Arrosoirs & sécateurs

Sedum palmeri

FICHE D’IDENTITE

Synonyme : Sedum compressum
Nom commun : Orpin de Palmer
Origine : Mexique
Famille : Crassulaceae

Caractéristiques : Succulente au feuillage vert-jaune brillant. Les tiges se terminent par des rosettes plus ou moins larges (en moyenne 4 cm de diamètre). Suivant la saison et l’exposition, la couleur des feuilles peut varier. Les feuilles sont vertes à mi-ombre, mais en plein soleil le feuillage est vert-jaune et bordé de rouge plus ou moins intense en hiver. Hauteur maximum en fleurs : 20 cm. Le port est retombant ce qui en fait une plante intéressante en potées et jardinières. Une remarque : c’est une plante qu’il faut manier avec précaution car les tiges cassent facilement et les feuilles n’aiment pas être chahutées. Croissance rapide.

Floraison : Des corymbes jaunes au printemps (parfois à partir de mars si la plante est placée plein soleil en hiver). C’est une plante mellifère.
Espèces et variétés voisines :
Les petits sedums de rocaille comparables au Seum palmeri ne manquent pas. on citera par exemple : Sedum sieboldii ’Aureovariegatum’, S. reflexum ’Angelina’, S. rubrotinctum, S. kamtschaticum ’Variegatum’, S. sexangulare, S. spathulifolium ’Purpureum’, S. spurium ’Fuldaglut’ S. spurium ’Dragon’s Blood’ etc.

EXIGENCES DE CULTURE

Sol : substrat léger : un bon terreau géranium convient très bien. Pas de sol humide.
Exposition : Plein soleil mais accepte bien la mi-ombre. Supporte très bien l’extrême sécheresse.
Rusticité : -10°C (résiste très bien au froid)

PLANTATION

A part en hiver on peut bouturer ou planter directement à tout moment de l’année.
Les boutures prennent rapidement racines donc les plantations se feront quelques semaines après.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

Aucun engrais... aucun entretien.

ENNEMIS

Aucun si ce n’est l’excès d’humidité.

MULTIPLICATION

Un des bouturages les plus faciles que je connaisse. Il est préférable de réaliser le bouturage sous serre (en particulier à l’automne et en début de printemps) mais à la belle saison, on peut faire les boutures directement en place (dans les jardinières ou les pots par exemple). J’ai constaté que des tiges tombant sur le sol s’enracinent sans aucune intervention !

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

On peut le planter en rocaille entouré de petites plantes mais à mon avis il vaut mieux le réserver pour les potées et les jardinières. Il pourra aussi être intéressant pour la réalisation de toits végétalisés. Dans tous les cas, on pourra l’associer à d’autres petits sedums, des Sempervivum, des Crassula et autres petites plantes de plein soleil.
Une remarque importante : son feuillage lumineux est remarquable en hiver. Pensez-y..

NOTES PERSONNELLES

C’est une plante que j’ai depuis très longtemps. Pas en rocaille mais dans des potées, jardinières et... godillots ! On peut s’amuser à faire des compositions fantaisistes : j’avais réalisé un toit végétalisé pour un nichoir à mésange.
Un défaut toutefois : si un plant devient important il ne résiste pas aux coups de vent. La touffe casse au niveau du sol.



LE PLUS : pour potées et jardinières
LE MOINS : tiges cassantes

Sedum palmeri

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic