Arrosoirs & sécateurs

...en septembre 2010

Mercredi 1er


15ème tonte du gazon. La précédente, c’était il y a une petite semaine. Autant dire que les pluies récentes ont fait du bien. D’ailleurs, à par quelques rares endroits, la pelouse est un beau tapis vert. Inimaginable il y a moins de 15 jours !
J’en profite pour scarifier ces quelques endroits moins verts, ressemer du gazon et terreauter. Pour le gazon, je ne mets pas de gazon de regarnissage (contient trop de ray-grass). Je remets toujours un gazon d’ornement voisin de celui d’origine de façon à garder une pelouse à peu près uniforme.
C’est l’occasion de rappeler encore une fois que la pelouse demande de l’entretien. Ce n’est pas par l’opération du Saint-Esprit qu’une pelouse reste esthétique des années (elle a 30 ans) ! En tout cas, ici le St Esprit, c’est moi !!! Avant mi-septembre, il va falloir la scarifier… C’est une corvée, mais faut savoir ce qu’on veut !
Maintenant que le jardin est remis en état, c’est le bon moment pour faire le bilan et penser à ce qui ne va pas : les plantes à supprimer, à déplacer, à planter etc. J’ai commencé à noter sur des plants agrandis du jardin. Et dire que dans un an, je renoterai tout ce qui est à modifier !!! Faut vraiment avoir un sacré grain pour jardiner !

Jeudi 2


Nettoyage de la serre : suppression des boutures ratées, rangement des pots et godets, arrosage des boutures etc.
C’est l’occasion de faire des découvertes, notamment j’avais complètement oublié avoir fait certaines boutures... qui sont réussies !
Je viens de faire une nouvelle fiche sur le site : le Geranium ’Rozanne’. Cela me donne l’envie de le bouturer. J’ai donc fait une douzaine de boutures dans 4 pots. L’occasion de voir s’il est facile à multiplier.

Samedi 4


Entre les clématites qui végétaient dans le jardin et qui avaient été mises en pots dans la serre pour qu’elles se requinquent, celles bouturées et les trois dernières achetées en juillet chez Lidl, il y en a donc une douzaine à replanter. Il est fort possible que j’attende au moins le printemps, sinon un an pour mettre certaines en place définitive.
Mais pour l’instant, je m’occupe des plus vigoureuses : plantation de ‘Hagley Hybrid’ et ‘Miss Bateman’ au pied de l’Albizia.
Boutures du rosier ‘Etoile de Hollande’ (ou supposé être ‘Etoile de Hollande’). J’avais fait des boutures dans 2 pots il y a 2 ans. Elles avaient toutes réussies. J’ai donné un des pots et le rosier est superbe. Quant à celui que j’ai gardé, il a du mal à démarrer. Il faut dire qu’il a été planté au pied d’une arche près d’une clématite installée depuis plusieurs années. La clématite l’a un peu étouffé !

JPEG - 26.5 ko
Miss Bateman à gauche et ’Hagley Hybrid’ à droite.
au pied de l’Albizia.

Dimanche 5


Cueillettes de prunelles (pour faire de la liqueur) et de mûres (pour les gelées)… Des gâteries pour passer un bon hiver !!! Faut vraiment en avoir envie car je déteste cueillir. Au bout d’une demi-heure, j’en ai ras le bol et les mûres sont désespérément petites surtout quand le seau est grand !
Et ça laisse peu de temps pour jardiner.


En fait j’ai plutôt fait de la maçonnerie. Il y a peut-être 25 ans, à l’entrée du garage j’ai recouvert avec des pierres un regard. Cimenté hermétiquement ! Ce qui permet de s’en servir pour poser des potées (hostas, fuchsias… puisque c’est au Nord). Tout allait très bien depuis 25 ans mais au printemps, la canalisation des eaux usées s’est bouchée et il a fallu tout casser ! La maçonnerie est donc terminée et je vais cette fois couvrir d’une planche de contre-plaqué marine peinte en bleu comme toutes huisseries. Ce sera terminé mardi.

Lundi 6


Il a plu à nouveau une bonne partie de la journée. Pas une grande quantité, mais suffisamment pour faire du bien au jardin.
Je continue à noter toutes les modifications à faire dans le jardin… Petit bout par petit bout…
Quelle prise de tête ces plantations de clématites ! D’autant plus que dimanche prochain il y aura en plus une Passiflore blanche à planter. Il y a un semis de ‘My Angel’ que je n’arrive pas à placer. Et quand l’inspiration ne vient pas !
Bref, je tourne en rond (j’appréhende les réaménagements à l’automne, je n’ai pas fini de faire des tours de jardin) et seule ‘Blue Angel’ est plantée. C’est la 2ème, mais celle-là, je l’adore (et pour le prix qu’on l’a payée !). Elle poussera dans un rosier grimpant rose en fleurs début juillet.

Mardi 7


Plantation de la clématite macropetala ‘Purple Spider’ dans un massif d’hellébores au dessus du muret de la descente du sous-sol. Elle pourra cavaler entre les hellébores et dégouliner du muret. Elle était dans un pot en serre. Elle provient d’un pied que, si je me souviens bien, j’ai arraché par mégarde. Une ânerie de plus !
Au printemps, justement au haut du même muret, j’avais planté un Dichondra argenteum. Il devait, lui aussi, retomber en cascade. Mais j’ai l’impression qu’il souffre. Il est donc transplanté en pot, au moins pour l’hiver car j’ai lu que sa rusticité n’est pas excellente. Il pourrait bien passer l’hiver au chaud dans la serre

Mercredi 8


J’ai piqué un coup de sang… Rassurez-vous, ce n’est pas contre un voisin, Rosalie ou La Glu ! Non, c’est le rosier ‘Mermaid’ qui en a fait les frais. C’est un rosier qui a été bouturé il y a bien 20 ans. Il était planté près d’un lieu de passage et, connaissant ses épines redoutables, je craignais toujours qu’une de ses longues tiges ne créé un jour un accident. De plus, il aime le soleil et la chaleur. Or il est côté Ouest face aux vents marins. Tous les ans, je pestais après ce rosier au moment de la taille. Je me suis décidé à le supprimer.
Il était planté près du mur de clôture, courait sur ce mur et certaines branches partaient dans les arbustes plantés derrière sur un petit espace vert de la Résidence. J’en profite pour tailler certains de ces arbustes.
Broyage des tailles. Le broyat s’ajoute au compost.
16ème Tonte du gazon.
Le regard est terminé. Il est caché par des potées, mais aussi des plantes qui se trouvaient dans la serre. Je peux changer le décor comme je veux. Et dire qu’il y a quelques années, il me servait de siège pour « cloper ».

Jeudi 9


Depuis plusieurs années, il y a un problème : les arbres et les arbustes poussent ! Non, je suis sérieux… Ce que je veux dire c’est que les arbres et les arbustes à l’intérieur du jardin (je ne parle pas de ceux des haies sur le pourtour) ont pris du volume (largeur et hauteur). Ils font donc écran ce qui parfois est un inconvénient : on peut avoir une impression d’étouffement et en plus le jardin qui était un jardin ensoleillé est devenu à certains endroits un jardin de mi-ombre. C’est ainsi que des rosiers végètent par manque de lumière. Ce genre de problème se pose à pratiquement tout jardinier lorsque son jardin prend de l’âge.
Mais quoi faire ?
C’est en lisant un article dans une revue que j’ai trouvé en partie la réponse : il suffit de pratiquer la TAILLE PAR TRANSPARENCE. C’est quoi ce truc ? En gros, çà consiste à dégager l’intérieur de l’arbre ou de l’arbuste de ses brindilles et de certaines branches en trop. Bref, le but est de voir au travers de l’arbuste. Cette technique a été très pratiquée par la Princesse Sturdza et mise en application par Maurice Laurent (M. Viburnum) dans son jardin. Lisez cette suite de messages, vous comprendrez tout de suite.
Et que croyez-vous donc que j’ai fait en fin d’après-midi ? Gagné ! Je me suis lancé en attaquant un Viburnum sargentii ‘Onondaga’…

JPEG - 36.5 ko
Le viburnum avant.



JPEG - 35.1 ko
et 2 heures après...


C’est sûr... çà va m’occuper quelques bonnes heures pour broyer tout le bois coupé ! et ce n’est qu’un début !

Vendredi 10


Et aujourd’hui c’est au tour du Prunus padus ’Colorata’. Il a d’abord fallu couper, à 20 cm du sol, le houblon doré qui n’a rien à faire là. Mais cet ‘animal’ qui devait pousser sur un trépied, n’en fait qu’à sa tête ! Il y a belle lurette qu’il a quitté le trépied pour coloniser le Prunus qui est à 4 – 5 m. Ensuite, il a fallu tailler la clématite ‘Huldine’ qui pousse dedans.
Je n’ai pas terminé mais c’est en bonne voie. Cette fois c’est vraiment la vraie taille par transparence, plus que sur le Viburnum. Il y a vraiment une couronne de troncs. Mais il y encore à faire...

JPEG - 26.5 ko
Le Prunus... avant



JPEG - 28.6 ko
Et après...
Ce n’est pas terminé mais la transparence prend tournure...


Problème : je me retrouve avec une montagne de branches à passer au broyeur ou à couper pour la cheminée. Je pense d’abord broyer et ensuite terminer le Prunus.

JPEG - 18.1 ko
Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?


Ce soir, le crapaud que j’ai photographié la semaine dernière était… dans la maison ! Je viens de le renvoyer dans le jardin. Pas très jolie comme bestiole mais je préfère çà à une couleuvre dans les bassins comme c’est déjà arrivé plusieurs fois ! Parfois la nature réserve des surprises...

Samedi11


La taille par transparence du Prunus est terminée. Le résultat me plait bien. La plate-bande n’est enfin plus complètement à l’ombre. Le rosier ’Aloha’ et la clématite ’Comtesse de Bouchaud’ vont apprécier. J’ai bien envie de continuer à faire à cet endroit un tapis de Cyclamen de Naples.

Mais une nouvelle séance de broyage m’attend !

Lundi13


Taille sévère d’un Buddleia alternifolia (raccourci à 1 m… de l’air, de l’air !).
Broyage (près de 2 h !) des tailles du Prunus et du Buddleia. A nouveau 3 brouettes de BRF.

Fuchsia
Bouturage d’un Fuchsia (apparemment rustique) et d’un Erodium (noms actuellement inconnus), vus dans un jardin visité dimanche. 2 petites merveilles !
Plantation d’une Passiflore caerulea ‘Constance Eliott’ à floraison blanche. Elle pourra grimper dans des bambous. On a profité du passage d’Arnaud Travers pour en acheter une pour un nouvel essai : j’avais planté il y a un an des petits plants de cette passiflore superbe découverte dans un jardin. Malheureusement, l’hiver leur a été fatal.

JPEG - 13.3 ko
vous connaissez son nom ?

Mardi14


Grâce au forum, je connais le nom de l’Erodium bouturé hier : c’est un Erodium Chrysantha.
Le broyeur a des petits problèmes pour… broyer. Et comme on n’a pas acheté un hachoir, j’affute les lames avec les conseils de mon gendre qui est un grand affuteur devant l’Eternel !
« Mon Dieu quel bonheur, mon Dieu quel bonheur…
d’avoir un gendre qui bricole.
Mon Dieu quel bonheur, mon Dieu quel bonheur…
d’avoir un gendre bricoleur ! ».
Taille très sévère (à 20 cm) d’un Perovskia ‘Blue Spire’. Il avait encore des fleurs. Une floraison de plus de 2 mois. Petit problème : il pousse trop. Mais oui, car il est planté trop près d’un volet et de la porte d’entrée. A terme, il va être condamné mais avant, je fais des boutures pour en avoir près des rosiers.
Pas coco l'tonneau ?
Dans un petit tonneau en bois (un vrai de vrai… 40 cm de haut), j’avais planté une graminée au nom imprononçable (je crois que je ne saurai jamais l’écrire). C’est une Hakonechloa macra ’Aureola’ au feuillage jaune. Ce n’est pas, et de loin, ma graminée préférée, d’autant plus que dans ce tonneau, elle reste maigrichonne. De plus le tonneau s’abîme. Bref, la graminée est placée dans la serre dans un pot (pas sûr qu’elle s’en remette car elle en piteux état). Et maintenant je m’occupe du tonneau, notamment en le badigeonnant d’un produit style carbonyl (un produit efficace mais qui pue les dérivés du pétrole à plein nez !)
Que vais-je planter dedans ? Aucune idée !

Mercredi15

17ème tonte du gazon. En ce moment, çà revient souvent !
Il est grand temps de penser à certaines plantes peu rustiques ou pas rustiques du tout. C’est ainsi que, comme l’an dernier, je bouture un Plectranthus argentatus (superbe feuillage gris… un petit souvenir d’Irlande auquel je tiens) et une Lavande des Canaries.

Jeudi16


Un petit peu de nettoyage devant la maison. C’est par là que j’avais commencé à remettre le jardin en état. Un mois après, il ne faut pas s’étonner qu’il y ait besoin d’y refaire un tour.
La remise en état du tonneau avance.
Le Cercis canadensis ‘Forest Pansy’ est superbe mais à cause des vents dominants venant de la mer, il s’étale d’un côté et a besoin d’une remise en forme. Il faut aussi que je dégage le centre de branches inutiles ou mortes.

JPEG - 28.4 ko
Avant...
Il ne faut pas être trop grand pour passer sur la pelouse !



JPEG - 28.4 ko
Après...
De l’air... de l’air.


Ce qui me permet, en coupant les branches les plus hautes, perché sur un escabeau, de découvrir la clématite ‘Golden Tiara’.
Ah, si j’étais un petit oiseau… j’aurais fait cui-cui tout l’été au dessus du Cercis pour admirer ‘Golden Tiara’ qui a fleuri apparemment tout l’été… là-haut. Passer juillet-août et septembre sur un escabeau ne me tente pas. En février, je vais donc la raser au niveau du sol et l’utiliser en couvre-sol et la guider sur les branches basses du Cercis.

JPEG - 20.9 ko
Des centaines de fleurs...
que l’on n’a pas vues !
JPEG - 15.2 ko
Elle est superbe et très florifère...
quand on peut la voir !

Vendredi 17


Broyage des tailles du Cercis : une brouette de BRF en plus.
Le tonneau est terminé et j’ai planté dedans un… et puis non, je ne vous dirai le nom que demain. Cherchez…

Fuchsia procumbens 'Variegata' Fuchsia procumbens 'Variegata'

Au printemps j’avais mis un cadre bleu devant une plante. Aujourd’hui il y en a trois. Ils peuvent évidemment être changés de place !

Samedi18


Passage assez tardif aux Botaniques de Ploemeur près de Lorient. Manifestation incontournable.
Juste le temps de faire quelques achats rapides. On s’était fixé un budget et on avait dit « pas de clématites ! ».
Bilan : le budget a explosé et on a acheté
- 2 clématites (pas de commentaires !) : une alpina ’White Colombine’ (je la cherchais) et une jaune : ’Love Child’.
- Une graminée : Carex tenuiculmis
- un Tulbaghia violacea : une plante extra que je regrettais de ne pas avoir.
Mais j’ai beaucoup fermé les yeux pour ne pas succomber à d’autres plantes !

Dimanche 19


Il y avait un bon moment que l’on souhaitait un Tulbaghia violacea. C’est une plante superbe qui n’a que des qualités mais une petite réserve : sa résistance au froid a des limites. On verra bien. Il est planté devant la porte-fenêtre, plein Sud… on ne peut pas le rater.

JPEG - 16.2 ko
Tulbaghia violacea


A propos de bulbe, je suis étonné du peu de floraisons (et en plus tardive) des Sternbergia lutea. Je ne comprends pas, car depuis plus de 15 ans, tous les ans à partir de début septembre, c’est une débauche de floraison jaune de ce faux crocus. Cette année, il y a très peu de fleurs et je ne vois pas pourquoi. Dame Nature fait encore sa chochotte !
Plantation d’un Carex tenuiculmis (feuillage bronze foncé). J’en profite pour déplacer quelques graminées (ou tout simplement planter des graminées qui étaient en serre).
J’avais planté au printemps, pour cacher le tronc d’une Aubépine, un Elegia capensis (une plante superbe qui a un aspect de prêle ou de bambou, et qui peut atteindre 1,5 à 2 m. Mais il est évident qu’elle végète car elle ne se plait pas du tout. Elle a donc été déplacée et plantée là où était le rosier ‘Mermaid’ c’est-à-dire côté Ouest, en brise-vent, près de la maison. Si la Miss veut bien se remettre.
Sous l’Aubépine j’ai mis des Stipa arundinacea, une graminée que j’aime beaucoup mais qui malheureusement vieillit mal. Au bout de 2 à 3 ans, bien souvent (car pas toujours) elle jaunit. En revanche, elle pousse très vite et se ressème abondamment. Sur les conseils d’un pépiniériste, je peux tenter de la raser mais repartira-t-elle ? Pas sûr… mais çà vaut le coup d’essayer.
En déplaçant l’Elegia, j’ai fait du nettoyage en coupant les tiges mortes et ce qui devait arriver est arrivé : j’ai coupé une branche verte !... et donc l’occasion de faire des boutures. Mais se bouture-t-elle ? Qui n’essaie rien n’a rien.
Plantation des 2 clématites :
- ‘Love Child’ au pied du Koelreuteria qui est en isolé dans la pelouse. Se plaira-t-elle là ? Ce serait bien car elle serait bien mise en valeur au pied d’un arbre à la floraison estivale jaune et près d’une plate-bande à dominante jaune. Il y a intérêt à la surveiller.

JPEG - 8.7 ko
Clématite ’Love Child’


- C. alpina ‘White Colombine’ sur l’arche recouverte d’un rosier grimpant. Elle fleurira en avril bien avant le rosier, mais ses fleurs en clochettes blanches devraient « en jeter ».

Il faut absolument que l’an prochain, je refasse le point sur les clématites : les vigoureuses et qui fleurissent abondamment, les « poussives » (à bichonner et doper) et les disparues.

J’ai mis un dernier petit cadre (au dessus du muret qui descend au sous-sol). C’est le dernier car il ne faut pas exagérer.

Lundi 20


« Z’avez pas vu un paquet de graines de Cerinthe ? »
La journée démarre mal : je voulais semer des Cerinthe major ‘Purpurascens’. Il y a longtemps qu’il n’y en a plus dans le jardin (ce n’est pas très rustique) et la conférence de samedi dernier sur les Boraginacées m’a donné envie d’en avoir à nouveau. Mais impossible de retrouver ces fichues graines. Rien n’est perdu : je devrais pouvoir récupérer des petits plants (j’ai une adresse !).
Bon, faut pas que çà vous empêche de me retrouver mon paquet de graines… avant qu’il ne soit trop tard pour les semer !
Peu d’efficacité aujourd’hui (plantation de succulentes dans des potées) mais je me suis surtout décidé à nettoyer un Koelreuteria un peu trop envahissant. Le problème est qu’avec le temps, il prend une telle envergure, qu’il fait trop d’ombre sur le fond du jardin. Cela dit, il est superbe. Je raccourcis et élimine certaines branches et j’enlève le bois mort car il y en a beaucoup (des petites branches).

Mardi 21


Le Rhamnus alaterne ‘Variegata est un arbre extra, en particulier pour le bord de mer. Et en plus, il est persistant. L’ennui est que si on le laisse pousser comme il veut il se dégarnit car ses petites feuilles tombent. Il y a quelques années j’avais été obligé de le rabattre. Il ne restait que le tronc ! Cette fois, je n’attends pas et je le taille donc en boule au taille-haie. Il devrait se regarnir.
A côté se trouve un Acer cappadocidum de 5 – 6 m qui a une forme peu esthétique. Le sommet part un peu n’importe comment. Couic… En ce moment il ne fait pas bon se trouver sur mon chemin quand j’ai le sécateur, le coupe-branche ou le taille-haie en main ! Je coupe tout ce qui dépasse, c’est grave docteur ?
A propos de coupe-branche, j’en ai acheté un à 5,99 euros dans un magasin discount. Manches télescopiques… je l’ai utilisé : super ! (petite remarque : quand va-t-on arrêter de faire des prix débiles, genre 5,99… on nous prend pour des c… ?)
Et bien sûr, les branches de l’Acer, du Koelreuteria et du Rhamnus passent dans le broyeur.

Clématite spoonerii
Bouturage de la clématite spoonerii. Une clématite superbe qui pousse dans (ou plutôt sur) les arbustes de la haie. En gros, imaginez une montana en blanc. Elle fleurit plus longtemps. Elle forme de longues guirlandes blanches de plusieurs mètres sur le Choisya ternata, l’Acer et le Rhamnus. On adore.
Si je la bouture, c’est parce que, en taillant le Rhamnus, j’ai coupé une branche de la clématite. Quelqu’un sera bien content que je la lui donne… si c’est réussi !
Panne de terreau de bouturage… Il m’en faut au plus vite.

J’ai oublié de le dire, mais dans le tonneau, c’est un Fuchsia procumbens ’Variegata’ qui a été planté vendredi. Un fuchsia très rare que j’ai depuis plus de 10 ans en pot.

Mercredi 22


Un petit peu d’eau ne ferait pas de mal. Quelques bonnes averses seraient vraiment les bienvenues.
18ème tonte du gazon.
Il n’est pas nécessaire de revenir en détail sur le feuilleton clématite montana ‘Marjorie’. Simplement, je rappellerai que j’avais craqué pour cette clématite dans un jardin visité l’an dernier. Les boutures (il y en a 3 ou 4) faites dans un gros pot sont réussies. Mais j’avais promis à une personne du groupe de lui en donner une. Promesse sera tenue, car tant bien que mal, j’arrive à extraire une des boutures que je lui donnerai bientôt. Les autres (non séparées évidemment) sont plantées au pied d’un bambou (tout près de la passiflore mise la semaine dernière).
12 euros… C’est le prix d’un sac de 70 litres de terreau de bouturage. Il y a bien longtemps que j’ai terminé de faire des mélanges approximatifs pour obtenir du substrat pour boutures. Au moins celui-là a toutes les qualités nécessaires.
Bouturage du Senecio vira-vira. Une plante au feuillage presque blanc superbe. Mais elle a 2 défauts : elle n’est pas très rustique (elle a horreur de l’humidité en hiver) et elle vieillit mal si on ne la taille pas régulièrement. J’ai bien dû faire une trentaine de boutures (2 jardinières et un pot).

JPEG - 17.8 ko
5 boutures de Senecio dans un gros pot.
JPEG - 13.7 ko
La bouture de ’Marjorie’ que je vais donner.


Un Pittosporum tenuifolium est planté près du poulailler pour le cacher un peu. Je ne tiens pas à ce qu’il prenne trop d’importance (2 m maximum). Je le taille donc régulièrement en boule.

Jeudi 23




Au bout du potager, tout en bout de terrain, un coin a été réaménagé et l’ensemble prend forme. Mais petit problème, qui ne date pas d’aujourd’hui : là encore, il y a trop d’ombre. Il faut agir. Et quand j’agis, je sors, le sécateur, la cisaille, le coupe-branche, l’escabeau… et le broyeur. Bref, j’ai dégagé le bas du Gleditsia triacanthos ‘Sunburst’ au feuillage jaune pour faire de l’air et donner de la lumière. Quant au sureau qui se trouve à côté, j’ai commencé à supprimer des branches inutiles. Mais ce n’est qu’un début car il va falloir lui faire une coupe par transparence. D’ailleurs les plus grosses branches sont recouvertes de lierre.
Juste le temps de broyer avant que la pluie ne commence à tomber. Je la réclamais hier… elle est là… Trop fort !

Vendredi 24



JPEG - 12.6 ko
Sternbergia lutea


Cà y est, les Sternbergia lutea commencent vraiment à fleurir… avec presqu’ un mois de retard. Pourquoi ? La nature est vraiment bizarre (non, je ne parle pas de la nature humaine, car pour elle, on le sait déjà depuis longtemps ! c’était la minute de misanthropie…).

Nouvelle séance de nettoyage d’un des trottoirs (le plus long) et ce n’est pas fini. J’en ai profité pour récupérer des petits plants de Verbena bonariensis et d’Erigeron karvinskianus. Ce qui me permet de refaire certaines plantations dans les trous sur le dessus du mur de clôture. J’avais mis au printemps des plants de Gaura, mais ils n’ont pas aimé les coups de chaleur. Quelques plants de Verveine rejoignent la plate-bande jaune (celle des cadres). Je trouve même 3 gros bulbes en fleurs de Cyclamen de Naples. Je veux bien fleurir le trottoir, mais faut pas pousser ! En tout cas çà prouve bien que ce cyclamen se multiplie remarquablement bien et qu’il pousse un peu n’importe où car inutile de dire que sur le trottoir le semblant de terre manque de fertilité ! Les 3 bulbes sont retirés facilement (le bulbe est au ras du sol) et se retrouvent dans une plate-bande où je compte créer un tapis de cyclamen (juste derrière les arbres taillés par transparence).
Vous connaissez le Calochortus ? Pour moi, jusqu’à hier soir, je n’en avais jamais entendu parler. Ce sont des bulbes qui donnent en juin des fleurs ayant une vague ressemblance avec les tulipes. J’ai regardé dans mes bouquins… ce sera ma surprise de juin. Sympa la copine qui m’a fait découvrir cette plante (Tiens, je lui refais une bise supplémentaire au passage). Après recherches, j’en conclus que le mieux est de les planter dans un pot placé dans la serre.

Lundi 27


Un week-end d’achats… une journée de plantations :
Un Carex et des Heuchères.

- un Carex elata ‘Aurea’et 2 heuchères dans une lessiveuse à mi-ombre (au printemps, j’avais planté une Centaurée cineraria : la mi-ombre ne lui a pas plu du tout) ;


- une Oenothère x ‘African Sun’(petite et rampante), 50 bulbes de narcisses botaniques, 18 bulbes d’Allium aflatunense ‘Purple Sensation’ et des plants d’Alchémilles (je les avais donnés pour le tout nouveau jardin de notre « Bécasse » de fille – voir son pseudo sur le forum- mais elle n’aime pas trop. Ils auront donc fait l’aller et le retour). Toutes ces plantes complètent la plate-bande jaune (celle des cadres) ;
- 25 crocus botaniques blanc-crème ;
- 2 Gauras pour une jardinière (il y a déjà un Gaura et des Senecio vira-vira) ;

JPEG - 22.5 ko
Un tapis d’Erythronium

- 2 Erythronium dens-canis ‘Pagoda’. Il y en a déjà un depuis cinq ans. On a vu dans un jardin du Cotentin (« Green Waves »), un tapis d’Erythronium. C’est vraiment superbe.

Dans un autre jardin du Cotentin (Le clos), on a vu çà…

Et moi qui n’aime pas trop les tulipes ! Donc il m’en fallait… mais à fleur de lis et blanches. Et on a trouvé… 24 ont donc été plantées mais je me suis aperçu qu’elles ne mesuraient que 35 cm. Il va falloir qu’on en trouve des plus hautes (60 cm).


Une taupe s’est invitée pendant notre absence. Elle a fait une galerie en surface. Il y a bien une dizaine d’années qu’il n’y en avait pas eu (pendant 3 ou 4 ans, il y avait une galerie en surface dans la pelouse, toujours au même endroit… une taupe sans imagination !).

Mardi 28


Ce week-end, j’ai taillé un pied de Gaura volumineux. J’ai donc rapporté des tiges pour faire des boutures. Le Gaura est certainement une de mes vivaces préférées. Les boutures ont été faites dans des pots mis dans la serre, dans 2 grandes jardinières et en pleine terre dans un petit coin du potager. Il y aura certainement beaucoup de perte, mais si j’obtiens une bonne dizaine de plants, cela ira très bien. J’ai dû en faire au moins une cinquantaine !
Nettoyage du trottoir (fin). Cet été je trouvais que les semis de Verbena bonariensis n’étaient pas très nombreux. Sur le trottoir, j’en ai bien récupéré une vingtaine ! Encore une vivace que j’aime beaucoup (je dirais même « plus que beaucoup »).
Et pendant ce temps, ma cuisinière préférée fait des gelées et de la pâte de coing. Vous voulez la recette ? Cette année, le cognassier est couvert de fruits.

JPEG - 70.4 ko
Photo prise de la fenêtre de la chambre



Les coings vus de près...

Mercredi 29


Un peu de pluie ce matin… beaucoup de pluie cet après-midi… super. Mais ce qu’ils annoncent pour le week-end l’est beaucoup moins.
Récupération de gros bulbes (isolés) de cyclamen de Naples en fleurs. Je continue le parterre de cyclamen… J’y arriverai.

JPEG - 30.7 ko
un bon début...


Le jardinage se fait surtout à l’intérieur :
- récupération de semis spontanés d’une graminée très fine au feuillage bleuté (Eragrostis curvula). Une petite merveille à découvrir et qui a le bon goût de se ressemer et pousser très vite. Le pied mère fait 1 m de large en pleine saison car elle a un port retombant.
- récupération de 2 plants de graminées mal placés qui souffrent. Ils sont mis en pot : opération survie…
Je perce 2 bassines en zinc pour faire des potées. Dans l’une, je mets une touffe d’Eragrostis, dans l’autre un plant de Muehlenbeckia (on devrait interdire des noms aussi difficiles à orthographier, d’ailleurs j’ai renoncé ! C’est pourtant une plante qu’on adore, surtout en potée.)
Les deux autres plants d’Eragrostis sont mis en pot. On verra plus tard… A donner à la tombola de la prochaine conférence du ‘Jardin d’Ornement’ ?

Jeudi 30


19ème tonte du gazon.
Scarification des petites pelouses situées devant la maison et dans la descente du sous-sol. C’est là que le gazon est le moins beau. Semis de gazon, terreautage et arrosage (bien que pendant le week-end, la pluie soit annoncée). A propos de pluie, j’ai pleuré pour en avoir… et elle va arriver pile-poil le week-end prochain.
La semaine prochaine, il faut que je scarifie le reste.
Plantation d’une vingtaine de plants de Verbena bonariensis récupérés sur le trottoir. Ils sont mis près de rosiers avec lesquels ils se marient très bien.

RETOUR
Septembre 2009
Septembre 2008
Septembre 2007

...en septembre 2010

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic