Arrosoirs & sécateurs

Plantation de la vigne

Nous l’avons déjà vu dans un article précédent de cette rubrique portant sur la "Vigne au jardin", la vigne peut-être plantée partout en France, Outre-mer, Belgique ou encore Suisse sous condition de respecter certaines recommandations majeures telles que l’exposition au soleil, un espace suffisant dans le jardin, et le choix des variétés adaptées à vos températures, vos goûts, et vos préférences. Nous pouvons désormais passer à la partie pratique avec la plantation de la vigne.

1/ Date de plantation

Comme de nombreux végétaux, la vigne se plante généralement à certaines périodes de l’année. En effet, lors de votre achat d’une vigne en jardinerie ou sur internet, vous allez généralement pouvoir opter pour 2 types de conditionnement (liés à l’âge du cep de vigne) : Racines nues ou Pot/Godet.  
- Les plants de vignes en racines nues sont des pieds qui vivent leur première année d’existence. Assez fragiles du fait de leur jeune âge, il faudra éviter de les planter avant des grands froids ou de grosses gelées (-15 / -18°C) car cela pourrait leur être fatal. Le mieux est donc de les planter à la sortie de l’hiver jusqu’à l’arrivée de l’été : c’est-à-dire dès le mois de février/mars pour la zone méditerranée et le sud, avril/mai pour le centre et l’Ouest, mai/juin pour les zones plus froides et le Nord.
- Les plants de vigne en pot ou en godet sont le plus souvent des pieds ayant entre 1 et 4 ans. Compte-tenu de leur âge, les racines ont déjà eu le temps de se développer et offriront une plus grande résistance lors de la plantation. Vous pouvez donc les planter à n’importe quel moment de l’année sans trop de problèmes. Lors du premier hiver par contre, vous pouvez ajouter un paillage de protection sur le plant qui lui fera gagner de précieux degrés en cas de grand froid.

2/ Préparation du terrain et de la vigne

D’une part, le meilleur conseil que l’on pourrait vous donner avant de planter votre vigne serait de la faire tremper 24 h dans un seau d’eau, qu’elle soit en racines nues ou en pot. Cette petite baignade va permettre à la vigne de récupérer de sa précédente vie en serre, de son petit voyage jusqu’à chez vous, et de sa future plantation à venir. En complément, si les racines sont trop longues, ou que des grappes commencent à pousser sur le plant, n’hésitez pas à les couper légèrement pour ne pas épuiser votre plant et lui redonner de la vitalité. Ces actions seront bénéfiques à votre plante et sa production sur le long terme.
D’autre part, préparez aussi votre terrain destiné à accueillir la vigne en nettoyant la parcelle de toute mauvaise herbe ou racines de végétaux anciennement plantés qui pourraient déranger la vigne dans sa croissance future. Ensuite, creusez un trou de 40 cm de profondeur et de largeur (même si les racines n’atteindront jamais les 40 cm, c’est à dire le fond du trou). Ce travail de labour sera utile à votre plant car il permet d’aérer la terre, supprimer les cailloux, permettre à l’eau de mieux s’écouler, et aux racines de bien se développer

3/ Plantation de la vigne et son tuteur

Tout est prêt pour planter votre vigne désormais. Notre conseil avant tout est de ne pas ajouter d’engrais au fond du trou car vous avez plus de chance de brûler les racines, que de vraiment permettre à la vigne de se développer plus vite. Positionnez donc votre plant de vigne, de sorte que la greffe (généralement rouge ou verte, marquée par une petite bosse sur la tige) dépasse de 3 à 4 cm de la terre. Ne l’enterrez surtout pas (la greffe serait alors d’aucune utilité).
Par la suite, comblez le trou avec la terre de votre jardin (ou 30 à 40 % de terreau si vous souhaitez), et rajoutez un tuteur solide pour guider votre plant de vigne dans son développement. Il ne vous reste plus qu’à tasser doucement la terre, griffer le sol légèrement et arroser abondamment. Un demi arrosoir devrait convenir pour ce premier arrosage. 

4 / Répétez, répétez et répétez 
Vous avez planté un plant de vigne, il ne vous reste plus qu’à planter les autres.

Dernier rappel : Pensez bien à maintenir la distance d’un mètre minimum entre deux plants de vignes ou arbustes. Vous pouvez mettre côte à côte des cépages différents (raisins noir ou blanc, tardifs ou précoces, sans aucun problème.
Et surtout : N’hésitez pas à vous faire plaisir !

A lire également : Cultiver de la vigne de table dans le jardin
Quelles variétés de vigne de table choisir ?

Texte écrit par Laurent et Gabriel Cabrol, viticulteurs dans l’Hérault

18 Avenue de Belarga, 34230 Plaissan

https://viticabrol.fr/
contact : contact@viticabrol.fr

Plantation de la vigne

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic