Arrosoirs & sécateurs

... en juin 2010


Mardi 1er

Nettoyage (suite). Il n’y a pas que les plates-bandes, il y a aussi les petites allées, les dallages… et les fleurs fanées !
Surprise… il manquait 2 parapluies ! Envolés… Comme ils sont enfilés sur un fer à béton, un coup de vent et hop. J’en ai retrouvé un dans les framboisiers mais l’autre est passé par dessus la haie et a atterri… chez le voisin ! Comme il est absent, j’ai fait un peu d’escalade pour aller le chercher. Je vais mettre un fil pour les empêcher de prendre la voie des airs. Mais ne vous affolez pas si vous voyez passer des parapluies noirs au-dessus de votre tête, ils viennent peut-être d’ici. Si vous pouviez me les rapporter ce serait sympa !
Un vieux lilas a été remplacé par un Heptacodium à l’automne (qui se porte à merveille, merci pour lui). Petit problème : le lilas servait de support à une clématite viticella ‘Etoile violette’. L’Heptacodium est trop petit pour jouer le même rôle. La clématite se répand lamentablement sur le sol avec le risque d’étouffer des vivaces. J’ai fait un trépied provisoire pour cet été avec des piquets de châtaigner.

Mercredi 2

Une bonne partie de la journée a été consacrée au nettoyage de deux allées d’helxine. Toutes les deux avaient besoin d’être désherbées ce qui n’est pas évident à faire car, comme on marche dessus, elle mesure moins d’un millimètre de haut (c’est de la moquette rase !), la terre est tassée et il faut faire attention en enlevant le brin d’herbe de ne pas arracher l’helxine. Pour un peu il faudrait presque travailler à la pince à épiler !!!

L’une des deux allées a été abîmée par le gel de cet hiver, donc il fallait boucher les trous. Mais j’ai une pépinière d’helxine : c’est la serre ! J’ai donc enlevé toute celle qui déborde de l’allée centrale. En fin d’été, elle aura à nouveau étendu son territoire.

Plantation de Senecio vira-vira (des boutures de fin d’hiver) et d’un Patchouli (une plante qui m’a été donnée. Son feuillage est intéressant mais je ne sais pas trop ce qu’elle va donner)

jeudi 3

8ème tonte du gazon.

Vendredi 4

Rien de bien extraordinaire aujourd’hui : dernier nettoyage avant le week-end.
Semis de pois de senteur : un paquet de blancs, un paquet de bleus. J’en avais semé au printemps (je ne sais plus où car je n’ai pas noté) et le résultat est plutôt décevant. Je n’ai eu que quelques fleurs bleues...

Samedi 5

Ouverture du jardin toute la journée pour... les membres de la SHPA. Environ 70 personnes et l’occasion de se retrouver autour d’un pot et ailleurs que dans un amphi. La visite du potager était bien sûr obligatoire !

JPEG - 22.9 ko
Avouez que çà valait le détour !
le persil est superbe...
JPEG - 22.6 ko
... mais les radis, c’est pas terrible !
Ce sont des radis qui devraient mesurer au moins 20 cm et 3 ou 4 cm de diamètre... Pas de commentaires SVP !

Dimanche 6

A notre tour d’aller visiter les jardins des copains et copines. 5 jardins et dans l’un d’entre eux, j’ai trouvé une nouveau "truc" à faire ici. Vous en saurez plus... à l’automne. Il faut que ça mûrisse et que je trouve le temps de le faire car c’est encore quelques journées de boulot.

Lundi 7

Est-ce le fait d’avoir découvert des jardins ce week-end, mais aujourd’hui le nôtre ne me plait pas. Des fleurs à couper, des feuilles sèches sur la pelouse, la pelouse à tondre… Dégoûté ! Je dois être maso pour aller voir les merveilles des autres…
Du coup je ne fais pratiquement rien. Samedi, on nous a apporté des petites plantes en pots (géraniums, graminée, succulente…). Je me contente de les étiqueter et de les ranger dans la serre.
Demain sera un autre jour…

Mardi 8

Bon, faut pas se laisser aller… secoue-toi mon gars !
9ème tonte de la pelouse. Ca fait déjà mieux mais la tondeuse ne coupe pas les fleurs et n’enlève pas les mauvaises herbes ! 1 200 m² de béton ça demanderait moins de boulot. C’est pas jardinier que j’aurais dû faire, c’est maçon !!!
Conclusion : nettoyage devant la maison (j’avais nettoyé la semaine dernière !). Les Alstroémères sont complètement avachies dans la plate-bande devant la façade. Et tout ça à cause d’une bourrache qui a pris un peu trop ses aises (je l’ai enlevée). Je pense que les heures des Alstroémères, du moins à cet endroit sont comptées.
Je ne sais pas si vous avez un minimum d’autorité sur la Bourrache, mais moi c’est la catastrophe… Elle a toujours le bon ( ?) goût de se ressemer en bordure de pelouse ou des endroits pas possibles. Et chaque fois je réagis trop tard. Conclusion : elle s’étale sur la pelouse, elle écrase les plantes voisines… et ça m’énerve ! Nom d’un chien, ce soir je hais le jardinage !
Et j’ai oublié de vous parler de mes fichus parapluies ! Il y en a un qui a une baleine cassée, donc je bricole une réparation qui tiendra le temps… que çà tiendra…
Seul point positif : une bonne averse en fin de journée. C’est mieux que rien mais le bruit de la pluie, j’avais oublié !
Bon, je vais me coucher, ça vaut mieux !

Jeudi 10

Visite, comme presque chaque année, de la roseraie de la pépinière de roses anciennes de la Laïta à Clohars-Carnoët. J’avais pris l’appareil photo… au cas où je trouverais des roses que je n’ai pas photographiées les années précédentes. Je reviens avec 276 photos ! et des découvertes.
Le rosier ‘Sénégal’ a des problèmes ici (à moins que ce soit le jardinier qui ne soit pas bon !). En tout cas, on l’a acheté ce matin pour la… 3ème fois. La 1ère… trop au soleil, la 2ème … trop à l’ombre. Tentative à un 3ème endroit. C’est un grimpant cultivé en arbuste. Il est planté.
Plantation d’une dizaine de plants de Salvia patens. Ils m’ont été donnés il y a plus d’un mois et mis dans la serre. C’est une sauge magnifique mais que j’ai ratée à chaque fois. On verra !
2 très grosses averses dans l’après-midi. Le bonheur du jardinier ! Ce soir, beaucoup de fleurs, notamment les roses, piquent du nez. Mais l’eau qui est tombée était vraiment bienvenue.

Vendredi 11

La floraison des Anémones du Japon est intéressante en fin d’été. Mais de là à accepter d’être envahi par cette peste, certainement pas. Une connaissance souhaite en avoir dans son jardin. Ça tombe bien car je lui ai mis de côté une bonne cinquantaine de plants (pas sûr qu’ils reprennent tous). Je lui fais plaisir… à moi aussi car il y a une plate-bande qui en est envahie. Une peste que je vous dis ! Et on a beau arracher, on en retrouve toujours autant sinon plus.
J’aurais bien aimé finir de nettoyer cette plate-bande (s’il n’y avait pas ces fichues anémones, elle serait propre), mais la pluie m’interrompt. J’insiste un peu car je ne vais pas rentrer pour 3 gouttes… mais ces 3 gouttes deviennent vite 3 seaux au mètre-carré ! Juste assez en tout cas pour rentrer trempé de la tête au pied. Et ne parlons pas des genoux car je désherbe toujours à genoux (d’où l’expression célèbre « T’as d’beaux g’noux tu sais ! »).
Bref, ce soir les rosiers sont complètement avachis, tristounets. Le jardin pendouille de partout, mais ce n’est pas bien grave. La pluie à cette période c’est de l’or qui tombe du ciel.
Mais demain, de la pluie… on n’en veut pas : on visite des jardins dans le Nord de la Bretagne. Bottes et doudounes, non merci !

JPEG - 27 ko
Le jardin sous la pluie
vu de la porte du bureau.

Dimanche 13

Nettoyage… nettoyage… Le jardin à 4 mains n’est pas un luxe !

Lundi 14

Nettoyage… nettoyage… Les roses, c’est joli, mais quand ça fane, c’est pas génial… et les vivaces défleuries c’est la même chose. Le mois de juin n’est pas le mois que je préfère.
Plantation d’un Phormium à feuillage pourpre presque noir ‘Black in black’. Il est planté dans un gros pot avec l’Artemise ’Little Mice’ qui devient de plus en plus belle. J’ai des doutes sur la rusticité car il remplace un phormium pourpre qui remplace une cordyline pourpre… Mais on va bien voir, l’hiver prochain sera peut-être moins froid…
10ème tonte du gazon.... entre 2 averses ! En ce moment, avec les fréquentes averses depuis une semaine, le gazon est une vraie moquette.

Mardi 15

Mais quelle idée, j’ai eu de planter cet Aralia elata ‘Variegata’ ? Une plaie ! Tous les ans à la même époque, je peste contre cet arbre au tronc bourré d’épines et qui drageonne partout en émettant des pousses que l’on ne peut qu’arracher avec des gants. Et cette année c’est la totale ! Cet hiver des branches sont mortes donc, en plus, il faut les couper avec l’ébrancheur. Super ! Enfin bref, cet Aralia m’occupe une bonne partie de l’après-midi. Et l’an prochain il faudra recommencer, si ce n’est avant la fin de l’été !
Plantation d’un Osteospermum au coloris étonnant dans un des trous au-dessus du mur de clôture.
Depuis des années, on cherche où planter une clématite armandii.
Youppiiii… on a trouvé ! (à la place d’un mûrier sans épines qui avait été mis à l’automne. Ce dernier est planté ailleurs.) Il s’agit de la variété ‘Apple Blossom’ particulièrement odorante.

mercredi 16

Et le nettoyage se poursuit inlassablement. Le tas de compost se remplit…
J’ai rasé notamment des plants de Geranium clarkei ‘Kendall Clarke’. J’aime beaucoup ce géranium vivace au coloris exceptionnel, mais il a une fâcheuse tendance à se ressemer partout au point de devenir envahissant. Il va falloir supprimer des plants (certains seront probablement distribués samedi prochain).

JPEG - 15.3 ko
le geranium pratense ’Kendall Clarke’
un coloris superbe et peu commun.




Semis de giroflée ravenelle à 3 endroits différents : dans la serre (directement sur le sol et non en terrine), dans un petit coin du potager, dans deux trous du dessus du mur de clôture).

Jeudi 17

Manquait plus que çà !!! La canalisation des eaux usées est bouchée. Vous imaginez toutes les conséquences que ça entraîne ? (on n’entre pas dans les détails !).
Conclusion : le jardinage est réduit à une petite heure pour me calmer un peu car ce soir, c’est toujours bouché et le plombier revient demain…
Je disais donc que je n’ai pratiquement rien fait dans le jardin. J’ai passé mes nerfs sur les géraniums phaeum et quelques vivaces que j’ai rasés complètement. Le coup de sécateur vengeur…

Vendredi 18

Canalisation débouchée mais je suis bon pour refaire de la maçonnerie car il a fallu casser un coffrage en pierre fait il y a plus de 30 ans. J’ai commencé.
Hier, on m’a donné des plants d’une adorable petite achillée, d’une Oenothère speciosa (rose clair) et d’un petit sisyrinchium bleu. Un carré de geranium himalayense (trop envahissant) au pied du rosier ‘Reine des violettes’ est supprimé et remplacé par l’Achillée et l’Oenothère.

Lundi 21

Tiens, c’est l’été… Au jardin ce n’est pas ma saison préférée.
11ème tonte du gazon
Le Deutzia (qui pourrait être ‘Perle rose’, je n’ai jamais su son vrai nom mais il lui ressemble beaucoup) a enfin terminé de fleurir. Je dis « enfin », car j’ai eu l’idée saugrenue de planter devant lui une lavande. Comme le Deutzia a un port très retombant, la lavande est complètement couverte et donc au bord de l’asphyxie. Le Deutzia est taillé. Les branches défleuries sont coupées à la base. Il ne reste que les nouvelles tiges. La lavande a retrouvé le sourire… et le sourire d’une lavande çà vaut tout l’or du monde ! (et poète en plus !)
Broyage des branches du Deutzia.

Mardi 22

Du nettoyage : désherbage d’une plate-bande et il faut toujours couper les fleurs fanées, surtout sur les rosiers.
Parmi les corvées qui reviennent assez souvent, il y a la taille de la glycine. Il y en a une qui court le long d’une façade (Est) en passant au-dessus du bureau. Il faut donc monter sur le toit du bureau pour la tailler. D’ailleurs il est bon de ne pas tarder car elle a tendance à s’insinuer un peu n’importe où (gouttières, etc.). Après quelques minutes de taille… une superbe envolée de pigeons ! Il y avait un nid… Je pense que les petits sont assez gros pour se débrouiller mais j’ai préféré abandonner… Décidément les pigeons sont maudits : l’an dernier, ils nichaient dans l’Hydrangea petiolaris (grimpant). Un coup de vent et la moitié s’est retrouvée par terre. Vous avez vu le film « les oiseaux » d’Hitchcock. Vous croyez que les pigeons pourraient se donner le mot et un jour où je serai dans le jardin…

Je sais bien que je passe pour le « Domenech du potager », mais je tiens à vous montrer mon semis de persil. Superbe non ? Comme quoi il ne faut pas désespérer… de qui ? De moi bien sûr (pour le Raymond, c’est cuit !)

Une basse-cour en ferraille est recouverte de vernis anti-rouille.

JPEG - 35.3 ko



JPEG - 16.4 ko
la poule monte la garde
à moins que ce soit un coq !

Dimanche 27

4 jours de "break" ailleurs : loin du jardin et du site internet...
Ce soir c’est le retour au quotidien… et le quotidien ce sont des tonnes de messages auxquels il faut répondre et un jardin qui me désole : des fleurs à couper, des plantes qui souffrent à arroser, des roses fanées en veux-tu en voila. Il a fait très chaud ces derniers jours et le jardin a souffert et maintenant c’est à moi de souffrir pour remettre un peu d’ordre. Je souffre déjà, rien que d’y penser ! Je trouve un peu de temps en début de soirée pour planter
- une Agapanthe ‘Navy Blue’ : on l’a achetée vendredi à la pépinière de Bréhat. Comment revenir de Bréhat sans Agapanthe ! Entre parenthèses, on était à Bréhat 2 jours – superbe – mais un regret : l’île est bien connue pour ses floraisons d’Agapanthes, on a vu des m² de feuillages, des bordures impressionnantes mais en tout et pour tout… 4 fleurs ouvertes sur toute l’île !!! Il faudra y revenir début juillet une autre année.
- un Anthericum liliago : une plante découverte au jardin blanc d’Apremont-sur-Allier mais très difficile à trouver en pépinière. Quel dommage, car c’est une merveille. Il suffisait d’aller à Bréhat !

JPEG - 11.1 ko
Anthericum

Lundi 28

Il y a deux périodes où je déteste les rosiers : le mois de mars pour la taille de fin d’hiver et fin juin pour la taille de fin de floraison. En ce moment, le jardin est à reprendre en mains, donc on commence par le plus pressé : enlever les roses fanées et en profiter pour réduire le volume de chaque rosier. Quelle plaie ! Et ce n’est pas terminé…
Plantation d’un Rodgersia pinnata à mi-ombre (pourquoi les Rodgersias ne sont-ils pas plus connus ?), d’un Sedum spurium au feuillage cuivré dans un pot et d’une Vinca minor ‘Aureovariegata’ dans une potée (une pervenche à petit feuillage jaune).
Je recouvre de vernis anti-rouille une structure métallique qui servira de tuteur pour clématite. Petit problème : pour l’instant, il n’y a pas de clématite à tuteurer car il est trop tard, mais d’ici peu, la C. recta ‘Purpurea’ aura fini de fleurir et elle pourra être emprisonnée dans cette structure. Je vous ferai voir.

JPEG - 19.8 ko
Rodgersia pinnata
son feuillage
JPEG - 11.4 ko
et sa floraison

Mardi 29

Il fait une chaleur... Les plantes et le jardinier sont dans le même état. Une bonne partie de la journée est consacrée au bricolage (à l’ombre !), mais je fais un peu de nettoyage car il faut bien avancer. Le nettoyage des rosiers est fini. Ouf...
En ce moment le rosier liane ’Toby Tristam’ est majestueux. Impossible de le rater... on ne voit que lui !

JPEG - 18.4 ko
’Toby Tristam’ au dessus de ’Pierre de Ronsard’ en fin de floraison
Il émerge de la haie de clôture.

Mercredi 30

Je navigue en ce moment entre bricolage (mastic à bois et lasure sur portillon, portail…) et jardinage plutôt à l’ombre. Car il fait vraiment très chaud et sous mon chapeau de paille, je sue (mon troisième prénom est… Eugène ! Ben oui Eugène Sue... J’ai voulu être drôle...).
12ème tonte du gazon. Il commence à jaunir légèrement. Disons qu’il a perdu sa belle couleur vert foncé.
Nettoyage d’une plate-bande pas trop exposée aux ardeurs du soleil. Les ancolies ont leurs graines bien mûres (pour la plupart) et c’est avec un petit plaisir non dissimulé que je m’amuse à secouer les tiges pour semer des ancolies pour l’an prochain. Quel gamin !
Dans un petit coin du potager, sous les groseilliers (que les oiseaux se sont empressé de visiter fréquemment), le persil de l’an dernier monté à graines a été enlevé. Ce qui me permet de faire un semis de Limnanthes à floraison blanche (le semis de l’an dernier fait sous la serre n’a donné que des petits plants étiolés très décevants).


Retour
Juin 2009
Juin 2008
Juin 2007

... en juin 2010

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic