Arrosoirs & sécateurs

Novembre 07

Lundi 5

Revenir du Clos des Moutiers et du Vastérival et se retrouver ce midi dans 1 200 m²... Forcément, çà fait un choc et on se sent un peu à l’étroit ! Pas de danger que je me prenne pour la Princesse ! (pour ceux qui ne le sauraient pas, la Princesse Sturdza, qui a 92 ans, a créé le fabuleux jardin du Vastérival près de Dieppe).

Tout un week-end à admirer des feuillages d’automne... à pâlir d’envie. Et pourtant, aujourd’hui, en retrouvant le jardin, on a pu constater qu’il y avait ici aussi quelques feuillages intéressants. La preuve...

JPEG - 11 ko
Acer griseum
JPEG - 18.5 ko
Cotinus ’Grace’
JPEG - 11 ko
Euonymus alatus
un fusain...
JPEG - 18.2 ko
Liquidambar
JPEG - 11.4 ko
Parrotia persica
JPEG - 10.2 ko
Gingko biloba

De là à penser qu’ici c’est un petit Vastérival, faudrait pas pousser !!!

Lors de ce périple, qui donnera plusieurs pages sur le site très bientôt, nous sommes passés - nous étions 22 - par la pépinière Cotelle (toujours près de Dieppe) et bien sûr, il était difficile de ne pas craquer pour quelques plantes.

J’ai donc planté aujourd’hui une Euphorbe x martinii et un Lamium maculatum ’Aureum’ (placé près d’un autre lamium, son feuillage jaune viendra égayer un coin à mi-ombre). Quant à l’Aster ’Lady in black’, il rejoint les plantes mises en attente dans le potager.

Le semis de mâche du 11 octobre est levé.

Nettoyage d’un bout de plate-bande.

Jeudi 8

Et 2 de plus !!! Comment résister à la clématite ’Prince Charles’ vue dans un jardin cet été et qui m’a paru vraiment florifère et à la clématite cirrhosa ’Winter Parasol’ qui fleurit crème en hiver ? Achetées hier, elles sont plantées aujourd’hui, la 1ère à floraison bleue dans un cornouiller à feuillage vert et blanc et la 2ème dans un amélanchier. Je répète encore une fois qu’aucune clématite ici, ne pousse sur des treillages... je dirais même surtout pas seule sur des treillages.

En plantant, j’ai pu constater que la terre est très, très sèche... DE L’EAU, ON VEUT DE L’EAU !

Suite du nettoyage... moins que prévu ! Je n’avance guère, d’autant plus que ces derniers temps j’étais absent : on ne peut pas visiter des jardins et faire le sien !

Vendredi 9

Broyage de quelques tailles.

Nettoyage... le train-train quoi !

Dans le champ d’à côté un voisin a brûlé une haie : je récupère 3 belles brouettes de cendre que je mets sur le compost.

Dimanche 11

Ouf... je vais pouvoir reprendre un rythme normal au jardin car depuis quelques temps je brille surtout par mes absences.

Plantation de 25 bulbes d’Ornithogalum nutans dont la floraison est prévue pour avril-mai. Nouvelle plantation de 12 bulbes de narcisses (toujours des trompettes jaunes). Cette fois-ci ce sont des bulbes achetés au poids : ils sont plus gros et on peut les choisir.

Plantation d’un Rhododendron loderi ’King Georges’. Je ne suis pas un fana des rhododendrons mais il m’a été donné... difficile de refuser. Toutefois sa place est toute trouvée en fond de massif en bordure de terrain dans une haie. Il est persistant et sa floraison est spectaculaire. Donc aucun regret. Mais il ne mesure que 30 cm !

Nettoyage d’un coin de graminées. Ce n’est pas fini car il faut que j’enlève des milliers de plants de Briza maxima. C’est bien sympa quand apparaissent, l’été, les petits épillets, mais avec un plant on se retrouve très vite avec 1 m² de semis ! Tous les ans je garde une petite touffe... une toute petite... et tous les ans je peste à l’automne ! C’est ce que j’appelle une plante sans-gêne... On va voir ce que je vais faire demain de ces plants. Par ailleurs ce coin de graminées contient quelques autres plantes (rosier, Allium...). Il va falloir les enlever car je ne veux que des graminées. A voir lors du réaménagement du jardin.

Lundi 12

Nettoyage des bassins (les tonneaux) et surtout de la pompe. C’est un nettoyage assez grossier car les tonneaux devraient être remplacés un jour... mais çà tarde un peu (j’attends toujours que le 3ème tonneau soit résiné !)

Balayage de la pelouse envahie par les feuilles mortes. Il y avait possibilité de les mettre au compost mais j’ai choisi de les utiliser en paillage au pied d’arbustes et notamment du petit rhododendron planté hier. Je voulais tondre ensuite, ... ce sera pour demain.

Plantation d’un iris qui m’a été donné. Je n’ai pas de chance avec les iris. En fait c’est de ma faute car ils sont souvent étouffés par les plantes voisines. Ou bien ils se retrouvent dans des endroits qui manquent de soleil. Il faut que je les change tous de place. J’aime beaucoup les iris mais, comme pour les rosiers, je ne supporte pas les plates-bandes d’iris. Je ne les aime que plantés par groupes de 3 maximum au milieu des vivaces, près des rosiers ou des arbustes. Les carrés d’iris ou les plates-bandes de rosiers me donnent des boutons ! (et ce ne sont pas des boutons de roses !).

Mardi 13

Je vous avais caché mes talents d’artiste ! En fait, c’est moi... Car en ces périodes de manifestations, revendications et grèves, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas en faire autant. JE VEUX DE L’EAU, une bonne pluie pendant plusieurs jours qui détrempe le jardin. Mais pas 3 gouttes comme cet après-midi. 3 gouttes juste bonnes pour décourager tout bon jardinier à mettre le nez dehors.
Heureusement que j’ai pu jardiner ce matin : nettoyage d’un bout de plate-bande mais surtout j’ai dégagé le pied du Prunus padus ’Colorata’ et coupé certaines de ses grosses branches gênantes. Il devrait faire moins d’ombre et permettre de faire des plantations supplémentaires.

Il y a ce soir un tas de branchages assez conséquent sur la pelouse. Je pensais les couper pour faire du bois de chauffage. C’est raté ! Quant à tondre la pelouse, on verra (quand je parle de tondre la pelouse, en fait c’est simplement l’égaliser pour des raisons d’esthétisme car je tonds toujours haut... mais çà je l’ai déjà dit).

Mercredi 14

Je n’ai fait qu’une chose aujourd’hui... mais elle m’a demandé plusieurs heures : j’ai débité les tailles du prunus ! Le petit bois est passé au broyeur et le reste est coupé pour passer un jour dans la cheminée. J’ai eu juste le temps de terminer avant que la nuit tombe...

Jeudi 15

En nettoyant une plate-bande, je trouve une racine de diamètre 1 à 1,5 cm qui court à fleur de terre. Probablement une racine d’un arbuste voisin ? Je la coupe et je tire... il me vient alors dans les mains une superbe branche de plus de 2 m de la... clématite ’Huldine’ ! Grands cris de colère avec jurons appropriés... Mais à y bien regarder, ce n’est probablement pas bien grave car la partie restant devrait repartir sans problème. Quant à la partie enlevée elle a des racines de 10 à 20 cm. Je la replante au pied d’un pommier en espalier et qui sait si je n’aurai pas une clématite supplémentaire au printemps ?

C’est l’occasion de rappeler que lorsqu’on plante une clématite, il est conseillé de mettre la branche à l’horizontale. Sur la photo on voit bien que des racines démarrent le long de la branche enterrée sur au moins 30 cm.

Vendredi16

Sacrebleu... il a gelé et l’helxine n’a pas apprécié (à certains endroits elle est toute noire). Ce n’est pas un temps à jardiner... de toute façon je dois m’absenter (chercher des rosiers pour des membres de la Société).

Samedi 17

Re-sacrebleu, il a re-gelé (-6° d’après le thermomètre maxima-minima) et l’helxine n’aime décidément pas du tout ! Ce soir, j’ai recouvert 2 allées d’helxine encore verte d’un voile d’hivernage car demain çà pourrait bien re-re-gelé !

Ce matin, brillante (comme d’habitude !) conférence de Marie-France sur les sauges. On craque pour 3 sauges (S. azurea, S. nemorosa ’Negrito’ et S. chamaedroïdes ’Silver Leaves’... à planter plus tard ! (elles sont à l’abri).

Dimanche 18

Miracle ! il a plu une bonne partie de la journée. Enfin... mais on en voudrait un peu plus ! (pour tout dire beaucoup plus, car ici on est en déficit d’eau).

Pas de jardinage aujourd’hui...

Mercredi 21

De la pluie et cette fois-ci çà dégringole... Quel bonheur pour un jardiner d’écouter la pluie tomber, surtout après une telle attente. Toutes ces petites (et grandes !) plantes qui sont revigorées et qui frétillent d’aise, même si pour certaines c’est le moment de prendre un peu de repos. D’accord impossible de jardiner ces temps-ci, mais le ciel travaille pour moi ! Par contre, finies les couleurs d’automne : le Gingko est " à poil’, le Liquidambar, le Parrotia et autres Euonymus alatus sont "déplumés" et les feuilles sont dans les plates-bandes ou sur la pelouse prêtes à rejoindre le compost ou servir de paillage.

J’ai appris que Fabrice, producteur de clématites dans le Nord, cesse son activité pour des raisons financières. Ceux qui connaissent ma passion immodérée pour cette plante (ce n’est pas la seule !), comprendront ma consternation. Liquidant son stock, on lui en achète 6 !!! Où les mettre ? Aucune idée mais faites-moi confiance ! J’ai prévenu les copains et copines : on va recevoir un colis de 48 clématites à distribuer !!

Vendredi 23

Il y a un peu plus d’une semaine, c’était un jardin d’automne. Après le gel et la pluie de ces derniers jours, c’est un jardin d’hiver : plus de beaux feuillages colorés, les Verbena bonariensis ou les rosiers ont perdu leurs dernières fleurs.

Je balaie la pelouse pour récupérer les feuilles mortes qui sont étalées dans les massifs nettoyés. Je n’ai pas pu tondre car la pelouse est trop trempée.

Nettoyage de plate-bande.

Plantation dans un conteneur un petit plant de passiflore (la bleue bien connue mais aussi la plus solide) qui m’a été donné. Il y a quelques années, j’en avais planté une mais elle avait tendance à être envahissante. Et à force d’arracher des plants et de la tailler... elle a disparu ! Je vais refaire un essai.

Samedi 24

Ci-contre deux cucurbitacées qui nous ont été donnés et qui servent pour la déco. C’est ainsi qu’on les préfère !

Le nettoyage a avancé à grand pas aujourd’hui.
Il faut dire que le temps ensoleillé s’y prêtait bien. Les nouvelles plantations et les réaménagements de plates-bandes ne commenceront que lorsque j’aurai terminé. Il faut dire que dans ce coin de Bretagne on peut jardiner pratiquement toute l’année. Si le jardin était en Alsace ou en Savoie, je ne pourrais pas agir de cette façon.

Je continue à noter les plantes à déplacer, à supprimer...

Dimanche 25

Toujours du nettoyage mais j’en profite pour remettre un peu d’ordre en taillant pour limiter son développement un Cornus stolonifera ’Flaviramea’. C’est un arbuste au bois jaune d’une hauteur de 1,80 m environ qui forme une touffe de branches verticales mais aussi biscornues. Or si une branche touche le sol... elle s’enracine ! Et le jour de la Ste Catherine, autant freiner ses ardeurs !

On comprend alors qu’il est préférable de le surveiller car il a vite fait de coloniser une plate-bande. Le rosier ’Westerland’ commençait à manquer d’air d’autant plus que 2 clématites vigoureuses l’avaient un petit peu recouvert. Les clématites sont taillées sévèrement à moins de 1 m. J’ai bien senti que le rosier me remerciait !!!

Lundi 26

Pas trop le temps (et l’envie pour tout dire) de jardiner. Le temps ne s’y prête guère (il "pleuviasse"... un temps à rester sous la couette !). Plantation de quelques rhizomes d’Iris germanica (des bulbes récupérés parce que mal placés). Les cobées et les ipomées vont au compost... le gel est passé par là.

Jeudi 29

Le temps est gris... youppi !

Il pleut... TANT MIEUX !
Dans l’après-midi, une éclaircie me permet de prendre l’air. Et qu’ai-je fait ? J’ai nettoyé la moitié d’une plate-bande ! Gagné ! La clématite ’Golden Tiara’ est taillée à moins d’un mètre, mais je laisse précieusement les feuilles mortes sur la terre.


A propos de feuilles mortes j’enlève encore une belle quantité de feuilles du Liquidambar que je mets dans les plates-bandes déjà nettoyées. Et pourtant ce n’était pas laid sur la pelouse...

Novembre 07

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic