Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en mai 2021

Retour en avril 2021


Samedi 1er

C’est la fête du travail il paraît donc… j’ai travaillé !
En fait j’ai passé la journée à désherber un bout de plate-bande pénible à nettoyer. C’est un tout petit carré où il y avait un tapis de perce-neige et maintenant de petites jacinthes sauvages. Et entre ces plantes il y a des cochonneries du genre véronique sauvage. Bref, il faut travailler sans écraser les jacinthes et c’est assez pénible. Mais c’est fait. Heureusement que je ne suis pas payé au mètre-carré de désherbage.
Très important : en fin de journée il est tombé un peu plus de 3 gouttes de pluie au m². Juste de quoi humidifier en surface le jardin. Ridicule. Petit coup de gueule au sujet des bulletins météo : on nous dit que l’on manque d’eau (et c’est vrai) et 2 minutes après on entend que le temps va s’améliorer c’est à dire que le soleil et la chaleur vont revenir !

JPEG - 47.7 ko
Le Viburnum plicatum ’Jackie’ est tout en fleurs.
Superbe et de taille modeste.
JPEG - 34.7 ko
Je suis sûr que vous aimeriez l’avoir.
Ben non, je le garde !

Dimanche 2

Toute l’eau des tonneaux est changée. Pour 2 raisons : la première pour tenter de supprimer les algues filamenteuses. La 2ème, vous la connaîtrez mardi soir normalement.
Ouf, toutes les bordures ont été refaites (à la pelle – je ne vois pas bien l’intérêt de la demi lune !). Il faudrait qu’un jour je m’amuse à mesurer la longueur des bordures.
Les « grosses » (les 6 « mémés » en terre cuite ont retrouvé leur place près des tonneaux.

Un Fuchsia procumbens ‘Variegata’ a également retrouvé sa place. Il faudrait que je refasse des boutures car par le passé il y en avait un dans un pot beaucoup plus gros. C’est une plante à laquelle je tiens particulièrement. Dans la serre il y a déjà un petit pot avec des boutures enracinées. Il faut que je m’en occupe.

Lundi 3

Désherbage autour de la serre. Taille du Syringa persica ‘Alba’.

Mardi 4

Nettoyage du jardin « noir ». Un plant d’heuchère à feuillage noir (sans doute ‘Obsidian’) fait de beaux rejets. J’en ai prélevé trois qui ont été repiqués dans des pots. Ils seront mis en place une fois bien enracinés.
Avec les deux loustics, après l’école, direction Jardiland pour acheter… 6 poissons rouges (raison pour laquelle j’avais nettoyé les tonneaux). Achat également de 3 plantes aquatiques et d’une Lysimachia nummularia ‘Aurea’ plantée sous la grande arche. L’installation des poissons et des plantes occupe les gamins un bon moment.

Mercredi 5

5ème tonte du gazon.
Les poissons sont l’attraction du jour mais petite déception de Gaspard : il découvre que les poissons se cachent entre les pots ! Il pensait les voir comme dans un aquarium.
En allant chercher les gamins, j’avais repéré un arbuste en fleurs depuis plus d’un mois. Arrêt pour le voir de plus près. Je suis à peu près sûr qu’il s’agit d’un Eriostemon myoporoides. Un petit rameau a été prélevé (pas pu résister !) et j’ai fait des boutures.

JPEG - 92.4 ko
La glycine bleue grimpe au dessus de la terrasse sur un pignon de la maison.

Jeudi 6

Il y a des moments où l’on prend ses désirs pour des réalités. Je vous ai dit il y a quelques jours que pour les bordures du gazon c’était terminé. Erreur car j’avais oublié facilement une trentaine de mètres. Ouf, cette fois c’est fini.
J’en ai profité pour mesurer approximativement la longueur des bordures. Résultat : on doit être autour de 180 m. Et croyez-moi faire 180 m à la pelle et la binette, ça occupe un jardinier pendant quelques heures. Mais quand on voit le résultat, ça vaut le coup et pour être très franc, cela ne me déplaît pas de le faire.
Les tiges des Iris germanica ont tendance à se coucher s’il y a du vent. Il a donc fallu tuteurer certains d’entre eux.
On dit que les bambous Fargesia ne sont pas traçants. C’est vrai, mais je vous l’ai déjà dit, on a un Fargesia rufa qui pousse en touffe. La touffe fait quand même plus de 2 m de large ! Donc deux ou trois fois par an les petites cannes qui sortent de terre sont rasées. Si je ne le faisais pas, on arriverait à plus de 3 ou 4 m de large. Heureusement elle se trouve entre le mur de clôture et une bordure d’allée en ciment.
Et pour terminer la journée, un peu de nettoyage du côté du carré des 16 boules de buis.

JPEG - 49.6 ko
Euphorbe corallioides
Elle est vraiment superbe. Merci Louis de me l’avoir donnée.

Lundi 10

Un peu de nettoyage par-ci, par là. Je ne peux pas m’empêcher de repérer des mauvaises herbes à enlever.
Un petit tour dans la serre.
- Les pots de boutures ratées sont enlevées.
- Quelques boutures réussies (notamment de Senecio vira-vira et Verbena officinalis ‘Bampton’) sont mises en pleine terre.
- Un géranium ‘Dreamland’ (longue floraison rose) m’a été donné par une amie-jardinière. Il a été planté en pleine terre mais il ne se plaisait pas. Il a donc été remis dans un petit pot dans la serre. Il s’est refait une santé et il a donc été remis en pleine terre… ailleurs.
- Quelques gros pots de plantes gélives sont remises en place (Aeonium, Plectranthus argentatus)
Et c’est bien loin d’être terminé !

Mardi 11

6ème tonte du gazon
Le gazon est redevenu beau : bien vert et dru. Une vraie moquette. Je pense que l’engrais gazon y est pour quelque chose.

Des pots d’Aeonium, de Plectranthus ciliatus ‘Nico et d’un Plectranthus ciliatus à feuille jaune dont je ne connais pas le nom de la variété sont sortis de la serre. La serre se vide sérieusement ! Ca sent la belle saison !

Vendredi 14

Tout d’abord, quelques petites bricoles pour se remettre dans l’ambiance : taille d’une Spirée x Van Houttei, plantation d’un Carex au feuillage panaché (certainement Carex oshimensis ‘Overgold’) et d’un Osteospermum à la floraison mauve foncé.
De nouveaux pots d’Aeonium sont sortis de la serre.
Un petit Acer en pot n’a pas du tout apprécié les gelées du début du printemps. Tout le haut est mort mais heureusement il reste deux jeunes pousses. Il est donc taillé : une allure de bonsaï qui n’est pas inintéressante.
Ca devait arriver car c’est la 3ème ou 4ème fois ! Le Daphné odora ‘Aureomarginata’, après la floraison, dépérit et meurt au bout de quelques années. J’avais fait des boutures juste avant la mort du dernier plant. Toutes les boutures avaient réussi si bien que des plants ont été mis en place à 2 endroits différents. A l’un des endroits le plant est mort depuis 2 ou 3 ans mais il restait un endroit où le plant était superbe… jusqu’à la fin de cet hiver. En fait, la moitié du plant dépérissait et l’autre moitié restait superbe. Pourquoi ? Parce qu’il y avait 2 boutures (quand je fais des boutures, j’en fait toujours plusieurs par pot et je ne les sépare jamais). Donc aujourd’hui, j’ai supprimé et broyé la moitié en fin de vie. Je commence à me demander s’il faut vraiment s’acharner à cultiver cet arbuste. Dommage car le feuillage persistant est beau et la floraison parfumée est un régal.

JPEG - 99.1 ko
La partie gauche est pratiquement morte
JPEG - 78.2 ko
Après la taille


Je ne serai jamais jardinier à Eyrignac ou Marqueyssac. J’ai commencé la taille des boules de Pittosporum tenuifolium ‘Golf Ball’ et de buis. Franchement, c’est un peu « rasoir ». J’ai passé un bon bout de temps mais c’est bien loin d’être terminé car il doit rester une bonne quinzaine de boules à tailler.

JPEG - 87.6 ko
Le gel a un peu abîmé les buis
mais ils s’en remettront (la taille leur fera du bien)

Samedi 15

Enfin on a eu de la pluie ces jours-ci et en début d’après-midi on a une superbe averse. Jouissif ! Résultat : le jardin est resplendissant et d’un vert que j’aime : un vert… vert. Cela dit, en Bretagne, qui dit pluie dit vent... et ça j’aime moins.
Un gros pot avait été recouvert de béton mais avec le gel, le béton ne tient pas. Il a donc été poncé et remis pratiquement dans son aspect initial. Peut-être vous rappelez-vous qu’un des exposants à la fête des plantes d’Andel m’avait conseillé l’huile de lin pour le bois (je savais), la ferraille mais aussi pour les pots en terre cuite. Et pour la terre cuite, il conseillait de recouvrir d’huile chaude. C’est donc ce que j’ai fait mais en ajoutant un peu de peinture couleur châtaigne. En ce moment il sèche mais le pot devrait donc être teinté marron. On verra.
Plantation d’une Lysimachia congestiflora ‘Persian Chocolate’ au-dessus du mur qui borde la descente du garage (qui sert à tout, sauf de garage !).
Taille des boules de buis. J’avance bien.

Dimanche 16

Du vent… du vent… et un peu d’eau.
La taille des buis et des Pittosporum ‘Golf Ball’ est terminée. D’ici peu il faudra faire une 2ème taille. Pour l’instant je ne vois aucune attaque de pyrale sur les buis mais je me demande s’il ne faudrait pas traiter préventivement. A voir
Plantation de boutures enracinées stockées dans la serre : Erysinum linifolium, Erysinum linifolium ‘Variegatum’, 4 Osteospermum (mauve ou blanc), et Perovskia atriplicifolia.
Plantation d’une Scutellaria rapportée de vacances en Alsace… il y a presque 2 ans. Je connais mal cette plante d’autant plus que je ne connais pas le nom de l’espèce. Elle a donc été placée dans un endroit où elle peut mesurer 30 cm ou 1 m de haut. Ce sera la surprise. Tout ce que je sais, c’est que sa floraison est bleue.
Un romarin d’environ 1 m de haut n’avait plus aucune allure (beaucoup de branches mortes et en plus il gênait le passage dans une allée. Ce soir, il ne gêne plus du tout ! (broyer du romarin embaume le garage !)
Inventaire des Iris germanica : il y a ceux qui sont superbes (blancs, bleus notamment) et qui sont bien placés, il y a ceux qui sont superbes mais mal placés et il y a ceux qui ont des fleurs sans grand intérêt (à supprimer). En juin, il faudra remettre de l’ordre.

Lundi 17

7ème tonte du gazon
Nettoyage du coin où se trouvait le romarin.

Mardi 18

Toute la journée sur le trottoir (le 2ème qui borde le jardin sur presque toute la longueur). Pas mécontent d’avoir tout fait en une seule fois.

Je regardais ce soir la pelouse et ma modestie m’empêche de dire qu’elle est presque parfaite. En tout cas elle est comme je les aime. Incontestablement une pelouse met en valeur le jardin.

Mercredi 19

Avec mon adjoint, on prépare les 22 pots de boutures enracinées que je compte donner aux amis d’A&S lors du week-end de visites de jardins dans le Perche. Gaspard a fait les étiquettes (pas sûr que ce soit très lisible !). Il y a des clématites viticella (type), des Crassula ovata, des Tropaeolum ciliatum (capucine du Chili), des Carex morrowii ‘Ice Dance’, des Diascia personata et un Fuchsia magellanica ‘Araujo’.

Jeudi 20

Un petit peu de nettoyage… mais vraiment un petit peu. Le jardin en ce moment est pratiquement propre partout. Malheureusement cela ne va pas durer !
Plantation d’un géranium pratense ‘Mrs Kendall Clarke’. C’est un petit plant que j’avais récupéré dans le jardin à l’automne. Sa floraison bleu lavande et blanc est superbe (peut-être la fleur de géranium que je préfère). Malheureusement elle est courte. Mais pour se faire pardonner, c’est un géranium qui se ressème beaucoup.
Taille d’un Lonicera tatarica (ce n’est pas le Lonicera que je préfère) et j’en profite pour raser les cannes de bambous qui ont tendance à prendre le large dans ce coin discret.

Mardi 25

Retour d’un week-end de 4 jours dans le Perche.
Les amis d’A&S visitaient 8 jardins (et même 9 pour certains). Ambiance toujours aussi joyeuse. Il y avait comme un petit air de retrouvailles. Quant aux jardins, ils étaient tous vraiment différents mais intéressants et d’après les réactions que j’ai pu observer, les amis étaient heureux d’être là. Seul petit regret : la pluie qui s’est invitée dans deux jardins mais qui ne nous a pas enlevé le plaisir de savourer la beauté des lieux. Quant à l’accueil des jardiniers, il a largement dépassé ce que l’on pouvait espérer. Dans le Perche, on sait recevoir, c’est le moins que l’on puisse dire.
Bilan de ces 4 jours : des hanches qui grincent, des genoux qui coincent et des mollets durs comme du béton… mais aussi du plaisir et on en redemande !



Vendredi : le jardin du prieuré de Vauboin à Beaumont sur Deme

Samedi : jardin de la Duchaylatière à Lanneray (créé par Jean-Pierre Coffe)

Le grand Sablon à St Aubin des Coudrais

Le jardin perché à Bellou le Trichard

Dimanche : Jardin du bois du puits à Belforêt en Perche

Jardin du Montperthuis à Chemilli

Lundi : jardin des Frémaudières à Céton

Jardin du presbytère à Préaux du Perche

et pour les insatiables pas pressés de rentrer...
Jardin des violettes à Mahéru

Mercredi 26

Après toutes les petites merveilles vues ce week-end, il faut s’y remettre. Pendant notre absence il a dû bien pleuvoir mais aussi faire du vent. Le Prunus padus ‘Colorata’ est taillé en transparence. Les troncs sont nus et le feuillage n’apparaît qu’aux extrémités. Un des troncs penche dangereusement à cause du poids des branches. J’ai donc taillé une partie du branchage pour alléger le tronc. Mais demain il faudra terminer… et broyer.

JPEG - 88.7 ko
Le Prunus padus
C’est le tronc tout à droite qui posait un problème (son feuillage était trop bas et gênait le passage)


8ème tonte du gazon.
Bien entendu, on a rapporté des plantes, certaines achetées dans la pépinière du jardin du bois du puits et d’autres données par Françoise du jardin des violettes.
Plantation des hostas plantaginea et tardiana. Des petits plants de Corydalis ochroleuca donnés par Françoise sont plantés dans un pot. Quand les plants auront pris du volume, je pourrai les mettre en pleine terre.

Jeudi 27

La journée commence par plus d’une heure et demie de broyage. Le broyat est mis dans le compost et non répandu sur la terre.
Quelques plantations… pas évident car le jardin est plein à craquer et pour trouver une place pour une nouvelle plante, il faut parfois faire fonctionner les neurones à plein régime.
Un Lamium ‘Aureum’ (donné par Françoise du jardin des violettes) est planté entre des hellébores qui fleurissent peu sous le Camellia ‘Cinnamon Cindy’. Se plaira-t-il là ? On aimerait bien car il donnerait une touche de lumière dans cet endroit ombragé vraiment ingrat.
Une Viola labradorica (du jardin des… violettes) est plantée dans un coin ombragé au fond du jardin.
Une Salvia greggi et un géranium ‘Ann Thomson’ (achetés à la pépinière du jardin du bois du puits) sont plantés après de mûres réflexions. On verra bien : si les endroits sont mal choisis, je pourrai les déplacer plus tard.
J’aime beaucoup la Veronica pedunculata ‘Georgia Blue’. J’avais fait des boutures à l’automne dernier. Deux petits pots sont plantés près de deux plants de cette même véronique pour élargir la touffe.

Vendredi 28

Et la chaleur est revenue… Coup de chaud = coup de mou. Donc jardinage à l’ombre...
Des petits Acers sont dans des pots mais sont un peu à l’étroit. La semaine dernière, j’avais remis en état un pot en terre cuite. Un des Acers est mis dans ce pot et l’autre rejoint le pot libéré.
Quand on regarde le jardin de loin (et même de près) on ne voit aucune mauvaise herbe mais en y regardant de plus près on commence à voir pointer quelques indésirables. Conclusion : il va falloir agir c’est à dire reprendre le nettoyage de A à Z. Quelques touffes de myosotis sont supprimées, les ancolies défleuries sont coupées... Aujourd’hui, j’ai repéré quelques coins (à l’ombre) à remettre en état. J’ai donc passé un bon moment à désherber, ce qui n’est pas pour me déplaire. Je vous l’ai déjà dit plusieurs fois : le désherbage est ce que je préfère faire au jardin. C’est mon côté fée du logis.
Quelqu’un m’a donné un Streptolirion volubile. C’est une plante grimpante que je ne connais pas du tout. Après avoir des renseignements sur internet, j’ai réussi à lui trouver une place. On verra.

Samedi 29

Les arrosoirs et les sécateurs ont des fourmis dans les jambes. Cette fois le groupe se trouve dans trois jardins entre Nantes et Angers. Encore une superbe journée... Encore de beaux jardins… Et toujours une excellente ambiance…

JPEG - 64.4 ko
Le jardin de Marie-Françoise et Claude
JPEG - 61.6 ko
Chez Marcel et Marie-Anne
JPEG - 69.4 ko
Le jardin du moulin neuf chez Sébastien


Arrivée à la maison à 20 h 56 !!!
Et ce n’est pas terminé car le groupe repartira les trois samedis qui viennent.

Dimanche 30

Aujourd’hui, aucun courage : chaleur et fatigue !!! Les visites de jardins ça use…
J’ai tout de même planté dans des petites jardinières 4 sempervivum et un Lantana camara ‘Aloha’ dans un pot car gélif. Ces plantes ont été achetées au jardin du moulin neuf.

Lundi 31

Les ancolies ont terminé leur floraison. Il reste bien quelques fleurs mais il y a surtout des fleurs fanées qui montent à graines. Donc je rase tout.
Taille de la clématite armandii. Il était temps de le faire car elle commençait sérieusement à pousser chez le voisin. Elle se trouve en bordure du jardin noir en limite avec la propriété voisine.
Je reste dans le jardin noir. Dans un pot il y avait des Ophiopogon ‘Nigrescens’. J’ai tout enlevé et obtenu au moins une cinquantaine de plants qui sont repiqués pour agrandir le carré d’Ophiopogon. J’ai commencé mais il faut du temps donc ce sera terminé demain. Un tout petit coin du jardin noir est nettoyé et 4 heuchères noires sont plantées.
Il y a une nichée de mésanges dans le nid le plus proche de la maison. La chatte a repéré le ballet continuel des parents qui viennent nourrir les petits. Le nid est à 2 m de la fenêtre de la maison donc on est aux premières loges… la chatte aussi.



Retour (les travaux des années précédentes sont aussi instructifs que ceux de cette année.)
Mai 2019 Mai 2020
Mai 2018 Mai 2017
Mai 2016 Mai 2015
Mai 2014 Mai 2013
Mai 2012 Mai 2011
Mai 2010 Mai 2009
Mai 2008 Mai 2007

--

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en mai 2021