Arrosoirs & sécateurs

Taille des rosiers

POURQUOI ?

- Obtenir un arbuste de forme équilibrée (sève régulièrement répartie)
- Rajeunir annuellement pour obtenir une floraison belle et abondante.

QUAND ?

NON REMONTANTS ----> APRES LA FLORAISON
Une seule floraison en juin en Eté
REMONTANTS ----> Février - MARS - avril
Floraison plus ou moins continuelle
de mai – juin aux gelées

En Bretagne, on peut commencer à tailler fin février (en tout cas, dès la fin des fortes gelées)

REMONTANT…NE SIGNIFIE PAS GRIMPANT !

NE JAMAIS OUBLIER que

- L’on doit travailler avec un SECATEUR bien aiguisé, désinfecté en permanence (alcool à brûler) et correctement utilisé (lame tranchante vers le pied du rosier).

- La coupe doit être nette au-dessus d’un œil situé du côté extérieur du rosier (la branche qui sera émise doit pousser vers l’extérieur du rosier et non le contraire).
1 - Coupe trop verticale
2 - trop près du bourgeon
3 - trop loin du bourgeon
4 - coupe déchiquetée : porte ouverte aux parasites
5 - coupe convenable

- Il est indispensable de BIEN CONNAITRE le rosier que l’on taille :
Remontant ou non remontant ?…
Arbuste, buisson ou grimpant ?…
Port souple ou érigé ? etc.

Un peu de bon sens !

ROSIER VIGOUREUX -> TAILLE LONGUE
Branche vigoureuse Taille longue
ROSIER FAIBLE -> TAILLE COURTE
Branche faible Taille courte


- Un rosier vigoureux, taillé court, émettra des pousses fortes peu florifères
- Un rosier faible, taillé long, émettra des pousses chétives peu florifères.
Les rosiers anciens se taillent moins sévèrement que les rosiers modernes


JPEG - 26.7 ko
Rosier ancien
avant...
JPEG - 21.1 ko
Rosier ancien
après

JPEG - 24.4 ko
Rosier moderne
Avant
JPEG - 13.3 ko
Rosier moderne
Après

Lors de la taille il est bon de prendre, de temps en temps, du recul pour apprécier la silhouette en formation tout en essayant d’imaginer les pousses induites par la coupe et qui donneront la silhouette future.

UNE TAILLE S’EFFECTUE TOUJOURS EN 2 TEMPS

1er temps : GRAND NETTOYAGE
Quel que soit le rosier,
- SUPPRIMER les gourmands, les parties mortes, les rameaux trop grêles ou qui se croisent.
- AERER le centre
- LIMITER le nombre de branches principales

2e temps : LA TAILLE PROPREMENT DITE en fonction du type de rosier

TAILLE DES ROSIERS REMONTANTS

Nécessité d’une PRE-TAILLE en novembre sur ¼ de la hauteur.
Il ne s’agit nullement d’une taille mais d’un premier nettoyage de l’arbuste à l’entrée de l’hiver qui aura pour effet :
- de donner un aspect plus soigné (rien de plus désolant que ces rosiers laissés à l’abandon une bonne partie de l’hiver)
- de limiter la prise au vent avec les risques de déchaussement que cela entraîne,
- de faire grossir les yeux dormants sans provoquer de pousse intempestive.
Cette pré-taille très importante est malheureusement trop souvent négligée par les jardiniers.

TAILLE D’HIVER

BUISSONS

JPEG - 15.9 ko
’Papa Meilland’ est très parfumé


- à grosses fleurs (hybrides de thé) : Mme A. Meilland, Ena Harkness…
- à fleurs groupées (polyanthas et floribundas) : Europeana, Lili Marlène…
’Maria Callas’ est très florifère et se contente d’un sol pauvre.
- Conserver de 3 à 5 belles branches bien réparties ;
_ - Taille longue (3 à 5 yeux) pour buisson vigoureux ;
- Taille courte (à 3 yeux) pour buisson plus faible et polyantha.

JPEG - 10.3 ko
’Yves Piaget’ est un rosier buisson
La rose est très parfumée

ARBUSTES
Sévillana, Sourire d’orchidée, Bloomfield abondance, Félicia, Clair matin…
Intervenir le moins possible en laissant la végétation se développer naturellement.
- Il s’agit surtout d’un nettoyage.
- Supprimer de temps en temps des branches principales âgées au ras du sol pour favoriser le départ des nouvelles.
- Limiter en hauteur les tiges de l’année trop longues.
- Raccourcir les rameaux secondaires.

JPEG - 8.6 ko
’Sourire d’Orchidée’


Remarque : beaucoup de rosiers grimpants - surtout anciens - (’Sénégal’, ’Aloha’, ’Albertine’...) peuvent être conduits en rosiers arbustes.


TIGE

Ils se taillent comme des rosiers buissons en veillant bien à tailler au-dessus d’un œil dirigé vers l’extérieur.
- Conserver à la touffe finale une architecture régulière.
- Supprimer les pousses nées sur la tige.

PLEUREUR
- Supprimer les vieilles branches retombantes au profit des plus jeunes.
- Rabattre de 30 à 40 cm les branches principales.
- Tailler les rameaux secondaires à 3 ou 5 yeux.

COUVRE-SOL

’tapis rouge’, ’Cevennes’, ’Pablito’’ ’Swany’, ’Vent d’été’ etc.
Supprimer les branches trop âgées et les rameaux défleuris.

MINIATURE

’Little white pet’, ’Yellow Fairy’, les "Meillandinas" etc.
Rabattre à 3 - 5 yeux les tiges principales


GRIMPANT

’Pink Cloud’, Mme Isaac Pereire’, ’New Dawn’ etc.
L’été précédent de jeunes charpentières se sont formées à partir de la base ou de la charpente.
Ces jeunes rameaux ont été palissés au fur et à mesure de leur croissance. Ils remplaceront les plus anciennes charpentières.
Conserver les meilleures charpentières de 3 – 4 ans
Tailler les ramifications latérales secondaires à 2 – 3 yeux.
Repalisser le rosier :
- sur un mur en attachant les charpentières le plus horizontalement possible.
- sur un pylone ou une pergola en enroulant les branches autour des supports verticaux.

TAILLE DES ROSIERS NON REMONTANTS


Beaucoup de ROSES ANCIENNES appartiennent à cette catégorie.
Il faut intervenir moins d’un mois après la fin de la floraison.

ROSIERS A PORT BUISSONNANT
’Mme Hardy’ (Damas), ’Fantin Latour’ (centifolia), ’Cuisse de Nymphe’ (Alba), ’Charles de Mills’ (gallique), ’Canaby bird’… ’Raubritter’…

SIMPLE TOILETTAGE

- Tailler
- les rameaux faibles,
- les rameaux défleuris.
- Enlever les branches mortes, malades ou gênantes et qui dénaturent la silhouette du rosier.
- Eliminer au ras du sol les plus vieilles charpentières.
- On veillera à
- équilibrer l’arbuste,
- limiter l’enchevêtrement des rameaux,
- aérer le centre pour favoriser la pénétration du soleil.
La fructification est supprimée si l’on enlève les rameaux défleuris (rosiers botaniques).

GRIMPANTS
’Dorothy Perkins’, ’Félicité Perpetue’, ’Albertine’…

- Limiter l’extension du rosier en limitant la longueur des charpentières
- Tailler les rameaux ayant fleuri.

JPEG - 9.1 ko
’Albertine’ est un grimpant que l’on peut cultiver en arbuste.

LIANE
’Kew Rambler’, ’Toby Tristam’,’Wedding day’,

JPEG - 14.6 ko
’Francis E Lester’


Les rosiers « liane » ne se taillent pas.
On se contentera d’éliminer :
- le bois mort,
- les rameaux défleuris.

Deux remarques :

L’arcure des tiges, en ralentissant la sève, favorise la floraison (c’est un principe d’arboriculture fruitière).
Certains grimpants, remontants ou non, peuvent être utilisés en arbustes ( ’Sénégal’, ’Aloha’, ’Ghislaine de Féligonde’, ’Mme Isaac Pereire’…)
Etant vigoureux, ils demandent une taille assez longue.

CE N’EST PAS FINI !

Juste après la taille des remontants, fertiliser en épandant au pied du terreau enrichi type « OR BRUN » sur quelques centimètres et distribuer de la corne broyée ou un engrais organique enrichi de magnésie.

Mais, on pourra simplement griffer le sol et épandre quelques pelletées de compost ou de fumier de cheval décomposé.

Distribuer de même, après la taille des non remontants, un peu d’engrais mais avant la mi-juillet.

Traiter à le BOUILLIE BORDELAISE les remontants juste après la taille de février (un apport de bouillie bordelaise, à la chute des feuilles en novembre-décembre, est également conseillé).

Alain

Taille des rosiers

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic