Arrosoirs & sécateurs

Les feuillages panachés

Autant le dire tout de suite, je ne suis pas très fan des feuillages panachés. Je peux même dire que je fuis certains feuillages comme ceux de l’Houttuynia cordata ’Chameleon’ ou de certains Coleus. Mais curieusement, quand je fais le tour de mon jardin, je m’aperçois que le nombre de plantes à feuillage panaché est loin d’être négligeable. Il faut bien le reconnaître, les feuillages panachés ne manquent pas de qualités et d’intérêt. Encore faut-il bien les utiliser et éviter quelques erreurs.
Les différentes panachures
Elles peuvent être créées par une association de différents tons de vert (vert franc, vert-jaune, bleu-vert...), et principalement du vert avec du blanc ou du jaune dans ses différents tons. D’autres couleurs peuvent aussi apparaître telles que le rouge, l’orange, le pourpre ou le rose.
Les panachures peuvent revêtir divers aspects :
- nervures contrastées (Lonicera japonica ’Aureoreticulata’...)
- bords contrastés des feuilles : les bords, souvent jaunes ou blancs, entourent un vert central (Hosta ’Undulata Albomarginata’...) Mais, inversement, le vert peut se trouver sur les bords (Hosta ’Revolution’). Quant à l’Hosta ’June’, le vert clair du centre est bordé d’un vert foncé.
- Taches : Pulmonaria saccharata...

JPEG - 27.2 ko
Aucuba japonica
Des taches

- Rayures : généralement parallèles à la nervure centrale (Molinia caerulea ’Variegata’...), mais elles peuvent être perpendiculaires (Miscanthus sinensis ’Strictus’...)

JPEG - 16.3 ko
Miscanthus sinensis ’Strictus
Des rayures horizontales


Lexique des panachures
Suivant les formes des panachures, apparaissent dans les noms des plantes certains termes. On notera par exemple :
- Bicolor : bicolore
- Discolor : plusieurs couleurs (Salvia discolor...)
- Maculata, tus, tum : tacheté, maculé (Elaeagnus pungens ’Maculata’...)
- Marginata, tus, tum : marginé (Lamium maculatum ’Beacon Silver’...)
- Reticulata, tus, tum : veiné (Lonicera japonica ’Aureoreticulata’...)
- Striata, tus, tum : strié
- Tricolor : tricolore (Salvia officinalis ’Tricolor’...)
- Variegata, tus, tum : panaché (Azara microphylla ’Variegata’...)
Pourquoi des feuillages panachés ?
- Ils ravivent les feuillages sombres et éclairent les zones peu ensoleillées. C’est d’ailleurs en les associant à des feuillages sombres qu’ils sont le mieux mis en valeur.
- En hiver, les feuillages persistants panachés (Pittosporum tenuifolium etc) fournissent un décor permanent intéressant à une époque où les floraisons sont rares et où seules les écorces offrent de l’intérêt.
- Les feuillages dorés ou jaunes grillent souvent au soleil (ils sont d’ailleurs plus beaux à mi-ombre), mais les feuillages panachés dorés se comportent mieux en situation ensoleillée (c’est le cas par exemple de Symphoricarpos orbiculatus ’Foliis Variegatis’, Lonicera japonica ’Aureoreticulata’...).

JPEG - 19.7 ko
Symphoricarpos orbiculatus ’Foliis Variegatis’
vert marginé de jaune


Mais attention !
- Ne faites pas l’erreur de trop abuser des feuillages panachés
- Evitez de mettre côte à côte des feuillages panachés. Certains ne vont pas du tout ensemble et fatiguent l’oeil. A vous de voir selon votre sensibilité.
- Il faut savoir que les plantes à feuillage panaché ont souvent tendance à être moins vigoureuses que la plante type à feuilles vertes dans le même genre.
- Il arrive parfois que des pousses à feuilles complètement vertes apparaissent. C’est un retour au type. Il faut impérativement les supprimer en coupant entièrement la repousse (tirer sur le rameau d’un coup sec est la bonne solution). C’est la cas pour le Rhamnus alaterne ’Variegata’, la Symphoricarpos orbiculatus ’Foliis Variegatis’, Elaeagnus pungens ’Maculata’ etc.

JPEG - 39 ko
Les tiges de feuilles vertes sont à supprimer impérativement.

Alain juin 2017

Les feuillages panachés

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic