Arrosoirs & sécateurs

Les digitales pour le jardin

Description générale

Tous les jardiniers connaissent la Grande Digitale. Ce sont le plus souvent des plantes d’ombre et de sous bois, remarquables pour leur floraison en longues grappes de fleurs tubulaires et majestueuses. Certaines sont toxiques.

Leurs hampes florales donnent de forts accents verticaux dans un massif pendant plusieurs mois. Leur durée de vie n’est pas très longue mais elles se ressèment naturellement. Elles offrent une végétation imprévisible qui engendre un sympathique esprit de naturel et de désordre "bon enfant". Les différentes sélections effectuées ont permis d’obtenir des hampes garnies de fleurs de tous côtés.

Qu’est ce qu’une bisannuelle ?

Plante qui se caractérise par un cycle de végétation qui s’étale sur deux années : semée au printemps ou en été, elle donne des feuilles la première année et ne fleurit qu’au printemps ou à l’été suivant après avoir passé l’hiver en pleine terre puis meurt une fois les graines venues à maturité, aussi ne jamais acheter de bisannuelles en fleur car elles meurent dès qu’elles fanent.

Semis

Les graines sont minuscules (10 000 au gramme).
Semis d’Avril à Mai-Juin en pépinière, repiquer en pépinière et mettre en place à l’automne ou en mars à 50 cm en tous terrains et à toute exposition (par 3 ou 5). Les graines germent en 10 jours à 18-22°C, à la lumière et sans les couvrir.
Avec ses propres graines récoltées en juillet, on peut gagner une année : on les place quelques jours dans le freezer, on les sème fin juillet, on les repique sous châssis en septembre et on peut les mettre en place en avril pour floraison en juin.

Exigences de culture

A l’abri du vent les digitales aiment autant le soleil que l’ombre. Les graines sont minuscules et difficiles à semer. Elles se reproduisent naturellement mais certains pieds reviennent à leur coloris rose ordinaire, ainsi il faut supprimer les pousses à nervure teintée de rose (espèce d’origine).
Pour les variétés vivaces, les divisions de touffes se font au printemps ou au milieu et fin d’été après la floraison.

Secrets de leur réussite

Avant tout, plantez les à l’ombre à l’égard des vents dominants ou à mi ombre.
Elles réussissent dans tous les sols assez frais pourvu qu’ils soient sains et de préférence neutres ou acides et humifères.
Par exception les Digitales Ambiguë sont également d’excellents plants de plates bandes ensoleillés. Elles seules tolèrent le calcaire.
Le rabattage des hampes défleuries favorise le redémarrage.

Particularité

Les digitales font partie des fleurs qui attirent les oiseaux et les insectes pollinisateurs (bien sûr ne pas utiliser d’insecticides !)

Espèces Caractéristiques

Mois de floraison(flo :)

Fleurs Hauteur

Densité

Expo

D. ferruginea (variétés ’Gigantae’ et ’Gelber Hérold’) Bisannuelle, grandes rosettes de feuilles persistantes, décoratives. Sols caillouteux, graviers. Presque vivace

flo : VII - X

Jaunâtres, maculées de brun 120 cm

9/m²

ombre

D. grandiflora Vivace, feuilles étroites, allongées

Vie brève

Variété ’Dwarf Temple Bells’, jaune pâle plus petite

flo : VI - VIII

Campanulées jaune pâle-ambre 100 cm
D. lanata Bisannuelle quasi vivace. Terrain calcaire

Feuillage soyeux

Etranges, veinées

Crème pâle à fauve

Lumineuse

80 cm
D. laevigato Aime le calcaire

flo : VI - VII

Jaune brun, veinée de pourpre à gorge blanche 90 cm

7/m²

ombre soleil

D. lutea Vivace, Feuillage allongé vert foncé, brillant ; Hampes rigides

flo : VI - VIII

Fleurs tubulées jaune clair très étonnantes 70 cm
D. mertonensis Vivace – Feuillage vert foncé, velu – Idéal en sol pierreux

flo : V - VII

Fleurs rose saumoné ; Pastel, intérieur clair taché de pourpre (couleur fraise écrasée) 90 cm

7/m²

D. parviflora (Kishingskyi) Longue floraison, A planter en nombre pour un bel effet

flo : VII - IX

Fleurs tubulaires rouge bronze 60 cm

9/m²

D. purpurea ’Excelsior’, La plus répandue Bisannuelle, Se ressème facilement dans tous les sols

flo : VI - XIII

Fleurs rose pourpre, intérieur clair maculé de pourpre, Coloris variés 120 à 180 cm

ombre, soleil

D. purpurea ’Alba’ (l’ami des rosiers) Idem Purpurea, Une des plus belles digitales bisannuelles, A installer en automne

flo : VI - VII

Hauts épis, Blanc pur, blanc crème (Albiflora) 120 à 150 cm

ombre

Soleil

D. purpurea ’Gliterring Prizes’ Idem Purpurea

flo : VI - VIII

Large coloris en mélange 120 à 180 cm
D. purpurea Gloxiniaeflora (Jardin de Monet) Elle a supplanté la D. Purpurea par son ampleur

flo : VI - VIII

Très grandes fleurs nombreuses de tous côtés, Coloris variés 180 cm
D. purpurea ’Apricot ’ Idem D. Purpurea

flo : VI - VII

Délicieux Coloris abricot 120 à 150 cm

ombre

D. ambigua flo : VI - VIII Fleurs jaunes 80 à 100 cm

mi-ombre

D. purpurea ’Primrose Caroussel’ originaire du Suffolk Se ressème d’année en année sans dégénérer

Plante naine idéale pour les grandes jardinières et les endroits exposés

Magnifiques en bordure

flo : VI - VII

Grosses, mouchetées 75 cm
D. x Carillon Supporte le sec

En association avec les ligneux

flo : VI - VII

Jaune 40 cm
D. ’Spice Island’ vu au dernier Chelsea Longs épis

flo : VI - VII

Orange cuivré - Petites 120 cm

Mi-ombre, Soleil

D. daviscium Nouveauté

flo : VI - VIII

Jaune pâle 120 cm

Mi-ombre, Soleil

Une exception : Isoplexis Canadensis (Iles Canaries) Espèce apparentée à la digitale : arbuste érigé, non rustique à longues feuilles étroites coriaces et veloutées

flo : VII - VIII

Fleurs en épis, jaune orangée à rouille 150 cm
D. ’Glory of Roundway ’ Vivace, Division possible en septembre ou mars

Croisement Mertonensis et Lutea

flo : VI - IX

Floraison sans discontinuer 100 à 120 cm

ombre, soleil

D. micrantha On la trouve dans le sud de l’Italie, Ressemblance avec la D. Lutéa

flo : VII - VIII

Fleur jaune pale avec plusieurs tiges par plant 80 cm
D. obscura Sud Espagne et Afrique du nord

Plante aimant un sol bien drainé

flo : V - VII

Fleur jaune brun à jaune orangé 80 à 100 cm

Association au jardin

Il est facile de reconstituer une ambiance de sous-bois grâce aux digitales en les mélangeant avec des graminées telle que les Deschampsia ou les Carex pendula, avec des fougères, des Campanules trachélium , des Astrantia.

Il faut les planter en touffes dans une plate-bande elles peuvent être accompagnées d’Anchusa , de Cimicifuga, la Digitale purpurea avec le glaïeul de Byzance en présence de l’ Onopordon acanthium. Leur faible enracinement permet de les associer aux rosiers. A l’automne elles animent les parcelles car leur structure reste présente en compagnie des asters et des graminées.
Digitalis lanata se marie très bien avec les pavots annuels et l’orge décoratif (Jardin Plume).
Digitalis parviflora s’associe avec les grands pimprenelles (Sanguisorba obtusa).
Digitalis purpurea ’Alba’ peut se marier avec les rosiers blancs grimpants (Digitale Himalayen musk) avec au pied des camomilles blanches.
La Digitale ’Abricot’ se marie bien avec les arbustes à feuillage gris ou à feuillage jaune (Cornus Aurea).

Association en bouquet

Avec ses épis verticaux elle peut être utilisée seule dans un grand vase en verre ou dans une composition en compagnie de pivoines doubles, de lupins, de la monnaie du pape…

Où les trouver ? Adresses de pépinières

- Lepage – rue des Perrins – 49130 Les Ponts de Cé – 02 41 44 93 55
- Plantbessin - 14490 Castillon – 02 31 92 56 03
- Plantagenêt – Argentey – 7 rue des Figuiers – 49700 Les Verchers sur Layon – 02 41 38 14 62
- Hortiflor Bureau – 9 chemin de l’Aiglerie – 49170 Savennières – 02 41 72 21 67
- Delabroye – 40 rue Roger Salengro – 59496 Hantay – 03 20 49 73 98
- Thompson et Morgan – BP10 – 77401 Lagny-sur-Marne – 01 60 07 91 48

Conférence d’Evelyne Stéphan le 18 février 2006

Les digitales pour le jardin

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic