Arrosoirs & sécateurs

...en juin 2011

Mercredi 1er

’Louise (Odier)’ s’étiole et ’Félicia’ s’écroule ! Satanés rosiers... ’Felicia’ est taillé très très sévèrement : de 2 m il passe à moins d’un mètre. Je veux le faire repartir sur du vieux bois. On verra bien.
Broyage des tailles de ces derniers jours.
Taille d’un Deutzia ’Atropurpurea’.
Re-broyage...
De quoi broyer du noir...
Je n’aime pas beaucoup les dahlias mais j’avais mis dans des pots des bulbes de dahlias nains (fleurs en pompons blancs). Ils sont mis en pleine terre car ils mesurent près de 80 cm.

Jeudi 2

13ème tonte du gazon. La pelouse pousse très peu en ce moment. Il faut dire que le « m’a-tu-vu » est toujours là et en plus il fait une chaleur insupportable (au dessus de 25 °C, y’a plus de bonhomme !). Un temps à ne pas mettre un jardinier, même suicidaire, dehors. Que voulez-vous, mon pays d’origine c’est la Normandie : le camembert, les vaches et les pelouses grasses bien arrosées !
Cà y est, le Morbihan fait partie des départements où il est interdit d’arroser entre 8 h et 20 h. C’était à prévoir… Je n’ose pas imaginer ce que pourrait être le jardin fin août, après notre séjour en Alsace, si le temps continue ainsi. Aïe.
La serre est bien sûr grande ouverte et au plafond il y a des petites fenêtres qui s’ouvrent toutes seules quand il fait chaud et se referment dès que la température baisse. C’est un système de vérin. Magique ! Sauf que l’un des vérins ne doit plus fonctionner. Avec mon bricoleur de gendre, on a bien essayé de réparer mais il ne semble pas y avoir d’amélioration. Bonjour la magie !

JPEG - 11.8 ko
Le système d’ouverture et fermeture.
Euh... faudrait faire les carreaux !


Faire des boutures et avoir une serre c’est bien mais encore faut-il prendre le temps de mettre les plantes enracinées en pleine terre ! Bravant la canicule, au péril de ma vie (non, non, je n’exagère pas), j’ai fait quelques plantations.
- un Trifolium pratense ‘Susan Smith’.
- un Senecio vira-vira.
- un Erodium pelargonifolium.
- une graminée bleue. Elle m’a été donnée il y a un an. Je pense qu’il s’agit d’un Agropyron magellanicum
- trois Dierama (un blanc, un noir et un je sais pas). J’ai toujours raté les Dierama mais à l’automne dernier une amie m’a donné 3 plants bichonnés comme il se doit. Je te jure B… que si je ne les réussis pas cette fois, ce ne sera pas par négligence. Je pense avoir trouvé les bons endroits. Croisons les doigts…

JPEG - 13.3 ko
La rose ’Evêque’
Superbe. C’est une couleur que j’aime particulièrement. Il est non-remontant.

Lundi 6

« J’irai revoir ma Normandie… »
Je l’ai revue car on revient d’un week-end dans la région de Caen. 5 jardins… 668 photos… des diaporamas en perspective. Quel dommage que cette année les rosiers étaient déjà en fin de floraison ! Une anecdote : j’ai rencontré un couple de personnes qui lisent régulièrement « le jardin au fil des jours » ! La semaine dernière c’était quelqu’un qui visitait des jardins après avoir lu les articles sur « les jardins à visiter ». Sympa !

JPEG - 22.1 ko
Jardins de Castillon-Plantbessin
à Castillon (chez Colette Sainte Beuve)



JPEG - 23.1 ko
jardin du Pays d’Auge
à Cambremer


Au retour le jardin paraît encore plus sec qu’il y a 3 jours… Je suis dégoûté. J’ai encore trouvé des plantes qui souffrent de la sécheresse… Le jardin n’a jamais été dans un tel état à cette époque.
Bouturage d’un rosier liane ‘Domie H’. C’est un rosier introuvable dans le commerce car il provient du « jardin de Jumaju ». En fait, j’ai fait 2 boutures que je donnerai car ici, il n’y a pas de place pour le planter.
Plantation dans des pots de 2 petits plants de Rubus cockburnianus ’ Goldenvale’. Son feuillage jaune est vraiment superbe.
Taille de rosiers et notamment de 2 rosiers arbustes ‘Angela’ et ‘Seven Sisters’.
Et bien sûr : nettoyage. Il reste encore le coin devant la maison. Mais quand ce sera terminé… il faudra recommencer par l’autre bout ! Les joies du jardinage !!!

JPEG - 27.7 ko
le rosier ’Leonard de Vinci’ et la clématite ’Etoile violette’
des rescapés du naufrage !

Mardi 7

Nettoyage du jardin au Sud devant la maison. Même si c’est sec, au moins c’est plus présentable !
De notre week-end en Normandie, on a ramené quelques « souvenirs » :
- un géranium ‘Blue cloud’. C’est le deuxième car on en avait ramené un d’Irlande il y a 2 ans mais, s’il est encore en vie, il n’est pas très vaillant à cause de la sécheresse. Je le bichonne mais comme il est très beau, autant en avoir un autre.
- un plant de tomate ‘Poire jaune’ : chaque personne du groupe a eu en cadeau au « jardin conservatoire des fleurs et légumes du Pays d’Auge » un ou plusieurs plants de tomate. Un seul me suffit… autant en laisser pour les autres plus doués que moi côté potager. Si le mildiou ou je ne quelle autre calamité s’abat sur les tomates cet été, le mien y aura droit en priorité ! Pessimiste ? Non, réaliste !
- un plant de panais. Il a été planté dans le jardin d’ornement et non dans le potager, car sa floraison est superbe. Une découverte.
- 2 plants d’Astrantia (involucrata et ‘Roma’). J’ai toujours raté les Astrances. Dommage car c’est vraiment très beau. On verra.

JPEG - 25.4 ko
La floraison du panais
C’est une Ombellifère. Cà ne vous rappelle pas la floraison du fenouil ?

Mercredi 8

J’aurais aimé jardiner beaucoup plus mais j’ai dû me contenter d’une bonne heure... pas plus.
Un peu de nettoyage ainsi qu’une petite taille du Choisya ternata qui a tendance à prendre trop de volume à tel point qu’il bouche à moitié l’entrée par le portillon. Je pensais nettoyer le trottoir devant la maison... je n’ai fait qu’un petit mètre-carré. D’autres occupations inattendues m’attendaient.
On m’avait prévenu : la principale occupation du retraité, c’est de courir après le temps !

Vendredi 10

Je pensais en avoir terminé avec le coin de jardin situé devant la maison. Grosse erreur…
- Nettoyage du trottoir (fichu trottoir !!!) et notamment taille très courte des valérianes à moitié défleuries.
- Certains arbustes persistants de la haie débordent un peu trop sur le trottoir, ils sont légèrement taillés.
Broyage de toutes les tailles.
Près du grand portail d’entrée, il y a depuis plusieurs années un petit panneau « Welcome ». Depuis aujourd’hui sur l’arche derrière le petit portillon du fond du jardin on peut lire « Bienvenue ». A quand un panneau près du portillon devant la maison où l’on pourra lire Willkommen, Bienvenido, ou pourquoi pas Добро пожаловать, 歡迎 ou مرحبا بكم et bien sûr DEGEMER MAT(oui, vous connaissez mes dons pour les langues étrangères et le breton !!!).

JPEG - 26 ko
Un accueil avec des clématites...
peut-on rêver mieux ?

Lundi 13

12 mm… C’est bien 12 mm de pluie qu’indiquait le pluviomètre au retour d’un dimanche de Pentecôte arrosé. Je n’ai pas de problèmes de vision des couleurs mais la pelouse jaunissante a repris une couleur verte plus sympathique. Certaines plantes sont ragaillardies. Ce qui n’est pas mon cas car « je suis malade, complètement malade… je suis mala-a-de ». Avec le changement de temps, forcément à mon âge, ça perturbe. Bref, je me traîne…
J’ai toutefois fait un petit tour de jardin pour
- planter 3 bulbes d’oignons rocambole donnés dans un jardin.
- planter un Sedum cauticolum dans une petite auge en pierre
- planter dans un des tonneaux une plante oxygénante (Myriophyllum aquaticum)
- arracher un groseillier à grappes. Il devait bien avoir près de 20 ans et en fin d’hiver il a donné des signes de fatigue. Inutile d’insister…
Et comme le groseillier, je suis épuisé. Il ira au broyeur et moi me coucher. Demain sera un autre jour…

Mardi 14

Si la température extérieure a baissé, la mienne augmente. Oyez braves gens, pleurez pour ce pauvre jardinier qui s’est traîné toute la journée pour nettoyer des allées du potager. Cà c’est sûr : si j’étais payé au rendement, aujourd’hui j’aurais eu droit à la soupe populaire ! J’ai intérêt à me remettre vite fait car après-demain on est en vadrouille du côté de Nantes (3 jardins et une pépinière). Quel est le tortionnaire qui a encore organisé cette journée ? Dans cet état, si des gens me voient, on va croire que c’est la sortie annuelle du 3ème âge !
Bref, bilan pas terrible pour la journée. Quand je vois tout ce que j’ai à faire… déprimant…
Damned ! J’allais oublier : j’ai semé quelques graines de Cerinthe major ’Purpurascens données dans un jardin visité la semaine dernière. Même çà, ce fut épuisant…

Mercredi15

Bien sûr, vous vous dites « Mais comment va-t-il ? Tiendra-t-il le coup ? ». Et je vous comprends fort bien. Je ne vais donc pas faire durer le suspens plus longtemps : Il va bien… pas au point de cavaler dans tous les sens mais il a retrouvé une partie de son énergie. Il a même fini de nettoyer le « potager-fruitier-aromatiques ». En fait ce sont surtout les allées pavées qu’il faut désherber. Il y a même arraché toutes les ancolies. Trop, c’est trop.
Et il a même planté deux pots de capucines grimpantes (Tropaeolum ciliatum).
Oui, aujourd’hui j’avais envie de parler de moi à la 3ème personne. C’est mon côté Alain… Delon ! (n’importe quoi !!!).

Vendredi 17


Y’a quelque chose de pourri et détraqué au royaume des jardiniers. En avril-mai, c’est un temps de juillet-août. Aujourd’hui on est en juin (je viens de re-vérifier !) et on a eu un temps d’octobre-novembre. De la pluie… (tant mieux) mais avec en bonus des rafales de vent comme on en connaît ici à l’automne. Une vraie tempête à tel point que la glycine en arbre m’a causé quelques frayeurs. Les liens aux tuteurs n’ont pas résisté si bien qu’il a fallu l’attacher à nouveau. Du travail vite fait avant la catastrophe. A revoir la semaine prochaine. Il y avait au programme la tonte du gazon !!! C’est raté. Je crains que mardi la pelouse ait un peu trop poussé mais je ne pourrai pas avant.
Bref, la journée de jardinage a été bien écourtée. Saint-Fiacre, il va falloir remettre un peu d’ordre dans tout ça. Tu parles d’un patron !
Hier, la joyeuse bande était du côté de Nantes. Dernière journée de visites de jardins avant l’été (on verra pour l’automne… faut pas se relâcher !). Au programme il y avait 3 jardins et une pépinière (on n’est pas là pour rigoler ! En fait si, et on ne s’en prive pas !). Tout ça pour vous dire qu’à la pépinière de la Roche Saint Louis, on n’a pas pu s’empêcher de faire quelques emplettes. Etonnant non ? (pas de moquerie car on est obligés de se limiter par manque de place). Donc plantation de :
- Heucherella x ‘Sweet Tea’ (superbe feuillage bronze. Impossible de ne pas succomber)
- Heuchera ‘Lime Marmalade’ (feuillage vert anis)
Avec ces deux plantes, un coin réservé aux Hostas et Heuchères est presque terminé
- Achillea ‘Love Parade’
- Silphium perfolatium (floraison jaune d’automne)
- Petrorhagia saxifraga ‘Alba Plena’
- et une plante inconnue par Dominique la pépiniériste. Elle me l’a donnée en espérant qu’avec le forum on puisse l’identifier. On verra ça la semaine prochaine.
Dans le 2ème jardin, il y a une pépinière. On revient avec un Pratia pedunculata ‘Country Park’ (une plante excellente entre des pavés, son coloris est d’un joli bleu soutenu) et une Leptinella squalida ‘Platt’s Black’ (un couvre-sol bronze superbe. Il y en a déjà un dans le jardin.).

Bon St Fiacre, le patron des jardiniers, tu nous réserves quoi pour ces jours-ci ? De la neige peut-être ? Histoire de rigoler !

Mardi 21

Retour d’un week-end chargé…
Conférence sur les clématites dans les jardins de la Mansonière près d’Alençon (à plus de 300 km d’ici) que l’on connaissait déjà pour y être allés avec la bande il y a 3 ans exactement. Quel accueil chaleureux de Michelle et Philippe Manson ! Un très grand merci. Et quel bonheur de pouvoir flâner dans un tel lieu. J’ai même pu faire une visite guidée des jardins aux « rescapés » de la conférence. Une fraction de seconde je me suis même pris pour le propriétaire des lieux. Faut bien rêver mais la seconde d’après je suis tombé de mon nuage et en redécouvrant notre jardin ce matin, le rêve était totalement passé.

Au retour hier, deux balades dans des jardins.
- Celui de M…, accro du forum. On est repartis avec des petites plantes (Aeonium, une Crassula et une plante pour les bassins). Toutes ces plantes ont trouvé leur place aujourd’hui. Mais il y avait aussi des cerises et une salade à emporter. M. connaît, grâce à cette chronique, mon goût immodéré pour les cerises et mon incompétence pour cultiver des légumes ! Sympa non ?

JPEG - 70.7 ko
La mare réalisée récemment.




- Celui du « jardin secret du Grand-Boulay ». 3 h1/2 de visite guidée (le jour de fermeture) ! On y reviendra en 2012 avec la bande.



Aujourd’hui, retour sur terre et reprise du boulot… qui ne manque pas car il est tombé 17 mm d’eau pendant ces 3 jours.
En priorité il fallait commencer par tondre car la pelouse, qui est redevenue verte, a bien poussé. C’est la 14ème tonte.
Nettoyage de la plate-bande en bordure du potager. C’est là que se trouve l’Aralia elata. J’ai à nouveau arraché une vingtaine de rejets piquants. Saleté… Je sens que je vais prendre un plaisir malsain à supprimer cet arbre à l’automne. La vengeance va être terrible !

JPEG - 48.5 ko
souvenir du jardin du Grand-Boulay
il fait le clown sur le haut de la fontaine


JPEG - 50.3 ko
souvenir de la Mansonière
un photophore. Il est accroché à une structure métallique achetée il y a 15 jours dans un jardin.


Mercredi 22


Nous avons le regret de vous annoncer le décès brutal de Rosalie, survenu probablement dans la nuit de mardi à mercredi. Les enquêtes en cours semblent accréditer la thèse de la mort naturelle. Elle était arrivée ici au printemps 2003.

L’inhumation a eu lieu dans la plus stricte intimité… sans fleurs ni couronnes. Son corps repose entre un Malus x ‘Evereste’ et un Berberis darwinii.

Paix à son âme… Sniff.

Nettoyage (suite). J’ai toujours avec moi un seau de corne broyée. Au fur et à mesure que je nettoie j’en mets une bonne poignée aux plantes qui ont besoin d’être dopées.
Plantation dans un pot d’une petite fougère qui se trouvait dans la serre. D’où vient-elle ? Où a-t-elle été achetée ? Mystère.
Le pot de Cosmos atrosanguineus (Cosmos chocolat) qui était dans la serre depuis l’automne est enfin installé dans une plate-bande.
Je ne résiste pas à l’envie de vous montrer 2 photos prises dans le potager. Oui, je sais vous n’en revenez pas et vous êtes vert de jalousie. Je comprends et vous pouvez garder pour vous vos petits sourires moqueurs quand vous me demandez des nouvelles de ce coin du jardin. J’avais annoncé la couleur en début de saison mais vous n’y avez pas cru… à tort.

JPEG - 21.3 ko
JPEG - 15.2 ko
Chou-rave

Jeudi 23

C’est bien de réussir les boutures… encore faut-il les planter ! C’est le cas du Plectranthus argentatus qui s’enracine avec une facilité étonnante. Celui qui rate la bouture de cette plante doit abandonner le jardinage pour faire du tricot ou aller à la pêche aux bigorneaux. J’ai récemment donné des plants mais il en restait 3 dans la serre. 2 sont mis en pleine terre (ils ne passeront pas l’hiver car c’est une plante gélive) et un est planté dans un pot. Je pourrai y prélever des boutures en septembre.
Miracle : tout à fait par hasard, j’ai découvert que la clématite ’Luther Burbanks’ qui avait complètement fané au printemps (maladie de la clématite) et que j’avais rasée au niveau du sol est repartie. Elle a déjà une tige de 30 cm. Comme quoi il ne faut jamais s’affoler avec cette plante que l’on dit un peu trop souvent capricieuse.
Nettoyage du poulailler. Il est même lavé au jet d’eau. On a envie de 2 poules naines (Nègre-soie ?) mais on ne sait pas quand on va en acheter car la période s’y prête mal. Je crains qu’on ne soit obligé d’attendre le printemps prochain. D’ici là, il y a des réparations à faire sur le poulailler. C’est le moment d’en profiter.
Enfin, un peu de nettoyage dans une plate-bande.

Vendredi 24

Les fruitiers oublient de donner des fruits (les pommiers en espalier servent de tuteur à clématites !). Seuls le prunier et deux pommiers basse-tige ‘Granny Smith’ donnent une récolte intéressante. Sauf que cette année, le prunier qui croulait sous ses fruits l’an dernier, voit les prunes briller par leur absence. Plus grave : une grosse branche d’un des deux ‘Granny Smith’ (la pomme des top-modèles ! je ferais bien d’en consommer pour affiner ma taille de guêpe !) est morte. Un chancre ? Bizarre et inquiétant. Elle est coupée. On verra la suite…
Faire des semis c’est bien… les réussir c’est mieux… Encore faut-il s’en occuper !
Début avril j’avais organisé un atelier semis. Je m’y étais bien appliqué (j’étais élève) et, ô miracle, je les ai presque tous réussis. Je n’en reviens pas ! Seulement, il y a un bon mois que j’aurais dû faire les transplantations en pleine terre. La négligence !!! Je me décide enfin aujourd‘hui. Je repique donc en pots des Salvia patens (3 variétés différentes) et en pleine terre des plants de Catananche, de pois de senteur blanc ainsi que des bleus. Pas mal pour un nullissime en semis non ?
Hier soir, on s’est retrouvé entre gens de bonne compagnie autour d’un apéro après la visite du jardin de notre hôte. Et dans ce jardin il y a une cabane peinte… à la bouillie bordelaise ! Non, ce ne sont pas des restes d’alcool qui me font écrire n’importe quoi ! Esthétique et résistant aux intempéries. Et dans ma petite tête pas encore embrumée par les effets du Crémant, ça a fait tilt ! La couleur de cette "peinture" est bleu ciel, c’est-à-dire exactement celle d’une porte et d’un encadrement de miroir que l’on a dans le jardin. Or le bois s’abîme et la couleur se dégrade.
Devinez ce que j’ai fait dans l’après-midi ? Bingo, vous avez gagné… et je suis vraiment satisfait du résultat !
De là à conclure qu’il faut aller prendre un apéro tous les soirs chez des amis… je n’irai pas jusque là !

Dimanche 26

Intenable… invivable… intolérable… insupportable… et je ne suis pas increvable ! Rien que d’y penser, je dégouline de transpiration !
Il m’a fallu faire un effort presque surhumain pour
- tondre la pelouse (15ème tonte). La pelouse est superbe : c’est un beau tapis vert foncé. Mais pour combien de temps encore ?
- planter un géranium ‘Kashmir Blue’ au milieu de plants de Senecio vira-vira. L’association du bleu et du gris (presque blanc dans ce cas) est toujours d’un bel effet. _ A l’entrée du jardin, près du portillon... bleu, sous l’arche... bleue, j’en profite pour planter à nouveau des Senecio vira-vira… juste avant d’aller faire la sieste au frais loin de tout rayon de soleil !!!

Lundi 27

Etant absent dans la journée, je choisis de jardiner dans la soirée, de 20 h à 22 h. Ce que je ne fais jamais (le matin je dors et le soir je jardine… sur l’ordinateur !) et j’ai tort. Il faisait enfin bon et j’avais une « pêche » d’enfer !!! D’ailleurs, des arbustes s’en sont bien rendu compte !
Dans un coin du jardin, à mi-ombre, la plate-bande le long de la rue doit faire dans les 7-8 m de large. En bordure il y a des rosiers arbustifs (‘Cornélia’ et ‘Raubritter’). Mais derrière il y a des arbustes plantés depuis une bonne quinzaine d’années et dont je ne me suis guère occupés. Ils servent à faire écran sur l’extérieur. Il y a un Cercidiphyllum japonicum qui ne s’est jamais plu (il est mort !), 2 plants de Lonicera fragrantissima (ses toutes petites fleurs sont parfumées en février mais à 3 m du bord de la plate-bande cela n’a aucun intérêt) et un Cognassier du Japon.
Tout ça s’enchevêtre. C’est à qui étouffera l’autre. Un joyeux fouillis dans lequel il était urgent de mettre de l’ordre. Et pour moi, l’ordre c’est… raser les Lonicera (ils seront supprimés maintenant ou à l’automne), tailler de moitié le Cognassier du Japon, arracher le Cercidiphyllum et tailler sévèrement les rosiers. De l’air…
Bilan : un beau tas de branches à broyer demain ! Mais je ne suis pas mécontent de ma soirée…

Mardi 28

Broyage : 2 bonnes brouettes de BRF à étaler dans ce coin nettoyé hier.
Semis de cresson alénois (découvert, juste avant l’apéro, dans le même jardin où la bouillie bordelaise sert de peinture !). J’adore, je pourrais en manger par poignées. Il est semé là où il y avait un groseillier il y a encore peu de temps.
Semis de giroflée ravenelle. Il était grand temps de le faire - tous les ans je m’y prends tardivement. Mais je dois penser à tellement de choses ! (j’ai parfois le cerveau un peu encombré !)

Fin avril 2009, une tempête avait arraché de la maison le haut d’un Hydrangea petiolaris. Ce que n’avait pas du tout apprécié un couple de pigeons-ramiers qui y avait élu domicile. Je n’avais pas touché au nid et ce matin on a découvert qu’il était à nouveau occupé. Il est juste au-dessus de la porte du garage. C’est là que j’utilise le broyeur et ça ne les dérangent même pas !

Mercredi 29

Broyage (2 heures… et 3 brouettes pour mulcher)
Nettoyage avec taille des derniers rosiers ayant encore quelques fleurs. Au point de vue floraison, c’est le creux… ouf, ça repose !

Jeudi 30

16ème tonte du gazon
Nettoyage de la plate-bande du fond du jardin et broyage… la routine en somme !

Retour
Juin 2010
Juin 2009
Juin 2008
Juin 2007

...en juin 2011

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic