Arrosoirs & sécateurs

Les Delphiniums : exigences de culture

JPEG - 16.3 ko
Delphinium x cultorum ‘Finsteraarhorn’
Il se tient bien et n’a pas besoin d’être tuteuré. Très longue et très belle floraison.
JPEG - 15.9 ko
Delphinium Pacific Giant ’Caméliard’


Sol : tous les sols de jardin conviennent aux Delphiniums.
Le sol idéal : sableux et argileux, enrichi d’humus (compost maison, crottin de cheval). Sol légèrement acide, neutre ou légèrement basique.

Exposition : les Delphiniums aiment la lumière et le soleil. Ils craignent le vent.
Plantation en un lieu abrité.

Plantation : faire un trou de 40 cm de profondeur. A la terre enlevée, incorporer deux à trois pelletées de sable grossier, du fumier décomposé, du terreau de feuilles. Enterrer la souche de 3 à 4 cm et étaler un paillis de tourbe pour maintenir la fraîcheur du pied durant les chaleurs.
Plantation à l’automne ou au printemps.
Espacement : 60 à 70 cm environ.
Ne pas oublier qu’après la première floraison, il est souhaitable de rabattre la touffe à 20-30 cm du sol.

JPEG - 15.2 ko
Les Delphiniums doivent être rabattus
première floraison en juin... rabattus après floraison... puis nouvelle floraison en septembre-octobre

La fertilisation peut être organique ou minérale.
L’apport se fait avant le départ de la végétation (en mars) et après la première floraison pour stimuler la remontée.
Il est conseillé de diviser les Delphiniums tous les cinq ans.

Résistance au vent : vu la hauteur des tiges de certaines espèces (180 à 200 cm), il faut entourer la plante d’une ficelle pour maintenir les pousses ou, mieux, tuteurer l’ensemble avec des tuteurs.

JPEG - 33.1 ko
Les Delphiniums doivent être tuteurés
dans les endroits exposés au vent


RAVAGEURS ET MALADIES

Le principal ennemi des delphiniums demeure l’escargot (ainsi que les petites limaces) qui, au printemps, s’attaque aux jeunes pousses tendres : donc traiter préventivement avec un anti-limace qui résiste aux intempéries.
Si présence de pucerons : traitement avec un produit à base de pyréthrine.
Si présence d’oïdium : traiter dès le début de la maladie en pulvérisant du souffre mouillable.

MULTIPLICATION

Le bouturage
En mars, avril, au départ de la végétation, sur des sujets de 3 à 4 ans.

JPEG - 11 ko
Coupe d’une bouture de Delphinium

Voici comment couper les boutures basales.
Le trait indique l’endroit de la coupe : juste au-dessus où commence la tige creuse.

JPEG - 19.8 ko
Boutures de Delphinium
dans l’eau ou dans un substrat

Les pousses prélevées doivent mesurer de 10 à 15 cm de haut.
Munies d’un talon, on les place en godets dans un substrat contenant de la vermiculite (terreau de bouturage).
On peut également obtenir des racines dans l’eau.

La division des touffes
Au printemps, la division se fait à la fourche-bêche. Il faut que chaque pièce ait un œil, un morceau de rhizome avec quelques racines.

Le semis
Sous châssis froid ou en serre au printemps. La germination se déroule mieux à l’obscurité.
La longévité des semences est courte.

Le semis des Pieds-d’alouette annuels
Il peut se faire au printemps ou à l’automne, directement en place dans un sol profond et riche.
La germination se fait en dix jours.

JPEG - 10.8 ko
Delphinium ‘Pacific Giant’


Les delphiniums au jardin


Delphinium Pacific Giant 'Caméliard'



Ils s’accommodent de beaucoup de plantes. Les rosiers sont de bons partenaires (dans les tons de rose ou de jaune) ainsi que le lis de la Madone, la Marguerite blanche, les Pavots, les Hemerocalles, les Lupins, les Phlox, les Achillées fillipendula, le Gypsophile paniculata, la Crambe cordifolia etc.

Comme vous pouvez le constater, il y a l’embarras du choix…

Le Delphinium est une plante vivace intéressante par son port majestueux. Ce type d’inflorescence en épis dirige notre regard vers le ciel et apporte de la grandeur au jardin. La forme d’un épi fait de lui un élément visuel dominant dans une composition, à condition qu’il ne soit pas seul.

On peut les associer à d’autres épis comme ceux des lupins, des véroniques et les faire contraster en les opposant à des inflorescences plates comme celles des achillées ou à des plantes vaporeuses comme le gypsophile ou la crambe maritime.

Les Delphiniums bleu foncé pourront être associés avec des feuillages pourpres (berberis), avec des géraniums psilostemon, avec des lychnis à fleurs cramoisies.

Au contraire, les bleus comportant des reflets gris ou métalliques doivent être placés avec attention près de feuillage glauque (Hosta sieboldana, Melianthus Major, Ruta Graveolens).

Les fleurs bleues créeront un contraste marqué avec le vert jaune (Humulus lupulus), le jaune et tout spécialement les rosiers arbustes à fleurs jaunes.

Les Delphiniums blancs peuvent être associés à d’autres fleurs blanches, telles que l’achillée ptarmica The pearl, le lis candidum et la valériane des jardins blanche.

Les Delphiniums jaunes créent un contraste avec des fleurs bleues et s’associent harmonieusement à des plants à feuillage glauque, à des arbustes à feuilles vert jaune, comme un sureau doré, un seringat doré…

Evelyne Stéphan
17 mai 2008

Merci à Yo, Alex, Madinina et Mifan pour les photos.

Retour Les delphiniums : fiche d’identité

Les Delphiniums : exigences de culture

Recherche sur le site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic