Arrosoirs & sécateurs

Parc et château de Courances

Dimanche 29 mai 2016
Depuis une bonne dizaine d’années, je souhaitais visiter le parc du château de Courances dans la région de Fontainebleau. Se contenter des photos dans les livres et magazines ne me satisfaisait pas. Quand j’ai décidé d’organiser un week-end au Sud de Paris, Courances a été une évidence. Mais il y a toujours le risque d’être déçu… Et j’ai découvert un parc exceptionnel. Un vrai coup de foudre ! Il tombait une petite pluie fine qui créait une atmosphère très particulière. Un régal pour faire des photos.

La visite commence par la somptueuse allée d’honneur bordée des deux longues pièces d’eau rectangulaires et ses platanes majestueux plantés en 1782. Elle conduit au château construit entre 1622 et 1630. Laissé à l‘abandon au cours du XIXème siècle, il fut restauré par le baron Samuel de Haber à partir de 1872. Actuellement, ce château est encore privé : il appartient à la famille de Ganay.

JPEG - 25.3 ko
Le plan d’eau et les platanes de l’allée d’honneur
JPEG - 23.8 ko
L’escalier en fer à cheval, copié sur le château de Fontainebleau


Le parc, qui a une superficie de 75 hectares, est un jardin d’eau de la Renaissance. L’eau est effectivement présente partout. D’ailleurs, Courances tiendrait son nom des « eaux courantes » du parc. L’écoulement des eaux dans les différents bassins se fait uniquement grâce aux différents niveaux des pièces d’eau.

JPEG - 32.4 ko
Le jardin japonais


Après avoir longé le canal de la foulerie (bâtiment où l’on foulait le chanvre), on est surpris par la découverte d’un jardin japonais. Il vit le jour après la 1ère guerre mondiale grâce à Berthe de Ganay. On ne peut pas y pénétrer, on ne peut que l’admirer de l’extérieur car il se trouve dans une cuvette. Il se regarde comme un tableau. C’est une vraie merveille. Bambous, Acers, conifères, arbustes taillés en nuage… côtoient des graminées, fougères, hostas…



Après avoir traversé un sous bois qui contourne le château, on découvre le bassin de la baigneuse, une pièce d’eau en fer à cheval et l’autre façade du château. Le décor est somptueux.

JPEG - 30 ko
Dans le sous-bois
JPEG - 34.8 ko
La baigneuse


Perpendiculairement à cette façade, on trouve une nouvelle pièce d’eau rectangulaire (le miroir). Malheureusement, une construction provisoire pour un tournage de film en travers du miroir gâche la perspective. De plus, nous n’avons pas eu le temps d’explorer complètement cette parcelle du parc. Mais ce n’est que partie remise : une nouvelle visite s’impose !



Une visite guidée du château pour le groupe faite par Mlle Clavier a été un vrai régal. Je tiens à la remercier ici.
Après notre visite, la pluie ne s’arrêtera malheureusement pas et causera dans toute la région de Nemours, Moret sur Loing… des inondations qui feront l’actualité pendant plusieurs jours. Ayant pris des nouvelles des différents jardins visités ce week-end, j’ai reçu le message suivant de Courances : « Malheureusement, comme vous vous en doutez, les dommages ont été très importants dans le parc, ce qui nous oblige à fermer ce week-end par mesure de sécurité. Nous avons perdu 13 arbres, dont un platane de 230 ans ! Les sols ont été beaucoup trop saturés d’eau, et compte tenu du fait que nos arbres ont peu de racines, ils n’ont plus de prises et donc se couchent..! La situation s’est stabilisée donc nous n’avons plus qu’un grand ménage à faire..! ». Consternant…
Cette visite restera pour moi inoubliable et je compte bien y revenir un jour. Si vous passez un jour dans la région de Fontainebleau, ne ratez sous aucun prétexte le parc du château de Courances labellisé « Jardin remarquable »


Si vous souhaitez découvrir d’autres photos du jardin, regardez le diaporama plein écran. cliquez sur le bouton (situé en haut de page à droite du titre).


Château de Courances
15, rue du château
91490 Courances
Tel : 01 64 98 07 36
Fax : 01 64 98 46 93
www.courances.net

Parc et château de Courances

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic