Arrosoirs & sécateurs

Un jardin breton en décembre 2008

Lundi 1er



Viburnum x bodnantense 'Charles Lamont'

Plantation d’un Viburnum x bodnantense ’Charles Lamont’. Il fallait un Viburnum à floraison hivernale... et parfumée (un plus...). Il est planté contre la serre : en hiver, par temps pourri, je pourrai travailler dans la serre et en profiter (pour le parfum, c’est moins sûr !).

Lonicera japonica 'Aureo-reticulata'

Connaissez-vous le Lonicera japonica ’Aureo-reticulata’ ? C’est un chèvrefeuille dont la floraison insignifiante est sans grand intérêt. C’est son feuillage qui, au soleil, est intéressant. Il s’entortille sur n’importe quelle tige et j’en ai planté un, notamment, au pied d’un rosier grimpant ’Palissade rose’ qui recouvre une grande partie d’une arche. L’ennui est qu’avec les années, il a tendance à étouffer le rosier. De 3 à 4 m, il est rabattu à moins de 20 cm ! Ce qui demande du temps car il était pris dans les branches du rosier, et les rosiers... çà pique !. Nettoyage d’un bout de plate-bande coincé entre l’arche, le trou du compost et la tranchée où est enfoui le câble électrique pour la serre.

Mardi 2

Nettoyage du poulailler. Il était temps mais j’ai un peu de mal à trouver de la paille. Il faut que je recherche une autre adresse. Rosalie est contente car elle a de la paille toute neuve et moi j’ai obtenu une bonne grosse brouette de fumier de poule. Il est répandu en surface aux pieds de groseilliers, d’un cassissier, d’un myrtillier et de 2 rosiers.
Nettoyage (fin de la plate-bande commencée hier)

Mercredi 3

Nettoyage d’une plate-bande principalement plantée d’hellébores.
C’est le moment de commencer à les bichonner. J’ai coupé toutes les feuilles un peu abîmées, tachées ou jaunes
(elles ne sont pas malades). Mais j’ai aussi systématiquement coupé les feuilles qui touchent le sol car de toute façon elles vont pourrir ou se tacher. Il aurait fallu faire un traitement à la bouillie bordelaise mais je crains de la pluie pour demain ou les jours à venir. Je vais donc attendre mais sans trop tarder. Le traitement à la bouillie bordelaise est intéressant pour garder le feuillage esthétique (sans taches) le plus longtemps possible.

Vendredi 5



Nouveau carton rouge... mais un vrai de vrai ! J’ai trouvé dans une jardinerie de renom un Helichrysum avec un feuillage gris intéressant et différent de ceux que j’ai (notamment H. italicum). Sur l’étiquette où il n’y a aucun renseignement (rien de plus banal !), il y a le nom de l’espèce : H. thiansch. Super... j’achète ! Mais arrivé à la maison, j’ouvre mon "15000 plantes" et surprise... çà n’existe pas ! Le vrai nom est Helichrysum thianschanicum. Vous me direz que je fais preuve de mauvais esprit et qu’àprès tout ce n’est pas bien grave. Sans doute... d’ailleurs je suggère que pour gagner de la place sur les étiquettes, on mette maintenant les noms en abrégé (Acer japon pour japonica etc) ou même avec des diminutifs (Rosier ’Totor’ pour ’Victor Hugo’ ou Rosier ’arrosoirs-secateurs. com’ pour Rosier ’Alain’ etc).


Bon il faut quand même que je vous le montre. Du gris appelait du bleu donc un pot bleu de plus, c’était impératif !

Aménagement et décoration de la serre. C’est tout de même devenu un peu ma résidence secondaire, autant s’y sentir bien !

Vous connaissez les "boîtes de 100drine" ? (boîte à bobos, boîte à bonbons chimiques etc). Maintenant il y a "la boîte à boutures" !

JPEG - 49.5 ko
La table à bouturer est opérationnelle...
dessous : des caisses en bois pour stocker les pots... à droite : le radiateur...
JPEG - 50.2 ko
Des caisses en bois pour poser les pots de boutures...
Je peux ainsi stocker sur plusieurs étages.
JPEG - 49.7 ko
Une jacinthe et de la mousse...
dans un porte couverts métallique.



JPEG - 44.9 ko
Une potée dans un petit panier métallique...
de la mousse des bois pour tapisser le fond.
JPEG - 24.5 ko
Un pense-bête sympa...


Samedi 6

Toujours la serre... Le toit est en verre et pendant la période hivernale, je vais essayer de limiter les attaques du froid et notamment du gel. Il y a un chauffage mais tout de même... J’avais pensé mettre des paillassons, des canisses de bambou mais le "plastique bulle" me semble plus intéressant pour 2 raisons :
- je le mets à l’intérieur (il suffit de faire des cadres avec des tasseaux), ce qui évitera par grand vent de retrouver les protections chez le voisin ! Quant à la durée de vie de ces protections, elle devrait être plus longue.
- assombrissement beaucoup moins important l’hiver où la lumière vient parfois à manquer.
J’ai donc commencé à en faire 2 aujourd’hui, ils seront terminés demain et j’en commencerai 2 autres (8 sont à faire). Avec des photos, vous comprendrez mieux...

Les barrières en châtaignier sont TOUTES à refaire. Celles que j’avais faites en février 2007 (voir le 13) ont très mal vieilli. Pourquoi ? Aucune idée. Bref, il faut tout refaire... Je viens d’en refaire une.

Un colis est arrivé par la poste ce matin... il était attendu mais, au fait, c’est quoi ? Réponse demain... Facile à trouver !

Dimanche 7

Trop fort... mais comment avez-vous pu deviner ? Il s’agit bien sûr de clématites ! 2 exactement...
En fait c’est un peu le Père Noël avant l’heure mais un Père Noël qui s’appelle Arnaud Travers. Pour tout vous dire, j’ai gagné au printemps un concours de photos sur son site (thème : comment utiliser les clématites ? un thème que je connais un petit peu !!!). C’est la 2ème fois que je participe à un concours de photos et je gagne 2 fois... trop fort le gars !
J’ai donc choisi ’Harlow Carr’ (bleu violet) et ’Pink dwarf’ (rose). Vous pouvez les voir sur son site http://www.clematite.net.

Elles sont donc plantées, la 1ère dans un rosier ’Reine des Violettes’ ; la 2ème parmi des vivaces (elle est donnée pour 1 m).
Un grand merci à Arnaud Travers que je connais puisqu’il est venu en novembre 1999 faire une conférence.
Sauf erreur de ma part, j’en suis à 132...

Il y a 8 panneaux à faire pour recouvrir la serre. 4 tasseaux... une feuille de plastique à bulles de chaque côté. Il suffit ensuite de fixer aux montants en bois de la serre. Simple mais assez long à fabriquer. J’espère que ce sera efficace.

JPEG - 35.1 ko
2 panneaux sont posés.


Lundi 8

Nom d’un chien, il fait frisquet... il n’y a que dans la serre où il fait bon ! Les panneaux... çà avance.

3 barrières sont réalisées. C’est sympa à faire... Elles sont plantées dans la pelouse en bordure de plate-bande à des endroits bien précis.

Avec un reste de mousse des bois, une potée vite faite posée sur une bûche qui échappera pour le moment au feu de cheminée.

Mardi 9

Cà y est j’ai pratiquement terminé de mettre les panneaux sous le toit de la résidence secondaire... je veux dire de "la boîte à boutures"... bref de la serre. Une corvée de plus de terminée ! Il faut dire qu’au bout d’un moment, le travail répétitif, çà lasse.
J’espère que ce sera efficace car en ce moment ce n’est pas la grosse chaleur. Le matin on approche des températures négatives (le soir, je mets un voile d’hivernage sur les succulentes qui tapissent le fond de la chaise (voir 20 septembre)

Mercredi 10

Terminé... le toit est doublé de panneaux pour protéger du froid... en espérant que mon bricolage soit efficace.

Jeudi 11

Temps froid et en plus il pleuviote...
Pas trop envie de jardiner, et pourtant il faudrait que je me remette au nettoyage... on verra ces jours-ci, mais le temps prévu n’est pas enthousiasmant !
J’en profite pour installer quelques guirlandes lumineuses... sans tomber dans le kitsch !

Bouturage d’un Sedum nussbaumerianum. C’est un petit sedum qui pousse dans une mangeoire pour poussins. Une tige s’est cassée. Autant essayer de la bouturer. Je fais également des boutures avec les feuilles du bas. Il suffit de planter la base de la feuille dans le substrat.

Vendredi 12

Il y avait bien longtemps que je n’avais pas désherbé ! Tellement longtemps qu’il a fallu recommencer là où j’avais désherbé les dernières fois... Mais il faisait beau, autant en profiter.

JPEG - 15.1 ko
Mais que regarde l’ange derrière le daphné ?
JPEG - 13.5 ko
le diable !!!


JPEG - 20.3 ko
Mais la coexistence est pacifique...
le daphné les tient à distance !

Dimanche 14

Samedi il y avait une conférence sur les "Sedums de rocaille". L’habitude a été prise, quand c’est possible, d’illustrer le propos (en plus de la vidéo-projection) par des plantes venant d’un pépiniériste du coin. Ces plantes sont vendues à la fin de la séance. Et j’avoue que l’on se laisse assez souvent tenter : les asters en octobre et cette fois-ci nous avons craqués pour 2 sedums sympas : Sedum floriferum et Sedum tetractinum ’Coral Reef’. Ils sont plantés dans des pots assez particuliers. Ce sont des pots coniques qui sont faits pour être suspendus. Ils seront posés sur la terre. On reverra l’emplacement car là où ils sont mis, ce n’est qu’à moitié satisfaisant.

JPEG - 13.8 ko
Sedum tetractinum ’Coral Reef’
JPEG - 16.8 ko
Sedum floriferum

J’ai envie de fabriquer un pot ou plutôt un contenant pour faire une potée, à partir de 5 tuiles. Mais, pour cela, il faut faire 4 trous par tuile pour les lier entre elles. Mauvaise surprise : ces fichues tuiles (elles viennent d’Alsace) sont coriaces et les forets chauffent... j’ai donc péniblement préparé une tuile en 1/2 h !!! Je pensais que çà allait rentrer comme dans du beurre... c’est plus facile avec le parpaing ! On verra la suite plus tard, le temps de reposer les forets...

Mardi 16




Y’a des jours où j’ai les neurones qui doivent faire des noeuds ou bien se mettre en mode veille ! Si j’avais pris les bons forets dimanche (des forets à béton), je n’aurais pas eu de problèmes pour percer. Même pas honte de vous raconter mes âneries !!!
J’ai donc réalisé la potée. Elle a au moins le mérite d’être originale. C’est simple : 5 tuiles liées les unes aux autres. Les liens choisis sont ceux que j’utilise pour les rosiers (entre autres). Je pense que vous avez compris que c’est un pot sans fond, ce qui est très intéressant.
Au fait, pour planter quoi ? Aucune idée !!! une fougère ? une graminée ? une vivace ? un petit arbuste ? Je ne sais pas donc... je réfléchis (toujours avec les mêmes neurones d’ailleurs !). On verra bien. Le pot est à mi-ombre : il faudrait mieux un feuillage clair.

Nettoyage d’une plate-bande du potager : la plate-bande des fraisiers... qui n’a pas débordé de fraises !

Ici, on n’est pas du tout fans de dahlias. Mais cette année j’ai planté 2 tubercules d’un dahlia que je trouve sympa : c’est une fleur rose tendre en forme de pompon. Je les ai déterrés aujourd’hui pour 2 raisons :
- parce qu’il est préférable de ne pas laisser l’hiver les tubercules en terre.
- mais surtout parce qu’ils étaient plantés à mi-ombre et donc les fleurs n’ont pas été très nombreuses. De plus, les tiges étaient frêles car on sentait bien qu’ils recherchaient le soleil.

Mercredi 17

Nettoyage d’une bonne partie du potager. Ouais... quand je dis potager... mais en tout cas il est chouette !

Jeudi 18

Aujourd’hui devait être une journée de nettoyage mais je me contente de terminer en une grosse demi heure le potager. En effet, je vais chercher 13 sacs de cosse de sarrazin (remorque pleine et voiture plus que pleine (il reste juste la place du passager... un peu à l’étroit !). En fait seuls 2 sacs sont pour moi... On devait me les livrer mais...

Vendredi 19

Il y avait du brouillard ce matin... j’aime alors l’atmosphère qui se dégage.

JPEG - 18.9 ko
la plate-bande de graminées dans la brume

Malgré l’humidité ambiante, il faut bien avancer un peu. Plus de la moitié du jardin est nettoyée mais j’aimerais bien terminer.
Donc au programme... du nettoyage, non seulement d’une grande plate-bande mais en plus d’un bon bout de trottoir. A ce propos, je l’ai déjà écrit, mais j’en ai ras le bol de nettoyer 3 fois dans l’année ces trottoirs car de ce côté là on n’est pas gâtés. Je n’ai jamais mesuré mais il doit bien y avoir 50 m !!! Ils bordent 2 côtés du terrain. Ne pas mettre du désherbant pour ne pas polluer, je veux bien, mais franchement avec la binette je trouve çà très pénible pour ne pas dire autre chose. J’ai déjà parlé de désherbeur thermique... je crois que je vais y venir un jour.


Semis de giroflée ravenelle

Je vous ai toujours dit que les semis, c’est pas mon truc. J’ai encore beaucoup de progrès à faire en jardinage !!! Ou ils ne lèvent pas ou je ne m’en occupe pas et ils dépérissent. Et pourtant, parfois çà marche ! La preuve... Si l’an dernier mon semis de giroflée ravenelle était raté, cette année c’est bon et même très bon. Encore faudrait-il que je me décide à transplanter les plants avant la floraison ! C’est fait depuis aujourd’hui. Je les ai mis par groupes de 3 en général dans les trous du mur de clôture en pierre ou près des murets de pierre. Pour moi, c’est exclusivement une plante pour murets. J’aime beaucoup les ravenelles quand elles sont utilisées comme plante de vieux jardins. Au milieu des plates-bandes, comme une autre vivace, j’aime beaucoup moins.

Les tubercules de dahlias sont stockés au garage dans une petite caissette remplie de terreau (basique). Simplement pour qu’ils ne dessèchent pas trop.

Samedi 20

Un peu de nettoyage... une petite heure.

Dimanche 21


La motte n'est pas énorme, il va falloir surveiller la reprise.
Depuis un ou deux ans l’Hamamélis donne des signes de fatigue. Plus exactement, il manque d’air à tel point que le pronostic vital semble engagé. C’est vrai que les arbustes voisins ont poussé et trois branches essaient tant bien que mal de se frayer un passage pour rechercher un peu de lumière.
Il fallait agir... il est donc transplanté dans une plate-bande où il y a une place libre qui l’attend. Mais heureuse surprise : il est en moins grand danger que je le pensais. Si la reprise se fait dans de bonnes conditions, il y a même espoir de le sauver. Une bonne couche de sarrazin sur la plate-bande et principalement au pied de l’hamamélis... un arrosage très copieux... on verra.

A droite le lilas. Au fond se trouve le potager.
J’en profite, et c’est ce qui me demande le plus de temps, pour faire un bon nettoyage du lilas (c’est son nouveau voisin), en lui supprimant tous les gourmands cavaleurs et toutes les branches en surnombre. Cela a déjà été fait pour un autre lilas en octobre ou novembre.
Je passe un temps fou à couper les branches en petit bois : elles alimentent en ce moment le feu dans la cheminée...

Lundi 22

Malgré le feu d’enfer d’hier soir, je n’ai pas pu tout brûler, loin s’en faut ! Donc corvée broyage... j’ai bien dit corvée et au bout d’une bonne grosse demi heure j’arrête. Il paraîtrait, mais ne le répétez pas, que le Père Noël pourrait venir à mon secours pour terminer de broyer le reste de tailles. Je me pose toutefois une question : le broyeur devrait être de belle taille et le conduit de cheminée me semble bien étroit !!! Y’a des trucs qui me dépassent, mais peut-être que quand j’s’rai grand....
Et pour changer, un peu de nettoyage !
Petite pause de 3 - 4 jours. Je vous souhaite donc un BON NOEL !

Samedi 27



Miracle... IL est bien passé et ce matin j’ai pu entendre le doux ronronnement (???) du broyeur. En tout cas, le reste de taille a été avalé à une vitesse incroyable : çà vous change la vie d’un jardinier-broyeur !

Ce qui change la vie d’un jardinier-désherbeur c’est le... désherbeur thermique. Mais cette fois, rien à voir avec le Père Noël. Comment ne pas être tenté par les rayons des jardineries ? et comme par hasard (???), nous sommes passés justement près du rayon désherbeurs ! vous connaissez la suite... Et maintenant le trottoir est nettoyé ou plutôt le sera vraiment dans quelques jours.

JPEG - 11.5 ko
la photo est trompeuse
on dirait plutôt un lance-flamme (en réalité la flamme est plus courte !)


On a même trouvé même, en prime, la plante que l’on cherchait pour mettre dans la potée fabriquée il y a quelques jours : une graminée (Carex brunnea ’Jenneke’). Un feuillage persistant fin et joliment nervuré de jaune. Juste ce qu’il fallait. Elle est plantée sur un tapis d’helxine.

JPEG - 25.9 ko
Carex brunnea ’Jenneke’
son feuillage a un aspect jaune




Une demi-heure de nettoyage en fin d’après-midi. Difficile de le faire le matin : la terre était gelée...

Dimanche 28

On nous avait annoncé du froid... on ne s’était pas trompé car le gel est assez sérieux aujourd’hui.
L’eau des bassins est gelée en surface, ce qui n’empêche pas la circulation de l’eau. Plus embêtant : les robinets sont gelés.
En début d’après-midi je fais un petit tour dehors en espérant jardiner un peu comme hier... J’ai vite compris que c’était fichu. Je reste une petite heure pour
- arroser les plantes dans la serre. Le chauffage tourne à plein régime (la température oscille entre 7 et 10 °C) et le terreau se dessèche.
- vidanger les circuits d’eau extérieur : avec de l’eau chaude je fais fondre la glace dans les 4 robinets, je coupe la circulation au robinet placé dans le garage et les vidange en laissant couler l’eau. L’un des robinets (le plus exposé) est emmailloté.
- rentrer 3 potées de succulentes dans la serre. Ce sont des succulentes dont la rusticité est douteuse. J’aimerais les ressortir assez vite car il ne faudrait pas fragiliser les plantes.
Je hais ces périodes de gel pour les raisons que l’on peut comprendre bien que le gel ne soit pas sans intérêt. Mais certaines plantes sont tristounettes avec leur feuillage qui pendouille lamentablement et la terre prend une couleur grisâtre que je n’aime pas. Ici elle est noire...
J’ai bien peur de jardiner au minimum ces jours-ci et me mettre plus tôt que prévu au bricolage intensif... on verra bien mais je voulais terminer la remise en état complète du jardin avant l’arrivée de 2009... C’est mal parti !

Lundi 29

Chômage technique... Il gèle et la terre reste gelée donc on attendra des jours meilleurs !

Mardi 30

Ce n’est pas aujourd’hui que j’ai pu jardiner... C’était bien gelé ce matin. Juste le temps de prendre des photos de plantes recouvertes de givre et retour au chaud...
Et quand on est privé de jardinage, que fait-on ? En tout cas pour moi c’est bricolage et... informatique (une nouvelle page de plus sur le site). Mais quand on bidouille un peu par-ci, par-là, on a parfois des surprises... et de bonnes surprises.
Il y a quelques années, j’avais fait un plan du jardin (celui qui se trouve sur la page d’accueil du ’jardin au fil des jours’. Ce plan a été dupliqué en plusieurs exemplaires. J’y rajoute les noms des plantes en situation (un plan pour les clématites, un pour les roses, un pour les arbres, un pour les arbustes etc). Un énorme boulot fait au fil des ans. Super... Jusqu’au jour (il y a plus d’un an) où il m’a été impossible de les lire. Raison inconnue, en tout cas impossible d’ouvrir les fichiers. Et puis aujourd’hui, tout à fait par hasard, j’ai cliqué là où il fallait et je les ai retrouvés !!!
Et comme un coup de chance n’arrive jamais seul, le hasard a encore fait de bonnes choses : j’ai retrouvé mes 2 000 ancêtres que j’avais mis dans l’ordinateur. Je n’arrivais plus depuis 4 ou 5 ans à ouvrir le fichier (des dizaines d’heures pour réparer... en vain) et ce matin, sans rien faire et en 2 minutes, ils sont revenus !
Rien à voir avec le jardinage mais c’est pour dire qu’il y a des jours comme çà !

JPEG - 22.3 ko
Vous comprenez mieux pourquoi je ne suis pas mécontent de les avoir retrouvé ?
JPEG - 13.6 ko
un gros plan...

Mercredi 31

Il fait moins froid et surtout le gel aujourd’hui n’a pas tenu.
C’est donc l’occasion de faire la 28ème et dernière tonte (pour cette année) du gazon. Je viens de regarder les pages de 2007 et l’an dernier je n’avais tondu que 22 fois. Je suis surpris, il me semblait avoir moins tondu cette année... comme quoi.
Nous sommes à quelques heures de 2009 : je vous présente donc mes voeux pour cette nouvelle année. Plein de bonnes choses. Pas de mildiou sur les tomates, pas de taches noires sur les rosiers pas de limaces sur les hostas... Quoi, je rêve ? Ben oui !
Retour en Décembre 2007

Un jardin breton en décembre 2008

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic