Arrosoirs & sécateurs

Passiflora caerulea (la Passiflore bleue, fleur de la Passion)

JPEG - 23.4 ko
Passiflora caerulea
La passiflore bleue commune.

FICHE D’IDENTITÉ

Nom commun : Passiflore, Fleur de la Passion.
Origine : Amérique du Sud
Famille : Passifloracées
Caractéristiques : Plante grimpante d’environ 8 à 10 m à croissance très rapide. Le feuillage semi-persistant est composé de feuilles divisées en lobes (en général cinq, mais le nombre est variable). La plante est pourvue de vrilles qui lui permettent de s’accrocher un peu partout.
Floraison : Passiflora caerulea (type) est la Passiflore bleue. Ses fleurs, légèrement parfumées, ont un diamètre de 8 à 10 cm. Pétales et sépales bleutés, couronne bleu violacé à cercle blanc. Elles apparaissent tout l’été parfois jusqu’en octobre.

La floraison est suivie de fruits ovoïdes jaune-orangé, comestibles mais peu gustatifs. On ne les gardera donc que pour la décoration.
La fleur de Passiflore est vraiment étonnante.
Son nom vient du fait que certains y ont vu les symboles de la crucifixion. La légende est née au XVIe siècle. Les dix pétales représentent dix des douze apôtres, la couronne est la couronne d’épines, les cinq étamines sont les blessures du Christ, le pistil est la croix et les trois stigmates du pistil sont les clous.
Espèces et variétés voisines :
La variété P. caerulea ‘Constance Eliott’ est superbe. Elle est un peu moins poussante que la caerulea type (la bleue bien connue) et pratiquement entièrement blanche.
P. caerulea ‘Rosea’ est rose.

JPEG - 13.4 ko
Passiflora caerulea ‘Constance Eliott’


Il existe d’autres espèces, mais beaucoup moins rustiques (minimum 5°C, parfois plus !). A cultiver en serre ou véranda chauffée.
- Passiflora alata : rouge carmin, couronne rayée de pourpre, blanc et rouge. Parfumée.
- Passiflora x ‘Allardii’ (P. caerulea ‘Constance Eliott’ x P. quadrangularis) : pétales blancs et rose, couronne blanche et bleu violacé.
- Passiflora antioquiensis : rouge rosé. Fruits excellents ressemblant à de petites bananes.
- Passiflora x belotti ‘Impératrice Eugénie’ : blanc et rose, couronne zébrée de pourpre, bleu et blanc. Parfumée.
- Passiflora coccinea : rouge, couronne blanche et rose.
- Passiflora caerulea-racemosa : pétales pourpres, couronne noire et blanche. Pourrait supporter 0°C quelques jours.
- Passiflora edulis : blanc verdâtre teinté de pourpre, couronne frisée pourpre et blanc). Parfumée. C’est cette Passiflore qui produit les fruits de la Passion, des fruits ovoïdes mûrs en fin d’été. Ils sont vendus en France sous le nom de “Grenadille”.
- Passiflora quadrangularis : rose, pourpre et violet (minimum 15°C)
- Passiflora umbilicata : mauve lilacé. Considérée comme rustique dans le sud de l’Angleterre.
- Passiflora violacea (Syn. ‘Amethyst’) : bleu violet, couronne violet et blanc.
etc.
Toutes ces espèces (sauf caerulea craignant le gel, doivent être cultivées en véranda, en serre ou tout local ensoleillé hors gel)
Vous trouverez une belle collection chez Arnaud Travers (le spécialiste des Clématites, près d’Orléans)

EXIGENCES DE CULTURE

Sol : ordinaire, frais et bien drainé.
Exposition : plein soleil (mi-ombre tolérée) en situation chaude à l’abri des vents froids et desséchants.
Rusticité : bonne (uniquement pour P. caerulea). En cas de gel, elle repart du pied. Dans de bonnes conditions de culture, P. caerulea peut supporter des températures négatives atteignant -10° à -15°C.

PLANTATION

Plutôt au printemps.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

Les deux premières années, protéger le pied avec un mulch assez épais (compost, paille...)
Arrosage régulier et abondant en été.
Taille : La Passiflore fleurit sur les pousses de l’année. On taillera donc très court (moins de 50 cm) en fin d’hiver. Mais ce n’est pas une obligation.

ENNEMIS

Généralement aucun car P. caerulea est une plante robuste une fois installée.

MULTIPLICATION

Bouturage en été.
Semis entre entre 15 et 18°C. Toutefois, on peut recueillir des petits plants issus de semis spontanés.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

Les meilleurs supports sont des treillages (exemple : claustra en bois), des grillages, des fils de fer, mais l’idéal est de planter, un peu comme les clématites, entre les arbustes et laisser pousser dans de grands arbustes ou arbres. Le pied sera ainsi protégé du froid l’hiver et l’effet paraîtra plus naturel.
On peut la planter dans un gros pot.

NOTES PERSONNELLES

Il y a une dizaine d’années (au moins !), on m’avait donné un plant de Passiflore caerulea (c’est-à-dire la bleue). Je l’avais planté entre un Choisya ternata, un Pittosporum tenuifolium et un autre arbuste volumineux. A ma grande stupéfaction, elle se plut très bien. Elle recouvrait le Choisya qui mesure environ 2 m en tout sens. Puis elle fit des petits et bientôt, se plaisant un peu trop bien, elle devint vite un peu envahissante. Assez souvent je tirais sur des branches pour la limiter et laisser les autres arbustes respirer ! Mais à force de la maltraiter... elle disparu.

A l’automne 2008, je visitais un jardin d’une amie et découvrais ‘Constance Elliott’ (voir photo). Coup de foudre !!! Et la propriétaire du jardin me donna plusieurs petits plants issus de semis spontanés. Bichonnés en serre, deux ont été plantés dans le jardin (j’ai donné les deux autres plants). Au jardin de Roscoff visité au printemps 2009, j’ai acheté un autre plant de ‘Constance elliott’ pour voir s’il y a une différence de fleurs avec les deux premiers plants.
Les trois plants sont mis contre le mur extérieur de clôture pour qu’ils puissent recouvrir le mur en se mêlant à la vigne-vierge.
J’attends impatiemment les floraisons... A suivre.
LE PLUS : sa fleur étonnante
LE MOINS : les plus belles passiflores ne sont pas rustiques.

Retour aux floraisons de août

Passiflora caerulea (la Passiflore bleue, fleur de la Passion)

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic