Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en octobre 2022

Retour le mois dernier en Septembre 2022


Samedi 1er

De la pluie cette nuit et dans la matinée (6 mm). Certains, par un temps pareil, broient du noir. Moi je broie dans le garage les tailles de ces derniers jours.
Puis le temps s’est dégradé : le soleil est revenu.



Nettoyage d’une allée allant de la serre jusqu’à la pelouse. Et quand on est à 4 pattes, on voit beaucoup mieux les plantes. Et c’est ainsi que j’ai réalisé que sous l’Heptacodium, en fleurs depuis au moins 3 semaines, il y avait 4 grosses touffes de Calamagrostis arundinacea complètement sèches. Cette graminée que j’aime beaucoup car elle pousse vite et son feuillage est très beau. Mais elle a un gros défaut : sa durée de vie est limitée. Elles ont donc été supprimées et broyées. Maintenant il y a plus d’un m² à combler. Pour l’instant, l’emplacement a été recouvert de broyat puis de compost. On verra pour la suite.


Dimanche 2


Il était grand temps d’intervenir du côté de la petite fontaine. Un grand nettoyage s’imposait. C’est en limite avec la propriété voisine et contre la clôture, il fallait tailler quelques branches de chèvrefeuille, du lierre et un rideau de tiges de Tropaeolum ciliatum (capucine du Chili). Le dessus de la fontaine était aussi en mauvais état. Ce soir, le coin est méconnaissable.


Retour vers le carré des 16 buis dont 3 sont en très mauvais état à cause de la pyrale. 1 des 3 est peut-�tre récupérable mais pour les deux autres c’est compromis. En fin d’après-midi 4 ont été taillés. Je vais prendre mon temps pour les tailler car au bout d’une demi-heure j’en ai ras la cisaille. Quand je pense qu’à Eyrignac ou Marqueyssac il y a des jardiniers qui taillent à longueur de journée ! Demain, je vais commencer par revoir mon travail d’aujourd’hui avant de continuer.

Lundi 3

Le gazon semé est sorti donc la pelouse est bien verte à certains endroits mais à d’autres c’est l’ancienne pelouse d’un vert tirant plus sur le jaune. Bref, esthétiquement parlant ça laisse à désirer. Je me suis donc décidé à semer à nouveau du gazon aux endroits où la pelouse est encore jaune. J’ai donc scarifié avec le râteau-scarificateur puis semé et répandu du terreau.
La taille des buis continue. Sur 16 il en reste 6 à tailler. Sur les 3 bien attaqués par la pyrale, un est taillé et semble récupérable. Quant aux deux autres il ont été taillés à 10 cm avec un très-très faible espoir de les sauver (il ne reste plus une feuille). Heureusement, il y a un petit buis en boule en réserve. Il suffira d’en acheter un seul. On verra.
Quand hier j’ai nettoyé au dessus de la petite fontaine, j’ai enlevé une petite fen�tre décorative avec un miroir. Elle est dans un piteux état. J’ai donc commencé par la démonter et poncer les montants. Elle est récupérable.

En 2009, la fenêtre du temps de sa splendeur...

Mardi 4

Un trou du compost (le plus mûr) est complètement vide. Il reste à le remplir avec le compost de l’autre trou.
Nos copines « les 6 grosses » sont remises autour des tonneaux. Elles avaient été rentrées en juillet et complètement oubliées dans le sous-sol !

Ces deux-là sont de vraies pipelettes


La petite fen�tre est presque remise en état et badigeonnée de 2 couches de bouillie bordelaise bleue.
Désherbage de la plate-bande qui longe le carré de buis.

La clématite dasyandra
De toutes petites fleurs en clochettes. Elle est vigoureuse et a le bon goût de fleurir en septembre-octobre.

Jeudi 6

Tous les buis sont taillés (en tout 18) et pulvérisés de Bacillus thuringiensis contre la pyrale. Ce sera le dernier traitement mais maintenant je me méfie. Saleté de pyrale, j’aurai ta peau...
La fen�tre est complètement remise en état. Il va falloir trouver un moyen pour la placer dans le jardin. J’ai bien une idée...
Désherbage d’une petite allée entre 2 grandes plates-bandes. Il faisait du soleil et m�me chaud mais j’étais à l’ombre pour travailler. Le bonheur...

Le coin du jardin que j’ai commencé à nettoyer aujourd’hui...
mais je suis loin d’avoir terminé.

Vendredi 7

J’ai passé une bonne partie de la journée à bricoler la fen�tre bleu avec miroir pour la fixer entre la serre et la petite fontaine.


Il y a dans le jardin une porte au bout d’une allée. Il semble que ce soit une vieille porte d’église. Je vous l’ai déjà montrée. Je la badigeonne régulièrement (et principalement quand j’y pense !) de bouillie bordelaise. J’ai commencé aujourd’hui.
Et pour finir la journée, un peu de désherbage dans le m�me coin qu’hier.
J’ai récupéré dans une plate-bande 4 petits plants d’Euphorbe corallicioides (une euphorbe peu connue mais très intéressante). Ils ont été repiqués en pot et mis dans la serre. A replanter au printemps.

Samedi 8

Bouillie bordelaise sur le deuxième vantail de la porte.
Un Dichroa ‘Long March’ (cousin des Hydrangeas) a été planté il y a exactement 2 ans. D’une part, il ne pousse pas depuis qu’il a été planté. D’autre part, cet été c’est l’arbuste qui a le plus souffert de la canicule : toutes les semaines ses feuilles donnaient des signes de très grosse fatigue mais encore aujourd’hui, alors qu’il est à mi-ombre, il est encore en piteux état. En fait, il a un autre problème : les arbustes qui sont proches de lui, lui pompent toute l’eau. Il a donc été déterré et trempé dans un seau d’eau. Ce soir il va beaucoup mieux. Il va �tre mis à un autre endroit également à mi-ombre où il devrait mieux se plaire. Il va remplacer un arbuste planté il y a moins d’un an (je ne retrouve pas son nom) et qui semble bien mort (je l’ai aussi déterré et mis dans un seau d’eau mais je ne crois pouvoir le sauver). Je viens de refaire, à l’instant, des recherches et je pense qu’il s’agit de la Spirée betulifolia ‘Tor Gold’. Je sais chez quel pépiniériste elle a été achetée : pas impossible que je le contacte pour lui demander de m’en apporter une autre à Pommorio dans peu de temps.
Tonte d’une partie de la pelouse, celle dont le gazon est assez haut. Sur l’autre partie le gazon sort ou est sorti depuis peu. Il faudra attendre quelques jours, en particulier quand la pluie daignera arriver… et ce n’est pas pour ces jours-ci !
Pour terminer tranquillement l’après-midi, rien de mieux que de désherber (toujours au m�me endroit… à l’ombre !)
Vous ai-je dit que dès que je termine de nettoyer un coin du jardin, je note sur une feuille les plantes à déplacer, sur une autre les endroits libres où je peux planter, sur une 3ème les plantes à mettre, et sur une 4ème les plantes à supprimer. C’est le côté rationnel de l’ancien prof de maths !

Dimanche 9

Le Dichroa est donc replanté et la Spirée mise en pot. Est-elle morte ? C’est au printemps que je le saurai.
Nettoyage du coin commencé avant-hier. Le sol est recouvert de broyat puis de compost à moitié décomposé. Il y a des jardiniers qui vont chez Truffaut, Leroy-Merlin ou Botanica pour acheter des outils. Moi je vide le compost : je viens d’y trouver deux binettes que je cherchais depuis un bon moment.

Lundi 10

Le Carex oshimensis ‘Everillo’ était superbe. De plus, la touffe est énorme. Malheureusement elle n’a pas, mais pas du tout, apprécié la canicule. Le feuillage jaune est passé à la couleur « marronnasse ». Mais j’ai remarqué qu’avec les quelques petites averses de septembre, du feuillage jaune est réapparu. Pas beaucoup mais suffisamment pour me donner un petit espoir de sauver la plante. La touffe a été déterrée et coupée à la b�che en sept morceaux. Ces sept touffes ont été plantées dans un coin discret du jardin. A voir au printemps.

Mardi 11

La température dans la serre varie de 5 (voire moins) à 30°C. Il faut donc maintenant fermer la porte la nuit. Sauf que la porte ne veut pas fermer car elle frotte sur le pavé qui se trouve à l’entrée. Il a donc été supprimé et remplacé par deux plus petits.

Mercredi 12

La peinture à la bouillie bordelaise de la porte est terminée.


Un Hydrangea qui n’a jamais voulu démarrer (il fait 15 cm maximum) et qui n’a plus une feuille est déterré. Il est mis en pot et avec beaucoup de chance, peut-�tre va-t-il se réveiller… pas sûr.
Ici, nous n’avons toujours pas de pluie et hier, en regardant le jardin, je me disais que sans pluie, les feuillages des arbres et arbustes ont un petit air triste. Et je trouvais le jardin triste. De l’eau, je veux de l’eau… mais pas du côté du Mans ce week-end !

Jeudi 13

13 mm d’eau ce matin ! C’est évidemment super pour le jardin. Cela fait tout de m�me trois mois que j’en réclame. Mais il y a un bémol car j’ai eu la bonne idée d’organiser pour le groupe des « amis d’Arrosoirs et sécateurs » un week-end de visites de 6 jardins du côté du Mans. J’avais prévu des visites en tongs, short et « marcel » mais d’après les prévisions de la météo ce sera plutôt doudoune et parapluie. Pluie tout le week-end mais avez-vous vu des jardiniers, de surcroît Bretons, reculer devant un ciel gris et quelques averses ? Ayez quand m�me une petite pensée pour une trentaine de jardiniers à la recherche d’un peu de soleil… et de carburant !!!
Vu le temps pourri, j’en ai profité pour broyer toutes les tailles des 15 derniers jours. 3 bonnes heures au moins…
En fin de journée, j’ai déterré 2 énormes touffes d’Iris sibirica ‘Tropic Night’. Les touffes grossissent mais ne fleurissent plus. C’est vraiment dommage car dans notre jardin, c’est sans doute la fleur que je trouve la plus belle. Les touffes ont été coupées à la b�che pour faire une quinzaine de touffes, en espérant faire quelques heureuses et heureux ce week-end.

Vendredi 14

Les amis d’A&S se retrouvent enfin au jardin du petit Bordeaux à St Biez en Belin du côté du Mans. C’est un jardin que je connais pour l’avoir visité en été et au printemps. Je voulais le voir à l’automne. C’est toujours aussi beau.
Surprise : on annonçait de la pluie, on a eu un temps nuageux, mais de pluie… ouf !


Samedi 15


Jardin des vigneaux à Souligné-Flacé.
J’avais visité ce jardin avec un autre groupe dans une vie antérieure. C’était au printemps 2015 et j’étais resté en contact avec Eric et Catherine. Je voulais revoir ce jardin à l’automne. Superbe… et quel accueil !

Arboretum de la grand Prée au Mans
Un arboretum qui mériterait d’�tre plus connu. 4 hectares… Plus de 2000 arbres et arbustes
Une visite guidée passionnante. A voir absolument.

Une partie du groupe


Dimanche 16


La petite Rochelle à Rémalard
C’est le jardin d’Hélène d’Andlau. Sa fille, Laurence de Bonneval, nous fait la visite guidée. Je connaissais ce jardin pour l’avoir visité mais, là encore, une visite d’automne n’a rien à voir avec une visite de printemps.


Jardin du Coudray à La Lande sur Eure
3000 m²… 4 h 1/2 de visite guidée. Un moment exceptionnel.

Lionel est un personnage !



Lundi 17


Le jardin du Plessis-Sasnières à Sasnières.
Ce jardin a été rajouté au dernier moment au programme initial si bien que nous ne sommes que 8 du groupe pour faire la visite. Il y a ceux qui doivent rentrer pour cause de travail, d’autres parce qu’ils avaient prévu autre chose ou qui voulaient rentrer le dimanche. C’est bien dommage car le jardin est exceptionnel. Je le connaissais pour l’avoir visité deux fois mais ce retour à l’automne s’imposait.



Et cette fois il faut rentrer…

Mardi 18


Après toutes ces petites merveilles, c’est le retour dans le jardin. Il est tombé 21 mm d’eau pendant notre absence et le jardin est bien humide.
Au jardin du petit Bordeaux, nous avons craqué à la pépinière pour un Acer palmatum ‘Crimson Queen’. Sa place était toute trouvée : dans un très gros pot depuis une vingtaine d’années il y avait une graminée (Spartina pectinata ‘Aureomarginata’). Elle était décevante depuis 2 ou 3 ans et je commençais à m’en fatiguer. Elle a donc été supprimée (les petits plants récupérés ont été mis dans un pot… on verra ce que j’en ferai). En enlevant ces plants, j’ai trouvé dans la terre une bonne vingtaine de vers blancs. La poule a adoré ! (moi beaucoup moins). l’Acer a été planté dans le pot. Nous ne sommes pas mécontents du résultat.

Une amie d’A&S m’a apporté ce week-end une Salvia microphylla ‘Nachtvlinder’ (ou ‘Papillon de nuit’) à la floraison violet sombre. Elle a trouvé sa place près d’un rosier.

Mercredi 19

Pendant que Gaspard est à son entraînement de foot (un ballon d’or ça se prépare !), Achile son petit frère de 5 ans m’aide à jardiner : ramassage de feuilles et de coings (du cognassier du Japon) sur le trottoir. Expert pour manier la souffleuse et le balai… Une bonne partie de rigolade mais mine de rien il fallait le faire, et à deux c’est encore mieux.

Jeudi 20

17ème tonte du gazon. Il se refait une beauté mais il est loin d’�tre aussi beau que celui du jardin du Plessis-Sasnières (celui-là m’a scotché car je n’ai jamais vu un aussi beau gazon).
Le noisetier tortueux a les troncs dégagés pour bien les mettre en valeur. Mais il repousse constamment des branches. Elles ont donc été coupées et broyées.
Un peu de nettoyage.

Samedi 22

F�te des jardins à Pommorio (Tréveneuc au Nord de St Brieuc).
Comme toujours, cette f�te est exceptionnelle. Merci Christophe.
Bien entendu, on a fait péter la tirelire !!! Je vous mettrai la liste des plantes achetées lundi ou mardi à notre retour.



Lundi 24

On a encore fait péter la tirelire. Rien à faire : on ne sera jamais riches !
Voici la liste de nos achats :
- 2 Anthericum saundersiae ‘Starlight’
- Salvia ‘Amistad’
- Aster ageratoides ‘Eleven Purple’
- Aster pringlei ‘Monte Cassino’
- Callicarpa dichotoma ‘Issai’
- Cyclamen de Naples (feuillage allongé très original)
- Sedum pachyphyllum
- Sedum commixtum
- Amsonia ciliata
- Cobea pringlei
4 fougères
- Arachnioides standishii
- Arachnioides simplicior
- Dryopteris filix-mas ’Linearis Polydactyla’
- Dryopteris sieboldii
Des graminées
- Mulhenbergia rigens
- Schizachyrium scoparium ‘The Blues’
- lamprothyrsus. Une graminée au feuillage jaune.
Il ne reste plus qu’à planter !!!
A cela, il faut ajouter un plant de jonc apporté par une amie d’A&S et des rameaux de Michelia yunnanensis à bouturer

S’il n’a pratiquement pas plu le samedi (1/2 dans l’après-midi), dimanche et lundi ont été assez bien arrosés là on l’on était. On espérait trouver le pluviomètre plein. En fait il n’a plu que 10 mm. Un peu décevant.
Et maintenant il faut se mettre aux plantations…
Il y a quelques années on avait acheté à une f�te des plantes une plante au feuillage panaché et à la floraison blanche qui ressemble à une graminée. C’est l’Anthericum saundersiae ‘Starlight’. Elle a été mise en pot et on souhaitait depuis un moment en acheter deux autres à mettre dans deux pots à l’entrée de la cabane car c’est une plante superbe. Mais impossible d’en trouver… sauf samedi sur un stand ! Elles ont donc été plantée et le résultat nous plaît bien.

Le long du mur de clôture avait été installé il y a plusieurs années un bout d’échelle avec quelques pots. Mais depuis un moment il était évident qu’il fallait supprimer cette décoration qui n’avait plus de sens car le bois était pourri et elle était donc bancale.

Elle a été supprimée et un Callicarpa dichotoma ‘Issai’ a été planté. Personnellement je ne suis pas un fan des Callicarpa mais celui-là nous a tapé dans l’oeil car c’est une obtention récente qui reste assez petite et surtout ses baies sont plus petites donc moins aguicheuses.


Durant ce week-end, il y a eu beaucoup de vent (la Bretagne reprend vie et redevient ce qu’elle était). En tout cas assez de vent pour renverser du mur le pot de Crassula ovata. La plante (obtenue par bouture) est belle et a une bonne prise au vent. C’est la 3ème fois qu’elle tombe et le pot est bon à remplacer. Heureusement la plante est indemne. Elle a été mise en catastrophe à l’abri du vent et je pense m’en occuper ces jours-ci.

Mardi 25

Plantation des deux petits sedums. Je mettrai les photos demain.
Dans un pot bleu il y avait un gazania. Il a été replanté en pleine terre pour récupérer le pot dans lequel j’ai mis la crassula ovata.
Nettoyage d’une partie d’une grande plate-bande. J’ai passé un temps fou à supprimer un carré d’Allium triquetrum. Une envahisseuse que je n’arrive pas supprimer. Elle m’a été donnée par une personne lors d’une bourse d’échanges de plantes.

L’ail triquetrum
Une envahisseuse qui m’a été donnée et que je n’arrive pas à éliminer.

Mercredi 26

Les 2 sedums plantés hier.

Dans la partie de plate-bande nettoyée hier ont été plantés la Salvia ‘Amistad’ avec les 2 Asters (‘Monte Cassino’ et ‘Eleven purple’).

les deux asters sont plantés...
... près de S. ’Amistad’


Décidément j’aime beaucoup la sauge ‘Amistad’ : J’ai prélevé une branche et fait des boutures.
La plate-bande est nettoyée entièrement.
La Cobea pringlei a été plantée dans un plus grand pot et sera bichonnée cet hiver. Elle ne sera plantée en pleine terre qu’en fin d’hiver.

Jeudi 27

18ème tonte du gazon. Il se remet doucement de la canicule.
Une graminée n’a pas du tout apprécié la chaleur de cet été. C’est assez bizarre car elle semblait increvable. C’était une énorme touffe bien vigoureuse d’une hauteur d’environ 1,20 m. En fait je ne suis pas mécontent du tout qu’elle soit en mauvais état car on ne l’aimait pas. Du 1er janvier au 31 décembre son feuillage était identique. Ses plumets étaient sans grand intér�t. Depuis un bon moment je pensais la supprimer mais sans arriver à passer à l’acte. Aujourd’hui c’est fait mais il m’aura fallu plus de 3 heures : couper le feuillage pour le compost, découper la motte et broyer la souche. J’ai fait quelques recherches et je suis pratiquement certain qu’il s’agissait d’un Carex obnupta. Une peste qui en plus est une cavaleuse. A tel point qu’une 2ème touffe, heureusement plus petite, semble pousser à quelques mètres. A supprimer au plus vite… Rappelez vous son nom… A fuir absolument.

Samedi 29

De l’engrais gazon est répandu sur la pelouse. C’est un engrais organique qui pue. L’intér�t est de booster un peu la pelouse avant l’hiver car elle en a bien besoin.
Dans l’après-midi une petite pluie fine est arrivée et j’avoue �tre allé jardiner un petit moment… mais à reculons surtout en fait à cause d’un coup de mou car la pluie ne me dérange pas vraiment (quand on est normand bâtardé breton on ne craint pas la pluie !).
Plantation d’un cyclamen de Naples acheté à Pommorio. Son feuillage est surprenant. Il a été planté dans un endroit ou il n’y a aucun autre cyclamen (hybridation possible ? Je n’y crois pas mais noyé au milieu des autres il risquerait de passer inaperçu).

Retour dans le carré de graminées. Il y a un boulot de nettoyage qui va me prendre plusieurs jours.

Dimanche 30

Toute la journée dans les graminées. Des Stipa arundinacea sont supprimées (elles vieillissent mal), d’autres sont peignées pour enlever le feuillage grillé etc. Bref, du vide…

Lundi 31

Le carré de graminées est nettoyé complètement. Il va falloir maintenant replanter pour boucher les trous. Je me demande si je ne vais pas récupérer des plants de Verbena bonariensis (il y en a plusieurs dans différentes plates-bandes du jardin) et les installer au milieu des graminées. A voir.
Je pensais travailler plus longtemps mais une pluie froide est arrivée, sans compter le vent qui souffle... on se croirait en Bretagne (le pot de Crassula ovata a été descendu du muret sinon demain matin il est certain qu’on l’aurait retrouvé par terre et sans doute explosé).
Ce soir ça sent l’automne et un feu dans la cheminée est le bienvenu.
Suite en novembre 2022


RETOUR
N’oubliez pas de refaire un tour en...
Octobre 2021
Octobre 2020 Octobre 2019
Octobre 2018 Octobre 2017
Octobre 2016 Octobre 2015
Octobre 2014 Octobre 2013
Octobre 2012 Octobre 2011
Octobre 2010 Octobre 2009
Octobre 2008 Octobre 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en octobre 2022

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Contacter le webmestre

Contacter le webmaster