Arrosoirs & sécateurs

Tanacetum parthenium ’Flore-Pleno’

Syn. Chrysanthemum parthenium ’Flore-Pleno’, Pyrethrum parthenium ’Flore-Pleno’, Matricaria parthenium ’Flore-Pleno’
’Flore-Pleno’ = ’Plenum’

FICHE D’IDENTITE

Nom commun : Grande camomille
Origine : Europe et Caucase
Famille : Astéracées

Caractéristiques : Vivace à souche ligneuse à faible durée de vie (se ressème). Son feuillage très découpé est persistant et fortement aromatique. Hauteur 30 à 40 cm. Tanacetum parthenium est utilisée en pharmacopée depuis des siècles.


Floraison : En été, la grande camomille se couvre de petites marguerites à fleurs blanches et coeur jaune mais le cultivar ’Flore-Pleno’ a des fleurs blanches très doubles : des pompons blancs beaucoup plus décoratifs.


Variétés voisines
- ’Aureum’ : feuilles dorées, fleurs simples.
- ’Ball’s Double White’ : fleurs doubles blanches
- ’Butterball’ : fleurs crème à gros coeur jaune
- ’Golden Moss’ : variété naine (10 cm) à feuillage doré et fin. Ressemble à de la mousse. Utilisation en mosaïculture.
- ’Rowallane’ : Pompons blancs à coeur blanc. Hauteur plus de 60 cm Découverte au jardin de Rowallane en Irlande.
- ’Santana’ : variété naine (20 cm) à fleurs doubles. Intéressante en potée. Très longue floraison.
- ’Snow Ball’ : pompons blancs. Hauteur 30 cm

EXIGENCES DE CULTURE


Sol : ordinaire (voire sec et pauvre) mais léger. Déteste les terrains humides et lourds.
Exposition : Plein soleil mais accepte la mi-ombre
Rusticité :bonne

PLANTATION

Plutôt au printemps. 20 cm au moins entre chaque plant

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

Couper les fleurs fanées pour prolonger la floraison
Rabattre en fin de floraison, nettoyer à l’entrée de l’hiver. Rabattre en fin d’hiver

ENNEMIS

Généralement aucun

MULTIPLICATION

Semis au printemps, repiquage et plantation au printemps.
La plante se ressème spontanément et abondamment.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

Excellente plante pour les jardins sauvages, de bord de mer ou les jardins d’aromatiques.
Plus généralement, on peut la planter en bordure de massifs et au pied des rosiers.

NOTES PERSONNELLES

On m’avait donné des graines de cette plante découverte sur un forum. Le semis en caissette avait bien levé mais ayant été quelque peu abandonnée, les plants se sont retrouvés un jour baignant dans l’eau. Un seul a survécu et il a été mis en pot où il s’est bien développé. A tel point qu’il a bien fallu l’enlever, mais comme je ne savais pas où le mettre dans le jardin, la motte a été posée sans ménagement sur la terre dans la serre.
Non seulement il n’a pas passé de vie à trépas, mais il s’est bien développé et l’été il s’est mis à fleurir. J’ai été surpris par sa floraison lumineuse très longue si bien que j’ai vraiment commencé à m’intéresser à cette plante à priori banale. L’année suivante, le plant a enfin été mis en pleine terre dans l’endroit le plus ingrat du jardin (terre sèche et pauvre balayée par les vents venant tout droit de la mer). Et l’été suivant la floraison a été majestueuse illuminant ce coin à mi-ombre.
Bref, on est loin de la plante "chochotte" qui tourne de l’oeil au moindre coup de vent ou coup de soleil. C’est du costaud.
LE PLUS : peu exigeante
LE MOINS : faible longévité

Retour aux floraisons de Juillet-Août

Tanacetum parthenium ’Flore-Pleno’

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic