Arrosoirs & sécateurs

Les Viburnum

Maurice Laurent est venu plusieurs fois à notre rencontre en Bretagne.
En particulier le dimanche 18 février 2007, il revenait parler de sa plante préférée à la Société d’Horticulture de Vannes. Invité à cette conférence, ces 4 pages en sont le compte rendu.
Il faut savoir que Maurice Laurent possède dans sa pépinière la collection nationale de Viburnum.

FICHE D’IDENTITE

Nom commun : viorne
Origine : 230 espèces originaires des régions fraîches et tempérées (taillis et forêts) principalement de l’hémisphère nord (Europe, Sud-Est asiatique, Amérique du Nord).
On dénombre environ 600 variétés.
Famille : Caprifoliacées
Caractéristiques : Le genre Viburnum est très diversifié. Ce sont des arbustes persistants
(V. harryanum, V. tinus…), semi-persistants (V. x burkwoodii…), mais principalement caducs
(V. x bodnantense, V. farreri…). Leurs tailles sont très variables, de moins de 1 m à plus de 10 m.
Dans nos jardins, ils ne dépasseront guère 4 m.

Les feuilles sont très différentes d’une espèce à l’autre : trilobée comme celle de l’érable (V. acerifolium), ovale et dentée (V. carlesii…), vert foncé et brillante
(V. x burkwoodii…), ronde comme celle du buis
(V. harryanum), elliptique et fortement nervurée
(V. pragense), panachée (V. lantana ‘Variegatum’…), etc.
Certaines sont vraiment superbes (V. furcatum…) mais d’autres peuvent être vraiment décevantes : c’est le cas de celles, gaufrées, du Viburnum rhytidophyllum que l’on a certainement trop vu dans les jardins publics. Je cite Maurice Laurent : « … Il pousse vite. Pour cacher l’étendage de la voisine, c’est pas mal. L’hiver, il n’y a pas besoin de sortir dehors pour aller voir le thermomètre, on sait qu’il gèle, rien qu’en voyant ses feuilles ressembler à des oreilles de cocker… ».
A l’automne, les feuillages des espèces caduques prennent souvent de superbes couleurs
(V. lentago, V. prunifolium, V. ‘Huron’, V. ‘Chippewa’…).
Pour en savoir plus sur les feuillages des Viburnum : des photos et descriptifs.

Un autre intérêt des Viburnum (et ce n’est pas le moindre) :
les fructifications d’automne
(V. hupehense, V. opulus ‘Lady Marmelade’, V. dentatum,
V. sympodiale…).
Pour en savoir plus sur les fructifications des Viburnum : des photos

Floraison : les fleurs blanches, crème ou roses sont étalées, tubulaires ou en trompettes. Elles apparaissent en panicules
(V. odoratissimum), en bouquets
(V. x bodnentense), en cymes
(V. sargentii) ou en corymbes
(V. x carlcephalum). Certaines inflorescences plates (corymbes) font penser à celles de certains hydrangeas
(V. plicatum ‘Shasta’) ou en boule
(V. macrocephallum ‘Stérile’). Curieusement, certains ont des fleurs dont la couleur peut évoluer dans le temps : V. plicatum ‘Pink Beauty’ voit ses fleurs passer du blanc au rose.
Certaines floraisons sont très odorantes : V. grandissimum, V. x bodnantense, V. carlesii, V. farreri
C’est d’avril à juin que l’on note le maximum de floraisons mais V. grandiflorum, V. farreri et
V. bodnantense ont une floraison hivernale superbe.
Pour en savoir plus sur les floraisons des Viburnum : des photos et descriptifs.
Viburnum lentago et Clematis montana

EXIGENCES DE CULTURE

Sol : ils s’adaptent bien aux différents sols mais ils ont une préférence pour les sols à tendance acide. Toutefois
V. lantana pousse en sol calcaire. Ils préfèrent les sols restant frais mais s’adaptent assez bien aux sols secs. Toutefois V. sargentii ‘Onondaga’ ne supporte pas les sols secs.
Exposition : au soleil, mais les Viburnum sont plutôt des arbustes de mi-ombre (les V. plicatum n’apprécient pas le soleil).
Rusticité : en général très bonne. On notera toutefois que V. ‘Cotentin’ est frileux et que V. harryanum a une rusticité un peu limite.

PLANTATION

De préférence d’octobre à mars dans des trous de plantation assez importants. Bien respecter les distances de plantation : un V. plicatum ‘Shasta’ peut faire jusqu’à 6 m d’envergure, il serait dommage de le planter dans un endroit trop étroit.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

Ce sont des arbustes qui demandent peu d’entretien.
Mulcher le sol pour garder la fraîcheur.
Tailler éventuellement après la floraison, mais c’est au détriment d’une éventuelle fructification. En fait, on ne taille que par nécessité.

ENNEMIS

Pucerons principalement sur V. opulus, V. lantana, V. carlesii, V. x carlcephallum et V. tinus. Ces attaques de pucerons ne sont pas catastrophiques : aucun Viburnum n’en est mort ! Un peu de purin d’ortie, de savon de Marseille ou de produit anti-pucerons et l’on en vient à bout.

Une chenille (Pyrrhalta viburni) d’origine américaine attaque les Viburnum américains et apparentés : elle transforme les feuilles en dentelle (voir photo ci-contre).
Le Phytophtora ramora venant également d’Amérique peut faire aussi des dégâts.

MULTIPLICATION

Le bouturage en été est la méthode la plus simple pour le jardinier amateur. Notons toutefois que des branches basses, par exemple des V. plicatum, peuvent se marcotter naturellement.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

Ce sont des arbustes excellents pour former des haies variées. On pourra mélanger persistants et caducs. A noter que plus on mélange les Viburnum, plus on augmente les chances de voir apparaître des fructifications.
On peut aussi en planter en isolé : V. plicatum ‘Shasta’ en est un exemple.
Bien entendu, on les accompagnera à leurs pieds de vivaces, d’annuelles, de bulbes, principalement à floraison printanière ou automnale.
Certains méritent bien sûr de pousser avec des clématites. Mais est-ce vraiment utile de le rappeler ?
Certains Viburnum tels que les bodnantense ont un port un peu raide : il ne faut pas hésiter à garnir leurs pieds avec des arbustes au port plus souple. Les graminées seront à utiliser sans modération.

Maurice est d’une telle modestie que parfois il sait se faire tout petit derrière ses Viburnum. Il n’a pas la grosse tête... la preuve !

Maurice Laurent
Les Granges
69560 Saint-Romain-en-Gal
tél : 04 74 53 03 80
maurice.laurent.vibu@free.fr
site internet : http://www.pepiniere-laurent.fr

2 petites vidéos à regarder sur le site jardin-jardinier :

Petites histoires de Viburnum : Maurice Laurent

et

Maurice dans son jardin

Les Viburnum

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic