Arrosoirs & sécateurs

Où voir des orchidées sauvages ?

OU VOIR DES ORCHIDEES SAUVAGES ?


En général
- Coteaux calcaires, avec genévriers, graminées (ophrys)
- Exposition ensoleillée (sauf « sabot de Vénus » en sous- bois clairs)
- Prairies humides (nombreux orchis), Landes (O. tacheté, O. bouffon)
- Marais tourbeux (Liparis, Epipactis, Malaxis)
ESPACES NATURELS

JPEG - 17 ko
Anacamptis morio
photographiée sur le site des alignements de Lagadjar (Camaret , sud 29)

- Zones dunaires Erdeven-Plouhinec
- Dunes de Keremma (29), Cuvette à orchidées de Crozon
- Dunes de Bon Abri (StBrieuc)
- Coteaux de Simorre (Gers)
- Coteaux de la Varosse (ouest de Reims)
- Bois de Moloy (21- Sabots de Vénus en juin)
- le site des alignements de Lagadjar (Camaret , sud 29) est peuplé de milliers d’Anacamptis morio et d’Anacamptis laxiflora au printemps
- les dunes bordant la plage de Goulien (toujours dans la presqu’ile) sont également très riches en Listera ovata et Anacamptis palustris.

JPEG - 19.3 ko
Anacamptis laxiflora
photographiée dans les dunes bordant la plage de Goulien (presqu’île de de Crozon)


ZONES AMENAGEES (visites libres ou guidées selon les cas)
- Bois des Bretonnières (Joué- lès-Tours)
- Coteaux de Jonzac (Charente Maritime. 05 46 48 12 11)
- Coteaux à orchidées de l’Orne ( 02 33 26 26 62)
- Sentier des orchidées de St Gengoux-le-National (71)
- Lac de Gimone (Toulouse), Parc de l’Ermitage (Bordeaux)
PARCS ET JARDINS
- Jardin des orchidées (Obermodern, 67)
- Jardin Limodore ( Cercles, 24)
- Parc de la Combe aux Fées (Dijon)
- Jardin botanique du Col de Saverne (67- Richesse exceptionnelle !)
- Domaine de Touille ( 47 – est d’Agen )

JPEG - 11.8 ko
Anacampsis pyramidalis
JPEG - 18.5 ko
Himantoglossum hircinum

MENACES SUR LES ORCHIDEES

Sur 160 espèces d’orchidées présentes en France métropolitaine, 27 sont menacées de disparition et 36 proches de le devenir sans mesures efficaces.
LES CAUSES
- Cueillette sauvage, déterrage, piétinement.
- Evolution des milieux : les orchidées ont besoin de soleil (elles sont héliophytes). Lorsque les friches évoluent vers le boisement, le milieu se referme et les orchidées disparaissent.
- Pratiques agricoles : abandon du pâturage, culture du maïs ou des peupliers entrainant la réduction des zones humides, fauchages précoces et trop ras des prairies, utilisation des pesticides (destruction des champignons souterrains et des insectes pollinisateurs), mise en culture des coteaux calcaires, enrichissement des sols par épandages d’engrais ou de fumiers (elles préfèrent les terrains pauvres : oligotrophes).
- Comblement des zones marécageuses.
- Extension de l’urbanisme et des axes de transport.
Par contre, on constate une prise de conscience collective : organisation de sorties de découvertes, mise en place de sites aménagés, information, promotion du fauchage tardif et moins court, reconstitution de milieux favorables. Tout cela permet de constater des retours assez rapides. D’autre part des zones directement liées à la « vie moderne » (prairies entourant les aéroports, bandes herbues des voies rapides, friches industrielles) constituent souvent un refuge pour les orchidées.

JAMAIS DE PRELEVEMENT DANS LA NATURE !


JPEG - 12 ko
Serapias vomeracea


Anne-Marie Bourlès le 18 juin 2011
Photos : Alain Bourlès
Merci à Jacques S. pour les photos des Anacampsis morio et laxiflora.

A lire également
Les orchidées sauvages observées dans la nature.
Les orchidées sauvages les plus courantes
Quelques orchidées pour nos jardins.

Où voir des orchidées sauvages ?

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic