Arrosoirs & sécateurs

Taille des arbustes à floraison d’été

(Floraison après fin juin)

floraison sur les nouvelles pousses du printemps -> tailler (souvent sévèrement) en mars-avril

juste après les grands froids

JPEG - 21.9 ko
C’est le cas de l’Abelia


Arbustes concernés :
Abelia, Buddleia davidii, Caryopteris, Ceanothes (caducs), Fuchsias rustiques, Hibiscus, Hydrangea, Lavatères arbustives, Perovskia, Rosiers remontants, Sambucus canadensis, Santoline, Spirea japonica, Spirea x billardii, Tamarix pentandra (Tamaris d’été), Véroniques en arbre, Vitex agnus-castus, etc.

On taille pour favoriser la naissance de pousses qui porteront les fleurs.
Par conséquent, plus on taille tard et plus l’intervention sera légère.
La floraison sera retardée : une raison supplémentaire pour tailler aussitôt les grands froids passés.
On taille très court tous les rameaux près du sol (c’est le cas des petits arbustes de moins de 1 m : le Caryopteris est rabattu à 10 cm du sol) ou près des branches principales qui serviront de charpentières (cas des plus grands arbustes tels que les Hydrangeas).

Quelques exemples d’arbustes

Hydrangea  :
- Hydrangea macrophylla (comprenant les hortensias à grosses têtes) :
Toutes les branches doivent être renouvelées en trois ans.
- enlever les branches abîmées, mal placées, mal formées, trop fourchues…
- supprimer au ras du sol les branches les plus vieilles (enlever un tiers des branches) et garder les branches les plus belles,
- sur les branches restantes, supprimer les restes de fleurs au dessus de la première paire de beaux bourgeons.
A ne pas faire : raser l’arbuste à 20 cm du sol, car on multiplie le nombre de branches et les fleurs sont moins grosses.
A noter : pour l’Hydrangea ‘Annabelle’, par contre, on peut rabattre complètement à 30 cm du sol (fleurit sur le bois de l’année).
- Hydrangea paniculata : rabattre les pousses de l’année précédente à quelques yeux du vieux bois.
- Hydrangea quercifolia : si on le taille trop, on obtient des fleurs trop grosses et donc trop lourdes
MAIS…
- Hydrangea petiolaris (hortensia grimpant)
Fleurit sur le bois de l’année précédente, donc ne pas tailler actuellement mais après la floraison de juin.

Hibiscus  :
Garder des branches charpentières et rabattre les rameaux de l’année précédente qui partent de ces charpentières (même principe que pour les Rosiers grimpants).

Lavande :
Rabattre sévèrement en mars-avril pour redonner une forme en boule, éviter qu’elle se dégarnisse et l’obliger à former de nouvelles pousses.
A la fin de la floraison, supprimer les fleurs fanées et tailler légèrement pour lui redonner une forme harmonieuse.
Attention : la Lavande ne repart jamais sur le vieux bois. Il faut donc être vigilant car, si elle n’est pas taillée régulièrement, elle vieillit très mal et, en trois ans, elle est bonne à remplacer. Pensez à la bouturer !

Santoline :
Au cours de l’été, la tailler sévèrement pour lui redonner une forme correcte, car elle a tendance à s’ouvrir. On peut la rabattre sur le vieux bois en mars ou après la floraison.

Perovskia, Caryopteris, Buddleia davidii
Rabattre très court toutes les tiges en ne gardant que deux ou trois yeux.

Teucrium fruticans  :
Tailler sévèrement en fin d’hiver sinon il forme un fagot inextricable. Accepte d’être recépé.

Nerium oleander (Laurier-rose) :
Tailler une branche sur trois au ras du sol pour le renouveler tous les trois ans.
Taille longue pour les autres branches.

A signaler

une taille sévère en plein été des Rosiers remontants est bénéfique

Alain, conférence du 11 mars 2006
A lire également
Taille des arbustes d’ornement
Taille des arbustes à floraison printanière
Taille des arbustes persistants à fleurs
Taille des arbustes grimpants
Calendrier simplifié de taille

Taille des arbustes à floraison d’été

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic