Arrosoirs & sécateurs

Mes vivaces inratables à longue floraison pour soleil ou mi-ombre et sol ordinaire

Je ne vous parlerai que de celles, présentes dans mon jardin, qui se cultivent sans aucune difficulté.

Agapanthus umbellatus (Agapanthe ou Lis du Nil)

Lire également l’article

Vivace tubéreuse formant une grosse touffe (h = 40 à 50 cm, diamètre = 1 à 1,20 m) de feuilles persistantes, rubanées, vert moyen, brillantes.

A l’extrémité de grosses tiges solides (h= 50 à 70 cm), s’épanouissent de juin à mi-août, les fleurs (3 cm) en clochettes bleues ou blanches, réunies en boule lâche (diamètre = 15 à 20 cm), il y a 20 à 30 fleurs par boule. Quand elles fanent, elles sont remplacées par des gousses allongées (2 à 3 cm), vertes puis marron clair qui se balancent au moindre courant d’air et qui contiennent des graines noires ; en général, fin novembre, il n’y en a plus.

L’Agapanthe aime un sol frais, bien drainé, ordinaire à riche mais supporte la sécheresse et la mi-ombre ; elle n’aime ni être dérangée ni le froid.

Entretien :
- planter au début du printemps et à l’automne,
- éliminer les hampes florales quand elles se cassent en général en novembre et les feuilles abîmées en fin d’hiver,
- arroser en cas de sécheresse intense surtout si l’Agapanthe est en pot,
- pailler si hiver rigoureux ; plus le pied est âgé, plus il résiste au froid,
- drainer autour du collet pour éviter son pourrissement.

Multiplication :
- division des souches au printemps, si c’est absolument nécessaire. La reprise est parfois longue, il faut attendre 2 à 3 ans, voire plus, avant de voir la plante refleurir. Attention à ne pas casser les racines qui sont très fragiles,
- semis spontanés : replanter les jeunes plants petits. Ils fleuriront 3 à 4 ans après leur transplantation.

Utilisation :
- superbe en grosse potée ou en isolé,
- en massif avec des Rosiers, des Fuchsias, des plantes à feuillage gris (ex : Senecio, Artemisia ‘Powis Castle’).

Anémone hupehensis var. japonica : (Anémone du Japon)

Lire également l’article

Cette vivace forme, dès mai, une touffe décorative (h = 30 à 50 cm) aux feuilles (10 à 15 cm) caduques, vert foncé, ressemblant aux feuilles de Vigne.

D’août à octobre se succèdent des fleurs (4 à 5cm) blanches ou roses, simples, doubles ou triples portées par des tiges ramifiées de 1 à 1,50 m, souples, fines et solides (tuteur inutile) ; au centre, une couronne d’étamines dorées entoure un gros pistil vert.

Elle aime la mi-ombre, une bonne terre fraîche, bien drainée ; elle supporte le soleil et une sécheresse passagère.
Si l’été est pluvieux, l’oïdium, la rouille apparaissent sur les feuilles.
Comme toutes les renonculacées, l’Anémone du japon est toxique.

Entretien :
- tailler les tiges florales en début d’hiver,
- à surveiller car, quand elle se plaît, elle drageonne et devient envahissante,
- arroser en cas de sécheresse importante.

Multiplication :
- semis spontanés à repiquer au printemps,
- diviser et planter à 8-10 cm de profondeur en automne ou au début du printemps. La reprise est parfois délicate : laisser les racines à l’air le moins longtemps possible et arroser copieusement. Soyez patient, il faut parfois attendre 2 à 3 ans avant de voir les fleurs.

Utilisation :
- massif, bordure de haie,
- associer avec des Hortensias, graminées, Rosiers, Asters, Fuschias,
- tient 3 à 4 jours en bouquet.

Cultivars solides :
- A. ‘Honorine Jobert’ : fleurs simples, blanc pur.
- A. ‘September Charm’ : fleurs simples, rose clair.
- A. ‘Bressingham Glow’ : fleurs doubles, rose vif, traverse haie, allée, repart du moindre morceau de racine laissé en terre.

JPEG - 16.9 ko
Anémone ‘Honorine Jobert’


Convolvulus mauritanicus (Liseron)

Petite vivace rhizomateuse, vigoureuse (h = 20 cm, étalement = 50 à 70 cm), à croissance rapide, formant des touffes denses couvertes de fleurs (2 cm) en entonnoir, d’un bleu intense un peu violacé, d’avril aux gelées avec une pause quand il fait chaud. Elles se referment le soir et par temps gris et pluvieux.
Les tiges fines et souples portent de petites feuilles persistantes (1 cm) ovales d’un vert argenté.

Entretien :
- planter au printemps dans un sol bien drainé,
- rabattre la touffe sévèrement au début mars,
- en été, petite taille d’entretien pour supprimer les fleurs fanées quand elles sont trop nombreuses,
- protéger les pots et suspensions de Convolvulus en hiver.

Multiplication :
- division des touffes très délicate ; le rhizome descend très profondément dans le sol et il est difficile de le trouver !!!
- bouturage en fin d’été : j’ai toujours échoué.

Utilisation :
- muret, rocaille, bordure, pot, suspension,
- en grimpante : palisser les tiges sur un support vertical (treillis, croisillon de bambous, etc.)
- associer à des Géraniums vivaces, Armoise argentée, Surfinia et toute annuelle d’été.

Solanum jasminoides ‘Album’

Floraison abondante et interrompue de mai aux gelées.
Vivace grimpante à grand développement (6 m) et croissance rapide, s’accrochant seule à tout support, préférant un sol frais, bien drainé et fertile mais s’accommodant d’un sol très ordinaire. Le Solanum blanc est plus rustique que le bleu.

Feuilles (3 à 4 cm) persistantes, vert clair, lustrées, lancéolées parfois lobées ou divisées en folioles ; les feuilles exposées au froid noircissent, certaines sèchent, d’autres pas.

De mai aux gelées, floraison interrompue. A l’extrémité de tiges très souples, les fleurs (2 à 2,5 cm) à 5 pétales, en forme d’étoiles d’un blanc lumineux avec des étamines proéminentes jaune vif s’épanouissent en grappe lâche de 15 à 20 fleurs. Les fruits noirs, peu abondants car les fleurs tombent dès qu’elles fanent, sont toxiques.

Entretien :
- éclaircir au printemps si la plante est trop touffue. Liane envahissante si elle n’est pas taillée,
- à la plantation au printemps, en sol pauvre mettre un peu de corne séchée,
- arroser si sécheresse importante.


Multiplication
- bouturer en fin d’été,
- marcotter au printemps et en été.

Utilisation :
sur tout support à cacher : mur, grillage, arbre sans intérêt, etc.

Thalictrum flavum ‘Glaucum’ (Pigamon)

Vivace à feuilles persistantes, très divisées comme celles de l’Ancolie, bleutées virant au vert glauque en été, formant de belles touffes de 30 à 40 cm toute l’année.

En mai et juin, de ces touffes légères émergent des hampes florales de 2 m, solides, résistant aux grands vents et à la pluie. Elles portent à leur extrémité un épi plumeux (15 à 20 cm) de très nombreuses fleurs (1 cm) jaune pâle (genre Mimosa), sans pétales, à nombreuses étamines proéminentes et à 4 ou 5 sépales jaune.

Sol frais, voir humide, léger et mi-ombre sont les conditions idéales de culture. En fait, elle supporte un sol ordinaire, le soleil et même l’ombre légère.

Entretien :
- planter au printemps,
- rabattre les hampes florales au ras du sol ce qui évite d’être envahi car les nombreuses graines germent partout,
- tuteur et engrais inutile

Multiplication :
- par semis, repiquer au printemps.

Utilisation :
- en fond de massif avec des Macleaya ; en bordure de haie : les hampes florales se faufilent entre les arbustes et les touffes de feuilles garnissent leur pied,
- avec différentes Fougères dans un massif qui leur est consacré.

Marie-France Even, le 20 novembre 2010

Mes vivaces inratables à longue floraison pour soleil ou mi-ombre et sol ordinaire

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic