Arrosoirs & sécateurs

Les diascias

A l’état naturel il existe une cinquantaine d’espèces généralement annuelles. Il n’existe qu’une vingtaine de vivaces.

Origine : montagnes de la chaîne de Drakenberg en Afrique du Sud (province du Cap).

Famille : Scrophulariacées, tout comme les mufliers, linaires, némésias, penstemons, digitales … avec lesquelles les diascias possèdent en commun une gorge plus ou moins profonde. A l’arrière de celle-ci : deux éperons (comme pour les ancolies) plus ou moins longs.


JPEG - 20.8 ko
Diascia vigilis et lin bleu
JPEG - 24 ko
Diascia Rigescens
Les diascias sont, dans nos jardins, des plantes d’introduction récente.


Au XIXème siècle, seule l’espèce barberiae fut mise en culture en Europe.
Elle s’y montre alors non rustique. Ne formant pas de graines elle tombe dans l’oubli.
Mais un siècle plus tard, dans les années 80, elle réapparaît en Angleterre sous forme d’hybrides vivaces : « Ruby field » « cordata », « fetcaniensis » etc…

Fin XIXe début 1970 1978
‘barbarae’ ‘barbarae’ + ‘cordata’

’Ruby field ’

’fetcaniensis’

‘integerrima’

‘rigescens’

puis ‘Lilac belle’,

‘Salmon Suprême » etc.


Actuellement de nombreux hybrides nouveaux proviennent de Nouvelle Zélande dans des tons variant de l’abricot (teinte très récente) au mauve en passant par la teinte d’origine c’est-à-dire le rose.

Les Diascias sont des plantes assez peu exigeantes.



- exposition ensoleillée (sans être brûlante) mais tolèrent la mi-ombre

- bon sol riche (apport de compost), léger, bien drainé et frais
Ce sont des plantes gourmandes et assoiffées.
Plantation au printemps ou automne pour les plus rustiques

… mais d’une rusticité moyenne…


Tolérance en moyenne jusqu’à –10° surtout si
- on protège la souche des variétés les moins rustiques de feuilles mortes, fougères ou aiguilles de pins.
- on plante dans un sol bien drainé (pas d’humidité excessive du sol en hiver). Les touffes peuvent disparaître avec un froid de –15°C mais repartir dès le printemps. De toute façon, pour éviter des désagréments : garder des boutures l’hiver sous châssis.
En Bretagne, les diascias semblent être promises à un bel avenir.
Les diascias se bouturent facilement au printemps ou à l’automne (on peut même en réussir en été, à mi-ombre évidemment) dans un mélange léger de terreau + sable, maintenu humide jusqu’à l’enracinement qui est très rapide
- les boutures de printemps fleuriront dès l’été
- les boutures d’automne, placées sous châssis froid l’hiver, fleuriront dès la fin du printemps.
Pourquoi bouturer ?
- augmenter le nombre de plants.
- sauvegarder certaines variétés en cas de dégâts l’hiver
- les pieds de diascias ne durent pas longtemps.

JPEG - 27.7 ko
Diascia ’Lilac Bell’

Quelques variétés

D’aspect assez semblable, au point qu’il est parfois difficile de les différencier, les diascias déclinent toutes les nuances de rose. Le plus facile à reconnaître est le D. ’Rigescens’ avec ses épis caractéristiques.
Taille des fleurs
- petites fleurs : ’lilac belle’, ’lilac lace, pentendra, rigescens x lilacina...
- grandes fleurs : ’blackthorn apricot’, ’joy choice’, tugelensis...
Feuillage panaché
- ’Lilac lace’
Les tapissantes (20 à 30 cm)
- anastepta, cordata, fetcaniensis, ’Ruby field’, ’Appleby apricot’, ’Lilac bell’, ’Lilac mist’, ’Twinkle, ’Lilac lace’...
Les touffes (30 à 60 cm)
- vigilis, integerrima, ’joy choice’, stachioides, tugelensis...
Les grandes
- rigescens 80 cm...
Les plus rustiques
- stachioides, vigilis ’Jack Elliott’, fetcaniensis
Les plus florifères
- vigilis, ’Ruby field’, fetcaniensis
Les plus faciles
- rigescens, vigilis, fetcaniensis, cordata, ’Ruby field’
Pour la mi-ombre
- les variétés saumonées (’Blackthorn apricot’, ’Appleby apricot’...), rigescens, ’Ruby field’

Entretien

Aucune maladie… aucun prédateur … tout juste quelques limaces au printemps…

Pour obtenir une plus longue floraison : arroser s’il fait chaud l’été, « mulcher » le sol et couper les tiges défleuries au fur et à mesure

Rabattre les touffes à la fin de la 1ère floraison (en juillet)
- pour favoriser une remontée en août – septembre (ne pas hésiter à raser les tiges même encore partiellement fleuries , par exemple pour D. vigilis, la floraison n’en sera que plus belle par la suite).
- pour les maintenir en place car les diascias se déplaçant par stolons peuvent devenir envahissantes (vigilis)
- pour « refaire une beauté » à la touffe
Rabattre les touffes en fin d’hiver.

Utilisations et associations

- Pour le devant des plates-bandes de vivaces

Les fleurs d’une belle couleur vieux-rose se marient à merveille avec :
- les feuillages gris : ballote, hélichrysum,artémises …
- les fleurs bleues : félicia amelloïde, campanules basses (carpatica…) catananche cerulea, stockesia laevis, nepeta, calamintha nepeta, scabiosa, geranium vivace (johnson blue…) linum perenne, sauges, polemonium caeruleum… ainsi que héliotrope, nigelle de Damas…
Près de toutes ces plantes, choisir des variétés vigoureuses et assez hautes telles que ’Rigescens’ ou ’Vigilis.
Cette dernière, en plantant des pieds à 30-40 cm de distance les uns des autres peut être un superbe couvre-sol auquel on ne pense pas assez souvent.
De plus petites variétés telles que ‘Fetcaniensis’, ‘Ruby field’ ou ‘Cordata’ peuvent se marier avec des brachycomes, lobelia erinus … ou l’artemisia schmidtiana nana …
- En premier plan des ROSIERS blancs (ou roses) ou de petits arbustes à floraison bleue (caryoptéris, salvia chamadryoïdes, lavande…)
Il s’agit là encore des variétés les plus vigoureuses. Les diascias peuvent servir également de faire valoir aux rosiers couvre-sol.

- Au-dessus des murets ombragés, à condition que la terre ne se dessèche pas trop vite, sinon il faudra arroser.

- Dans les rocailles, principalement les variétés tapissantes dont la propagation peut être facilement contrôlée.

- Mais c’est aussi une plante remarquable en POTEES.
Choisir de préférence les variétés peu envahissantes (’Lilac belle’, ’Ruby field’ … s’y prêtent bien)
ex : ’Ruby field’ + brachycome
Mais dans des gros pots ’Vigilis’ ou ’Rigescens’ se plaisent très bien
ex : ’Vigilis’ + scaevola ou agathea + helichrysum petiolare.

-  Les diascias se marient bien avec les fuchsias qui présentent un peu les mêmes exigences (choisir les variétés de diascias supportant bien la mi-ombre). On pourra réaliser des scènes de fuchsias rustiques et diascias en pleine terre ou en potées pour un décor permanent.

- Dans des jardinières, paniers suspendus ou plus petites potées, choisir D.’Ruby field’, ’Lilac belle… avec des Fuchsias rustiques moins vigoureux (« la campanella »…).

JPEG - 19 ko
Diascia vigilis


Pour résumer, les diascias

Aiment... ont horreur...
le soleil

un sol riche, bien drainé

et frais

de la sécheresse l’été

des sols détrempés l’hiver

des grands froids


Aucun doute, le DIASCIA mériterait d’être plus connu …. !
Alain, septembre 1996

Les diascias

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic