Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en octobre 2021

Retour le mois dernier en Septembre 2021


Vendredi 1er

La poule semble en pleine forme. Parmi les nombreux dons que je possède, je crois qu’il va falloir en ajouter un de plus qui va faire du tort aux vétérinaires.
Je comptais terminer la peinture commencée hier sur un grand volet. Mais je n’avais pas prévu qu’il pleuvrait cette nuit et jusqu’en fin de matinée. On reverra ça la semaine prochaine car il semblerait que le week-end soit un peu… humide.
Le programme de la journée a donc été modifié. Actuellement la température est encore élevée et on annonce de la pluie dans les jours à venir. C’est donc le bon moment pour scarifier la pelouse. Je préfère le faire maintenant plutôt qu’au printemps car après la scarification il faut impérativement de l’eau. Au printemps, si on a une période chaude après la scarification on se retrouve avec un paillasson jaune. Tout l’après-midi la pelouse à l’arrière de la maison m’a bien occupé et ce soir j’en ai « plein les bottes » (d’autant plus que mon genou droit – arthrosé - commence sérieusement à faire des siennes !). Donc scarification, ratissage pour enlever le maximum de déchets, tonte et semis de gazon aux endroits où la pelouse est abîmée. Il reste à en faire autant sur la petite pelouse devant la maison mais heureusement je n’y passerai pas autant de temps.

Samedi 2

J’avais prévu de scarifier la pelouse avant l’arrivée de la pluie. Aujourd’hui : pluie toute la journée. Il m’arrive parfois de sentir les choses...
J’avais prévu de finir le broyage un jour de pluie. C’est ce que j’ai donc fait dans le garage une partie de l’après-midi. Il m’arrive parfois d’avoir de bonnes idées...
Bref, parfois je m’impressionne !

JPEG - 84.6 ko
le jardin sous la pluie vu de la fenêtre de la cuisine
Qui doute encore que le vert est ma couleur préférée au jardin ?

Dimanche 3

Il a encore bien plu une partie de la nuit : 50 mm depuis 2 jours. Mais en Bretagne, qui dit pluie dit bien souvent coup de vent. Sur la pelouse, un nombre incalculable de petites (et moins petites) branches de l’Albizia, du Koelreuteria et du ceriser sont à ramasser pour être broyées. Mais le plus important c’est l’arche à l’entrée du jardin. Je devais la supprimer : c’est fait. Reste à la refaire cet hiver.

JPEG - 90.6 ko
Elle avait été montée en 1997.
Elle avait vraiment fait son temps !
JPEG - 41 ko
Direction déchetterie


Je pensais que le temps serait gris et peu propice pour peindre. Je me suis trompé car on a eu droit à du soleil toute la journée malgré un petit vent frais. J’ai donc commencé par une petite séance de peinture (3/4 h c’est largement suffisant).
Un terreau (1er prix !) est répandu sur le gazon semé vendredi.
Nettoyage d’un coin de plate-bande à l’arrière de la maison. J’en profite pour supprimer et broyer une Stipa arundinacea… une de plus.
Et pour terminer la journée, je continue à dégager des pierres de la descente du garage.

Lundi 4

Encore un peu de pluie cette nuit… le pied ! Il y a alternance d’averses et de soleil et c’est pourquoi je n’ai pas osé peindre. J’ai eu tort.
Scarification de la petite pelouse située devant la maison.
Nettoyage contre la façade Nord de la maison, au pied des bouleaux. En fait, je me bagarre avec quelques mètres-carrés de pervenche. Elle a recouvert toute la plate-bande si bien que j’ai passé une heure à plat-ventre sous un Acer dissectum pour arracher cette peste de pervenche. J’en ai profité pour supprimer quelques plants d’Anémone du Japon à floraison rose (je préfère la blanche ‘Honorine Jobert’).
Nouvelle jardinière au Nord. a nouveau des fougères. Cette fois, je plante 3 scolopendres (Asplenium scolopendrium). C’est une fougère particulièrement banale... mais j’adore (elle pousse n’importe où dans n’importe quelle condition).

Mardi 5

Rien de bien nouveau : nettoyage à l’arrière de la maison (suite)
Une floraison intéressante : celle du Nipponanthemum nipponicum. Cette année il y a quelques fleurs intéressantes. En fait c’est une cousine des margueriites mais la plante est plutôt couchée.Et dire qu’à l’automne dernier, j’ai failli supprimer le plant !

Jeudi 7

La descente du garage est refaite à neuf. J’avais mis ces pavés (extraits du terrain) il y a plus de 30 ans. C’était du temps où la voiture passait la nuit dans le garage. Petit à petit le gazon avait tout recouvert et ce qui est étonnant c’est qu’il pouvait pousser correctement sur ces pierres. Depuis une bonne dizaine d’années la voiture ne rentre plus et reste sur le parking. Rentrer c’est bien mais ressortir posait parfois des problèmes (l’ouverture était certains jours trop étroite si bien que la voiture avaient quelques rayures non souhaitées sur le côté).

La rigole en bas de la descente du garage est complètement pleine de terre. La pluie entraîne de la terre et il faut nettoyer de temps en temps mais j’ai la flemme. Mais aujourd’hui c’était plus que nécessaire, surtout avec les travaux que je viens de faire.
Nettoyage d’une grande plate-bande. Au fur et à mesure, je note sur un plan les plantes à changer de place soit parce qu’elles sont mal placées ou étouffées par les plantes voisines.
Après une scarification une pelouse a besoin d’être boostée et en ce moment on sent bien qu’elle est un peu fatiguée. Je me décide à répandre de l’engrais. Heureusement que je ne le fais pas trop souvent car les sacs d’engrais ne sont pas donnés !

Vendredi 8

Le matin : peinture (suite)
Reparlons trottoir… Celui de devant la maison est « nickel » mais celui qui longe le terrain est loin d’être propre. Il y a bien des mauvaises herbes à enlever mais en plus il est bordé au pied du muret de valérianes et d’Erigeron karvinskianus dont les floraisons sont terminées. Il faut absolument les rabattre pour que ce soit plus net mais pour espérer une dernière floraison (qui n’est pas gagnée). J’ai donc commencé ce nettoyage et comme si ce n’était pas suffisant, je dois tailler le lierre qui recouvre une bonne partie du muret.

Dimanche 10

Peu de temps à consacrer au jardin. Je ne peux faire que deux choses :
- de la peinture
- préparer les jardinières de fougères de la 3ème fenêtre de l’étage au Nord. 3 fougères scolopendre récupérées dans le jardin y sont plantées. Il faudra compléter par des fougères à acheter lors de la prochaine fête des plantes en fin de mois.
Le nettoyage du jardin depuis notre retour fin août n’avance vraiment pas. C’est désespérant ! Sur le plan ci-contre, les parties nettoyées sont entourées en rouge.

Lundi 11

Peinture (pour changer un peu !) et fin du nettoyage des plantes du trottoir. Le lierre du mur de clôture est en grande partie taillé.
La journée se termine par une belle séance de broyage

Mardi 12

Une petite 1/2 heure de peinture pour démarrer la journée.
Nettoyage d’une plate-bande. Suppression à nouveau d’un plant de Stipa arundinacea (celui-ci devait couvrir pas loin de 1 m²)… un peu trop à mon goût… Découverte de 5 œufs de la poule cachés sous la Stipa ! Ils vont directement au compost car cette gourde a oublié de marquer sur chaque œuf la date de ponte !
Et toujours un peu de broyage.

JPEG - 55.2 ko
J’aime beaucoup l’Aster ’Ezo Murasaki’
JPEG - 81.1 ko
Mais quelle peste !
A l’automne dernier j’avais supprimé les 3/4 des plants pour ne garder qu’une petite touffe. Un an après il a à nouveau envahi la plate-bande pour étouffer une graminée et le géranium ’Rozanne’. Dès la fin de sa floraison, il va prendre une grosse claque !

Mercredi 13

Avant-dernière journée de visites de jardins pour le groupe « Arrosoirs et sécateurs » (pour 2021…).
J’avais de grosses inquiétudes pour cette journée car je trouvais la date trop avancée. Je la voulais autour du 30 octobre mais je suis parfois tributaire d’exigences que je ne maîtrise pas. Bien sûr mi-octobre on ne peut pas espérer un débordement de feuillages d’automne. Et pourtant cette journée a été passionnante et je ne crois pas me tromper en pensant que tous les participants ont apprécié.
Le matin : jardin de Treuscoat à Scaër (29).
Nous y étions déjà venus fin mai 2017 (voir l’article). A cette époque de l’année, c’est un tout autre jardin. De plus, les arbustes ont beaucoup poussé. La collection d’arbres et d’arbustes est impressionnante. Et le jardin va s’agrandir… Quelle énergie ! Merci à Liliane pour sa gentillesse et à Alex pour son humour. A moins que ce soit l’inverse… ou bien les deux.


L’après-midi : parc botanique de Trévarez à St Goazec (29)
Il s’agit de la 3ème visite à Trévarez (voir l’article). C’est Pascal Vieu (gestionnaire des collections végétales sur plusieurs sites dont Trévarez) qui nous a fait la visite guidée du parc pratiquement dans sa totalité. Ce fut un régal car si les feuillages d’automne n’étaient pas tous au rendez-vous, cette visite qui dura plus de 3 h fut une vraie leçon de botanique. Merci Pascal… on se reverra certainement dans un autre jardin pour une autre visite guidée…



La journée fut riche d’enseignements mais la fin de la visite de Trévarez fut éprouvante pour mes jambes. Je suis rentré sur les genoux… quoi qu’au point de vue des genoux, c’est pas terrible non plus ! La vieillesse est un naufrage… je confirme !

Jeudi 14

Il faut reprendre le travail : peinture puis nettoyage (varions les plaisirs !).
Dans un coin de plate-bande il y a des Asters qui poussent un peu n’importe comment. Je veux dire que c’est un peu le fouillis : il y a 4 variétés d’Asters mélangées. Il va falloir remettre de l’ordre. J’ai donc mis des étiquettes pour pouvoir à la fin de la floraison les séparer et les replanter ailleurs.

Vendredi 15

Evidemment la matinée commence à nouveau par une petite séance de peinture.
22ème tonte du gazon. Il serait temps que la pluie revienne car la pelouse apprécierait bien quelques arrosages.
Le prunier qui se trouve près de la serre dépérit. Il ne donne plus de fruits. Et un fruitier qui ne donne plus de fruits, mérite la scie sabre, la tronçonneuse et le broyeur. Et en plus ça fait de l’air et ce n’est pas plus mal. Il reste maintenant la séance broyage qui risque d’être assez longue.
Si la température dans la serre monte dans la journée à plus de 25°C, la nuit elle descend aux alentours de 5°C. A partir de maintenant, la serre sera fermée la nuit. Le chauffage sera installé un peu plus tard.
Et si je vous dis que la journée s’est terminée par une petite séance de nettoyage, vous me croirez ?

Samedi 16

Un peu de peinture, cela va de soi.
Nettoyage près de la serre. Il est temps que je remette en état ce coin du jardin. Mais une fois nettoyé il faudra le réaménager car je compte, en plus du prunier, supprimer le plant de rhubarbe et une petite plate-bande de framboisiers.

Dimanche 17

Et la journée commence par… de la peinture. Comment l’avez-vous deviné ?
Le nettoyage continue. J’ai passé la journée à quatre pattes, à genoux sur mon petit coussin car je nettoie entre les pavés des petites allées. Ce n’est pas du travail à la pince à épiler mais on n’en est pas loin !

Lundi 18

Peinture… sans commentaire !
En fin de matinée la pluie arrive et tombe toute l’après-midi. Très franchement ce n’était pas pour me déplaire car je l’attendais depuis un bon moment. Comme elle était plus ou moins annoncée j’avais laissé le broyage du prunier de côté. Il a donc été broyé comme prévu dans le garage à l’abri de la pluie. C’est ce qu’on appelle être organisé ! C’est une autre de mes nombreuses qualités (après la modestie bien sûr !).

Mardi 19

Peinture et nettoyage dans le coin des buis. A propos des buis, je devais traiter contre la pyrale. J’ai oublié mais aucun dégât. Par contre il faudrait qu’ils soient taillés au plus vite.
Aujourd’hui c’était la chasse aux petits plants de Setaria viridis ‘Caramel’ mais, plus embêtant, d’Oxalis et d’Allium triquetrum. Je sens qu’au printemps je vais encore pouvoir faire ma cure d’Allium triquetrum !

Mercredi 20

De la pluie dans la nuit. De la pluie dans l’après-midi mais aussi du vent (j’aime moins).
Le prunier est broyé : il ne reste plus que les troncs pour des feux de cheminée cet hiver.

Jeudi 21

Hier soir en fin de journée, il y a eu un véritable déluge avec un vent pas possible. Je n’avais jamais vu ça. On ne voyait pas à plus de 10 m. C’était véritablement impressionnant. Cela n’a pas duré trop longtemps mais suffisamment pour que la rigole en bas de la descente du garage déborde et que l’eau entre dans le garage. Je me demande si ce n’est pas dû au fait d’avoir enlevé une partie du gazon. L’eau a ruisselé au lieu d’être absorbée par la pelouse. Il faut dire qu’il est tombé 15 mm d’eau sur un temps assez court.
Aujourd’hui, la pelouse est jonchée de feuilles mais aussi de brindilles mortes sous le cerisier, l’Albizia et le koelreuteria. Etant absent toute la journée, mon premier travail demain matin sera d’enlever ces brindilles.

Vendredi 22

Ramassage des brindilles mortes sur la pelouse.
Un peu de nettoyage et direction Pommorio dans la commune de Tréveneuc entre St Brieuc et Paimpol (22)

Samedi 23

Superbe journée à la fête des plantes à Pommorio. Bien entendu on y a fait l’ouverture (et même avant car on était membres du jury) et bien sûr la fermeture. C’est l’occasion de retrouver les amis d’A&S et les pépiniéristes. On y a même fait des achats ! Plus que prévus :
- Fuchsia ‘Brigitte Engerer’ : une merveille qui a eu le prix décerné par le jury. Il doit être très vigoureux et même un tantinet arbustif puisqu’il atteindrait plus d’un mètre. Son feuillage est superbe. Je mettrai une photo.
- 2 graminées : Lomandra ’Tanika’ et Molinia ‘Transparent’.
- 7 fougères (je vous préciserai lesquelles lors des plantations). Je vous disais cet été que l’on voulait des fougères. Avec la pépinière « Ecoute s’il pleut » je savais que l’on y trouverait notre bonheur.
- des bulbes : Allium neapolitanum et des tulipes botaniques rouges (T. linifolia).
Petite pause en début d’après-midi pour assister à la conférence de Didier Willery et Pascal Garbe ayant pour thème « les plantes belles et comestibles ».
Merci à Christophe Courcy pour cette organisation haut de gamme d’une fête des jardins exceptionnelle.


JPEG - 30.9 ko
Pascal Garbe, Didier Willery et Christophe Courcy

Dimanche 24

Sur le retour, petit arrêt (plus de 2 h quand même) à la pépinière « Sous un arbre perché » située à Guerlesquin près de Morlaix (29). En plus de revoir avec plaisir Fabrice et Olivier, on a pu compléter nos achats.
- 2 saxifrages fortunei ’Shiranami’ et Midori Hana’
- Boehmeria pannosa
- Aster scaber ’Kiyosumi


Et maintenant il reste à planter… et ça, ce n’est pas une mince affaire !

JPEG - 58.4 ko
Les achats
15 plantes. C’est tout !!!

Lundi 25

Et les lendemains de fêtes des plantes se ressemblent tous : la prise de tête pour mettre au bon endroit les plantes achetées. Pas de précipitation… il faudra plusieurs jours.
Aujourd’hui, devant la cabane/gloriette j’ai fait un carré de fougères car à cet endroit c’est la mi-ombre. Ainsi sont plantées : Dryopteris cycadina, Dryopteris namegatae, Dryopteris lepidopoda, Dryopteris tokyoensis et un Polystichum setiferum ‘Plumoso-multilobum’ a été déplacé et vient rejoindre les autres à l’entrée de la cabane.
C’est un endroit où la capucine ciliatus prend ses aises. J’en profite pour récupérer des petits plants qui sont mis en pots : au printemps, il y aura bien des amis d’A&S qui seront intéressés.
Il faut absolument réaménager entièrement le coin qui se trouve entre le carré de buis et la serre. C’est là que se trouvait le potager. Les framboisiers qui ne donnent pas grand-chose seront supprimés. Aujourd’hui j’ai supprimé la rhubarbe. Dans le petit carré libéré, les deux graminées achetées samedi : Lomandra ‘Tanika’ et Molinia ‘Transparent’ sont mises en attente. On verra plus tard où les mettre définitivement.
Le Fuchsia ‘Brigitte Engerer’ est posé tout simplement sur un billot de bois où il fait son petit effet. Il a un port retombant actuellement et s’il est mis en pleine terre, le bas de la touffe risque de traîner sur le sol et s’abîmer. Comme il est donné pour monter à plus d’un mètre (un peu comme le Fuchsia magellanica), il sera planté plus tard en pleine terre.

Mardi 26

Retour au parc animalier et botanique de Branféré près de Vannes. Les deux loulous adorent et nous aussi car ce n’est pas du tout un zoo avec des tigres qui tournent en rond dans des cages. Les animaux ici sont en liberté ou semi liberté.



Si je vous en parle c’est parce que, à l’entrée du parc, on a trouvé une idée pour aménager en partie le jardin entre les buis et la serre. Je ne vous en dis pas plus mais la photo ci-dessous vous mettra sur la voie.

Mercredi 27

23ème tonte du gazon.
Quelques plantations :
- Lomandra ‘Tanika’,
- Molinia ‘Transparent’ (dans le carré près des buis où se trouvait la rhubarbe. En fait je commence à réaliser l’ idée dont je parlais hier),
- les Saxifrages fortunei ’Shiranami’ et Midori Hana’ (à l’entrée de la cabane près des fougères plantées lundi.

Jeudi 28

2 Stipa arundinacea au pied du camellia ‘Cinnamon Cindy’ sont supprimées. 2 de plus… Elles devraient être remplacées par des fougères. A voir.
Une scabieuse (sans doute S. caucasica) était assez mal placée (trop à l’ombre et peu mise en valeur). Elle est déplacée et se trouve maintenant devant la maison en plein soleil.
Une amie-jardinière m’avait apporté à la fête des plantes de samedi des Dierama ‘Blue Bell’ et des Iris douglasiana. Ils sont plantés à l’avant de la maison. J’ai du mal à réussir le Dierama mais peut-être que cette fois… A ce propos, j’avais un superbe Dierama blanc. Je le déplace et… ses fleurs ne sont plus blanches ! Mystère…
Les framboisiers sont rasés et broyés et le bêchage est commencé mais c’est très long et assez pénible car il y a du nettoyage à faire, notamment enlever les racines de liseron.

Vendredi 29

Quelqu’un, dont je ne cite pas le nom, et à qui j’avais prêté la tronçonneuse l’a bien nettoyée. Mais ce matin, quand j’ai voulu couper le tronc du prunier, je trouvais qu’elle ne coupait pas très bien. Direction le magasin de bricolage. Bilan : la chaîne avait été remontée à l’envers ! Ah, les petits bricoleurs du dimanche !!! Ce soir, elle fonctionne parfaitement et le tronc est coupé à la hauteur voulue.
La plate-bande des framboisiers est presque toute bêchée.

Samedi 30

Aménagement au pied du Camellia ‘Cinnamon Cindy’ : plantation d’un Carex trifida ‘Rekohu Sunrise’ (une graminée que j’aime beaucoup. Le plant est obtenu par division d’une touffe), d’une fougère (Doodia media). Le buste est remis en place avec le cadre bleu qui vient d’être repeint.

JPEG - 40.6 ko
Pas souriante la gamine !
Le Carex est juste derrière.

Dimanche 31

Changement d’heure. Super, le matin je me lève une heure plus tôt ! Mais le soir je perds une heure puisque la nuit tombe une heure plus tôt. Je ne m’en sortirai jamais !
La plate-bande de framboisiers est enfin bêchée. Il reste à l’aménager. Je crois savoir comment : je vais planter tout le long des buis des Molinia ‘Transparent’ sur deux rangées comme on l’a vu à Branféré. Il faudra bien une quinzaine de plants.
Lorsque cette plate-bande a été bêchée, j’ai récupéré une grosse touffe de Sternbergia donc une cinquantaine de bulbes (!). J’ai commencé à les replanter ailleurs. Le jardin ne manque pas de Sternbergia lutea (il y en a partout) mais il n’y en a jamais assez. La fleur ressemble à un grand crocus jaune (floraison de plus de 2 mois). Et cette plante est peu connue… c’est à n’y rien comprendre. J’ai également récupéré des bulbes de Cyclamen neapolitanum qui ont été replantés. Des cyclamens, il y en a partout dans le jardin et dans certains endroits ils forment des tapis. Il y a au moins une vingtaine d’années, une jardinière m’avait donné des bulbes d’une grosseur monstrueuse. Aujourd’hui il y en a au Sud, au Nord, à l’Ouest, à l’Est et des endroits improbables où il ne me serait jamais venu à l’idée d’en planter. Par exemple au dessus du mur de clôture !
Plantation des bulbes achetés il y a une semaine : Allium naeopolitanum et tulipes linifolia (petite tulipe botanique rouge).
Ici la terre est acide (pas surprenant en Bretagne). Je me suis décidé à répandre de la chaux magnésienne sur la pelouse. J’oublie de le faire et j’ai tort car il faudrait le faire tous les ans.
A ce propos, remise en état d’un coin de pelouse. Depuis 2 jours, nos deux « loulous » ont joué au foot dans le jardin. C’est la première fois, mais c’est la dernière (on retournera au stade). S’ils ont fait attention aux plantes, le coin de pelouse où ils ont joué qui n’était déjà pas en grande forme n’a pas du tout aimé. J’ai scarifié au râteau scarificateur et remis un peu d’engrais.



RETOUR
N’oubliez pas de refaire un tour en...
Octobre 2020 Octobre 2019
Octobre 2018 Octobre 2017
Octobre 2016 Octobre 2015
Octobre 2014 Octobre 2013
Octobre 2012 Octobre 2011
Octobre 2010 Octobre 2009
Octobre 2008 Octobre 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en octobre 2021