Arrosoirs & sécateurs

Tuteurer les plantes à hautes tiges

(Delphinium, Pivoines herbacées, Gaura, Asters…), parfois dès le mois d’avril.

Il vaut mieux tuteurer trop tôt que trop tard pour éviter d’avoir à redresser et fagoter en catastrophe, avec des moyens de fortune, les plantes écroulées après une pluie ou un coup de vent.

Les meilleurs tuteurs sont ceux qui se font oublier en se confondant avec le feuillage.

Idéal est le tuteur en “kit” que l’on peut assembler au fur et à mesure de la croissance de la plante. Malheureusement, si on a beaucoup de plantes à tuteurer, ce qui est bien souvent le cas, le prix risque de devenir vite élevé.

Quelques systèmes simples à adapter en fonction des plantes à tuteurer :

- tuteurs en bambou, gaulette de châtaignier (Delphinium…),

- filets de type “Nortène” ou grillage (à mailles carrées plus ou moins grandes, tendus à l’horizontale entre des piquets) ; à placer en début de végétation, au plus tard lorsque les plantes atteignent la moitié de leur taille définitive,

- branchage ramifié,

- tuteurs en fers ronds (5 mm) à fabriquer soi-même (ci-contre).

Attention !
Ne pas
- percer les bulbes avec les tuteurs,
- trop serrer la plante sur le tuteur,
- utiliser un lien qui coupe la tige.

Astuce !!!
Caler une vivace haute entre des arbustes évite parfois de la tuteurer.

Alain, conférence du 10 octobre 2004

Tuteurer les plantes à hautes tiges

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic