Arrosoirs & sécateurs

... en juillet 2010


Jeudi 1er

Il fait moins chaud, donc j’ai retrouvé un peu d’ardeur pour nettoyer (le fond du jardin)
Un arbre m’inquiète. C’est l’Aralia elata ‘Variegata’. J’ai coupé certaines branches sèches il y a quelques jours. Je mettais çà sur le compte d’un manque d’eau l’été 2009 ou du froid de l’hiver dernier. En fait je ne sais pas trop. Mais il y a à nouveau un des troncs complètement desséché. Et en y regardant de plus près, je me suis aperçu qu’il était revenu complètement au type, c’est-à-dire qu’il a un feuillage vert et non panaché. Et ce n’est certainement pas d’aujourd’hui. Pourquoi ? Simple à comprendre : c’est moi le fautif car j’ai laissé partir des rejets, si bien qu’il a maintenant plusieurs troncs mais il n’y a plus de panachures. Sachant que c’est un arbre qui fait des rejets à plusieurs mètres un peu partout, que son tronc est piquant, et que maintenant il a perdu son feuillage argenté c’est vraiment l’arbre que je maudis et que je regrette d’avoir planté.
A l’automne dernier j’avais rabattu un Feijoa de plus de 2 m en tout sens à moins de 50 cm, en espérant le faire crever pour planter autre chose (manque de chaleur = floraison inexistante pour un encombrement maximum). Raté… car il redémarre ! Il va falloir s’occuper de lui à l’automne ! C’était la chronique d’une mort annoncée…

Vendredi 2

C’est dans moins de 15 jours que l’on va retrouver une région où la choucroute a plus de succès que les fruits de mer. Il faut donc préparer le jardin pour qu’il puisse supporter notre absence sans trop de dégâts. A ce propos, si vous êtes dans notre cas, un petit conseil : relisez l’article traitant de ce sujet.
Vous avez compris : j’ai nettoyé...

Samedi 3

Le Seringat a fini de fleurir : il est donc rabattu à 80 cm environ.
Broyage des branches du Seringat mais aussi des tailles de ces derniers jours.
Nettoyage (pour varier les plaisirs !)
Croyez-vous aux miracles ? Moi, pas du tout... jusqu’à aujourd’hui ! Non pas que le ciel me soit tombé sur la tête, mais en "karchérisant" mes pommiers en espalier encore envahis de pucerons lanigères, j’ai fait une découverte : 2 pommiers sur 5 vont donner... des pommes ! St Fiacre (patron des jardiniers), je suis à vos pieds.
Quoi ? J’en entends qui me disent que ce sont les résultats de la reprise en main de ces fruitiers et des tailles successives de ces 2 dernières années. Il n’y aurait donc pas de miracle ? Et moi qui était prêt à faire un effort !
Il y a depuis ce soir de nouveaux locataires dans le jardin...


On s’amuse comme on peut !

Lundi 5

Le baby-sitting se marie assez mal avec le jardinage, mais j’arrive tout de même à finir de nettoyer une grande plate-bande. J’en profite pour répandre du compost... pour deux raisons :
- la 1ère est évidente : le tas déborde, donc il faut vider le trou où est le compost le plus ancien.
- Ensuite, lorsqu’en août on va rentrer, il y aura du nettoyage à faire et il faut absolument un trou pour recevoir les déchets. Il est donc impératif de le préparer avant le départ.
La réparation du portillon est terminée... il va falloir attaquer le grand portail et là il y a un gros boulot. Le bois c’est bien mais ça ne vieillit pas toujours comme on le voudrait.

Mardi 6

Il fait vraiment trop chaud… En fait, quand on est en période anticyclonique, pour moi c’est la période de dépression ! Le jardin a soif et ce qui m’inquiète, c’est que cet hiver et au printemps, j’ai planté beaucoup de végétaux. Supporteront-ils notre absence ? Il y a dans le jardin, un Hydrangea qui depuis au moins 15 ans est le baromètre du jardin. Dès qu’on entre dans une période de sécheresse, les feuilles piquent du nez. Il faut alors l’arroser abondamment. Aujourd’hui, c’est la 3ème fois qu’il se laisse aller… et on est début juillet !
Bref, le vert flamboyant fait place petit à petit à un vert tristounet, terne et déprimant…
En fin de journée, après un peu de bricolage (remise en état du portail d’entrée), je vais faire un peu de nettoyage… à la fraîche.

Mercredi 7

Même programme qu’hier… c’est-à-dire pas grand-chose mais petit à petit, le jardin sera prêt pour notre départ.

Jeudi 8


Le petit carré de potager étant vide (quelques salades, aucun radis mais des petits oignons excellents… c’est la récolte de cette première partie de l’année), il fallait bien remettre quelques légumes pour la fin d’été (on peut rêver !). J’ai donc trouvé une douzaine de plants de salades au marché. Supporteront-elles notre absence et le manque d’arrosage ?
Sur les conseils de mon adjointe es-jardinage, après avoir planté, il a fallu semer des radis. Plus douée que le Papy !!!
Peu de temps pour jardiner, je me contente de nettoyer quelques rosiers défleuris.

Samedi 10

Il y a une plate-bande du jardin qui ne va pas du tout et qui doit être refaite. Elle est située au pied de la façade Sud de la maison. 3 m² qui sont à refaire, en particulier parce que des Alstroémères ont colonisé l’endroit. Elles mesurent plus d’un mètre et donc se couchent lamentablement, notamment sur la pelouse. Les tuteurer n’est pas évident. Bref, il va falloir revoir tout çà à l’automne.

Il fait toujours aussi chaud, mais je n’ai pas le choix car toute la semaine l’emploi du temps a été chargé : il me faut jardiner en plein soleil.
Je nettoie donc le coin de jardin situé devant la maison (inutile de dire que les Alstroémères sont enfin rabattues).

Lundi 12


Il ne me reste plus que 3 jours avant le départ…
Il faut donc finir de préparer le jardin. Pour être efficace, il est nécessaire de jardiner rationnellement, sinon on part dans tous les sens et on n’avance à rien.
Aujourd’hui, je me suis consacré aux rosiers. Le rosier liane ‘Toby Tristam’, qui est énorme (environ 4 m de haut et 3 m de large), a demandé beaucoup de temps, mais d’autres non-remontants avaient besoin d’un sérieux nettoyage.
L’un des trous du compost est complètement vidé, ce qui va permettre… de le remplir à nouveau !
Je pensais avancer beaucoup plus dans mes préparatifs de départ, mais dans l’après-midi une bonne averse a contrecarré mes projets. Et ce soir, au moment où j’écris, il pleut à nouveau… Enfin un peu d’eau !

Mardi 13

C’est un peu la course de vitesse pour terminer. Aujourd’hui, je me concentre sur les vivaces et petits arbustes (spirées, Azara...) en fin de floraison. Ils sont rabattus sévèrement. Mais je rabats également certaines vivaces telles que les Gauras, Tradescantia pour favoriser une nouvelle floraison.
Une satisfaction : la réparation du grand portail d’entrée est pratiquement terminée... mais j’y aurai passé beaucoup de temps !

Mercredi 14


La journée de l’année au jardin que je déteste !
Les tous derniers préparatifs…
et comme l’an dernier je n’ai pas réussi à tout faire. Notamment, je n’ai pas eu le temps de tondre la pelouse. Ce n’est pas une catastrophe mais au retour, çà risque d’être la galère pour tondre.
La haie le long de la route avait tendance à empiéter sur le trottoir donc, un bon coup de taille-haie a fait l’affaire. Le Morus kagayamae déborde aussi donc des branches sont raccourcies. Conclusion : deux heures de broyage !
Quelques vivaces ont été rabattues (notamment les valérianes sur le trottoir)...Tant pis pour elles qui ont été oubliées !
Les potées sont placées à mi-ombre et arrosées.
Certains arbustes sont copieusement arrosés (notamment des Hydrangeas assez sensibles au manque d’eau).
J’allais oublier !!! Ce matin, je suis allé acheter 2 clématites dans un magasin tout proche (son nom ? L..l A vous de trouver). A moins de 5 euros, çà valait le coup de tenter. Il y avait une dizaine de variétés. On les a toutes mais j’ai repris ‘Blue Angel’ et ‘Miss Bateman’. Pas eu le temps de les planter. Elles sont en pépinière. On verra au retour.
A bientôt… Des chaises-longues m’attendent au pays de la choucroute…

C'est moi en vacances...


Retour
Juillet 2009
juillet 2008
juillet 2007

... en juillet 2010

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic