Arrosoirs & sécateurs

Préparez le jardin : armez les plantes contre le froid

Dans nos jardins, il existe de plus en plus une grande variété de plantes différentes provenant de régions climatiques très variées et ayant, par conséquent, des réactions face au gel très différentes.
Il n’est pas question de tout protéger (le froid a aussi des effets bénéfiques), il est même préférable :
- de ne protéger que les plantes vraiment en danger en cas de gel,
- d’installer les protections le plus tard possible.

L’Hellebore orientalis (ci-contre) fait partie des vivaces ne demandant aucune protection l’hiver. Il n’en est pas de même pour toutes les vivaces.
Les différentes méthodes employées et le matériel utilisé dépendent du climat régional
La Bretagne n’est pas la Côte-d’Azur (il est bon parfois de s’en souvenir !), mais ce n’est pas non plus l’Alsace ! Il faut un juste milieu.
Avant d’employer les grands moyens en cas de fortes gelées, il est bon de préparer les plantes à affronter l’hiver.
Pour cela, quelques moyens préventifs :

- Éviter de nourrir copieusement les plantes à l’automne (pas d’engrais azoté).

- NE JAMAIS LAISSER LE SOL A NU.
Utiliser un paillis sec et épais (feuilles mortes, fougères, compost, paille, fumier, tontes de gazon, branchages broyés…)
Il s’agit avant tout de protéger les racines.

- Planter les plantes les plus fragiles dans les endroits les plus abrités (ce qui nécessite de bien connaître les plantes, mais aussi… son jardin).

- Faire un tour de jardin à l’approche des coups de gelées et grouper les potées dans les endroits les plus abrités.
Un truc pour protéger les racines des plantes en potées (elles sont plus fragiles que celles des plantes de pleine terre) : à la plantation, tapisser l’intérieur du pot avec du plastique à bulles.


Protéger à l’aide d’un paillis particulièrement épais les vivaces et les pieds des arbustes moyennement ou peu rustiques.
Prévoir un buttage des Rosiers pour protéger les bourgeons de la base (mais en Bretagne, il est normalement inutile).

Le problème avec le Cosmos chocolat est l’hivernage.
Deux solutions :
- arracher les tubercules avant les gelées et les conserver, à l’abri du gel, dans de la tourbe à peine humide,
- laisser en pleine terre, mais couvrir d’un bon paillis.

Moyens de protection en cas de forts gels

Si malgré ces moyens de lutte qui viennent d’être énumérés, de fortes gelées sévissent, menaçant certaines plantes, on utilisera des protections plus efficaces :

Plastique à bulles : isolation des serres et châssis, protection des plantes sur balcon et potées, utilisation comme enveloppe de protection de certains arbustes persistants (lauriers roses…).

Voile d’ hivernage non tissé (polypropylène non tissé 30g/m²).
Il a l’énorme avantage de laisser passer l’air et l’eau. Ce qui n’est pas le cas des plastiques (coup de chaleur dans la journée, brûlures des parties touchées par le plastique…). Il est recommandé pour les endroits exposés aux vents.
On peut l’étendre sur le sol ou envelopper totalement les parties sensibles des arbustes (feuillage, bourgeons, fleurs). Il existe sous forme de housses.
On pourra ainsi protéger : Camellia, arbres fruitiers, lauriers roses, bananier, Melianthus major, Fuchsia… vivaces…
Très utile pour protéger des gelées blanches (à placer le soir sur les végétaux). On peut aussi utiliser dans ce cas du voile de forçage P 17 (17g/m²)

On peut ajouter quelques trucs :
- recouvrir des vivaces peu rustiques de feuilles mortes (bien sèches) et couvrir d’un pot de terre cuite.
- recouvrir une vivace d’une bouteille d’eau minérale de 5 l dont on a enlevé le fond.

Alain, 21 février 2004

Préparez le jardin : armez les plantes contre le froid

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic