Arrosoirs & sécateurs

Pourquoi associer vivaces et rosiers ?

JPEG - 33 ko
Rosier ’Palissade Rose’’ et Clématite ’Victoria’
et devant, un Miscanthus sinensis ’Gracillimus’

Pour :
- recouvrir la terre : le sol, protégé des intempéries, reste plus meuble et plus net (moins de désherbage),

- garnir le pied de certains rosiers (principalement arbustifs ou grimpants) souvent dégarnis et peu fleuris à la base,

- mettre en valeur les roses en créant des camaïeux, des contrastes harmonieux ou des scènes monochromes,

- créer des scènes de jardin ayant le rosier pour centre d’intérêt,

- relayer la floraison du rosier par celle des vivaces. Les rosiers remontants fleurissent quatre ou cinq mois maximum dans l’année, les non-remontants un mois… Mais le reste de l’année le rosier, bien souvent, n’a aucun attrait (il y a des arbustes qui, en dehors de leur période de floraison sont bien plus beaux) : les vivaces, en fleur ou non (ne jamais oublier l’intérêt des feuillages), permettent d’oublier plus facilement les rosiers non fleuris.

Franchement, quel est l’intérêt d’une plate-bande de Rosiers pendant plus de la moitié de l’année ? Et si certains ont attrapé l’oïdium ou le marssonina… quel spectacle !!!

Mais attention :

le grand danger est de noyer les rosiers dans une débauche de floraisons. On obtiendra l’effet inverse de celui souhaité : au lieu de mettre en valeur la beauté d’une rose, celle-ci risque de passer totalement inaperçue.

De la simplicité… d’où l’intérêt des feuillages.

Pourquoi associer vivaces et rosiers ?

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic