Arrosoirs & sécateurs

Mariages en rose

JPEG - 32.7 ko
Phlox (à gauche), Echinacea (devant) et Liatris spicata

Attention à ne pas abuser du rose. On risque de créer alors un ensemble insipide et mièvre. Ainsi un jardin monochrome rose n’est pas envisageable.
Que le rose soit la couleur dominante pour créer une ambiance de calme est évidemment préférable aux agressions des jardins multicolores, mais il est indispensable
- d’associer entre elles des nuances différentes de roses pour obtenir un camaïeu (un rose un peu fade peut être réveillé par la proximité d’un rose plus tonique).
- d’utiliser d’autres coloris pour rompre la monotonie d’un massif rose.

JPEG - 34.7 ko
Achillée et Echinacea

Dans le domaine des couleurs, et en particulier pour ce qui est de leurs associations, il n’existe pas de règle. Telle association paraîtra, pour certains, romantique à souhait, pour d’autres trop fade. Question de sensibilité ! De plus, le choix des teintes dans un jardin dépend de la situation géographique (la Bretagne appelle les couleurs tendres : le bleu, le rose…, alors que les régions très ensoleillées demandent des tons plus vifs), des différentes expositions des massifs (le blanc, le jaune et le rose sont à placer de préférence à mi-ombre).

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le rose n’est pas un coloris qui se marie avec toutes les autre couleurs. De plus, un rose pâle, un rose saumoné ou un rose indien ne s’associent pas en donnant le même effet.

JPEG - 21.7 ko
Thalictrum aquilegifolium
du rose et du vert...

Néanmoins, il se marie particulièrement bien avec :

- Le blanc : le rose paraît plus foncé.
Beaucoup de fleurs blanches ont des effets rosés, ce qui permet de les associer avec bonheur aux fleurs roses : on obtient un ensemble pastel très délicat, en fin de compte très féminin.

- Les feuillages gris ou argentés : le rose paraît plus vif.

- Le bleu : harmonie froide à base de teintes douces.
Classique mais toujours réussie.

Tout rosier arbustif ou grimpant rose devrait être accompagné d’une clématite bleue ou blanche.

Une association à retenir : rose + bleu + feuillage gris
JPEG - 19.7 ko
Bleu et rose...
effet gearanti
JPEG - 19.5 ko
Dans le parc de Trévarez (29)



- Le pourpre : principalement si le rose est assez pâle
Arbustes à feuillage pourpre :Cotinus coggyria (arbre à perruque), Physocarpus ’Diabolo’, Cornus canadensis ’Forest Pansy’, Prunus padus ’Colorata’ etc.

On pourra y faire grimper des clématites roses : effet spectaculaire
garanti.
Les floraisons roses étant à rapprocher de la maison, on notera quelles se marient très bien avec la brique, le bois naturel, le crépi blanc ou ivoire et la pierre de taille. Faire grimper un rosier rose sur une maison, une pergola ou un mur de pierre est toujours du plus bel effet.

L’association avec le jaune est plus délicate, surtout s’il s’agit d’un rose tendre : la tonicité du jaune peut tuer la délicatesse du rose.
L’association avec le rouge est à manier avec infiniment de précaution. Elle est souvent « tape à l’œil » et d’une banalité consternante. On notera toutefois que l’association d’un rouge sombre et d’un rose pâle peut être réussie.

L’association avec l’orange est à déconseiller fortement.

JPEG - 21.8 ko
Magnolia ’Heaven Scent’
JPEG - 27.2 ko
Au jardin des Grandes-Bruyères (45)

Alain, le 16 septembre 2000

A lire également :
La couleur rose
Quelques fleurs roses

Mariages en rose

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic