Arrosoirs & sécateurs

Vivaces, annuelles, bisannuelles et bulbes : travaux de septembre

IMPORTANT : Ce calendrier de travaux a été établi pour un jardin en Bretagne, ou toute autre région au climat tempéré.

C’EST LE MOMENT DE...

Nettoyer les massifs
Biner, désherber, enlever les fleurs fanées (dahlia, cosmos, rose…), arracher les annuelles défleuries, tailler les vivaces (géraniums vivaces, népétas) – redonner une forme harmonieuse à la touffe, enlever les restes de floraison et le feuillage inesthétique. A la fin de l’été, les massifs ont besoin d’un bon nettoyage pour laisser la place à la floraison d’automne.

JPEG - 23.9 ko
Aster ericoides
il résiste bien à l’oïdium

Traiter les asters et chrysanthèmes
contre l’oïdium (aspect blanchâtre du feuillage)
Conséquence d’un été chaud et humide, l’oïdium sera au moins en partie évité en n’arrosant pas le feuillage des plantes sensibles à cette maladie.


Tuteurer
correctement les dahlias, les asters et les chrysanthèmes qui ont tendance à s’affaisser dès les premières pluies.

Ebourgeonner
les chrysanthèmes et les dahlias (arroser les dahlias si
nécessaire et leur apporter un engrais pas trop riche en azote).

Soigner les géraniums des jardinières
. Enlever les fleurs fanées
. Continuer à apporter un engrais géranium une fois par semaine
. Diminuer légèrement les arrosages si la température baisse.

Semer annuelles rustiques
en pleine terre : coquelicot, bleuet, pavot d’Islande, pois de senteur, muflier, souci, pied d’alouette, gypsophile, thlaspi, némophile, scabieuse, nigelle de Damas, julienne de Mahon, agrostemma githago (nielle des prés), eschscholtzia de Californie, némésia, limnanthe Douglasii etc…

JPEG - 22.3 ko
Nigelle de Damas

Pourquoi ne sème-t-on pas plus souvent des pois de senteur nains ? Ils peuvent garnir avantageusement les pieds d’arbustes ou de rosiers au printemps (je les préfère nettement aux variétés hautes pas toujours esthétiques en fin de floraison). Les semer en godets à mettre sous châssis froid (de 3 à 5 graines par godet). Les planter en pleine terre en mars pour une floraison précoce en mai. On attendra la deuxième quinzaine de septembre pour les semer de façon qu’à l’entrée de l’hiver les plants ne soient pas trop développés.

Repiquer en place les bisannuelles (myosotis, digitales, ravenelles…) et vivaces (aubrietes, alysses…) semées en juin-juillet.

Bouturer sous châssis froid les vivaces (hélianthème, népéta, alysse,
lamium, penstemon…). Mais, il est temps de se dépêcher car les chances de réussite diminuent avec l’approche de l’automne. Faire plusieurs boutures par pot que vous enterrez pour protéger des écarts de température.
Rentrer à l’abri sous serre ou châssis les boutures enracinées de fuchsia, géranium et vivaces faites cet été.

Diviser les touffes d’agapanthes et de pivoines. Il est impératif de toujours diviser une vieille souche de pivoine avant de la replanter (sectionner la souche avec une lame affûtée de manière à laisser 3 à 4 bourgeons sur chaque tronçon.
. Diviser les touffes de vivaces devenues trop importantes (géraniums vivaces, népéta, achillée etc…).

Planter des pivoines, hémérocalles, bruyères et vivaces
Plantation des hémérocalles dans un terrain frais (arroser régulièrement l’été), riche (incorporer dans le trou de plantation une fumure organique et pailler de compost, fumier décomposé…), au soleil ou mi-ombre (au moins 4-5 heures de soleil par jour). L’hémérocalle aime avoir de l’espace (éviter toute concurrence et planter deux plants d’hémérocalles à 70 cm de distance). La meilleure période de plantation est d’août à avril.

Planter des Sternbergia lutea (sorte de grands crocus jaunes) début septembre pour une floraison en octobre. Pourquoi ces bulbes si faciles à cultiver -au soleil- et si prolifiques sont-ils si peu connus ?
. Commencer la plantation des bulbes de printemps (perce-neige, crocus, narcisses, anémones, muscaris, tulipes botaniques, iphéions, scilles etc…)
. Planter les lis candidum (de la madone) et martagon.
. On pourra en profiter pour diviser les touffes de narcisses, muscaris, iphéions etc…
. Commencer à forcer les bulbes (crocus, narcisses, tulipes…) pour une floraison à l’intérieur vers Noël.

JPEG - 24.9 ko
Sternbergia lutea

Vivaces, annuelles, bisannuelles et bulbes : travaux de septembre

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic