Arrosoirs & sécateurs

Tressage de l’osier

Le 9 juin 2007, nous sommes passés chez Christian Guérin, vannier-osiériste à Lescouët-Gouarec près de Mûr-de-Bretagne (22) qui nous explique les techniques pour tresser l’osier afin de réaliser une haie vivante, une cabane ou habiller un fauteuil.
A partir des notes prises lors de cette visite, cette page a été rédigée avec l’aide de Christian Guérin que je remercie vivement.

Vannerie Osiériculture
Christian Guérin
Le Guernic
22570 Lescouet-Gouarec

tel 02 96 24 20 67
van.guerin@wanadoo.fr

Les différentes variétés d’osier pour le tressage

- Salix triandra - Noir de Vilaines - Grande grisette - Long bud
- Salix alba - Rouge belge - Vitellina - Cendré
- Salix fragilis - Sainte reine
- Salix viminalis - Gravanche - Romarin

Ce qui différencie ces différentes espèces, outre la coloration du bois qui donne un aspect très différent l’hiver, c’est la longueur de pousse annuelle.
Suivant l’utilisation que l’on veut en faire, le choix de l’espèce sera très important (à voir avec le fournisseur).
Il est fortement déconseillé de mélanger des espèces différentes dans un même ouvrage.


Conditions de culture de l’osier

Récolte et plantation des brins d’osier : de décembre à mi-avril.
A la réception des brins d’osier :
- les mettre dans un seau d’eau si on les plante aussitôt,
- les mettre en jauge si on doit attendre (délai maximum de 15 jours),
- avant la plantation, ameublir la terre et y incorporer du terreau ou du compost,
- supporte tout type de terrain mais il faut éviter les terrains qui se dessèchent,
- les racines étant superficielles, il faudra surveiller l’arrosage la première année,
- peu de problèmes de maladies ou ravageurs : chenilles, cicadelles et rouille.
Entretien :
- Remplacer éventuellement les brins qui n’auraient pas repris par des brins que vous garderez, à cet usage, dans de l’eau ou plantés dans la terre.

- Tailler chaque année en mars les rameaux et couper de moitié les jeunes pousses à la fin du printemps.
Photo : juste après la taille...


Tressage d’une haie vivante en osier

- Commencer par ameublir la terre sur une largeur de 40 cm pour 30 cm de profondeur sur toute la longueur de haie prévue. L’enrichir de terreau ou de compost.

- Planter des piquets aux extrémités et tendre des fils de fer si la haie est longue. Si la haie dépasse les 5 m de long, planter des piquets intermédiaires tous les 4 ou 5 m.

- Nous choisirons de mettre deux brins pour réaliser une clôture double avec des losanges de 20 cm de côté (voir ci-dessous).
Il faudra dans ce cas 25 brins par mètre linéaire.

- Quelle longueur de brins choisir ?
Pour réaliser une haie de
- 0,90 à 1,10 m : choisir des brins de 1,80 m,
- 1,20 à 1,50 m : choisir des brins de 2 à 2,20 m.

- Tailler en biseau le bas des brins d’osier.

- Creuser des trous de 30 cm de profondeur tous les 20 cm.

- Enfoncer les brins quatre par quatre dans les trous et tasser la terre. Les brins sont plantés verticalement et inclinés par la suite au moment du tressage.

- Commencer à tresser la première rangée du bas en croisant les brins deux par deux à 10 cm du sol.

- Nouer les intersections avec des brindilles d’osier ou de raphia.

- Continuer à tresser en passant deux brins dessus, deux brins dessous et en nouant les intersections une fois sur deux.

- Une fois la hauteur de la haie atteinte, garder 40 cm de brin et replier (on ne coupe pas la cime).

JPEG - 22.6 ko
Noter la façon de “lier”
les brins de la haie et le poteau d’extrémité.

Quelques réalisations possibles...



JPEG - 22.3 ko
La cabane pour Jeanne et Émilie...
JPEG - 20.3 ko
Le coin pour...
méditer, lire ou écouter les légumes pousser...

Alain, le 31 mars 2008

Tressage de l’osier

Recherche sur le site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic