Ceratostigma plumbaginoides

Elles vivent plusieurs années sur place si les conditions de culture leur conviennent.

Ceratostigma plumbaginoides

Yo71 » 04 Juin 2018, 13:41

Dans une ancienne discussion http://arrosoirs-secateurs.com/forum/viewtopic.php?f=42&t=977&p=12238&hilit=Ceratostigma+plumbaginoides#p12238 sur les pestes du jardin, j'avais parlé de ce très beau couvre-sol : un tapis de fleurs bleues, un feuillage qui rougit magnifiquement à l'automne... mais des racines traçantes qui en ont fait chez moi une "demi-peste", jusqu'à présent.

Aujourd'hui, je ne suis pas loin de la trouver "peste" tout court : je me suis attaquée à un massif situé contre la maison, dans lequel vivaient jusqu'à l'année dernière tros rosiers grimpants (éliminés depuis, pour les remplacer à l'automne prochain par de petits nouveaux). Lorsque nous sommes arrivés dans la maison, c'est le premier endroit que j'ai investi - ce n'était alors qu'un massif de terre pauvre et dure, rare, délimité par un muret de briques. Je lai rempli d'un tas de terre pas bien meilleure qui attendait pas trop loin et j'ai planté mes rosiers, avant de chercher comment vite garnir leurs pieds. D'où la présence du C. plumbaginoides, qui a rempli son contrat, après avoir été lent à s'installer.

J'ai décidé de remanier tout le massif, qui fait jugle pour le moment, notamment en éliminer le C. plumbaginoides, qui a tendance à étouffer ses voisines à l'aide de son réseau dense de racines (pire que du chiendent !). Ce matin, j'ai rempli un sac de jardin de racines (et seulement de celles de C. plumbaginoides) :

ceratostigma1.JPG
ceratostigma1.JPG (98.69 Kio) Vu 266 fois


Ce qui correspond à environ 1/2 m2 sur 20 cm (la profondeur de la terre nettoyable, le reste étant "défendu" par une couche de cailloux bien tassés).

ceratostigma2.JPG
ceratostigma2.JPG (70.25 Kio) Vu 266 fois


Il m'en reste au moins quatre fois comme ça à traiter... Je pensais que le reste du massif était moins atteint, mais je vois que les feuilles de Ceratostigma apparaissent cette année à peu près partout ! Pfff

Conclusion : une plante délicieuse, qui a toute sa place dans un jardin, mais qui est chez moi très difficile à maîtriser, finalement. J'en ai à un autre endroit et j'ai déjà fait une intervention drastique au printemps pour limiter sa progression dans un sens, mais j'en viens à me demander si je ne vais pas la réduire encore plus. M'en séparer totalement serait pourtant un crève-coeur.
"Sans curiosité on meurt et sans courage on ne vit pas" (Hugo Pratt, dans "Jesuit Joe")

Yo71

Avatar de l’utilisateur

Messages: 4088

Enregistré le: 06 Fév 2013, 08:35

Localisation: Entre Morvan et Charolais, Bourgogne du Sud, alt : 375 m


Re: Ceratostigma plumbaginoides

stéphane » 06 Juin 2018, 16:40

Intéressant de constater cette résistance.
je ne sais pas pourquoi je m'obstine à planter le ceratostigma à l'ombre puis mi ombre. Du coup j'ai très peu de fleurs.
Vu les pluies actuelles je crois que je vais tenter une nouvelle transplantation sur ma butte sablonneuse ensoleillée...

stéphane

Avatar de l’utilisateur

Messages: 735

Enregistré le: 15 Mar 2018, 11:29

Localisation: Essonne


Re: Ceratostigma plumbaginoides

Yo71 » 07 Juin 2018, 09:25

Les miens sont en plein soleil, je pourrais même dire en plein cagnard, et se portent comme des pestes :mrgreen: Jamais arrosés, sinon par l'eau du ciel, et aucune ombre.
"Sans curiosité on meurt et sans courage on ne vit pas" (Hugo Pratt, dans "Jesuit Joe")

Yo71

Avatar de l’utilisateur

Messages: 4088

Enregistré le: 06 Fév 2013, 08:35

Localisation: Entre Morvan et Charolais, Bourgogne du Sud, alt : 375 m


Re: Ceratostigma plumbaginoides

marielo » 07 Juin 2018, 11:43

La place que je leur ai prévue est aussi bien ensoleillée.
Il reste toujours un peu de parfum à la main qui donne des roses.

marielo

Avatar de l’utilisateur

Messages: 2256

Enregistré le: 06 Fév 2013, 12:30

Localisation: Moselle


Répondre
4 messages - Page 1 sur 1