Arrosoirs & sécateurs

Les oiseaux... vous y pensez ?

Cliquez sur le bouton (situé en haut de page à droite du titre) pour voir un diaporama plein écran.



Il est très facile de réaliser soi-même des mangeoires simples et rapides à faire (même par un bricoleur du dimanche particulièrement maladroit !) Mais, bien sûr, si vous préférez les mangeoires en plastique… rouge et jaune !…

Ci-contre, un petit livre sympa pour vous donner des idées : 30 cabanes à oiseaux à faire soi-même, par Anne Valéry (Flammarion)


On pourra distribuer des graines dès les premiers froids, donc en Bretagne de début décembre à fin mars (pas après). Quant à la margarine, il faut la réserver pour les périodes de grands froids.

Attention toutefois, si vous décidez de nourrir les oiseaux, il faudra le faire tout l’hiver sans s’arrêter et cela jusqu’au début du printemps. Et si vous avez eu la bonne idée de placer, près des mangeoires, un nid pour les mésanges (facile à faire avec du contre-plaqué d’extérieur, pour 2 ou 3 €), vous aurez, comme moi, le plaisir d’entendre piailler une ou plusieurs nichées tous les ans quand vous êtes à quatre pattes en train de désherber les massifs.


Des boules de graisse


Une mangeoire à graines

Réalisée en contre-plaqué d’extérieur (épaisseur 1 cm).
On réalise une boîte qui peut être plus large que haute.
La planche fixée obliquement à l’intérieur laisse tomber les graines au fur et à mesure que les oiseaux les mangent.


Une mangeoire à fruits (pommes...)

A fixer contre un tronc d’arbre par exemple.
Personnellement, je la trouve plus décorative qu’utile car je n’ai jamais vu un oiseau dedans ! L’ai-je bien placée ?

JPEG - 7.7 ko
Très simple : un pot de terre cuite, 3 fils de fer et une baguette.
on peut même bourrer le pot avec de la margarine.

Des mangeoires à margarine (spécial mésanges)
Les trous sont bourrés de margarine.
On peut mélanger la margarine avec des graines de tournesol ou des “oiseaux du ciel”.
A suspendre à une branche d’arbre.



Une variante horizontale

Ce genre de mangeoire attire les mésanges, verdiers, moineaux... mais pour les étourneaux il est facile de se goinfrer sans faire la moindre acrobatie et le moindre effort.


Avec un pot de terre cuite
On remplit entièrement le pot. Seuls les oiseaux acrobates (mésange…) s’agripperont à la tige (de bambou de préférence) pour festoyer.


Avec des petits seaux en galva
Percer les seaux pour les suspendre à un tasseau avec un fil métallique. Deux fils métalliques serviront pour accrocher l’ensemble à une branche.
Bourrer les seaux de margarine. Les oiseaux se serviront des anses des seaux pour se régaler en toute tranquillité !


JPEG - 8.3 ko
Une noix de coco bourrée de margarine et de graines...
restaurant 5 étoiles !


Si vous nourrissez les oiseaux, pensez à installer des NICHOIRS. Avec un peu de chance, vous verrez peut-être au printemps des mésanges faire des allers-retours pour confectionner le nid puis pour nourrir les petits et avec encore un peu plus de chance, vous assisterez à l’envol des petits.

JPEG - 19.1 ko
Un nid en terre cuite
Hôtel grand luxe...

C’est un modèle acheté à la poterie

JPEG - 23.4 ko
Un nid en contre-plaqué d’extérieur.

Facile à réaliser. Il faut un contre-plaqué de 1,50 m x 15 cm. On découpe, on colle... et on recouvre extérieurement (pas à l’intérieur) d’huile de lin ou de lasure. Diamètre du trou pour mésanges : 30 mm.


On peut réaliser très facilement des nichoirs avec des planches de palettes (coût : 0 centimes, ce sont les clous qui coûtent le plus cher). Vous pouvez vous amuser à réaliser des modèles de différentes formes. Faites travailler votre imagination ! _ Extérieurement recouvrez le nichoir avec de l’huile de lin ou de la lasure acrylique (nettoyage à l’eau).

Regardez le diaporama pour voir d’autres nichoirs réalisés avec des planches de palettes.


Un site sympa à découvrir http://www.oiseaux.net/


Et pour rire un peu...

"Et Dieu créa les oiseaux qui volent dans le ciel et il leur donna des noms d’oiseaux : hirondelle, vautour, héron, mésange, pigeon, toucan, perdrix, albatros, mouette... Et tout ça va nous chier dessus !"

Extrait de "La Bible selon le Chat" de Philippe Geluck

Alain

Les oiseaux... vous y pensez ?

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic