Arrosoirs & sécateurs

Mes vivaces inratables à longue floraison pour ombre et mi-ombre, en sol ordinaire

Je ne vous parlerai que de celles, présentes dans mon jardin, qui se cultivent sans aucune difficulté.

Achillée ptarmica ‘La Perle’ = ‘The Pearl’
Lire également l’article

JPEG - 13.2 ko
Achillea ptarmica ‘The Pearl’


Vivace à fines tiges (h = 50 à 60 cm) vert foncé, dressées, souples, portent en juillet et août plusieurs pompons (1 cm) d’un blanc pur et lumineux. Les feuilles lancéolées, pointues, vert foncé poussent en mai-juin et disparaissent à la fin octobre.
En terrain frais, cette plante rhizomateuse est un peu envahissante. Elle supporte le soleil et tient bien en vase.

Entretien :
- tailler à ras du sol après la floraison,
- ne pas arroser les feuilles car elles sont sensibles à l’oïdium.

Multiplication :
- division des touffes tous les 4-5 ans.

Utilisation :
- en bordure de massif ; bonne fleur à couper.
Bacopa cabana
Plante donnée pour annuelle mais vivace dans mes potées que je protège en hiver.
Touffe retombante à tiges souples portant de petites feuilles (1 à 2 cm) vert foncé, dentées, persistantes (chez moi).
D’avril-mai aux gelées, la touffe se couvre d’une multitude de petites fleurs (1 cm) blanches à 5 pétales autour d’un cœur jaune ; chaque fleur dure longtemps.
Elle supporte le soleil, la mi-ombre et l’ombre légère.

Entretien :
- planter au printemps,
- tailler les tiges trop longues et abîmées.

Multiplication :
- marcottage à la belle saison.

Utilisation :
- pot, suspension, seule ou avec Lobelia, Pélargonium, Surfinia, etc.

Tanacetum parthenium (= Chrysanthemum parthenium)
Matricaire ou grande Camomille.

Plante aromatique, à forte odeur quand on froisse les feuilles. Elle forme une touffe (20 à 30 cm) de feuilles (4 à 5 cm) très découpées, vert-jaune lumineux, persistantes.
De mars à avril, des fleurs simples ou doubles (1 à 2 cm) d’un blanc pur à cœur jaune proéminent s’épanouissent en petit groupe sur des tiges raides (30 à 40 cm) ramifiées à la partie supérieure.
N’importe quel sol et exposition lui conviennent. Son feuillage lumineux éclaire les zones d’ombre et mi-ombre. Elle est dite de courte durée de vie, j’ai des touffes depuis 4 ans à mi-ombre.

Entretien :
- rabattre les tiges florales en fin de floraison,
- planter au printemps ou début d’automne.

Multiplication :
- semis spontanés abondants.

Utilisation :
- muret, talus, bordure, pot.

Impossible de vous donner le nom précis des grandes Camomilles à fleurs doubles voir triples, je ne les ai pas trouvés. De plus cette vivace possède d’autres noms latins !
Cyclamen hederifolium (Cyclamen de Naples)
Lire également l’article

JPEG - 21.9 ko
Cyclamen hederifolium
Cyclamen de Naples

Plante tubéreuse donnant de septembre à novembre des fleurs (h = 10 à 15 cm) à pétales verticales, blanches, rose pâle à rose vif, qui arrivent avant les feuilles.
Les feuilles (5 cm) ont des motifs argentés passant du vert foncé, au centre, à vert plus clair sur le pourtour. Ce feuillage très original et décoratif tient de septembre à mai-juin.
Il pousse dans tout sol même pauvre et sec et à l’ombre ou mi-ombre, il y a autant de fleurs à l’ombre qu’à mi-ombre

Entretien :
- planter au printemps,
- arracher les jeunes plants s’il y en a trop, sinon vous trouverez des Cyclamens partout.

Multiplication :
- semis spontanés très abondants ; on trouve des jeunes plants loin des pieds mères car les graines sont à l’extrémité d’une vrille qui projette la graine.

Utilisation :
- sous les arbres, en bordure de haie, sur un talus associer à Vinca minor (petites Pervenches), Vinca major, Lamier, Primula vulgaris (Primevères sauvages) et Euphorbia robbiae.

Lamium

JPEG - 22.2 ko
Lamium maculatum ‘Chequers’


Couvre-sol pour terre ordinaire, drainée, supportant ombre et mi-ombre, à feuillage semi-persistant, panaché. Fleur d’avril à fin juin, plus florifère à mi-ombre. Plante des endroits difficiles comme l’ombre sèche des grands arbres.

Entretien :
- limiter son développement car il marcotte facilement et peut donc être envahissant.

Multiplication :
- bouturer et planter au printemps et automne,
- marcotter se fait naturellement, c’est une plante stolonifère comme les fraisiers.

Utilisation :
- sous les arbres, en bordure de haie, sur un talus : associer à Vinca major (grandes Pervenches), V. minor (ces petites Pervenches formant un tapis épais "asphyxient" le Lamier si on ne les limite pas), Polypodium vulgare (Fougère), Primevère, Jacinthe des bois, Euphorbia robbiae.

JPEG - 20.1 ko
Lamium maculatum ‘Album’


Lamium maculatum à feuilles semi-persistantes vertes à nervure centrale blanche, fleurs rose mauve de mars à mai.
Lamium maculatum ‘Album’, fleurs blanches.
Lamium galeobdolon ‘Variegatum’ à fleurs jaunes en mars avril, supporte ombre, mi-ombre, soleil (pas brûlant), tout sol même sec et pauvre. Feuille caduque, ovale, à bordure verte et centre argenté.
Vinca (Pervenche)
Couvre-sol à feuilles persistantes, ovales, vert foncé ou panachées, luisantes, réparties sur de longues tiges (plus de 1 m) souples. En mars, avril, mai, fleurs à 5 pétales, bleu lavande ou blanches. Les Pervenches fleurissent bien à mi-ombre et au soleil mais peu à l’ombre.
Tous les sols drainés, toutes les expositions sauf le soleil brûlant leur conviennent. Plantes des conditions difficiles, les Pervenches sont idéales sur un talus sec et pauvre, à l’ombre dense des grands arbres. Elles recouvrent rapidement de grandes surfaces.
C’est une plante toxique par ingestion.

Entretien :
- limiter son développement car elle est envahissante et étouffe les voisines à développement normal,
- désépaissir tous les 2-3 ans.

Multiplication :
- diviser, bouturer, planter en toute saison sauf en hiver,
- marcotter : cela se fait sans jardinier ; ce sont des plantes stolonifères comme les fraisiers et la plante marcotte sans aide.

Utilisation :
- pot, muret pour V. minor et major,
- les associer à des plantes aussi solides qu’elles comme les Polypodes vulgaires (Fougères).

Vinca major : feuille (4 sur 2 cm), fleur bleue. Pousse mieux à mi-ombre et soleil, forme des tapis moins dense que V. minor.
V. major ‘Variegata’ : feuille vert clair marginé de jaune crème, fleur bleue. Très lumineuse à l’ombre.
Vinca minor : feuille (2 sur 1 cm). Colonise très vite l’espace prévu ; à surveiller de près car elle forme un tapis dense et épais qui étouffe à peu près tout sauf, sur mon talus, les Cyclamens de Naples, les Polypodes vulgaires, les Jacinthes des bois.
Étouffe les mauvaises herbes… et les autres plantes aussi !!!

JPEG - 13.2 ko

Voici mon expérience pour garnir un vieux talus sec, pauvre, plein de racines, à l’ombre de grands chênes et long de 20 m :

- après plusieurs échecs, installation sur le sol d’un tuyau avec une trentaine de goutteurs, l’arrosage fonctionne 2 h tous les 3 jours,
- récupération dans la nature et les décharges de Lamium galeobdon, Polypodium vulgare (il y en a partout), Vinca major, Pétasites,
- V. major n’était pas suffisamment dense, Lamium galeobdon marcottait dans tous les sens mais disparaissait l’hiver et il fallait arracher les mauvaises herbes. J’ai alors planté une dizaine de plants de Vinca minor et V. major ‘Variegata’,
- En deux ans environ, V. minor formait un joli tapis, peu de mauvaises herbes poussaient. V. major ‘Variegata’ s’étalait peu.
- Cyclamen hederifolium, Euporbia ‘Robbiae’, Primevères et Jacinthes des bois sauvages, sont venus s’ajouter aux premiers occupants.

au bout de 5 ans environ :
- Plus de mauvaises herbes !
- V. minor a asphyxié V. major et Lamium galeobdon,
- Cyclamen hederifolium a formé un belle tache marbrée d’octobre à avril,
- les feuilles vert clair du Polypodium vulgare domine le tapis de V. minor de septembre à mai.
- les Jacinthes, Euphorbes et Primevères fleurissent tous les ans (ces 2 derniers "descendent" peu à peu),
- les pétasites, aimant les sols frais, se développent raisonnablement.

maintenant, au bout d’une vingtaine d’années :
- V. minor forme un tapis très dense que je taille quand je le trouve trop épais ou quand je plante des Fougères plus sophistiquées,
- Cyclamen hederifolium a formé 2 autres colonies,
- Polypodium vulgare éclaire ce talus avec de grosses touffes très élégantes,
- Lamium galeobdon a quasiment disparu, V. major totalement et V. major ‘variegata’ ne s’étend pas mais résiste !!
- les Jacinthes, Euphorbes et Primevères tirent bien leur épingle du jeu dans cette lutte entre plantes bien élevées.

Marie-France Even, le 20 novembre 2010

Mes vivaces inratables à longue floraison pour ombre et mi-ombre, en sol ordinaire

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic