Arrosoirs & sécateurs

Mes vivaces inratables à feuillage persistant (jardin de Marie-France)

Il ne s’agit nullement d’une liste de vivaces persistantes.

Ne sont citées ici que les vivaces inratables à feuillage persistant cultivées dans le jardin de Marie-France


"Inratables" ne signifie pas qu’il soit permis de faire n’importe quoi ! Il est indispensable de connaître un minimum d’exigences de culture de ces plantes.

JPEG - 27 ko
Des Heuchères...

C’est un jardin principalement de soleil (quelques arbustes permettent d’avoir un peu d’ombre) où la terre est assez pauvre.

Les Graminées

Les graminées suivantes poussent au sec, au soleil, dans une terre très ordinaire, sans maladie.

Les Stipa


Les stipa supportent les sols pauvres, très secs et caillouteux.
Stipa gigantea. Touffe (h = 50 cm, e = 1,20 m) de feuilles persistantes, étroites vert-clair. En juin, à l’extrémité de tiges hautes de 2.50 m, apparaissent des épis de 40 à 50 cm, dorés, aérés, persistants jusqu’en hiver. Superbe.

Entretien : Tailler au cours de l’hiver les épis qui cassent et au printemps les feuilles sèches.
Multiplication : Plantation et division des touffes au printemps (prévoir une bêche à manche très solide).
Utilisation : en isolé, en bordure de massif.

JPEG - 21.3 ko
Stipa gigantea


Stipa arundinacea. Touffe (h = 60 cm, e = 60 cm) de feuilles persistantes, étroites, vert brunâtre, se teintant d’orange en été, épis violacés en fin d’été. Port retombant.

Entretien : A peigner de temps en temps quand il y a trop de feuilles sèches (sur certains plants cultivés en terrain sec).
Multiplication : Plantation et division des touffes au printemps. Se ressème abondamment, il suffit de prélever les nombreux petits plants..
Utilisation : en bord de massif, en pot.

JPEG - 37.9 ko
Stipa arundinacea


Stipa tenuifolia « cheveux d’ange ». Touffe de 50 à 60 cm de feuilles vertes persistantes, filiformes. En mai apparaissent des épis (h = 15cm) soyeux, blonds. Supporte la mi-ombre.

Entretien : Attention, elle se ressème partout. Pour éviter l’envahissement, tailler les touffes en juillet - août, les feuilles repousseront avant l’hiver.
Supprimer les touffes au bout de 3 - 4 ans quand il y a beaucoup de feuilles sèches (on peut aussi la peigner pour les enlever).
Multiplication : Plantation au printemps.
Semis spontanés abondants, repiquer les jeunes touffes au printemps et en été. Inutile de dédoubler les touffes, elles ne redémarrent pas toujours car les racines sont fragiles.
Utilisation : en bordure de massif, en pot.

Festuca glauca : Touffe dense (20 à 30 cm en tout sens) de feuilles filiformes plus ou moins bleues suivant l’ensoleillement et la sécheresse du sol. Floraison en épillets en juin. Un sol drainant, ordinaire voir pauvre et sec lui convient.
Le cultivar Festuca glauca ‘Elijah blue’ est plus bleu et plus robuste.

JPEG - 30.5 ko
Festuca glauca ‘Elijah blue’
en compagnie de la graminée Imperata cylindrica ’Red Baron’


Entretien : couper les feuilles sèches et les épillets en fin de floraison. En cas d’hiver très pluvieux, améliorer le drainage en entourant les plants de graviers, l’eau stagnante lui est fatale.
Multiplication : en bordure de massif, en pot, indispensable dans un massif de graviers.
Utilisation : en bordure de massif, en pot
Remarque : les « Fétuques bleues » deviennent disgracieuses en cours d’été après la floraison (nombreuses feuilles sèches). Il la rabattre pour qu’elle fasse du jeune feuillage bleu.

Les Carex


BEAUX TOUTE L’ANNEE

Certains carex poussent en milieu humide ; ne les connaissant pas, je n’en parlerai pas. Par contre, ceux décrits ci-dessous viennent en sol ordinaire, drainé, à mi-ombre ; ils supportent une sécheresse passagère et un ensoleillement modéré.
Ils ont besoin d’eau à la plantation et régulièrement la première année ensuite les arroser en cas de sécheresse importante surtout s’ils sont en pot. Leurs fleurs en épis sont discrètes.

Carex buchananii : Touffe dressée (h = 50 à 60 cm, e = 20 cm) à feuilles persistantes, brun cuivré, filiformes, raides aux extrémités frisées. De minuscules épis apparaissent au cours de l’été.

Entretien : « peigner » les touffes quand il y a trop de feuilles sèches. Eviter de tailler les touffes, la repousse est moins belle. Arroser les pots en cas de sécheresse importante.
Multiplication : Semis spontanés. Division au printemps et plantation au printemps et en automne.
Utilisation : massif avec par exemple des bruyères, potées belles toute l’année. En pot, il est préférable de ne pas les mélanger à d’autres espèces.

JPEG - 38.3 ko
Carex buchananii


Carex flagellifera : Touffe dressée (h = 60 à 70 cm) à feuilles bronze et rouge, persistantes, filiformes, raides pousse au soleil ou la mi-ombre dans un sol ordinaire, sec ou frais s’il est drainé.

Carex comans : Les 2 cultivars présentés ont des feuilles filiformes à port très retombant ; ils poussent en sol frais s’il est drainé.
2 cultivars très intéressants en potée et en couvre sol car ils ont un port très retombant :
‘Frosted Curls’ : feuilles vert argenté aux extrémités frisées, h = 20 à 30 cm, e = 30 à 40 cm.
‘Bronze Form’ : feuilles bronze, h = 40 à 50 cm, e = 50 à 60 cm, supporte l’ombre.

Carex testacea : Mon préféré. Touffe de feuilles fines et souples (h = 30 cm, e = 40 cm) pousse à l’ombre et à la mi-ombre dans un sol ordinaire, l’arroser en cas de sécheresse importante surtout s’il est en pot.
Sa couleur varie selon l’exposition : vert olive à l’ombre, vert olive teinté d’orange cuivré au soleil (pas de soleil brûlant).
Avec son port souple et retombant, seul dans un pot à mi-ombre il est beau toute l’année.

Les 3 Carex suivants sont panachés ; leurs feuilles étroites (3 à 5 mm), moins souples que celles des précédents forment de belles touffes en sol ordinaire. Les Carex morrowii acceptent la concurrence des racines des arbres.
Ils ne nécessitent aucun entretien et se multiplient par division des touffes au printemps.

Carex morrowii ‘Ice Dance’ : Feuilles vert clair bordées de blanc-crème, h = 30 cm e = 30 à 40 cm. Il supporte l’ombre sèche des arbres.

Carex morrowii ‘Variegata’ : Les feuilles (5 mm) coriaces, luisantes, vert franc à nervure centrale blanc crème forment une touffe compacte à port dressé (h = 40 cm, e = 40 cm). Sous le nom de ‘Variegata’ on met des Carex morrowii plus ou moins panachés.
Il supporte tout sol, toute exposition même l’ombre sèche des arbres mais pas le soleil brûlant. Idéal au pied des haies et pour éclairer un coin sombre du jardin.

Carex hachijoensis ou oshinensis ‘Evergold’ : Les feuilles (3mm) à large bande centrale jaune crème bordées d’un fin liseré vert foncé, forment des coussins en monticules (h = 20 à 30 cm, e = 30 à 40 cm) très lumineux à mi-ombre. Souvent confondu avec le Carex morrowii.

JPEG - 31.1 ko
Carex hachijoensis ’Evergold’


Les sauges officinales (sauges médicinales)

Touffe grise poussant en terrain ensoleillé, sec, pauvre. Epis de fleurs bleu lavande en mai-juin.

Entretien : tailler sévèrement après la floraison, à 5 ou 6 cm du sol là où apparaissent des petites feuilles puis au cours de l’été pour garder un port dense.
Multiplication : planter et diviser au printemps. Bouturer et marcotter à la belle saison.
Utilisation : bordure de massif ou de haie, potée, un massif de plusieurs variétés de sauges demandent un entretien minimum, c’est un excellent couvre sol pour le plein soleil, il empêche la pousse des mauvaises herbes

Des cultivars intéressants :
C’est leur feuillage aromatique qui est surtout intéressant.
S.offininalis ‘Purpurascens’ : floraison bleu foncé, beau feuillage pourpre.
S.offininalis ‘Aurea’ : feuillage vert clair marginé de jaune.
S.offininalis ‘Berggarten’ : beau feuillage gris, large et arrondi formant des touffes opulentes et denses.
S.offininalis ‘Tricolor’ : feuillage vert blanc rose variant en cours de saison.

JPEG - 10.4 ko
Salvia offininalis ‘Berggarten’


JPEG - 19.8 ko
S.offininalis ‘Aurea’


Les lierres

Les lierres poussent en tout sol même pauvre à l’ombre, mi ombre et soleil non brûlant. Ils s’adaptent aux conditions difficiles en réduisant la taille de leurs feuilles. Là où rien ne pousse, essayez les lierres, en particulier ceux à petites feuilles panachées qui éclaireront les coins sombres du jardin. Voici quelques exemples :

Hedera helix ‘Glacier’ : petites feuilles gris-vert argenté bordées de crème.
Hedera helix ‘Kolibri’ : petites feuilles vert moyen panachées de crème.
Hedera helix ‘Ivalace’ : petites feuilles brillantes, vert foncé à bords ondulés et à nervures principales jaunes.

Entretien : Tailler aux 2 périodes de pousse, printemps et automne.
Multiplication : Bouturer et marcotter en période hors gel.
Utilisation : en couvre sol au pied des haies ou sur un talus, en grimpant sur un vieux tronc d’arbre, un grillage, un poteau, sur des structures métalliques etc… en suspension, en potée.

Pour en savoir plus

Les fougères

Voici quelques fougères supportant sécheresse et ombre, elles ne sont pas toutes persistantes mais belles plus de 6 mois par an. Entretien : enlever les feuilles desséchées.

Phyllitis scolopendrium : Les frondes brillantes, vert clair, coriaces, poussent partout à l’ombre ou mi-ombre dans les vieux murs, les chemins creux… Leur taille varie entre 10 à 50 cm suivant les conditions de vie : humidité, nature du sol, exposition.
Le cultivar ‘Crispum’ a le bord des frondes ondulé.
Phyllitis scolopendrium

Polystichum polyblepharum : Touffe persistante (h = 80 cm, e = 60 cm) de frondes vert moyen très découpées. Elle pousse en sol ordinaire, drainé et supporte une ombre dense.
Polystichum polyblepharum

Polystichum setiferum ‘Plumosum Densum’ : Les touffes (h = 50 cm, e = 50 cm) de frondes persistantes, vert foncé, très divisées poussent en tout sol à l’ombre ou mi-ombre.

Polypodium vulgare : Pousse en tout sol et toute exposition y compris dans les vieux murs au soleil. Frondes de 4 à 50 cm suivant la nature du sol, semi persistantes, pennées, vert clair forment de belles touffes de fin août à fin mai.
Cultivar intéressant : Polypodium vulgare ‘Cornubiense’ : h = 30 cm, e = 20 cm ; frondes très divisées se chevauchant forment des touffes très denses.

Pour en savoir plus :
Description de quelques Fougères
Culture et utilisations des Fougères

Et quelques autres...


Astelia chathamica ‘Silver Spear’ : Belle touffe persistante (h = 70 cm à 1,20 m, e = 70 cm) de feuilles lancéolées, soyeuses, gris argenté à reflets métalliques, aux extrémités retombantes, poussant en plein soleil ou à mi-ombre dans un sol ordinaire et supportant la sécheresse.

JPEG - 32.9 ko
Astelia chathamica ‘Silver Spear’

Entretien : supprimer les feuilles sèches. A protéger en région froide (- 8°C)
Multiplication : division les touffes au printemps.
Utilisation : Très belle plante pour éclairer un massif à mi ombre. En pot, chez moi, elle a végété et est devenue belle en pleine terre.

Heuchera ‘Caramel’ : Couvre-sol vigoureux qui forme un coussin épais de feuilles orange au printemps devenant caramel en vieillissant (revers pourpre). Elle pousse dans un sol plutôt riche et frais mais supporte une sécheresse passagère. Floraison sans intérêt.

Entretien : Au début du printemps, rabattre la touffe et apporter du terreau. En été, arroser si sécheresse et éliminer les feuilles sèches.
Multiplication : Diviser les touffes au printemps.
Utilisation : bordure, talus, pot, rocaille.

Ballota pseudodictamnus : Touffe dense (h = 50 à 60 cm, e = 60 à 80 cm) grise presque blanche formée de longues tiges érigées portant des feuilles cordiformes. Feuilles et jeunes tiges ont un aspect laineux. Petites fleurs roses discrètes sur des hampes florales en juin. Planter dans un sol sec, ordinaire ou pauvre, bien drainé, en plein soleil ou mi-ombre.
Entretien : tailler les hampes florales en arrondissant la touffe. Quand il y a trop de bois, rabattre sévèrement, après la floraison, au niveau des petites feuilles qui apparaissent sur les tiges ligneuses.
Multiplication : Bouturer et marcotter du printemps jusqu’au début d’automne. Eviter de diviser car les racines sont fragiles et superficielles.
Utilisation : bordure, talus, pot, rocaille.

JPEG - 28.5 ko
Ballota pseudodictamnus


Helichrysum angustifolium (syn : italicum) : Touffe à odeur de curry, dense (h = 50 à 60 cm, e = 60 à 80 cm) formée de longues tiges érigées portant des feuilles fines grises presque blanches. En juillet, fleurs en corymbe jaune (intérêt secondaire). Planter dans un sol sec, ordinaire ou pauvre, bien drainé, en plein soleil.

Entretien : tailler les hampes florales après la floraison en arrondissant la touffe. Quand il y a trop de bois, rabattre sévèrement, au printemps ou en été après la floraison, au niveau des petites feuilles qui apparaissent sur les tiges ligneuses.
Multiplication : Bouturer ou marcotter à la belle saison.
Utilisation : bordure, talus, pot, rocaille.

JPEG - 34.5 ko
Helichrysum angustifolium


Geranium macrorrhizum : Excellent couvre sol, il se plaît partout : ombre, mi-ombre, soleil, dans un sol ordinaire humide ou modérément sec. Son feuillage semi-persistant, aromatique, vert clair, velu prend de belles couleurs automnales rouges, oranges et forme de beaux coussins denses qui étouffent les mauvaises herbes. Il fleurit, au printemps, rose ou blanc suivant les variétés.

Entretien : couper les fleurs fanées.
Multiplication : Dédoubler les touffes au printemps ou en début d’automne. C’est un géranium rhizomateux qui forme rapidement de beaux tapis..
Utilisation : Talus, idéal en bordure au pied d’une haie.

JPEG - 23.8 ko
Geranium macrorrhizum

Marie-France Even le 19 novembre 2011

Mes vivaces inratables à feuillage persistant (jardin de Marie-France)

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic