Arrosoirs & sécateurs

Un choix de plantes à associer aux rosiers

Les plantes ont été classées A-B-C-D (voir page précédente) pour s’associer à un Rosier arbustif de hauteur moyenne 1,20 à 1,50 m.
Mais il est bien évident qu’une lavande qui pourra être placée sur le côté (B) ou même à l’avant (A) d’un rosier arbustif (‘Cornélia’), servira de toile de fond pour un petit rosier ne dépassant pas 0,80 m (‘Gruss An Aachen’).
La liste est bien loin d’être complète : j’ai mentionné des plantes que j’utilise et qui me semblent particulièrement intéressantes.
J’ai écrit en caractères gras celles qui me semblent s’imposer en priorité.

JPEG - 10.7 ko
Oenothèra speciosa ‘Alba’
JPEG - 16.1 ko
Oenothera speciosa ‘Rosea’
Les Oenothères sont des plantes de plein soleil et de terrain sec.
A : PLANTES BASSES OU COUVRE-SOL

(hauteur maximum 50 cm)

nom de la plante couleur de la floraison caractéristiques
Alchemilla mollis jaune verdâtre doux feuillage velouté qui retient les perles de rosée. Raser la touffe après la floraison. A associer aux rosiers jaunes
Aster rose, rouge, bleu, blanc il s’agit des Asters d’automne dont certains sont de vrais couvre-sol et qu’il faut marier avec les Rosiers à forte remontée d’automne
Calamintha grandiflora

Nepeta

rose

Lavande

vivace aromatique dont les fleurs attirent les abeilles
Centaurea montana bleu, blanc floraison en mai-juin : à mettre devant des Rosiers hâtifs ou non remontants
Centranthus ruber rose, blanc c’est la Valériane qui fleurit sans discontinuer du printemps à l’automne si on supprime régulièrement les fleurs fanées
Diascia rose vigilis ou rigescens
Erigeron karvinskianus blanc (puis rosé en fanant) sorte de petites paquerettes dont il est bon de raser la touffe au cours de l’été pour obtenir une deuxième floraison abondante
Euphorbia dulcis ‘Chameleon’ feuillage pourpre à associer à des Rosiers jaune ou rose pâle
Geranium rose, bleu, blanc, rouge ‘Ann Folkard’ (magenta, feuillage doré, grand couvre-sol), Endressi (rose, grosse touffe à rabattre en juillet),‘Johnson’s blue’ (bleu, couvre-sol qui peut être envahissant à rabattre en juillet), Platypetalum (violet, courte floraison en juin, associer à des Rosiers jaunes), Pratense ‘Mrs Kendall Clarke’ (bleu pâle, floraison début juin, associer aux Rosiers non remontants rose ou blanc), etc.
Linum perenne bleu le Lin vivace qui fleurit tout l’été. Semis faciles. Pas d’humidité stagnante l’hiver
Lithodora diffusa ‘Heavenly blue’ bleu foncé floraison en mai-juin : à mettre devant des Rosiers hâtifs ou non remontants
Nepeta x faassenii bleu lavande la variété ‘Six Hills Giant’ est vigoureuse. Tailler après la floraison et rabattre à l’automne
Oenothère speciosa ‘Rosea’ et ‘Alba’ rose ou blanc la variété blanche est superbe au pied de Rosiers blancs. Pour des massifs très ensoleillés
Teucrium chamaedrys rose violacé vivace sous-arbustive au feuillage persistant
Tradescantia virginiana blanc, bleu, pourpre c’est l’Éphémère de Virginie pour terrain frais au soleil. Floraison très longue tout l’été. Rabattre après la floraison en cours d’été : remontée de floraison
JPEG - 20.8 ko
Achillée ‘Salmon Beauty’ et Veronica spicata
JPEG - 18.4 ko
Diascia vigilis et Lin bleu
deux plantes basses indispensables avec des rosiers.


Ne pas oublier :
- les annuelles
Elles ne créent pas un décor permanent mais certaines sont tout de même intéressantes, notamment le Lobélia erinus (floraison bleu foncé, semis tôt en mars), la Nigelle de Damas (floraison bleue), etc.

- les plantes à feuillage :
- Hebe : le feuillage peut être doré (H. ochracea ‘James Stirling’) ou gris (H. pinguifolia ‘Pagei’). Mais ces Hebe naines ont des feuillages persistants et des floraisons non tapageuses faciles à marier aux Rosiers.
- Hosta : il existe tout une collection de petites Hostas qui supportent très bien les endroits ensoleillés non brûlants à condition que le sol reste frais. Les feuillages peuvent être bleutés (‘Halcyon’) ou d’un vert tirant plus ou moins sur le jaune.
- Salvia officinalis : le feuillage est persistant et décoratif (‘Berggarten’ gris-bleu, ‘Purpurascens’ pourpré, ‘Icterina’ vert panaché d’or).

- les feuillages gris (superbes avec des Rosiers blancs) :
- Artemisia ludoviciana ‘Valérie Finnis’, A. stelleriana ‘Boughton Silver’, feuillage gris argenté très lumineux. Ces deux Artémises sont à surveiller, car très drageonnantes. Méfiance. Raser le feuillage quand il perd de sa beauté.
- Senecio vira-vira (syn : leucostachys), feuillage gris argenté très lumineux. A tailler régulièrement pour garder un beau feuillage et un port trapu. INDISPENSABLE
- Ballota pseudodictammus : feuillage gris sur tiges blanc laineux ; floraison blanc rosé intéressante.
- Stachys lanata (Oreille d’ours)
- Convolvulus cneorum (fleur de Liseron blanc)
- Santoline chamaecyparissus (rabattre jusqu’au vieux bois après la floraison qui est jaune en juillet)
etc.
Les feuillages gris mettent les Roses en valeur.

JPEG - 24.2 ko
Artemisia ‘Powis Castle’
JPEG - 21.8 ko
Stachys lanata
JPEG - 22.8 ko
Ballota pseudodictamnus

- les graminées :
- Carex comans ‘bronze form’ (feuillage bronze)
- Festuca glauca, helictotrichon sempervirens (feuillage bleu)
- Stipa tenuifolia, etc.

- les Iris ne doivent pas être oubliés : les hybrides à grosses fleurs peuvent être placés à l’avant des Rosiers arbustifs, au pied des grimpants, sur le côté et à l’arrière des Rosiers buissons. Bien sûr, la floraison de l’Iris n’est pas très longue, mais il suffit de un à trois rhizomes pour agrémenter une scène autour d’un Rosier. Attention toutefois à choisir des variétés tardives d’Iris à placer avec des Rosiers à floraison précoce (floraisons simultanées). Quand au choix des Iris, il faudra éviter les variétés trop sophistiquées : je trouve bien préférable de choisir des variétés au coloris unique (bleu, blanc, noir…)


B : PLANTES MOYENNES pour habiller les côtés

(hauteur entre 50 cm et 1 m)

- 1 petits arbustes

nom floraison caractéristiques
Artemisia abrotanum

‘Powis Castle’

0,80 m, feuillage très fin gris-vert

0,80 m, feuillage gris argenté. A renouveler tous les trois ans maximum. Ces deux Artémises doivent être taillées très court au printemps (moins de 30 cm)

Berberis thunbergii atropurpurea feuillage pourpre à marier à des Roses jaunes ou roses. Il existe bien d’autres cultivars
Caryoptéris x clandonensis bleu préférer ‘Kew blue’ bleu foncé et ‘Worcester Gold’ au feuillage doré et à la floraison bleu lavande
Helichrysum italicum 60 cm, feuillage gris argenté. Empêcher par la taille la floraison qui est sans intérêt
Lavandula bleu Angustifolia, Stoechas… toutes à tailler après la floraison
Perovskia atriplicifolia ‘Blue spire’ bleu 1,20m, tiges gris-blanc et floraison bleu-violet
Polygonum scoparius blanc tiges très fines, rondes sans feuilles et persistantes. Minuscules fleurs fin d’été, début d’automne. Avec Rosiers à forte remontée d’automne
Ruta graveolens jaune persistant, feuillage glauque. Tailler court au printemps et après la floraison. Préférer ‘Jackman’s blue’
Santolina jaune ‘Lambrook Silver’ a un feuillage argenté
Spirea japonica rose ‘Anthony Waterer’, ‘Goldflame’, ‘Golden Princess’…
Teucrium fruticans bleu 1 x 1 m, tiges arquées feutrées de blanc, feuillage persistant superbe tout l’année, floraison tout l’été. INDISPENSABLE


Ne pas oublier les graminées : Panicum virgatum, Pennisetum, Carex buchananii…

JPEG - 19.3 ko
Achillée ‘Credo’
JPEG - 17.5 ko
Gaura et penstemon ‘Alice Hindley’

- 2 Vivaces

nom floraison
Echinops ritro bleu fleurs globuleuses tout l’été. ‘Veitch’s Blue’ bleu foncé
Eryngium bleu c’est le Chardon bleu :‘planum’, ‘alpinum’ etc.
Gaura lindheimeri blanc floraison tout l’été. Tailler en juin, au milieu et en fin d’été

INDISPENSABLE. ‘Siskiyou Pink’ fleurit rose

Penstemon rose, rouge, blanc, bleu ‘Alice Hindley’, ‘Souv. d’Adrien Régnier’, ‘Garnet’, ‘Sour Grapes’…

Couper court les tiges défleuries. Taille sévère au printemps

Phlox paniculata - maculata blanc, rose… pincer au printemps et couper court les tiges défleuries

_

JPEG - 19.8 ko
Anchusa et echinops ritro
JPEG - 12.9 ko
Penstemon ‘Mother of pearl’


JPEG - 17.1 ko
Gaura lindheimeri
C : PLANTES HAUTES dépassant le Rosier

(hauteur supérieure à 1,20 m)
A l’arrière du Rosier, servant de toile de fond, des arbustes caducs ou persistants sont particulièrement indiqués. Un Rosier grimpant monté en arbuste est superbe adossé à une haie. Mais des vivaces de haute taille peuvent remplir ce rôle.

nom floraison caractéristiques
Aconitum carmichaelii

Aconitum ‘Spark’s Variety’

bleu-violet 1,80 m, floraison septembre

1,20 à 1,50 m, floraison août

avec des Rosiers remontants jaunes

Anchusa azurea bleu ‘Loddon Royalist’ se passe de tuteurage
Artemisia lactiflora blanc crème 1,50 m. Une Artémise qui n’aime pas les terrains secs
Cynara cardunculus pourpre à 2 m à 1,20 m, plante majestueuse, le Cardon ressemble à l’Artichaut. Intéressant par son feuillage gris
Delphinium bleu, blanc, rose les grands (1,50 m) sont à tuteurer discrètement car ils se couchent avec le vent et la pluie. Les bleus sont magnifiques
Foeniculum vulgare ‘purpureum’ ombelles jaunes fenouil bronze, 1,80 m, feuillage bronze très fin. Avec des Roses jaunes. Se ressème partout... méfiance !
Thalictrum delavayi

‘album’

lilas et jaune

blanc

1,20 m. Un nuage de petites fleurs. Très gracieux
Verbena bonariensis mauve 1,80 m, vivace rigide en fleur en été et début d’automne, à placer avec des Rosiers jaunes et du Fenouil bronze.
Veronicastrum virginicum blanc, rose ou mauve 2 m, redoute la sécheresse. Longs épis
JPEG - 28 ko
Le Melianthus major
a un feuillage qui se marie bien avec les Roses. Placez le avec des Rosiers arbustifs. C’est vraiment une plante extraordinaire
JPEG - 22.9 ko
La Verveine du Brésil (Verbena ‘bonariensis’)
a un port raide, mais elle se mélange bien aux Rosiers, sans les gêner.

Et encore des graminées… les Miscanthus tout particulièrement.
Quelques annuelles peuvent convenir (Cosmos, Cléome…)

JPEG - 12.6 ko
Cosmos
JPEG - 19.4 ko
Stipa gigantea

D : PLANTES GRIMPANTES poussant dans un Rosier grimpant ou arbustif

On peut bien sûr faire grimper des Pois de senteur ou des Ipomées mais la reine des grimpantes pour les Rosiers est la CLÉMATITE.

JPEG - 18.3 ko
Clématite integrifolia ‘Durandii’ dans ‘Pierre de Ronsard’


L’idéal est de la planter en même temps que le Rosier dans le même trou de plantation.
Les Clématites bleues et blanches sont les plus faciles à marier. Méfiance avec les rouges.
C’est à tort que l’on ne pense pas assez aux Clématites de printemps (Alpina, Macropetala…) dont la floraison devance celles des Rosiers.
On reproche souvent aux Rosiers non remontants de ne fleurir que pendant une trop courte période. Alors pourquoi ne pas s’en servir de support pour une Clématite d’été ? Et dans un Rosier liane, pourquoi ne pas en planter deux (une de printemps et une d’été) ?
Enfin, pensez à associer les Rosiers buisson (considérés comme de petits arbustes) et des Clématites herbacées (Integrifolia…) ou à petit développement (Hagley Hybrid, Dawm…) utilisées en couvre-sol.

Un choix de plantes à associer aux rosiers

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic