Arrosoirs & sécateurs

Un jardin breton en octobre 07

Lundi 1er

Retour de week-end chargé (26 morbihannais sur les routes du val de Loire pour visiter des jardins). Après une petite sieste réparatrice, nettoyage de la dernière plate-bande. C’est presque fini et le jardin aura donc été entièrement nettoyé depuis le retour des vacances fin août (plus d’un mois... décidément je mollis !).

Des nouvelles de Rosalie : elle n’a jamais été attaquée par une bestiole : elle perd ses plumes comme tous les ans à cette période. Libérée dans le jardin cet après-midi elle a fait un trou pour s’ébrouer... les plumes se sont éparpillées un peu partout. Bientôt elle va se retrouver... à poil (désolé mais celle-là je ne pouvais pas la rater !). En tout cas, c’est la période où elle est peu présentable !

Mardi 2

Fin du nettoyage. Il me reste bien sûr à continuer mais cette fois, compte tenu de la saison, il n’y a que quelques tailles de rosiers, quelques fleurs fanées, quelques mauvaises herbes. Mais globalement le jardin est propre... donc...

STOP...

C’EST L’HEURE DE FAIRE LE POINT...

J’ai commencé à faire le tour du jardin avec plusieurs plans du jardin sur lesquels je note

- les plantes à supprimer (que je pourrai donner à la prochaine bourse d’échanges du 13 octobre), parce que j’en ai trop, parce qu’elles végètent, ou bien parce que je n’en veux plus tout simplement.

- les plantes à déplacer.

- les emplacements libres où il y a de la place pour planter.

Bien entendu, je note les compositions des plates-bandes qui ne m’ont pas satisfait et qui sont à réaménager.

Il va falloir revoir tout çà prochainement.

Je continuerai ces jours-ci ce travail qui est assez long à faire car il faut revoir chaque plate-bande m² par m².

Pour varier les plaisirs, j’ai passé près de 2 h à m’occuper de l’Ophiopogon planiscapus ’Nigrescens’. C’est une petite merveille au feuillage noir que je n’arrivais pas à mettre en valeur. C’est en visitant un jardin la semaine dernière que l’on m’a soufflé une idée : le planter sur un tapis d’helxine... et ici, l’helxine, ce n’est pas çà qui manque ! J’ai donc enlevé tous les plants que j’avais mis en pleine terre et je les ai replantés en différents endroits dans de l’helxine. J’aime...


Mercredi 3

Programme chargé mais je trouve un peu de temps pour continuer mon tour d’inspection des plates-bandes du jardin (voir hier). Quand il va falloir déplanter et replanter, je sens qu’il va encore y avoir de la prise de tête dans l’air !!!

J’allais oublier... tout à fait par hasard, j’ai trouvé dans un magasin connu pour vendre tout et n’importe quoi à des prix défiant toute concurrence, un programmateur d’arrosage à... 2,30 € !!! Pas sûr que ce soit de la haute technologie mais çà marche. En fait j’en ai acheté 2... au cas où... Pour être complet sur le sujet, il faut dire que depuis plusieurs années, j’en ai un d’une marque très connue et dont je ne me sers pas... trop complexe !

Jeudi 4

Plus j’inspecte le jardin et plus je note des changements à faire. Attention aux futures migraines !!!

Il me prend l’envie de remettre "nickel" le potager. Quand la plate-bande de batavias sera vide, je sèmerai de la mâche.

Je ne suis pas mécontent des Ipomées sur le trépied. En fait elles fleurissent depuis peu en raison des problèmes survenus au moment de la transplantation.

Une petite astuce : pour éviter de devoir visser et dévisser le programmateur sur le robinet et pouvoir le brancher sur les prises d’eau, j’ai ajouté un bout de tuyau. Pas bête non ?

Lundi 8

Des achats durant le week-end, lors d’une manifestation horticole. C’est la 1ère fois que l’on revient avec si peu de plantes. La fièvre acheteuse n’était pas là. 2 vivaces (un Pennisetum orientale ’Karley Rose’ et une petite Hosta ’Blue Mouse Ears’). Oui je sais c’est ridicule car habituellement c’est plutôt une bonne dizaine de plantes... il faut dire que j’ai tellement de plantes à déplacer dans le jardin, à déplanter, à replanter et puis, la place est comptée car il reste peu d’endroits libres dans le jardin... Autant être raisonnable !

Un peu de jardinage tout de même sans trop forcer :

22ème tonte du gazon. Il reverdit un peu mais il manque de l’eau : quelques bonnes pluies feraient du bien au jardin. On annonce une semaine avec des pluies... Mais où ?

Plantation de la petite Hosta dans un pot que je mettrai avec 2 autres potées d’hostas miniatures. Il paraît qu’elle résiste bien aux limaces et escargots... Ouais, on verra ! Pour en savoir plus sur cette plante, vous pouvez la voir sur le site du Clos d’Armoise.

Le Pennisetum aurait dû être planté. Sa place est trouvée (soleil et chaleur) mais comme à cet endroit il faut revoir l’aménagement de la plate-bande, je me contente de nettoyer et j’attendrai demain pour le faire car cela demande un peu plus de réflexion.

Mardi 9


Il fallait bien planter le Pennisetum (à voir également sur le site du clos d’Armoise). Il aime le soleil et la chaleur : il y a une place idéale pour dissimuler les pieds des rosiers ’Fée des neiges’ devant la maison. J’en profite pour réaménager la plate-bande. Je transplante donc un Teucrium fruticans ’Azureum’ pour cacher les pied des rosiers. J’ajoute 4 pieds d’Agapanthe que l’on vient de me donner et quelques iris qui doivent être bleus. Tout çà est un peu maigrichon pour l’instant mais l’an prochain le résultat devrait être sympathique. On est ici dans une dominante de bleu avec en fond les volets bleus de la maison.

Sur la photo : les iris en bordure, derrière le teucrium (à peine visible il mesure à peine 10 cm). Et devant la bruyère, les agapanthes. Devant à gauche, des iris d’Algérie. Les rosiers sont à droite.

Je palisse le rosier Rosa banksiae ’Lutea’. Pas besoin de s’embêter : c’est un jeune rosier, il est palissé le long de la gouttière. Au printemps, il faudra le faire courir au dessus de la porte-fenêtre. On l’aperçoit au dessus de la bruyère, sur le mur.

Mercredi 10

Touche finale pour terminer la plate-bande : je finis de vider complètement le compost et j’en étale une bonne couche à cet endroit.

A propos de compost : pour qu’il se décompose correctement et rapidement, il doit être toujours humide. Pour ne pas l’avoir arrosé, le fond du tas était sec et mal décomposé. Une grosse erreur de ma part.

Je nettoie à nouveau le jardin à l’avant de la maison
(là où se trouve la plate-bande ci-dessus), mais cette fois je note tout ce qu’il me reste à faire.

Sur 4 photocopies du plan du jardin au fur et à mesure que je nettoie, je note :

- les plantes à éliminer ou à donner (il y a une bourse d’échanges samedi à la SHPA)
- les plantes à déplacer
- les places libres
- les endroits à réaménager.

Jeudi 11

Un peu de nettoyage... pour varier les plaisirs !

Semis de mâche à grosses graines pour remplacer les batavias. Pourquoi la variété ’à grosses graines’ ? Parce que c’est la seule que je sois capable de réussir ! Pour garder de la fraîcheur, nécessaire à la levée, je recouvre le semis de fougères broyées (celles qui étaient déjà sur la plate-bande entre les batavias). Rosalie ayant repéré les graines, il est nécessaire de mettre un filet !

Taille des buis. Il y en a deux par an : mai - juin et septembre - octobre. Je ne taille pas les 16 boules autant les unes que les autres car le but est d’obtenir des boules identiques. Les plus grosses sont plus taillées que les plus petites.

Vendredi 12

Un peu de nettoyage et notamment d’une clématite viticella : elle recouvrait un lilas (on peut la voir en photo le 24 juin)... elle mesure moins de 1 m maintenant. Bien entendu elle termine dans le broyeur car le bois de clématite se décompose mal (voir photo ci-contre - à noter que cela ne perturbe pas les 2 pigeons qui continuent de s’aimer d’amour tendre sur la pelouse !). J’en profite pour broyer quelques autres tailles.

Préparation de la bourse d’échanges de végétaux qui a lieu demain à Auray dans le parc du lycée de Kerplouz. C’est la bonne occasion pour me débarrasser d’une partie du Pleioblastus auricoma (un bambou superbe mais qui envahit une plate-bande... il va falloir y mettre bon ordre).

Samedi 13

Je prends dans le jardin quelques plantes pour la bourse d’échanges notamment des plants de Phlomis ’Samia’ vraiment envahissant et qui étouffent un rosier.

De la bourse je reviens avec un Cephalaria gigantea (une fleur de scabieuse jaune) et un Erysinum ’John Coddington’. Deux plantes que je recherchais.

Lundi 15

Il y a dans le potager une plate-bande réservée aux plantes en attente d’être plantée au jardin d’ornement. J’y ai mis la Cephalaria et l’Erysinum. Il faut prendre son temps et ne pas planter n’importe où...

Nettoyage et notamment une 2ème clématite viticella partie à l’assaut du cerisier est rasée et passera sous peu dans le broyeur.

J’entends d’ici les esprits chagrins bougonner :

"mais c’est pas possible, il nettoie tout le temps ! On est tombé sur un maniaque du nettoyage !!!"

Ce à quoi je réponds :

"Au printemps et cet été je nettoyais pour éviter les mauvaises herbes, les fleurs fanées etc., pour garder esthétiquement le jardin acceptable. En ce moment, c’est surtout pour préparer 2008 en enlevant les plantes en trop, en limitant les envahisseuses, en libérant de la place pour de futures plantations. Bref, le printemps prochain, c’est maintenant qu’il faut y penser.

Beaucoup laissent leur jardin en l’état et se réveillent au printemps : mauvaises herbes à enlever, plantations à la va-vite... et c’est la corvée !!!"

Vous ai-je convaincu ?

Mercredi 17

Attention, çà déménage !!!

Je vous avais parlé au printemps d’un Physocarpus ’Dart’s Gold’ qui dépérissait : supprimé ! (j’avais fait des boutures donc il y en aura un autre). Dans la même plate-bande, des anémones du Japon... supprimées. Une Acanthe spinosus qui me déçoit (je préfère la mollis)... supprimée. Le nettoyage par le vide !!! Plus embêtant : un Hydrangea paniculata ’Unique’ m’inquiète car il a beaucoup de bois mort. Une fois enlevé, il ne reste pas grand chose. Très inquiétant ! Si au printemps il ne redémarre pas vigoureusement, il sera... supprimé ! (pour en racheter un autre car c’est une merveille). Le nettoyage de cette grande plate-bande n’est pas fini et il y a quelques plantes, et pas des moindres, qui doivent se faire du souci... leurs heures sont comptées.

2 bouleaux recouvrent une partie de ce coin de jardin. Les feuilles tombent, ce qui n’a rien de surprenant à cette époque, mais je laisse ces feuilles dans la plate-bande. Ce serait stupide de les enlever pour les mettre au compost. Cela ajoute un côté automnal au jardin. Et je ne déteste pas du tout l’automne, bien au contraire.

Jeudi 18

C’est l’histoire d’un rosier arbuste ’Bloomfield Abundance’ qui ce matin, du haut de ses 2 m, se portait encore très bien. Abondance pour le nom certes, mais pas pour le nombre de fleurs. Et c’est fort ennuyeux ! Ce soir il est donc mort. Paix à son âme... De cette longue liste de plantes qui passent subitement de vie à trépas, il faut aussi ajouter 2 Euphorbes characias qui ont eu le tort de pousser à des endroits qui ne convenaient pas. Je les ai bien taillées et en ce moment, les racines baignent dans l’eau : samedi matin, je les donnerai lors de la conférence sur les campanules que je fais à la SHPA. Avec un peu de chance peut-être auront-elles une 2ème vie !

C’est fou ce qu’il peut y avoir de places libres pour de nouvelles plantations dans cette plate-bande !!!

J’ai dû aller faire un tour "à la ville" et j’ai acheté des bulbes... mais je vous en parlerai en temps voulu.

Vendredi 19

Plate-bande terminée... et voilà le travail !

JPEG - 15.2 ko
Avant
(à gauche la défunte euphorbe)


JPEG - 15.2 ko
Après

Il ne me reste plus qu’à réaménager !!!

Dimanche 21


JPEG - 9 ko
Clématite ’Minuet’

Cet après-midi, démonstration de bouturage dans une manifestation horticole : pas de temps pour jardiner aujourd’hui. Mais je fais tout de même, avant de partir, des boutures de clématite viticella ’Minuet’. En nettoyant la plate-bande (voir photo), j’ai coupé quelques branches de la clématite pour essayer des boutures. On verra bien... qui n’essaye rien, n’a rien.

Lundi 22

Cà c’est sûr : l’été est bien terminé. Le fond de l’air n’est pas bien chaud et le matin on frise les gelées. Je me décide à couvrir les châssis de boutures. A propos de châssis, le matériel est plutôt précaire : ce sont des pare-brise de voitures qui servent de couverture !

C’est la bonne période de plantation des bulbes. Il vaut mieux ne pas traîner pour être bien servi et plus ils seront plantés tôt et plus ils s’installeront vite.

Plantation de 20 crocus botaniques blancs par petits groupes de 5. Ils sont plantés près des passages pour que l’on puisse bien en profiter en février.

Inconditionnel des narcisses trompette jaunes (et seulement ceux-là), j’en achète tous les ans par paquets de 40. Et la semaine dernière j’ai donc rapporté 40 narcisses ’Carlton’. L’envie m’a pris d’en planter dans la pelouse. Ce que j’avais fait il y a de nombreuses années. J’avais abandonné car il y a un gros inconvénient : la tonte du gazon... Avant la floraison, il est bien évident que l’on ne peut pas tondre là où ont été mis les bulbes, mais après non plus tant que le feuillage n’a pas jauni. Ils seront donc plantés par groupes de 5 et je me contenterai de 4 ou 5 touffes. Et si c’est une ânerie, il ne me restera plus qu’à les enlever.

Début de la fabrication d’une mangeoire (en contreplaqué d’extérieur) pour les oiseaux. Avec le froid qui arrive, ils ne vont pas tarder à réclamer des graines de tournesol et des boules de graisse. Les deux mangeoires fabriquées il y a plusieurs années sont fatiguées.

Mardi 23

En nettoyant une plate-bande, j’ai récupéré une dizaine de beaux plants de Stipa arundinacea, une graminée qui n’a que des qualités, notamment de se ressemer abondamment, pour le plus grand plaisir de ceux à qui j’en donne. Ils sont replantés dans la plate-bande du potager consacrée aux plantes en attente.
La mangeoire est pratiquement terminée, il ne reste plus qu’à passer un coup de lasure.

Mercredi 24

La mangeoire est terminée. Elle sera mise en place demain.
Nettoyage des nids (lavés et lasurés extérieurement). Nettoyage et remise en état d’une ancienne mangeoire.

Quelques boules de graisse sont pendues : les mésanges sont déjà, ce soir, au rendez-vous !!!

Nettoyage par le vide d’une autre grande plate-bande. Je me désespérais de ne plus avoir de places pour mettre de nouvelles plantes. Je suis rassuré.

Plantation des derniers narcisses (il y aura 5 touffes dans la pelouse) et de 20 fritillaires uva-vulpis (une adorable petite fritillaire déjà cultivée en potées mais jamais en pleine terre. On verra bien).

Jeudi 25

Un temps comme je déteste... gris, froid et triste. Un temps à rester près d’un feu de cheminée ou devant l’ordinateur !

Pas de courage pour tondre la pelouse. Cà attendra ! Je me contente d’installer les nids et les mangeoires car les mésanges, elles, ne choisissent pas leur temps pour sortir. Et vous avez déjà vu des mésanges taper à l’ordinateur bien au chaud ?

Et s’il pleuvait seulement... mais non ! La terre est sèche et les hortensias ont les feuilles en berne. Obligation de les arroser copieusement. C’est à n’y rien comprendre : au printemps et une partie de l’été, trop d’eau, et maintenant, fin octobre, le jardin est sec !!!

JPEG - 8 ko
La nouvelle mangeoire...
en construction...


JPEG - 10.8 ko
et terminée...
une mangeoire 5 étoiles !

Vendredi 26

23ème tonte du gazon. Il manque d’eau...

Installation d’un nid à coccinelles dans un oranger du Mexique. Il est fait à partir de chaumes de bambous. Il m’a été donné. C’est tout bête à faire mais les bestioles seront-elles au rendez-vous ? J’aimerais bien car tout près il y a des pommiers avec du casse-croûte pour elles à la belle saison !

Mercredi 31

Retour hier d’un long week-end (j’ai semé du gazon...) et départ demain pour la région de Dieppe.

Juste une petite journée pour faire quelques bricoles au jardin.

Pendant le week-end il a plu : le gazon a reverdi !!! spectaculaire !
Nous sommes repassés à la ’pépinière campanules’ près de Rennes pour chercher la commande groupée de campanules faisant suite à la conférence faite il y a quelques jours. Et que croyez-vous donc qu’il arrivât ? Pouvait-on résister à l’envie de se faire plaisir ? Trop inhumain...

Bilan : une campanule takesimana ’Beautiful Truth’

une campanule lactiflora ’White Pouffe’. Elles sont plantées provisoirement dans la plate-bande du potager. On verra pour la plantation définitive car il faut refaire certains massifs et cela demande un minimum de réflexion pour trouver les bonnes associations.

une Alstroemeria ’Princesse Susana’. Il y a des Alstroemeria qui font plus d’un mètre (et qui se couchent régulièrement !). Je cherchais des petites... ’Princesse Susana’ en est une qui ne devrait pas dépasser 40 cm.

un Erodium chrysanthum

Ces 2 dernières vivaces sont plantées plein soleil devant la maison.

Mais je vais terminer ce mois d’octobre par un coup de gueule...

Hier, nous sommes passés dans une jardinerie près de St Malo dont le nom est très connu (je préfère ne pas le citer) pour acheter des bulbes. Une envie pressante !
Achat d’Ixiolirion et de crocus botaniques que j’ai plantés aujourd’hui... rien à dire.
Mais également achat d’un sachet de 25 Ixia. Un peu au pif parce que, évidemment, le sachet plastique est opaque et ne permet pas de voir l’état des bulbes. J’ai eu beau tâter pour évaluer la grosseur des bulbes et pour savoir s’il n’y en avait pas trop d’abîmés. Bref, je me suis laissé tenter... avec un petit doute.
Bilan : sur les 25, s’il y en avait une dizaine capables de donner l’ébauche du début d’une plante c’est vraiment le très grand maximum ! Si la jardinerie ne se trouvait pas à 2 heures de la maison, je serais retourné pour faire un scandale. Et il y avait d’autres paquets d’Ixia !!! Il y aura donc d’autres couillons comme moi à se faire avoir !
Et ce n’est pas fini, car il y avait des paquets de colchiques !!! Je ne vous décris pas l’état des bulbes !!! Lamentable ! Il faut savoir que les colchiques se plantent, dernier délai, fin août pour fleurir en septembre !
Conclusion : faites très attention lors des achats des bulbes... soyez plus futés que moi !

Un jardin breton en octobre 07

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic