Arrosoirs & sécateurs

Lobelia : Description et exigences de culture

Origine
Originaires des régions tropicales et tempérées du monde entier, mais surtout d’Amérique.
Famille
Campanulacées / Lobéliacées

Généralités

Le Lobelia doit son nom au botaniste belge Matthias de Lobel (1538-1616). C’est une plante qui doit sa renommée à ses propriétés médicinales. Les Américains l’utilisent contre l’asthme, et surtout les maladies inflammatoires par exemple la goutte, le rhumatisme etc. Elle est également utilisée en médecine chinoise. Elle a aussi servi pour aider les gens à arrêter de fumer.
3 obtenteurs ont joué un rôle décisif dans la classification et l’obtention des Lobelia vivaces : le canadien Wray Bowren, l’américain Thurman Maness et l’entreprise allemande Ernst Benary.
Les lobelias sont appréciés pour leurs fleurs aux couleurs éclatantes. La taille et le port sont très différents suivant l’espèce ou la variété.
Les Lobélias constituent un genre particulièrement hétérogène d’environ 370 espèces comprenant des plantes annuelles, des vivaces - dont quelques aquatiques - des buissons et même des arbres. On les trouve dans les marais, les prairies humides, les bois, en montagnes et dans les déserts des régions tropicales et tempérées du monde entier surtout en Amérique (Nord et Sud) et en Afrique.

Caractéristiques de la plante

Les fleurs des Lobelias annuels et vivaces se ressemblent : c’est un tube évasé à 5 lobes d’une largeur maximum de 2.5 à 3.5 cm.


Les 3 lobes inférieurs sont grands plutôt étalés en éventail. Les 2 lobes supérieurs sont plus petits, souvent érigés, et en général récurvés en prenant des formes très variables.

Les vivaces peuvent avoir un collet charnu ou ligneux et des tiges dressées ramifiées ou pas, portant des feuilles simples, alternes et souvent sessiles, souvent sans pétiole, longues de 10 à 15 cm fréquemment dentelées.
Les tubes des calices sont généralement enflés. Les fleurs se forment le long d’épis non ramifiés. Elles sont plus (L. deckenii ‘Keniensis’) ou moins (L. speciosa) serrées suivant les espèces. La floraison commence par le bas et se poursuit vers le haut. Pour certaines espèces les fleurs peuvent aussi être solitaires (L. erinus).
La plante entière est en général vénéneuse et sa sève laiteuse peut être irritante pour la peau et les yeux.
C’est une plante qui attire abeilles et papillons.

Conditions de Culture

Rusticité
Il faut de préférence éviter d’exposer au gel. Toutefois le Lobelia Tupa résiste jusqu’à -10°C.
Sol
Sol frais voire humide mais bien drainé et léger.
Exposition
Soleil (non brûlant), ou mi ombre.
Plantation
N’aime pas l’humidité stagnante en hiver. Transplanter depuis la fin de l’automne jusqu’au début du printemps.
Multiplication
- Annuelles : par semis en fin d’hiver sous abri, ou au printemps. Très facile.
- Vivaces  :
Semis (L. erinus, L. tupa, L. speciosa…) : Les graines sont semées à l’intérieur en janvier sans être recouvertes. Elles germent après 2 à 3 semaines à environ18°C. Repiquage après 4 à 6 semaines. En Avril, plantation dans un endroit ensoleillé du jardin.
Division (au printemps) : Certaines sont multipliées uniquement par division au printemps. L. cardinalis et L. laxiflora se divisent très bien. La division doit être faite tous les 2 ou 3 ans pour éviter que le centre de la touffe se dénude.
Bouturage  : en été des arbustives (L. laxiflora…)

JPEG - 25.9 ko


Ennemis
Les principaux ennemis sont les escargots et les limaces qui, au printemps, s’attaquent aux jeunes pousses tendres.
Pourriture par trop d’humidité.
Maladies virales incurables (transmises généralement par les pucerons et les sécateurs non nettoyés).
Entretien au fil des saisons des L. erinus
Apporter de l’engrais liquide tous les 15 jours. Dans les régions tempérées, on pourra, à l’automne, couvrir le sol d’un paillis (cosse de Sarrazin, fougère broyée...). _ Eventuellement, on peut déterrer les plants et les conserver sous châssis froid. En sachant que la réussite est rare car la plante se cultive plutôt comme une annuelle.

Associations et Utilisations

JPEG - 14.6 ko


Les lobélia erinus (très florifères) sont des petites plantes idéales pour des potées et des paniers suspendus. Elles peuvent aussi être plantées en bordure des massifs.

JPEG - 14.9 ko

Le lobélia aquatique se plait en terrain marécageux près d’un bassin.
Les lobélias vivaces sont intéressants dans les mixed-borders : les plus grands (1,50 à 2 m) peuvent être associés à d’autres vivaces et des arbustes de taille moyenne, on plantera les plus petits (30 à 80 cm) à l’avant des plates-bandes au milieu de vivaces.

JPEG - 31.1 ko

Les lobélias sont de bonnes fleurs à couper.

Je tiens à remercier les personnes suivantes pour leur aide et leurs photos

Mike Grant ,Royal Horticultural Society London, Editor The Plantsman
David Ellis American Horticultural Society
Jean-Pierre Ring Société Française des Orchidées Poitou-Charentes et Vendée
Robert David Siegel, M.D. Ph.D. Center for African Studies, Stanford University, California
Martin, Special Perennials
John, Holden Clough Nursery
Natacha Mauric du Jardin l’Encyclopèdie
Louis-M Landry
Mark A Miller, Ph.D. Learn2grow
Krista Morgan Plant Delight Nursery USA
Dominique Voisin Pépinière La Roche St Louis
Marie-Mad Jegard Le Jardin d’Eau
The Connecticut Botanical Society

Où en trouver ? Une adresse dans l’Ouest

- Le jardin d’eau à St Milchel de Plélan (22)

Brighid Goulet-Diskin
20 octobre 2012

Espèces et variétés de Lobélias

Lobelia : Description et exigences de culture

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic