Comment repeupler mon massif "frais" ?

Nous ne sommes pas paysagistes, mais on peut essayer de vous donner des idées d'aménagements ou de créations.

Comment repeupler mon massif "frais" ?

Yo71 » 13 Avr 2021, 17:50

Bonjour à tou.tes,

Après trois étés torrides et archi secs (et trèèèès longs), mon coin le plus frais du jardin (au nord, à l'ombre de la maison, avec un terrain assez plat qui retient vaguement la fraîcheur) a perdu une grosse partie de sa population.

Le voici en avril 2016 :

Massif Nord avril 2016.jpg
Massif Nord avril 2016.jpg (78.11 Kio) Vu 890 fois


Et aujourd'hui :

Massif nord 1.JPG
Massif nord 1.JPG (93.61 Kio) Vu 890 fois


Massif Nord 2.JPG
Massif Nord 2.JPG (91.79 Kio) Vu 890 fois


Vous voyez qu'il y a eu des pertes ! L'hydrangea villosa, comme presque tous les hydrangeas ici, a quasi disparu - je dis quasi, parce que vous pouvez voir qu'il tend encore une mince branche vers le ciel : jusqu'au coup de gel, j'y croyais encore un peu, mais là, il est tout grillé. Grillé par le chaud, grillé par le froid, le malheureux ! Je suis très tentée d'abréger ses souffrances ! Il a aussi été affaibli par les mulots qui ont fait des galeries dans ses racines - ça n'aide pas !

Ont aussi disparu deux fougères, un rhododendron, une azalée. Je ne sais pas trop quels hostas vont réapparaître (j'ai vu quelques pousses, mais je crains pour mon magnifique Hosta Blue Mammoth, qui n'a pas l'air de renaître).

Le pieris résiste, mais le coup de gel a brûlé toutes ses nouvelles feuilles. On ne peut pas dire qu'il soit très heureux.

Je me demande ce que je vais installer là pour combler le vide. Sol à tendance acide, conditions météorologiques extrèmes, ombre tout le temps (sauf au bord du massif, qui voit le soleil de l'après-midi et du soir en été), terrain pas très frais malgré mes espoirs. J'aimerais ne pas recourir à mes plantes increvables de sous-bois sec. L'idée de ce côté du jardin est d'avoir des plantes et des arbustes plus sophistiqués qu'ailleurs.

En arbustes, il reste un sambuccus pulverulenta, des azalées mollis jaune d'or, un rhodo rouge (à l'agonie), un pieris (qui vivote), un vaccinium corymbosum qui résiste de son mieux, le dernier soupir de l'hydrangea villosa.

Je m'interdis désormais d'intégrer de nouveaux hydrangeas au jardin, même les plus costauds (le quercifolia !) passent l'arme à gauche les uns après les autres.

Et avant que vous ne poussiez les hauts-cris, oui, le tuyau moche le long du mur va disparaître !

Merci d'avance pour votre aide, je suis assez désemparée.
"Sans curiosité on meurt et sans courage on ne vit pas" (Hugo Pratt, dans "Jesuit Joe")

Yo71

Avatar de l’utilisateur

Messages: 5446

Enregistré le: 06 Fév 2013, 08:35

Localisation: Entre Morvan et Charolais, Bourgogne du Sud, alt : 375 m


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

Sana » 13 Avr 2021, 18:15

Et tu ne peux pas essayer un truc du genre planter ce que tu aimes, attendre que le sol soit bien gorgé d'eau après des pluies et recouvrir la terre de carton (que tu peux mouiller aussi) puis d'une grosse couche de paillis ?
Eventuellement, tu enterres un oya ou deux ?

Sana

Avatar de l’utilisateur

Messages: 2315

Enregistré le: 05 Fév 2014, 10:37

Localisation: Sud-Finistère


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

Yo71 » 13 Avr 2021, 18:25

Le sol bien gorgé d'eau ? Mais maintenant, c'est seulement en hiver que ça arrive. Les quelques pluies que nous avons eues depuis début février ne gorgent rien du tout, elles mouillent de façon superficielle. Bref, ce n'est pas la solution ici.

Par contre, je paille tout du mieux possible (c'est en cours).

Je préfère opter pour des plantes qui ne demandent qu'un minimum de soins, et pas d'arrosage sauf les toutes premières années (de toute façon, on tombe très vite dans les périodes d'interdiction d'arrosage, et nos cuves ne tiennent pas tout l'été).
"Sans curiosité on meurt et sans courage on ne vit pas" (Hugo Pratt, dans "Jesuit Joe")

Yo71

Avatar de l’utilisateur

Messages: 5446

Enregistré le: 06 Fév 2013, 08:35

Localisation: Entre Morvan et Charolais, Bourgogne du Sud, alt : 375 m


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

Laure » 13 Avr 2021, 18:31

Ouh là! Je compatis. C'est vrai que cela devient de plus en plus difficile de jardiner avec tous ces changements dans les conditions météo; une première suggestion: faire pousser une plante grimpante sur le mur à l'arrière du massif pour rafraîchir cette zone: pourquoi pas un hydrangea grimpant, je trouve qu'ils sont particulièrement résistants à la sécheresse (ce sont les seuls que je n'arrose jamais et ils résistent très bien). Sur base de ce que j'ai au jardin, je peux te suggérer le fothergilla, l'aruncus, certaines fougères (dryopteris filix-mas Linearis Polydactyla, polystichum Tsus Sinense), les epimediums: toutes ces plantes ont parfaitement résisté à des températures jusqu'à près de -10 °C et à la sécheresse sans arrosage.

Laure

Laure

Avatar de l’utilisateur

Messages: 892

Enregistré le: 21 Fév 2013, 16:51

Localisation: région bruxelloise


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

Yo71 » 13 Avr 2021, 20:11

Merci beaucoup de tes suggestions / retours d'expérience, Laure !

Une grimpante, pourquoi pas, en effet ! Nous avons déjà un hydrangea petiolaris sur "l'autre" mur à l'ombre. Je crois que c'est le seul h. grimpant qui résiste à la sécheresse : j'ai d'ailleurs vu une jolie variété au feuilles panachées. Le seemanii a vite soif, semble-t-il. Qu'en est-il des schizophragma hydrangeoides ?

Pour l'aruncus, j'ai des doutes (pour chez moi) : je lis que sa culture est très proche de celle de astilbes, or toutes celles que j'ai voulu intégrer dans mon jardin ont disparu très vite, y compris dans ce massif.

Le fothergilla gardenii est sur ma liste de plantes depuis quelques jours - il pourrait en effet tout à fait trouver sa place ici !

J'ai perdu au moins 2 sur 3 de mes dryopteris erythrosora, pourtant données pour extrèmement résistantes, et qui étaient très bien installées. Je suis un peu échaudée côté fougères.

J'ai déjà une ou deux touffes d'épimedium qui accompagnent mes hostas.
"Sans curiosité on meurt et sans courage on ne vit pas" (Hugo Pratt, dans "Jesuit Joe")

Yo71

Avatar de l’utilisateur

Messages: 5446

Enregistré le: 06 Fév 2013, 08:35

Localisation: Entre Morvan et Charolais, Bourgogne du Sud, alt : 375 m


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

stéphane » 13 Avr 2021, 21:05

Bien qu'échaudée par les fougères, en voici deux qui sont très résistantes (je n'ai pas le dryoptéris erythrosora pour comparer): Cheilanthus lanosa connu comme fougère de soleil se comporte bien à l'ombre et dryoptéris setiferum herrenhausen a supporté les deux derniers étés sans faiblir.
Je pense également aux euphorbes, notamment les characias qui sont belles aussi à l'ombre, tout comme les aster ageratoides Ezo Murasaki et aster divaricata.
Comme les cotinus supportent la sécheresse, pourquoi par Young lady au feuillage doré et de petite taille?

stéphane

Avatar de l’utilisateur

Messages: 3277

Enregistré le: 15 Mar 2018, 11:29

Localisation: Essonne


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

Danylines » 13 Avr 2021, 23:30

j'ai aussi une façade nord de la maison que maintenant j'adore, alors qu'à mes débuts j'appréhendais à planter... il n'y a pour ainsi dire jamais de soleil.
Contrairement à toi, l'été, ce massif garde bien la fraicheur, je n'ai presque pas besoin d'arroser en Yvelines; ma terre est lourde et argileuse, c'est peut-être l'explication.
J'y ai un camelia, un hydrangea arborescens , des fuchsias, des astrances, des hellebores, des pulmonaires , des fougeres, dont asplenium scolopendrium tres résistante ,le geranium cantabigiense biokovo et des anémones du japon.j'oubliais une énorme hosta!

La fougère Cheilanthus lanosa est très resistante à la sécheresse, au soleil chez moi.
Se méfier des asters ageratoides, TRES envahissants!

Danylines

Avatar de l’utilisateur

Messages: 581

Enregistré le: 10 Fév 2013, 23:22

Localisation: Saint-Quentin-en-Yvelines (78)


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

stéphane » 14 Avr 2021, 06:53

Pour qui a une terre fraîche, ce n est pas difficile d aménager une plantation à l ombre. La situation de Yo est plus un défi.
Concernant l Aster envahissant, ça dépend peut être du sol. Ici j en ai au soleil et a l ombre totale, les deux en terrain sec, et la touffe commence seulement à s agrandir sensiblement au bout de 5 ans environ. Un coup de bêche y remédiera sans problème.

stéphane

Avatar de l’utilisateur

Messages: 3277

Enregistré le: 15 Mar 2018, 11:29

Localisation: Essonne


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

marielo » 14 Avr 2021, 07:30

J'ai très peu d'ombre dans mon jardin donc peu de retours d'expérience à proposer. Mais j'avais pensé à un Fatsia Japonica. Il y en a très beau planté dans un jardin du quartier, il a l'air de supporter notre climat...
Il reste toujours un peu de parfum à la main qui donne des roses.

marielo

Avatar de l’utilisateur

Messages: 3014

Enregistré le: 06 Fév 2013, 12:30

Localisation: Moselle


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

stéphane » 14 Avr 2021, 08:52

J aime beaucoup le fatsia.
Je pensais en arbustes aux petits mahonias (cultivars d eurybracteata, longibracteata...), mais les plus jolis coûtent assez cher donc c est un peu risqué...

stéphane

Avatar de l’utilisateur

Messages: 3277

Enregistré le: 15 Mar 2018, 11:29

Localisation: Essonne


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

marielo » 14 Avr 2021, 08:54

Et pour une floraison, il y a les lis martagon.
Il reste toujours un peu de parfum à la main qui donne des roses.

marielo

Avatar de l’utilisateur

Messages: 3014

Enregistré le: 06 Fév 2013, 12:30

Localisation: Moselle


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

Yo71 » 14 Avr 2021, 09:07

Merci Stéphane, Danylines et Marielo.

En effet, mon coin ombré a des conditions à peu près opposées à celle de ton jardin, Danylines - les camelia, hydrangea, fuchsias, astrances, pulmonaires et même anémones du japon : rien de tout cela ne tient (plus) ici, j'ai essayé.

J'ai des masses d'hellébores dans la même partie du jardin, mais dans de massifs différents. Comme ils se ressèment très facilement et forment vite des masses (je ne m'en plains pas !), je préfèrerais conserver celui-ci sans leur présence.

La Cheilanthes lanosa m'intéresse bien, mais je lis qu'elle se plait mieux au soleil - je pourrais tenter de l'utiliser à un autre endroit. As-tu l'expérience de cette fougère à l'ombre, Stéphane ?

J'ai l'aster ageratoides Ashvi dans une de mes rocailles : franchement, je le voudrais plus envahissant. Sans doute les conditions locales le freinent-elles. Ezo Murasaki, implanté ailleurs, n'a pas encore trouvé son rythme de croisière.

Dans quelles conditions as-tu placé ton dryoptéris setiferum herrenhausen, Stéphane ?

Le geranium Biokovo, je l'ai à l'ombre (vraiment très) sèche d'un autre massif, c'est vrai qu'il se comporte très bien.

Je n'aurais jamais pensé au Fatsia Japonica, Marielo - son aspect très exotique, peut-être ? Mais en fait, je viens d'installer à quelques mètres un figuier : mon jardin, peu à peu, s'exotise donc. Je ne sais pas, il va falloir que j'y réfléchisse. En tout cas, ce n'est pas une évidence pour moi.

Un cotinus supporterait-il l'ombre totale ? Parce que vu sa taille, même réduite, il ne serait pas en bordure de massif, plutôt vers le milieu ou le mur.

Vous me donnez matière à avancer, merci encore (et à Sana et Laure aussi)
"Sans curiosité on meurt et sans courage on ne vit pas" (Hugo Pratt, dans "Jesuit Joe")

Yo71

Avatar de l’utilisateur

Messages: 5446

Enregistré le: 06 Fév 2013, 08:35

Localisation: Entre Morvan et Charolais, Bourgogne du Sud, alt : 375 m


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

Yo71 » 14 Avr 2021, 09:11

Pour les mahonias, je comptais en intégrer au jardin, dnas le virage que je lui fais prendre à cause du climat. Mais je les voyais plutôt dans des coins ensoleillés ou à mi-ombre - et je comptais bien te demander ton avis, Stéphane ! J'y reviendrai :mrgreen:

Bonne idée le lis martagon - mais je n'ai pas réussi jusqu'à présent avec ces plantes, que j'adore pourtant. Les criocères ?
"Sans curiosité on meurt et sans courage on ne vit pas" (Hugo Pratt, dans "Jesuit Joe")

Yo71

Avatar de l’utilisateur

Messages: 5446

Enregistré le: 06 Fév 2013, 08:35

Localisation: Entre Morvan et Charolais, Bourgogne du Sud, alt : 375 m


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

Danylines » 14 Avr 2021, 09:53

oui, Yo , c'est incroyable d'être aussi différent; car une façade nord ne reçoit jamais le soleil, donc théoriquement reste fraiche plus longtemps. Donc tout dépend de la terre, je suppose.....

Le Lys Martagon met 3 ans à fleurir souvent , c'est habituel chez beaucoup.

Stéphane , dans une terre argileuse, le bel Ezo court très vite et ici, un coup de bêche ne suffit pas, car en terre lourde il reste toujours des racines qui repartent de plus belle....et avec les années passant, j'ai acquis l'expérience des cavaleurs en même temps que moins de force dans les bras :lol:

Danylines

Avatar de l’utilisateur

Messages: 581

Enregistré le: 10 Fév 2013, 23:22

Localisation: Saint-Quentin-en-Yvelines (78)


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

Laure » 14 Avr 2021, 09:59

Chez moi, dryopteris Herrenhausen planté à la mi-ombre a quand même grillé cet été; en revanche les 2 que j'ai citées, sont les seules qui sont restées absolument impeccables durant la canicule. Le sol ici est calcaire: malgré mes nombeux apports et paillis, en été, il est dans de nombreux endroits tout crevassé et dur comme du béton. Dryopteris filix-mas Linearis Polydactyla était plantée au soleil qu'elle supporte très bien (c'est pour cela que je l'avais achetée): je l'ai déplacée récemment mais pas pour des raisons d'exposition; elle est caduque. Quant aux hostas, bien qu'ils puissent être grignotés par les baveux et qu'ils sont souvent (très) tardifs, ce sont des plantes qui peuvent tolérer une grande diversité de conditions (y compris la sécheresse) si l'on choisit la variété adpatée: pour moi, ils font partie des "increvables". Je peux également citer l'aucuba: on ignore souvent qu'il en existe des variétés beaucoup plus belles que les classiques qu'on trouvait autrefois dans tous les jardins.

Yo, je crois qu'il existe des petites "billes" à enfouir dans la terre et qui permettent d'accroître la rétention en eau: je n'en sais pas plus!

Laure

Laure

Avatar de l’utilisateur

Messages: 892

Enregistré le: 21 Fév 2013, 16:51

Localisation: région bruxelloise


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

marielo » 14 Avr 2021, 10:03

Yo71 a écrit:
Bonne idée le lis martagon - mais je n'ai pas réussi jusqu'à présent avec ces plantes, que j'adore pourtant. Les criocères ?


Ici, quand j'ai planté les bulbes, je n'ai absolument rien vu sortir la première année. J'ai accusé les mulots. Mais dès la deuxième année, c'est sorti et j'ai eu des fleurs. En 2019, j'ai planté une nouvelle espèce de lis martagon das la même zone. Rien vu l'année dernière. Cette année, j'ai des feuilles qui sortent actuellement, à voir pour les floraisons. Mais c'est vrai qu'il faut surveiller à cause des criocères. (Actuellement, ils sont déjà à l'oeuvre sur les fritillaires persica :evil: )
Il reste toujours un peu de parfum à la main qui donne des roses.

marielo

Avatar de l’utilisateur

Messages: 3014

Enregistré le: 06 Fév 2013, 12:30

Localisation: Moselle


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

stéphane » 14 Avr 2021, 10:35

Laure, j'ai planté le dryopteris polydactila à mi ombre au frais! Tu me donnes envie de le déplacer pour laisser sa place à quelqu'un de plus délicat :D
Yo, les mahonias sont magnifiques! attention cependant à la rusticité, je trouve Soft Caress supérieur à Sweet Winter, mais le premier risque d'être limite pour chez toi. Il en existe beaucoup, mais ils sont difficiles à trouver et je ne les connais pas si bien que je le voudrais.
Parmi les feuillages d'allure exotique, je suis séduit en ce moment par celui d'un hellebore fétide volé dans la nature. Ces plantes sont belles à l'ombre (très) sèche c'est d'ailleurs là que je l'ai prélevé.
Pour le cheilanthus, le plant à l'ombre (très sèche, dans mon "couloir" le long de la maison, en pente et où la pluie parvient rarement) est beau en saison, mais redémarre plus tard que celui au soleil. En plus avec l'effet couloir, les courants d'air ne doivent pas lui plaire. Il faut ajouter que c'est une petite chose, qui n'est pas très spectaculaire (du moins chez moi). Remarque c'est bien pour toi, comme ça tu peux le mettre en bordure recevant un peu de lumière.
Je pense in extremis au strobilanthe penstemonoide, planté littéralement au pied de mon laurier sauce, et à l'ombre. Il ne baisse jamais le nez malgré les 40 °passés.
A mon avis, le cotinus Young Lady ne supporterait que l'ombre chez toi, étant doré.
Pour finir il existe un livre très bien appelé Toutes les plantes supportant la sécheresse d'Aurélien Davroux. Ce pendant beaucoup de ces plantes ne supportent qu'une sécheresse passagère ou en tout cas pas avec une chaleur intense comme nous pouvons en avoir, surtout toi.

stéphane

Avatar de l’utilisateur

Messages: 3277

Enregistré le: 15 Mar 2018, 11:29

Localisation: Essonne


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

marielo » 14 Avr 2021, 11:46

Et du côté des petits conifères?
Il reste toujours un peu de parfum à la main qui donne des roses.

marielo

Avatar de l’utilisateur

Messages: 3014

Enregistré le: 06 Fév 2013, 12:30

Localisation: Moselle


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

Françoise M » 14 Avr 2021, 12:51

Quelques pistes peut-être, tirées du livre cité par Stéphane d’Aurélien Davroux, toutes les plantes supportant la sécheresse. (Ed. Ulmer)
Dans le chapître, résistantes à la sécheresse à l’ombre :

- bulbeuses et rhizomateuses :
. Arum italicum
. Bégonia grandis
. Cyclamen
. Anémones (nemorosa, ranunculoides, x. Lipsiensis)
. Eranthis hyemalis
. Arisaema
. Polygonatum odoratum

- plantes basses et rampantes :
. Lamium galeobdolon
.ophiopogon planiscus nigrescens, japonicus
. Euphorbia amygdaloides
. Vinca
. Asarum
. Buglossoides pupurocaerulea
. Cardamine trifolia, quinquefolia
. Dicentra formosa
. Duchesna indica
. Epimedium
.galium odoratum
. Pachyphragma macrophyllum
. Saruma henryi
. Tolmiea menziesii
. Waldsteinia ternata
. Saxifrage stolonifera

- vivaces à court vie
. Corydalis ophiocarpa
. Lunaria annua, rediviva
. Meconopsis cambrica
. Tellima grandiflora

- vivaces longue durée
. Actea pachypoda
. Aspidistra elatior
. Brunnera
. Doronicum pardalianches
. Géranium nodosum, phaeum, sylvaticum
. Hellébores argutifolius, x sternii, foetidus
. Strobilanthes penstemonoides
. Iris foetidissima, lazica

- fougères :
. Cytomium
. Dryopteris
. Polypodium

- graminées et plantes graminiformes
.hakonechloa macra
.melica notant
.carex morrowii ice dance, sylvatica
.luzula sylvatica
.liriope muscari
.reinecka carnea

- grimpantes
.euonymus fortunei v radicans
.hydrangea anomala petiolaris
.schizophragma hydrangeoides
.holboellia latifolia

- arbustes
. Aucuba japonica
. Danse racemosa
. Fatsia japonica
. Mahonia

Arbustes résistants à l’ombre sèche :
. Ilex aquifolium
. Osmanthus
. Phillyrea angustifolia
. Ruscus aculeatus
. Ribes laurifolium
. Sarcococca confuse
. Taxus baccara
. Euonymus Myrianthus


Voilà, évidemment certains végétaux de cette liste t’ont déjà été proposés, plus de détails dans le livre qui ne cite pas toujours les limites de rusticité. Selon les conditions de chaque jardin, les plantes ont des comportements différents, par exemple je ne réussi pas les tellima, les liriopes refusent de pousser par endroits, les photinias résistent ici plutôt bien, de même que les nandinas ( je crains qu’un hiver plus rigoureux n’en ait raison.)

Hâte de voir le résultat de tes expériences, je suis très intéressée. :-D

Françoise M

Avatar de l’utilisateur

Messages: 962

Enregistré le: 06 Fév 2013, 14:25

Localisation: Jardin du Peu (Franche-Comté), Jardin des dunes (littoral mer d'Iroise)


Re: Comment repeupler mon massif "frais" ?

Yo71 » 14 Avr 2021, 13:10

Toutes vos idées me donnent du baume au coeur et plein de bonne énergie ! Constater les dégâts année après année (été après été) m'avait mis le moral sous les chaussettes, je me rends compte à quel point maintenant ! Bref, ce coin-là sera l'un des premiers à refléter vraiment le nouvel axe du jardin.

Merci pour les infos concernant les lis. La chasse aux criocères m'enthousiasme moyennement.

Si je décide d'installer des fougères, ce seront les deux que tu as citées, Laure et ton Cheilanthus, Stéphane - si elles ne tiennent pas, je mettrai une croix sur ces plantes-là (une de plus) ^^

Le strobilanthe penstemonoides me semble bien sympathique lui aussi, il apporterait des fleurs et de la couleur (il n'y en a pas beaucoup par là, une fois la floraison des azalées/rhodos terminée).

Du côté des petits conifères, Marielo, je n'ai jamais eu de chance. Tous ceux que j'ai tentés ont disparu. Je peux encore essayer...

Laure, je pense que tu parles de la vermiculite ou la perlite. Ce sont des matières relativement chères à l'achat, il en faudrait ici des quantités importantes... Mais pour des plantes en pot, ça vaut sans doute le coup.
"Sans curiosité on meurt et sans courage on ne vit pas" (Hugo Pratt, dans "Jesuit Joe")

Yo71

Avatar de l’utilisateur

Messages: 5446

Enregistré le: 06 Fév 2013, 08:35

Localisation: Entre Morvan et Charolais, Bourgogne du Sud, alt : 375 m


Répondre
51 messages - Page 1 sur 3 - 1, 2, 3