Arrosoirs & sécateurs

... en avril 2010

JPEG - 40.6 ko
Au cas où vous ne sauriez pas encore qu’ici on adore les narcisses !
Le jaune illumine le jardin... le fleur qui symbolise le début du printemps...

Jeudi 1er

Même pas eu le temps de penser à faire un canular... donc je vous jure que tout ce que je vais écrire aujourd’hui est la stricte vérité !


J’ai commencé à installer une pancarte près de la serre. Le texte m’a été suggéré sur le forum. J’aurais bien sûr pu essayer de vous faire croire que le potager croule sous les légumes... Mais je sens que j’avais peu de chances d’être crédible une seconde !

Bouillie bordelaise sur les derniers rosiers.

Le cognassier (l’arbre fruitier) est planté en bordure de terrain et atteint les fils téléphoniques. Je passe une bonne partie de l’après-midi à couper les branches les plus hautes avec un échenilloire (non, ce n’est pas un outil pour couper en 2 les chenilles mais un très très long sécateur à manche télescopique de plusieurs mètres). Il faut tirer sur une corde pour couper les branches et monter en haut d’un escabeau pour gagner de la longueur. Vous allez me dire qu’il vaut mieux que la corde soit solide. C’est sûr... sauf que cet après-midi elle a craqué. Et quand on est en haut de l’escabeau, on se retrouve une seconde après, non pas le cul sur l’herbe tendre mais au milieu de la route... Ne rigolez pas, j’aurais pu me fracasser le coccyx ou terminer ma vie de jardinier à l’état de crêpe (bretonne) sous les roues d’une voiture... Je ne serais plus là pour vous raconter mon jardin au fil des jours... Vous riez moins maintenant...
J’ai passé un bon moment à changer la corde (coup de chance, j’avais une corde équivalente).
Et la journée se termine par une pulvérisation d’un traitement d’hiver sur le cognassier.

Vendredi 2

Il a plu cette nuit... pas prévu au programme, car ce n’est pas bon pour mes traitements d’hier, en particulier celui du Cognassier... Zut !
Entre les averses, j’arrive à
- tailler les Hydrangeas
- tondre la pelouse (1ère tonte). Il va falloir que je m’occupe de cette pelouse à commencer par la scarification.
- broyer les tailles de ces derniers jours.

Lundi 5

Fin de la taille des Olearias virgata près du petit portillon d’entrée, le long de la rue. Je ne vois pas l’intérêt qu’ils fassent plus de 2 m. En tout, il y en a 5. Ce sont d’excellents brise-vent de bord de mer.

Une petite découverte : un semis de cyclamen de Naples. C’est effectivement un endroit où j’avais planté des cyclamens mais avec le temps ils se sont retrouvés à au moins 5 m du bord de la pelouse, coincés entre les arbustes de la haie. Du gâchis. J’en ai donc récupéré une bonne partie et ils sont replantés près de la serre. Comme ce sont de tous petits plants (plusieurs centaines !), j’ai essayé de prendre des touffes pour les remettre comme j’ai pu. Il y aura du déchet mais on verra bien.

Sous ces Oléarias, la terre n’est pas recouverte de fumier ! Je commence à la recouvrir de compost car un des trous est à vider. La corvée !

En fait j’ai travaillé toute la journée dans 10 m²...

Mardi 6

Parti pour chercher le scarificateur qui m’est prêté comme l’an dernier, je suis passé par la grande ville (le truc où y’a plein de voitures, de maisons et même de... jardineries). Et à propos de jardineries, j’ai déniché quelques vivaces qui mouraient d’envie de rejoindre le jardin (çà se voyait !). Vous en saurez plus demain. J’ai renouvelé mon stock de terreau de bouturage (un sac de 70 l, il y a bien longtemps que je ne fais plus des mélanges douteux) et de terreau horticole (de qualité).

Le trou du compost est presque vidé. Encore une bonne dizaine de brouettes !


Et pour terminer la journée - ma fois bien remplie - je m’amuse à décorer la serre en mettant des photos de jardins visités ces dernières années. C’est un "anti grosse tête" ! Je veux dire par là qu’il y a des jours où l’on pourrait croire que son jardin est la Xème merveille du monde. Alors, un petit coup d’oeil sur les photos de Kerdalo, Berchigranges, la Massonnière, le Pellinec... remet les choses en place.
Et puis, il n’est pas interdit en faisant des boutures de rêver à ces petits coins de Paradis !

JPEG - 36.3 ko
Le Prunus ’Accolade’ est superbe... comme tous les ans.
Dommage que son feuillage soit quelconque... mais il peut faire un excellent tuteur pour clématites !

Mercredi 7

Journée de plantations...
- des plantes achetées hier

  • deux Dicentra spectabile ’Alba’. En fait, des "Coeur de Marie" blancs (j’aime moins les roses). J’ai eu un mal fou à trouver leurs places. Ils ont déménagé 5 fois dans la journée !
  • un Gaura. Un gros pot (ce qui me permettra bientôt de refaire des boutures). Il est placé dans un grand bac en pierre (sans fond car c’est une fabrication maison), coincé entre un rosier rose et un feuillage gris. Assez content de moi. Je vous montrerai plus tard... si le résultat est sympa ! J’adore les Gauras, mais comme pour les Hellébores, je me force à parler de ces 2 plantes au masculin...
  • un Erysinum linifolium (une giroflée arbustive) aux coloris chauds. J’en ai eu mais je les ai perdus car la durée de vie est limitée. Il faut sans cesse bouturer.


JPEG - 25.4 ko
Erysinum linifolium
  • un Physalis alkekengi ("l’Amour en cage"). Dans le jardin, c’est moyen mais en bouquet pour l’hiver, c’est génial. On en a un dans la maison qui date du mois d’octobre dernier.
  • un Physalis peruviana (le Coqueret du Pérou). Il est mis comme l’an dernier dans une lessiveuse en zinc dans le potager. C’est la gourmandise qui me motive parfois !
    Par ailleurs,
    - récupération des plantes dans la serre
  • un tréfle d’ornement au feuillage vert veiné de jaune (Trifolium pratense ‘Suzann Smith’) qui était dans le serre pour l’hiver. Il est remis dans son pot.
  • un Muehlenbeckia qui est placé dans un pot. Il avait été acheté pour l’intérieur mais très vite il a fallu lui faire prendre l’air.
  • un godet de pois de senteur nains semés à l’automne. Le seul godet ayant donné quelque chose !
    En nettoyant le grand bac pour planter le Gaura, j’ai trouvé un petit plant d’une clématite que je croyais disparue depuis longtemps. Elle est récupérée précieusement et mise en conteneur dans la serre. Avec un coup de chance... Cela pourrait être ’Cartmanii Joe’. Pas sûr...
    J’ai plusieurs paquets de graines de pois de senteur. Les graines sont mises dans l’eau pour la nuit. Demain, je vais faire des semis.

    Jeudi 8

    Ca sort de partout et bien sûr çà donne envie de gratouiller, planter, tailler, semer...
    Quelques plantes sont enlevées de la serre :
    - Les succulentes installées sur la chaise (une couche d’huile de lin redonne un petit coup de jeune à la chaise)
    - une Centaurée cineraria plantée dans une lessiveuse sur le trottoir. A la fin de la saison elle occupera tout le récipient mais elle n’apprécie pas trop le gel. En tout cas celle de l’an dernier n’a pas du tout aimé.
    - deux Plectranthus argentatus. Même cas que la précédente. C’est une plante superbe que l’on a trouvée en Irlande. Autant dire que l’on y tient particulièrement. Mais elle est gélive. Je l’avais rentrée en serre (elle n’est pas très vaillante !) mais j’avais fait des boutures en août qui sont superbes. L’une est plantée dans un pot et l’autre dans une lessiveuse.


JPEG - 34.8 ko
Bouture de Plectranthus argentatus


JPEG - 22.2 ko
le 2ème Plectranthus


JPEG - 35.9 ko
Centaurea cineraria

- des petits plants de Limnanthes blanches (L. douglasii ssp.nivea ‘Meringue’). Je vais en ressemer car ils se sont étiolés dans la serre mais on ne sait jamais...
- un Hesperis matronalis
- des plants d’Acorus ’Ogon’. Pas évident de leur trouver une place car ils réclament du soleil et un terrain humide.

Récupération et plantation de petits semis spontanés d’Alchemille, de Stipa arundinacea et de Carex. Les graminées sont mises dans l’endroit le plus venté du jardin (le côté Ouest). Plus il y a du vent, plus les graminées sont intéressantes.

JPEG - 32.4 ko
Plantation d’un lierre décoratif
l’ancien n’a pas aimé le gel : il est en convalescence dans la serre.


JPEG - 15.9 ko
potée de succulentes dans la serre
pour la déco...


On m’avait donné une branche de Patchouli à bouturer. Je l’avais mise dans l’eau. Mais depuis plus d’un mois il ne se passe rien (décidément, les boutures dans l’eau, c’est pas mon truc !). Elle est repiquée dans du terreau. On verra.
Je pensais scarifier un coin de pelouse... je pensais tailler quelques Pittosporum... Pas eu le temps ! Mais la journée a plutôt été bien remplie !

Vendredi 9

Premier coup de chaud… Mais oui, c’est même possible en avril en Bretagne ! Le temps était radieux... moi un peu moins car je n’aime pas la chaleur. J’ai tendance alors à traîner ma vieille carcasse !
Scarification d’un tiers de la pelouse. Je prends mon temps car j’en profite pour refaire les bordures. L’an dernier j’avais mesuré la longueur. Je ne vais pas rechercher car çà va me couper le moral ! Ils sont faits à la bêche.
Plantation en pots de 2 plantes qui se trouvaient dans la serre : un Crassula ovata (le pied-mère rentré trop tard en serre a été perdu mais là encore une bouture sauve la situation) et un Leucophyta brownii
Semis de pois de senteur : des grands, des petits…
Semis de Limnanthes douglasii blanches (il ne restait pas beaucoup de graines. Cela dit, il suffit qu’un pied fleurisse pour être envahi dans un an !
J’aime pas… mais j’aime pas du tout… Certains narcisses commencent à faner et il faut mettre les fleurs au compost.
Demain, il y a la bourse d’échanges de végétaux. J’ai donc déterré des plants d’hémérocalles et j’ajouterai des petits plants de Stipa arundinacea. Je ne suis pas très riche…

JPEG - 9.6 ko
Et pendant ce temps-là, les mésanges s’affairent...
Des bleues dans un nid, des charbonnières dans l’autre.

Samedi 10

C’était une bourse d’échanges de plantes...

Pour une fois je reviens avec des plantes : Dierama, Crocosmia ’Lucifer’, semis de Salvia patens, Leucanthemum... et une plante aquatique mise au fond des tonneaux dès notre retour. C’est une Elodée. Elle est lestée par des petits cailloux. Je viens de lire sur internet qu’on l’appelle la "peste des eaux". Tout un programme !
Enfin, installation d’un filet sur le mini-potager. Car les problèmes commencent ! Quand ce ne sont pas les escargots ou les oiseaux ou je ne sais quelle calamité, c’est Rosalie qui s’amuse à chercher des graines dans le semis de radis ! Elle ne peut pas aller jouer ailleurs ? Je suis maudit !

Dimanche 11

Et maintenant il faut planter...
- Les semis de Salvia patens (7 ou 8) sont mis individuellement dans des godets dans la serre. C’est une sauge que je n’ai jamais bien réussie. Et on me donne des semis ! Si je les rate, je passe vraiment pour un idiot !
- une grosse touffe de Crocosmia ’Lucifer’ est plantée dans la nouvelle plate-bande en bout de potager. Il y a une quinzaine d’années, il y en avait des superbes. Je les ai déplacés... et ils n’ont pas apprécié ! J’en cherchais à nouveau et une bonne âme m’en a donné... c’est pas beau ?
- 3 bulbes de petits Crocosmia. Floraison rouge semble-t-il. On verra bien.
- une touffe de myosotis. Je crois bien que c’est la 1ère fois que j’en plante. Cela me fait penser au Brunnera qui lui ressemble et qui est en fleurs depuis 15 jours. Il faut absolument que je retrouve la variété ’Jack Frost’. Je l’ai eue...
- 3 potées de Dierama. Je les ai mises dans la serre pour l’instant. C’est une plante qui m’a toujours posé des problèmes. Je crois n’avoir eu des fleurs qu’une fois et il y a très longtemps. Ne voulant pas paraître pour un nul vis à vis de ma généreuse donatrice, je commence par les bichonner dans la serre. J’attends pour les mettre en pleine terre.
Quelques compositions de succulentes sont sorties de la serre. Certaines étaient à refaire, mais j’avais fait de nombreuses boutures à l’automne.
A l’automne, j’avais planté un Phormium pourpre dans un gros pot, en remplacement d’une Cordyline. Mais l’hiver est passé et le Phormium a certainement trépassé !!! Je lui donne une toute petite chance car je l’ai mis en pot dans la serre. Mais les chances sont minimes. On dira qu’il est dans un coma profond !

Lundi 12

Nettoyage de 2 Choisya ternata abîmés par le gel. Il y a 3 Choisya : l’un n’a même pas su que l’hiver avait été frisquet, un autre a quelques branches gelées et le 3ème avait toute la partie supérieure grillée. La preuve que les plantes réagissent bien différemment à quelques mètres l’une de l’autre.
Plantation des dernières plantes de la bourse d’échanges :
- une Orchidée sauvage !
- des Leucanthème vulgare (en fait, des grandes marguerites)
- une plante qui pourrait être une Pyrèthre.
Plantation d’une hémérocalle ’Corky’ qui était dans la serre. Je ne suis pas un fan des hémérocalles (un peu çà va, mais pas trop ), mais j’adore cette ’Corky’ qui est très gracieuse contrairement à beaucoup de ses frangines. Cet avis n’engage que moi !

JPEG - 19.6 ko
’Corky’


Taille de 3 Pittosporum tenuifolium (2 sont taillés en boule. J’avais commencé l’an dernier, mais j’y vais lentement) et d’un Prunus lusitanica ’Variegata’. Le taille-haie était de sortie...

Mardi 13

Scarification d’une nouvelle partie de pelouse. A certains endroits elle est un peu dégarnie donc je griffe, je sème et je recouvre ces plaques d’un terreau plus que basique (le genre de terreau qui ne vaut rien - mais çà se vend ! et qui n’est bon que pour ce genre de travaux. Moins de 2 euros le sac... j’en prends 5, mais il ne servira qu’à çà). Je passe un bon moment et il me reste un peu de temps pour faire quelques bricoles :
- plantation d’une petite touffe d’Eragrostis elliottii. C’est une graminée superbe qui se ressème abondamment. Je récupère les semis spontanés. Une touffe pour le jardin et 3 autres pour la tombola de samedi prochain à la conférence du ’Jardin d’Ornement’.
- Récupération d’un plant de Pulmonaire (un semis). Il est replanté entre des plants d’Hellébores.


Je sors de la serre les plus beaux plants bien enracinés qui ont besoin de s’endurcir. Il y a des clématites (des boutures ou des plants que j’avais récupérés à l’automne dans le jardin car ils végétaient. Une excellente décision car les plants sont superbes et les clématites sauvées), de la Lavande canariensis (il y a le pied-mère que j’ai eu la bonne idée de rentrer et une bouture) etc.

Mercredi 14

Broyage des végétaux taillés ces derniers jours. Le tas commençaient à devenir impressionnant
Scarification d’un troisième morceau de la pelouse. J’ai presque fini...
Les déchets de gazon et le broyat sont étalés sous les arbustes de la haie.

Jeudi 15

Scarification de la pelouse de la descente au sous-sol. De la pelouse… ou ce qu’il en reste ! Il va falloir ressemer mais pour cela je commence par nettoyer au jet d’eau les dallages en pierre et surtout entre les dallages pour enlever le surplus de terre. Il y a du boulot…


Scarifier 500 m² ne suffit pas : j’en profite pour le faire aussi sur le petit espace vert en bordure du terrain. Une petite centaine de m² mais la quantité de déchets enlevés est impressionnante.
Je déplace des plants de Libertia peregrinans au feuillage bronze. Ils n’étaient pas assez au soleil.
Une touffe de Polygonum scoparius est aussi déplacée. C’est une plante que j’aime beaucoup. Elle est discrète, ce n’est pas du genre « m’as-tu vu ? ». En fait la touffe était formée de plusieurs plants (provenant de plusieurs boutures), ce qui me permet de les replanter à une dizaine de centimètres l’un de l’autre. Et bien entendu , je fais des boutures... cela va de soi.
Plantation des 2 Lavandula canariensis (Lavande des Canaries... c’est dire si elle est gélive !) et d’un Fuchsia versicolor.
Sacrebleu ! Une clématite ’Perle d’Azur’ plantée à l’automne semblait moins vaillante qu’il y a une semaine. J’ai vite compris : un commando de limaces est passé par là. Un peu de Ferramol remettra les choses en place. Attention aux limaces sur les petites pousses de clématites qui sortent de terre !
Miracle ! en désherbant je trouve une petite pousse de 2 cm sortir de terre : une clématite ’Brunette’ que je croyais avoir perdue ! Un peu de Ferramol préventif !!!
Nettoyage des 2 mangeoires pour les oiseaux. Elles ne servent plus, elles sont rentrées.
Il restait un tonneau de purin d’ortie de l’an dernier : j’arrose le tas de compost. Il va falloir penser à aller chercher des orties.
Et pendant ce temps, les premières clématites de printemps s’ouvrent, l’Exochorda est en fleur... De plus en plus de floraisons... mais je coupe régulièrement des narcisses fanés.

JPEG - 14.9 ko
Clématite macropetala ’Wesselton’

Samedi 17

Remise en état de la pelouse dans la descente au sous-sol (semis de gazon et terreautage).
Plantation
- d’une belle potée de Gaura dans un trou du mur de clôture. Quand j’ai fait le mur de pierres, j’ai laissé de grands trous sur le dessus (et également sur la paroi verticale) qui servent de grandes jardinières.
- d’une Scabieuse caucasia ’Perfecta’. Elle est bleu-lavande et doit mesurer 40 cm. Elle est plantée près de 2 Scabieuses ’Butterfly Blue’ dans les mêmes coloris. Est-ce une bonne idée ? on verra cet été...

Dimanche 18

Pelouse suite : un bon engrais à libération lente va doper la pelouse qui en a besoin, même si elle commence à pousser. Je continue à faire quelques mètres de bordures à la bêche, mais c’est vite pénible. Et pourtant il faut le faire ! A propos d’engrais, c’est pratiquement le seul que je mets : compost, purin d’ortie et fumier sont souvent suffisants.
Par contre, j’ai acheté un sac de 25 kg de corne broyée (27 euros... rien à voir avec les prix en petit conditionnement). Cette corne broyée servira ponctuellement sur des plantes particulières à doper.
Plantation de :
- de 2 petites campanules dont l’une est la superbe Campanula garganica ‘Dickson’s Gold’ au feuillage jaune.
- tubercules de dahlias. Ce sont les tubercules de l’an dernier (petits dahlias pompon blanc, rose et jaune). Petit problème : ils n’ont pas été étiquetés et donc j’aurai la surprise pour les couleurs !
- Iris sibirica ’Tropic Night’. Il est trop tard pour les transplanter mais j’ai trouvé une grosse touffe mal placée qui de toute façon n’aurait pas fleuri.
Tout à fait par hasard, je suis passé près de la giroflée arbustive plantée il y a une dizaine de jours. En très mauvaise état car en train de griller. Et pour cause ! Il paraîtrait qu’elle aurait été plantée par un jardinier assez expérimenté et qui s’occuperait même, c’est ce qu’on raconte car j’ai du mal à le croire, d’un site internet de... jardinage ! Je rigole... Quand on voit comme elle a été plantée, elle n’avait aucune chance de pousser. Elle a donc été plongée dans un seau d’eau froide plusieurs heures et replantée dans les règles de l’art. Ah, si je n’étais pas là !!!

JPEG - 38.8 ko
Le cerisier ’Burlat’ vu de l’étage
Cà commence toujours très bien... Dommage que les bonnes années la récolte soit de 3 ou 4 cerises !

Lundi 19

Un petit tour du côté du mur de clôture : je passe en revue les "jardinières" du mur. Je vous en parlais samedi.
Dans l’une, j’ai planté un gros pied de Gaura. Mais il reste de la place (en longueur il y a bien 80 cm). Et que mettre avec un pied de Gaura ? Un 2ème pied de Gaura... tout simplement !

JPEG - 33.3 ko
Une potée pour le printemps
avec notamment Ipheion et giroflée ravenelle


Depuis au moins 3 ans je cherche une Oenothère speciosa ’Alba’. On trouve partout la ’Rosea’ mais pour moi, elle est moins belle que la blanche. Je l’ai eue... je l’ai bêtement perdue. Et ça y est, j’ai trouvé l’Oenothère caespitosa. Elle semble moins vigoureuse mais elle lui ressemble étrangement. Je vous en dirai plus cet été. 2 pieds ont été plantés.

Mardi 20

Quelles cochonneries ces algues filamenteuses. Elles commencent à se former dans les tonneaux. Exécution : je vide 2/3 de l’eau, nettoyage à la brosse des parois des tonneaux et nettoyage au jet d’eau des pots et des plantes. Je remets l’eau et du produit anti-algues.
Plantation de 12 laitues romaines. Non, je ne suis pas allé à Rome les chercher (pas d’avion actuellement entre la Bretagne et l’Italie !) mais ces Romaines sont des salades excellentes –et relativement peu connues - et qui ont le bon goût de réussir ici. Il faut le noter au passage ! Elles sont plantées dans le petit carré de radis. Vu le nombre de graines qui ont levé, il y avait de la place !
Plantation d’une Achillée filipendulina
J’avais mis des potées d’hostas dans un coin discret du potager. Les hostas commencent à être belles (les limaces ne les ont pas encore repérées !) et les pots sont placés dans les massifs (avec un petit peu de Ferramol !)

Et maintenant… à nous les jardins du Cotentin !!!

Lundi 26


5 jours d’absence et le jardin a totalement changé ! Le Prunus padus, le Prunus padus ‘Colorata’, le Cognassier (fruitier) et le Malus x ‘Evereste’ sont des bouquets de fleurs. La clématite ‘Perle d’Azur’ qui est ici la clématite à grandes fleurs la plus hâtive est en fleur. La glycine en arbre se prépare à fleurir et les feuillages sont de plus en plus développés. Le fumier se voit de moins en moins… La végétation est beaucoup plus avancée que dans le Nord-Cotentin dont nous revenons.

JPEG - 23.9 ko
Le Malus x ’Evereste’



JPEG - 29.1 ko
Prunus padus ’Colorata
Les 2 arbres sont plantés côte à côte.


7 jardins visités depuis mercredi dernier, dont 5 avec 50 Morbihannais (c’est trop !). Difficile de ne pas inclure au programme les Journées des Plantes franco-britanniques de Crosville sur Douve à quelques kilomètres des jardins visités. Et bien sûr, il a été difficile de ne pas craquer ! Entre les plantes achetées, celles qui nous ont été données lors des visites et les rameaux soigneusement bichonnés pour faire des boutures, le coffre de la voiture était bien plein. Et j’en connais d’autres qui en ce moment, doivent bouturer ou planter à tout va !
A propos des boutures, je trouve toujours dommage de voir des personnes repartir d’un jardin avec des petits rameaux d’arbustes ou des petits plants de vivaces qui sont généreusement donnés par le (la) propriétaire du jardin et ne pas prendre un minimum de précautions. Peut-être est-ce le moment de les rappeler.
- Avoir toujours dans la voiture une petite boîte plastique fermant hermétiquement (à défaut une bouteille d’eau minérale vide), un peu d’eau, du papier essuie-tout et éventuellement un petit sécateur
- Aussitôt, entourer les plantes dans du papier essuie-tout détrempé et le plus vite possible les mettre dans la boîte où elles baigneront dans un peu d’eau fraîche.
- On pourra ainsi tenir 2 ou 3 jours. Arrivé à destination, avant de planter ou bouturer, les immerger complètement plusieurs heures dans un seau d’eau fraîche.
C’est ce que j’ai fait et les végétaux sont arrivés intacts.

JPEG - 9.1 ko
La boîte à boutures
dimensions 20 x 16 x 12


Il faut se remettre au boulot en commençant par le plus urgent, c’est-à-dire le bouturage et le repiquage des petits plants à racines nues.
Bouturage
- d’une Euphorbe ceratocarpa (je l’ai vue il y a plusieurs années dans un jardin, mais impossible de la trouver à la vente). Jérôme Goutier au jardin de la Bizerie a compris mon désarroi !
- d’un Fuchsia excorticata (un arbre de plusieurs mètres avec des fleurs minuscules.). Merci Jérôme.
- d’un fuchsia magellanica au feuillage marginé de jaune. C’est un buisson jaune de 1,50 m.
- d’un Kerria japonica à fleurs simples jaune d’or (à mon avis beaucoup plus beau que celui à pompons jaunes qui l’on voit partout).
Repiquage en pots et godets de petits plants
- Akebia quinata : j’avais déjà planté un Akebia mais il est mort. Et durant ce week-end, dans deux jardins, on a à nouveau craqué pour cette grimpante magnifique. Bien entendu, impossible d’en trouver un à Crosville ! Mais Pamela m’a gentiment proposé de prélever un petit plant dans son jardin. Merci Pamela.
- d’une plante… dont je ne me souviens plus du nom !
Plantation
- de petits plants d’ancolies. J’ai des doutes quant à la reprise mais Pamela nous a proposé de prendre des petits plants qui poussent dans sa cour. Un moyen efficace de désherber ! On peut toujours essayer mais les ancolies n’aiment pas les transplantations.
- d’un petit plant de Valeriana dioica (merci Michelle) : plante apparemment peu connue et dont on parle peu sur Internet et dans les livres. C’est la Valériane des marais
de plants achetés…
- Catananche
- Myrrhis odorata
 : une plante découverte dans le jardin de Kerusten. On l’appelle le « Cerfeuil musqué ».
Il fait vraiment beau et presque chaud : je sors quelques plantes de la serre :
- Salvia discolor (des fleurs noires superbes). Comme des branches sont trop longues et risquent de s’abîmer au premier coup de vent, je les raccourcis pour faire des boutures
- Fuchsia procumbens ‘Variegata’. Il n’a jamais été aussi beau depuis 10 ans qu’il est ici. Raccourcissement des rameaux et bouturage.
Un nouvel arrosoir en zinc pour le jardin : il ne servira pas de décoration mais sera placé sous le robinet près de serre.
Les 2 paires de godasses plantées de succulentes sont ressorties de la serre.
Les « grosses » ont retrouvé les bords des tonneaux.

Décidément, çà sent la belle saison !

Mardi 27

Tonte du gazon (la 3ème). Il commence seulement à pousser ! En 2008, à cette époque, j’en étais à la 6ème.
Plantations (suite)
- Acer palmatum ‘Pink Dwarf’. Pas mécontent d’en avoir trouvé un à Crosville pour mettre dans un pot à mi-ombre. Maintenant il doit bien y avoir une bonne dizaine de petits Acer japonais dans le jardin. Comment ne pas craquer ? Mais c’est vrai que ce sont des arbustes assez chers si on veut les avoir assez grands.

JPEG - 14.2 ko
Acer palmatum ’Pink Dwarf’
JPEG - 23.3 ko
planté dans un pot

- Brunnera macrophylla ‘Looking Glass’. Depuis 2 mois, je cherchais ’Jack Frost’. Impossible de le trouver. Et je tombe dessus chez un pépiniériste qui exposait à Crosville. Mais à côté, il y avait... ’Looking Glass’ !!! J’ai choisi ce dernier mais une bonne copine me donnera ’Jack Frost’ ! Pas belle la vie ?
- Geranium ’Orion’ : entre un rosier arbustif ‘Westerland’ et une pivoine arbustive. Des pieds à cacher !
- Erysinum linifolium. Une giroflée à feuillage panaché et floraison lavande superbe (elle ressemble à celle achetée il y a peu de temps mais la couleur de la fleur est différente).
- Geum ‘Marmelade’ : c’est une benoîte à floraison orange. Le petit plant m’a été donné dans un jardin visité. Merci Michelle.

JPEG - 12.3 ko
Geum ’Marmelade’
photographié dans le jardin ’Le Toucan fleuri’


Il me reste 2 plants à placer. Ce sera pour demain car je n’aime pas le faire à la va-vite.

Mercredi 28

L’Aeonium sorti hier et mis en plein soleil fait une drôle de « tronche » (les feuilles comme des oreilles de cocker un jour de lendemain de beuverie). Il est mis à mi-ombre et ce soir, çà va déjà mieux.
Un petit coup de ferramol autour des hostas (ce week-end, un pépiniériste spécialiste d’hostas, à Crosville, me conseillait d’en mettre peu mais souvent… on va voir !). J’adore les hostas, mais les feuilles d’hostas qui ressemblent à de la dentelle bretonne… non merci. C’est pourquoi j’ai été un peu en froid avec cette plante qui peut être superbe… qui peut ! Moi, les escargots, c’est dans l’assiette que je les aime !!!
Fin des plantations des végétaux rapportés du Cotentin
- un Epimedium x rubrum : plus original que beau mais il ne manque pas d’intérêt.

JPEG - 11.9 ko
Epimedium x rubrum

- un Rubus cockburnianus ‘Golden Vale’ : un petit cadeau de Michelle du jardin ‘Le Toucan fleuri’. Sympa son feuillage jaune et son port retombant.
Deux boutures de la serre sont plantées en pleine terre
- une Spirée au nom inconnu qui m’avait été donnée dans un jardin il y a un an. Pour ne pas « chahuter » la bouture, elle est laissée dans son pot. On verra à l’automne pour la planter définitivement.
- un Lamium orvala : encore une bouture donnée dans un jardin l’an dernier… Décidément ! et je ne demande rien !!!
Plantation d’un Echinacea purpurea ‘Virgin’ : il a été acheté il y a plus d’un mois, mais mis dans la serre car le plant était vraiment trop petit.

Jeudi 29



Achat d’un scarificateur électrique… Plus tôt que prévu mais au moins 2 fois moins cher. Autant sauter sur l’occasion ! Comme la pelouse a été scarifiée il y a peu de temps, J’ai fait quelques allers et retours sur le petit espace vert à côté du jardin. On ne dirait pas que je suis passé il y a 15 jours. Bref, pour l’instant je suis enchanté...
A l’automne dernier, j’ai déplanté plusieurs clématites qui végétaient. Placées cet hiver dans la serre, elles n’ont jamais été aussi belles et 3 ont été remises en pleine terre (‘Teshio’, ‘Morning Star’ et ‘Eriostemon’), mais en les laissant dans leur pot. On verra bien leur réaction, et si elles se plaisent, elles seront plantées définitivement. A suivre…
1ère couche de lasure bleue sur un petit guéridon acheté dernièrement.
Bricolage pour réaliser un élément de décoration… surprise… surprise.
Je viens enfin de retrouver le germoir rangé… quelque part (mais où ?). Semis de cresson alénois.

Vendredi 30

Il faut croire que je ne dois guère être motivé (ou dépité ?) par la culture des fruitiers : je n’ai pas taillé les pommiers en espalier et en cordon. Ils ont fleuri ou sont encore en fleurs, c’est donc plus facile pour tailler.
Je commence un peu ce matin mais je suis vite interrompu car cet après-midi j’avais prévu une visite guidée d’une pépinière de vivaces, annuelles et plantes à massifs dans le secteur d’Auray (Fleurs des 7 îles). On était une bonne trentaine… Passionnant.

JPEG - 11.6 ko
Leçon de bouturage...

Retour
Avril 2009
Avril 2008
Avril 2007

... en avril 2010

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic