Arrosoirs & sécateurs

Taille des plantes grimpantes

Pourquoi tailler ?
- pour limiter l’encombrement,
- mieux épouser le support,
- favoriser la floraison.

JPEG - 13.9 ko
Hydrangea petiolaris

Quelques règles générales

- les premières années
Établissement de la charpente en sélectionnant les plus belles tiges que l’on palissera sur l’espace à garnir.
TRÈS IMPORTANT : pour certaines plantes (Rosiers, Hydrangea, Glycine…), on essaiera le plus possible de palisser les charpentières le plus proche possible de l’horizontale : on oblige ainsi chaque bourgeon à produire une nouvelle branche porteuse de fleurs.

- taille d’entretien
Couper régulièrement tous les rameaux à deux ou trois yeux des charpentières.
Couper toutes les branches s’écartant trop du support (Chèvrefeuille, Hydrangea petiolaris, Polygonum…)
Remplacer de temps en temps une vieille charpentière par une jeune pousse (Rosier).

- taille de floraison
On retrouve les mêmes principes que dans les chapitres précédents avec en particulier l’époque de taille :

floraison de printemps sur le bois d’un an ayant poussé

l’été précédent

-> tailler d’avril à juin

juste après la floraison


Rosiers non remontants (après floraison, jusqu’en juillet), Akebia, Hydrangea petiolaris, Jasminium beesianum

floraison d’été sur les nouvelles pousses

du printemps

-> tailler souvent sévèrement en mars-avril

juste après les grands froids


Campsis (Bignone), Clématites à grandes fleurs, Solanum, Passiflore, Jasmin officinal, Rosiers remontants, Schizophragma, Polygonum

Quelques tailles particulières

- La taille des Rosiers n’est pas abordée ici : se reporter à la page qui lui est consacrée.
Pour mémoire, on rappellera que le principe est de former des charpentières et de tailler les rameaux latéraux à 2-3 yeux.

Rosiers remontants -> taille en mars
Rosiers non remontants -> taille après la floraison

- Glycine
Conserver deux à trois charpentières.
Tailler sévèrement toutes les longues pousses latérales à 2-3 yeux des charpentières chaque année en fin d’hiver et en été.

- Clématites : se reporter à la page qui lui est consacrée.
Pour mémoire :
- Clématites à floraison estivale (viticella et hybrides à grandes fleurs) :
taille SÉVÈRE à 30-40 cm du sol en FÉVRIER.
- Clématites à floraison printanière (montana, alpina, macropetala, cirrhosa balearica, armandii) :
taille de nettoyage après la floraison,
rabattre les branches défleuries, abîmées ou faibles,
éclaircir les plantes touffues,
tailler les branches fortes de 1/3 maximum.

-  Hydrangea petiolaris
Oter les fleurs fanées et supprimer les pousses faibles ou abîmées en mars.
On pourra, au bout de quelques années, si nécessaire, limiter la végétation en faisant une taille de rajeunissement après la floraison.
Cette taille consistera à diminuer son épaisseur car, avec les années, il pourra s’écarter d’au moins 1 m de son support.
Rabattre les tiges d’au moins la moitié.

- Chèvrefeuilles persistants
Après la floraison, tailler pour limiter son envahissement.
Raccourcir toutes les branches s’écartant du support sinon, on se retrouve à l’intérieur de l’arbuste avec un fagot de bois sec.
Supporte très bien un rabattage complet pratiquement au ras du sol.

-  Akebia quinata
Tailler en fin d’hiver puis nettoyer après la floraison.
Rabattre en fin d’hiver tous les 3-4 ans, sinon la plante devient envahissante et se dégarnit du pied.

JPEG - 9.8 ko
C. alpina ‘Francis Rivis’
taille de nettoyage après floraison
JPEG - 12.4 ko
C. ‘Blue Angel’
taille sévère en fin d’hiver

Alain, conférence du 11 mars 2006
A lire également
Taille des arbustes d’ornement
Taille des arbustes à floraison printanière
Taille des arbustes à floraison d’été
Taille des arbustes persistants à fleurs
Calendrier simplifié de taille

Taille des plantes grimpantes

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic