Arrosoirs & sécateurs

Présentation du jardin

Dans ces pages, on pourra suivre l’entretien et les travaux dans un jardin tout au long de l’année. Peut-être pourrez-vous, si vous êtes débutant, vous aider de ces pages pour intervenir au bon moment chez vous.
Mais attention, ce jardin est en Bretagne sud à 2 kilomètres de la mer dans une région tempérée (et un peu trop ventée parfois !). Ici, les vents d’Ouest peuvent être redoutables. Il faudra en tenir compte (on ne jardine pas en Bretagne et en Alsace de la même façon !!!).

Je vous parlerai des réussites mais aussi des échecs. Par l’intermédiaire du forum, il vous sera toujours possible de donner votre avis. Bien entendu, les erreurs ne seront pas évitées (le jardinage n’est pas une science exacte et ce qui peut être valable une année peut s’avérer une erreur l’année suivante).

C’est la vie d’un jardin et c’est une façon de jardiner... c’est tout. Il ne s’agit nullement d’une leçon de jardinage à prendre comme modèle.

Le jardin

C’est un petit jardin sans prétention de 1 200 m² avec une partie pelouse et de nombreux massifs plantés d’arbres, arbustes, vivaces et bulbes. Pas d’annuelles... ou exceptionnellement.

Sur le plan :
A : Albizia julibrissin ’Ombrella’
K : Koelreuteria
C : Cerisier ’Burlat’
B : bouleaux
P : Prunus ’Accolade’
L : Liquidambar
H : 2 allées d’Helxine
1 : terrain sec et peu profond
2 : plate-bande de graminées
3 : coin à mi-ombre (à cause du Koelreuteria)
4 : large plate-bande ensoleillée très abritée des vents d’Ouest
5 et 6 : rosiers, arbustes et vivaces.
7 et 10 : coins très ventés
8 et 9 : coins ombragés
11 : à la mi-ombre des arbustes de clôtures
12 : plein sud (chaleur)

Certain(e)s s’étonneront peut-être que je puisse jardiner sans problème par à peu près tous les temps (sauf en cas de gel). En fait, il faut savoir que la terre, au point de vue aspect et consistance, est proche du terreau : noire et légère.

Le terrain a été acheté en 2 fois.

La 1ère partie (1977) autour de la maison était composée de terre de lande (avec ajoncs et genêts en prime, ce qui n’est pas un cadeau). Terre de lande = terre acide, pauvre et très légère. Trop légère : un rayon de soleil après la pluie et elle est sèche. A force d’apporter compost + fumier + goémon, c’est devenu une terre très agréable à travailler. Il peut pleuvoir mais je peux jardiner sans problème aussitôt après (ou pendant parfois !). Toutefois elle manque un peu de consistance si bien qu’elle reste trop légère pour les rosiers par exemple.

La 2ème (1994) est une partie du champ voisin qui était cultivé. Même terre mais plus riche au départ.

Conclusion : à part les périodes de gel (15 jours en moyenne par an), il est donc possible de jardiner toute l’année. Ce qui est un avantage énorme car je peux préparer le printemps tranquillement, ce qui évite le "coup de bourre" de mars-avril de certaines régions.

Clématites, hellébores, roses anciennes et ancolies font partie des plantes préférées.


Un potager d’environ 150 m² comprenant un carré de 24 boules de buis, un prunier, quelques petits fruits et des framboisiers. Une plate-bande de framboisiers, une de plantes aromatiques, et une serre (depuis novembre 2008). Bref, il reste 2 petites plates-bandes pour des légumes. Ici, on n’est pas très potager !!!

JPEG - 31.1 ko
Le carré de buis dans le potager

Enfin, quelques arbres fruitiers (pommiers, poiriers...), mais peu ou pas de fruits !

Ici, on n’est pas doué pour avoir des fruits et des légumes !!!

Enfin, il ne faut pas oublier le poulailler des poules tout près du tas de compost et la petite chatte "La Glu".



Alain D

Présentation du jardin

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic