Arrosoirs & sécateurs

Mes vivaces inratables à feuillage persistant (jardin d’Alain)

Il ne s’agit nullement d’une liste de vivaces persistantes.

Ne sont citées ici que les vivaces inratables à feuillage persistant cultivées dans les jardins d’Alain


"Inratables" ne signifie pas qu’il soit permis de faire n’importe quoi ! Il est indispensable de connaître un minimum d’exigences de culture de ces plantes.

JPEG - 23.4 ko
Hellebore argutifolius

C’est un jardin où la mi-ombre remplace de plus en plus les endroits ensoleillés car depuis 30 ans les arbres et arbustes ont poussé. C’était, pour partie, une ancienne lande de genêts donc une terre pauvre, très légère et acide. Elle a été enrichie par du fumier de cheval et du compost-maison…

Achillea crithmifolia

Superbe feuillage gris-vert, très découpé et doux au toucher. Floraison en ombelles blanc-crème en juin-juillet. Hauteur 10 cm et 20 cm en fleur.

JPEG - 28.1 ko
Achillée crithmifolia
le feuillage

Culture : Sol ordinaire. Plein soleil ou mi-ombre. Accepte bien la sécheresse mais plus belle si le sol reste frais (quelques arrosages lui font du bien)
Entretien : limiter son extension, couper les fleurs fanées.
Utilisation : couvre-sol assez envahissant qui accepte même un piétinement modéré (au retour de vacances, elle avait colonisé la pelouse !). Une alternative au gazon dans les régions chaudes. Croissance très rapide.
Note personnelle : c’est son feuillage qui m’intéresse en priorité. Son seul défaut : c’est une cavaleuse !

JPEG - 17.9 ko
Achillée crithmifolia
la floraison


Pour en savoir plus

Epimedium x versicolor ‘Sulphureum’

Vivace rhizomateuse de 30 à 40 cm de haut formant de belles touffes qui s’étendent progressivement. Le feuillage en forme de cœur est veiné de pourpre (surtout les jeunes feuilles au printemps. Floraison jaune beurre en avril-mai.

JPEG - 14 ko
Epimedium x versicolor ‘Sulphureum’


Culture : pousse partout mais apprécie particulièrement la mi-ombre voire l’ombre (éviter le soleil qui grille le feuillage), les terres riches, acides et fraîches. En fin d’hiver raser le vieux feuillage.
Entretien : Supprimer les vieilles feuilles en février-mars.
Utilisation : Couvre-sol d’ombre à planter au pied des arbustes car ne craint pas la concurrence des racines. A cultiver avec des bulbes de printemps à floraison bleue (jacinthe des bois, Ipheion…)
Note personnelle : Je découvre enfin les épimédiums mais cette variété se trouve dans le jardin depuis plusieurs années. Un genre de plantes trop peu connu (les espèces ne manquent pas).

Erica darleyensis (bruyère d’hiver)


Se reporter à l’article de Marie-France et à la fiche sur cette plante
Note personnelle : Incontournable et INDISPENSABLE pour illuminer les longues journées d’hiver ! Inratable si on ne rate pas la plantation (attention au feutrage).

Euphorbia robbiae


Se reporter à l’article de Marie-France et à la fiche sur cette plante
Note personnelle : à planter dans les coins où rien ne pousse. La plante inratable par excellente et sa longue floraison en fin d’hiver est intéressante.

Hellébore argutifolius (syn : corsicus)

Magnifique feuillage coriace vert foncé composé de 3 folioles. Fleurs en coupe, vert pâle en février-mars. Jusqu’à 1 m en tout sens. Plante architecturale.

Culture : aime les situations ensoleillées. Terre drainée, riche en humus restant fraîche l’été. Culture facile. Semis spontanés.
Entretien : Couper les fleurs fanées.
Utilisation : En pot avec des vivaces couvre-sol (Vinca, Hedera…). Dans les plates-bandes à l’avant des arbustes en compagnie de vivaces et bulbes de printemps.
Note personnelle : Superbe feuillage… longue floraison… vivace majestueuse. Coupée, tient bien en vase (belle association avec Erica darleyensis).

Hellébore orientalis

Feuillage denté, coriace et vert sombre. Superbe floraison en février-mars coloris et forme des fleurs très variés). Les fleurs fanées restent intéressantes.

JPEG - 42.7 ko
Feuillage de l’hellébore orientalis

Culture : Mi-ombre, mais supporte le soleil qui ne brûle pas. Aime un sol lourd, riche, un peu acide et restant frais l’été. Culture facile. Nombreux semis spontanés.
Entretien : Couper le feuillage abîmé en décembre. Bouillie bordelaise en novembre et janvier. Pailler pour garder la fraîcheur. Apporter en surface du fumier décomposé ou du compost.
Utilisation : Couvre-sol à l’ombre des arbres et arbustes caducs. A mélanger à des vivaces de fin d’hiver (Epimedium, Hepatica, Viola cornuta…) et des bulbes de printemps (Perce-neige, Ipheion…)
Note personnelle : ma vivace préférée.

Pour en savoir plus...

Helxine (syn : Soleirolia soleirolii.)

Comme un tapis de mousse… Innombrables petites feuilles rondes et minuscules (diamètre 5 mm). Hauteur entre moins d’un centimètre et 10 cm. Je ne cultive que la verte mais il existe une variété vert-jaune et une au feuillage panaché.

Culture : Elle aime une terre ordinaire et fraîche, la mi-ombre et l’ombre. Mais elle déteste le gel (elle noircit) et n’apprécie pas la sécheresse et trop de soleil et de chaleur. Elle s’étend indéfiniment au point de devenir envahissante si l’on n’y prend pas garde, mais elle est intéressante quand elle forme de beaux tapis.
Entretien : En cas de fortes gelées, elle devient noire. Il faut attendre le printemps : enlever le dessus noirci, elle repart.
Utilisation : entre les pierres d’un dallage, en tapis dans les grosses potées, dans une allée (on peut marcher dessus, sans exagérer !)
Note personnelle : il y en a partout dans le jardin : dans les allées, en pot et même dans la serre !

Pour en savoir plus...


Lamium maculatum ‘Beacon Silver’

Les feuilles sont argentées finement bordées de vert. Longue floraison rose en mai-juin. Il refleurit un peu tout l’été et jusqu’en automne. Son feuillage s’abîme un peu l’hiver : il faut le nettoyer aux premiers beaux jours.

JPEG - 17 ko
Lamium maculatum ‘Beacon Silver’’


Culture : terre ordinaire et fraîche (beaucoup moins beau en terrain sec). Mi-ombre ou ombre. Attention aux limaces et escargots.
Entretien : limiter son extension. Raser le feuillage s’il est trop abîmé. Attention aux limaces.
Utilisation : couvre-sol à mettre au pied des arbustes ou parmi les vivaces d’ombre. Croissance rapide : il forme rapidement de beaux tapis.
Note personnelle : Je n’aime pas beaucoup les lamiums (je déteste même le Lamium galeobdolon à floraison jaune), mais le ‘Beacon Silver’ est le seul que j’ai gardé. Sa couleur argentée illumine plusieurs coins ombragés. Sa floraison est sympathique mais je pourrais m’en passer. C’est le feuillage qui m’intéresse.

Leptinella squalida ’Platt’s Black’

La Leptinella squalida (type) est verte. Elle forme un tapis très ras de moins de 5 cm. Le feuillage fin et très découpé. La variété ‘Platt’s Black’ a un feuillage bronze cuivré superbe. La floraison est sans intérêt.

Culture : sol ordinaire plutôt frais même si elle résiste bien à la sécheresse. Soleil ou mi-ombre.
Entretien : Aucun.
Utilisation : muret, rocaille, auge, dallage. Idéal pour recouvrir la terre dans un gros pot. Peut jouer le même rôle que l’Helxine.
Note personnelle : En potée, Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens ‘ + . Leptinella squalida ’Platt’s Black’ = la classe ! Le couvre-sol des jardins « noirs ».

Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens ‘

Vivace rhizomateuse formant une touffe de 20 cm de haut. Les feuilles sont des rubans arqués pourpre-noir. En juillet, des fleurs lilas en grappes sont suivies de baies noires toxiques.
Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens ‘

Culture : Sol fertile et frais. Soleil ou mi-ombre.
Entretien : Aucun
Utilisation : A mettre en valeur sur un tapis d’helxine ou de Leptinella squalida ‘Platt’s Black’.
Note personnelle : Permet de réaliser de superbes potées originales (dans une bassine en zinc par exemple).

Pour en savoir plus...

Pulmonaria x ‘Majesté’

Feuillage gris argenté (il peut être vert tacheté d’argent à certaines périodes, notamment avant la floraison). Fn mars, floraison rose qui vire au bleu (on a donc sur le même bouquet des fleurs roses et d’autres bleues)
Pulmonaria x 'Majesté'

Culture : terre ordinaire et fraîche (moins belle si le terrain est sec). Ombre et mi-ombre.
Entretien : Couper les feuilles abîmées. Attention aux limaces et escargots.
Utilisation : Plante de sous-bois à installer au pied des arbres avec d’autres vivaces.
Note personnelle : Elle éclaire un coin ombragé. Superbe (mais il faut couper les feuilles abîmées).

Pour en savoir plus...

Stachys lanata ‘Big Ears’ (oreille d’ours)

Tout le monde connaît le Stachys lanata (syn : byzantina). Mais la variété ‘Big Ears’ a des feuilles laineuses beaucoup plus grandes (15 à 25 cm de long). Le feuillage est gris par temps sec. Floraison mauve en été.
Stachys lanata ‘Big Ears'
Culture : Plein soleil, terrain sec, terre pas trop riche, pas d’humidité stagnante l’hiver.
Entretien : Couper les fleurs fanées. Limiter l’extension.
Utilisation : Couvre-sol dense plus dense et plus haut (30 cm) que le Stachys lanata commun. Pour plate-bande ensoleillée, dessus de murets
Note personnelle : Le feuillage est beaucoup plus beau que celui du Stachys lanata commun.

Veronica pedunculata ‘Georgia Blue’

Couvre-sol de 15 cm de haut. Feuillage vert foncé (devient un peu bronze en hiver s’il fait froid) qui se recouvre d’une multitude de petites fleurs bleu gentiane vers mars-avril (parfois dès février et parfois jusqu’en mai).

Culture : Plein soleil à mi-ombre. Seul entretien : limiter son extension.
Entretien  : Limiter l’extension.
Utilisation : couvre-sol à mettre au pied d’arbustes à floraison printanière (Exochorda…) en compagnie de bulbes (Ipheion, narcisses…) et vivaces (giroflée ravenelle, Euphorbe robbiae…)
Note personnelle : La touffe forme de beaux tapis ras. Il faut la limiter si elle se plait.

Pour en savoir plus...

Alain, le 19 novembre 2011

Mes vivaces inratables à feuillage persistant (jardin d’Alain)

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic