Arrosoirs & sécateurs

"Les souches du Don" à Issé (44)

22 mai 2015
Avant notre arrivée au jardin de Anne et Michel, j’avais déjà une petite idée (bien qu’assez vague) du jardin que le groupe allait visiter. Je me doutais bien que ce jardin ne ressemblerait pas aux 200 autres jardins que je connais. La description qui m’en avait été faite laissait penser à un jardin un peu sauvage, en tout cas très naturel et écologique. Pour tout dire, j’étais même un peu sceptique et puis la visite a commencé et le charme a opéré. On déambule dans des petites allées engazonnées très sinueuses entre des bandes de terrain plantées d’arbres, arbustes, rosiers, vivaces, annuelles, mais aussi de plantes sauvages.

Le jardin est bordé par la petite rivière "le Don". On y trouve des souches de bois qui proviennent du Don... d’où le nom du jardin.

JPEG - 24.1 ko
"Le Don" au fond du jardin
JPEG - 35.9 ko
Une des souches


Anne, dans un petit texte, parle de son jardin.

La nature dans un jardin de campagne
Notre jardin est pour nous un paysage avant tout. Bien entendu, il est aussi un potager, et le lieu de multiples échanges sociaux et culturels.
Mais d’abord un paysage.
Nous sommes arrivés il y a un peu plus de 30 ans dans une campagne archi- policée, et exploitée par et pour l’agriculture, où la nature n’existait pour ainsi dire plus. Autour de notre champ de graminées un peu ensauvagées, maïs, ray-grass et blé se disputaient les mêmes terrains depuis plusieurs décennies .
Nous avons eu à cœur de réintroduire un maximum de plantes sauvages, pour les retrouver chez nous, telles que nous aimions les voir dans la vraie nature, si tant est qu’elle existe en France…Ces plantes se sont naturalisées au point qu’on les prendraient pour de véritables autochtones. Mais vous pouvez toujours chercher à les revoir dans la campagne, une fois le portail franchi…la plupart ne survivent vraiment qu’au jardin « Des Souches du Don ».
C’est seulement depuis 2003 que nous avons imaginé de donner à notre terrain ( jusqu’ici réservé dans sa majeure partie à un élevage de moutons) la forme qui le structure à l’heure actuelle. Le plan dessiné sur le papier a été réalisé sur le terrain au moyen d’un tracé à la sciure et cendre de bois. Les lignes sont devenues chemins et massifs en un seul jour. Les plantations d’arbres et d’arbustes ont suivi rapidement, et se poursuivent encore. Les vivaces horticoles se sont succédées avec plus ou moins de réussites et d’échecs. Les plantes sauvages ramassées à la lisière de jardins de plusieurs régions montagneuses se sont glissées parmi leurs consoeurs sélectionnées et « améliorées ».

JPEG - 27.4 ko
Un joyeux mélange de plantes sauvages et de vivaces horticoles.


La terre est riche chez nous : nous n’exportons rien. Tous les déchets et résidus sont traités sur place, et réutilisés au jardin . Tout pousse très vite. Le plus gros travail consiste à contenir la végétation. Avril et Mai sont pour nous des mois de délices et de « galères ». Le jardin est beau à sa manière luxuriante, toujours un peu sur le versant du « trop »…Impossible d’en faire vraiment le tour avec un peigne pour le coiffer aussi joliment que nous le voudrions. C’est peut-être tant mieux ! Puisque notre plaisir est également d’offrir gîte et couvert à des quantités de bestioles de toutes sortes, inutile de faire trop propre…Insectes, oiseaux et petits mammifères pullulent dans le jardin en quasi insouciance. Notre jardin est réputé pour sa collection de papillons visibles en été.

Vous l’aurez compris : les traitements chimiques n’ont pas bonne presse chez nous . Une exception est faite pour le (presque) indispensable Ferramol. Et voilà tout. Pour le reste, nous comptons sur un équilibre naturel, et finalement ça ne fonctionne pas trop mal !
Nous espérons que vous serez sensibles à notre démarche, et que vous apprécierez de vous promener dans notre petit paradis !
Anne


Si vous souhaitez voir davantage de photos du jardin, cliquez sur le bouton (situé en haut de page à droite du titre) pour voir un diaporama plein écran.

Anne et Michel Bouvet

Les Coudrais

44520 Issé

Tel 02 40 55 15 76

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic