Arrosoirs & sécateurs

Osteospermum

FICHE D’IDENTITE

Nom commun : Marguerite du Cap, Marguerite africaine.
Origine : Afrique du Sud
Famille : Asteraceae / Composées

Caractéristiques : Une vivace gélive (- 5°C) à cultiver souvent comme une annuelle mais si l’hiver n’a pas été rigoureux, elle peut très bien repartir de la souche au printemps. Ici en Bretagne, elle a passé sans problème l’hiver 2019/2020. Son feuillage n’a rien d’exceptionnel. Les feuilles alternes, vert foncé, lobées sont persistantes. Hauteur de 10 à 50 cm suivant l’espèce ou le cultivar. Etalement jusqu’à 60 cm.

Floraison : La floraison commence à la fin du printemps vers mai et se prolonge jusqu’à l’automne. Les fleurs en capitules ont des fleurons rayonnants blanc, rose, jaune, orange, magenta, pourpre. C’est une plante très florifère.
Une précision : On confond souvent (moi le premier ! ) l’Ostéospermum et le Dimorphotheca. En fait, ces deux plantes se ressemblent étrangement avec leurs fleurs en forme de marguerite. Ce n’est pas étonnant car le Dimorphotheca est apparenté à l’Osteospermum




Espèces et variétés voisines :
Le genre Osteospermum comprend environ 70 espèces.
A noter :
- O. ’Bodegas Pink’ : 45 cm. rose-mauve, centre mauve bleuté
- O. ’Buttermilk’ : 50 cm, fleurons rayonnants jaune clair, blancs à la base, centre mauve bleuté
- O. caulescens : 10 cm, fleurons rayonnants blancs, pourpre au revers, centre gris bleuté.
- O. ecklonis : 6 cm, blanc, bleu au revers, centre bleu foncé
- O. jucundum : rose-mauve, centre pourpré virant au doré
- O. ’Nairobi Purple’ : 15 cm. pourpre, centre noir
- O. ’Whirligig’ : 60 cm, fleurons rayonnants spatulés, centre bleu foncé (la fleur se reconnait facilement car elle a une forme très particulière)
ETC...

EXIGENCES DE CULTURE

Sol : terre ordinaire en pleine terre sinon bon terreau ou bonne terre de jardin si la plantation est faite en pot. Exige un sol bien drainant.
Exposition : Soleil
Rusticité : - 5° C. On la cultive souvent comme une annuelle.

PLANTATION

Au printemps

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

Peu exigeante, elle demande à être arrosée de temps en temps en cas de sécheresse.
La suppression des fleurs fanées est impérative pour prolonger la floraison.
En pot, il est conseillé d’apporter un engrais (genre engrais géranium ou engrais tomate) pour stimuler la plante qui pourrait avoir tendance à s’épuiser à cause de sa floraison abondante et son développement important.
A l’automne, protéger le pied par un paillis. Dans les régions plus froides, on peut tenter le coup de déterrer le pied, le rabattre et le placer en serre. Réussite non garantie !

ENNEMIS

En général, aucun problème. Toutefois, quelques risques de pucerons, mildiou, oïdium et verticilliose. Mais c’est très rare.

MULTIPLICATION

Le bouturage de mai à septembre est la solution la plus simple.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

C’est une plante que l’on trouve facilement en godets ou en pots dans toutes les jardineries dès le début du printemps.
Elle sera plantée en potée ou en jardinière dans les régions froides. On pourra alors faire des compositions florales en l’associant à d’autres plantes à floraison estivale ou même à des feuillages.
Dans les régions tempérées, on peut la planter dans les massifs avec d’autres plantes annuelles ou vivaces aimant le soleil.

Merci à Mireille pour toutes les photos d’Osteospermum.

NOTES PERSONNELLES

Je ne suis pas un fan de ces plantes vivaces gélives que l’on cultive comme annuelle. Toutefois, il faut bien reconnaître que sa longue floraison est intéressante. De plus, c’est une plante facile à cultiver en couvre-sol à l’avant des massifs. Elle donne de la couleur dans un jardin. Elle est particulièrement à recommander pour des potées fleuries d’été.
LE PLUS : longue floraison
LE MOINS : gélive

Retour aux floraisons de Juillet-août. Mais j’aurais pu choisir mai, juin ou septembre !

Osteospermum

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic