Très belle qualité de feuillage
A. lactiflora ’Guizhou’ (ou A. kitakatensis)
Feuillage noir pourpre formant un beau contraste avec une longue floraison lumineuse en grands panicules blanc crème. 120 / 150 cm. Culture dans une bonne terre de jardin au soleil ou à mi-ombre. Elle ne ressemble en rien aux autres armoises et contrairement aux autres elle demande un sol humide ! Belle 12 mois sur 12 ! Une boule de feuillage sain même en hiver et une fantastique floraison durant tout l’été.

Conférence de Marie-France Even à la section vivaces le 3 avril 2004

Au jardin botanique Yves Rocher à la Gacilly (Morbihan), on peut voir une belle collection d’armoises (voir photos ci-dessous)
www.jardinyr.com/

JPEG - 16.1 ko
Artemisia campestris L. ssp lloydii Ry
JPEG - 15 ko
Artemisia cretacea



JPEG - 15.2 ko
Artemisia lagocephala.
JPEG - 23.6 ko
Artemisia maritima



JPEG - 18.8 ko
Artemisia princeps

Les Artémises (armoises)

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic