Arrosoirs & sécateurs

Erica arborea ’Pink Joy’

FICHE D’IDENTITE


Nom commun : Bruyère d’hiver
Origine : horticole. L’Erica arborea est originaire du Nord de l’Afrique, de l’Afrique orientale et du Sud-Ouest de l’Europe (région méditerranéenne).
Famille : Ericaea (Ericacées)
Caractéristiques : Arbuste dressé vigoureux de 1,5 à 2 m. Largeur 1 m. Port compact. Feuillage fin (feuilles en forme d’aiguilles).
Floraison : boutons floraux rose pâle (d’où son nom), s’ouvrant blanc à reflets roses, de la fin de l’hiver au milieu du printemps (janvier à mi-avril). Fleurs blanches parfumées (plante mellifère). La floraison recouvre complètement les tiges et les feuilles. 

Espèces et variétés voisines :
Les bruyères arborescentes sont des arbustes très intéressants :
- Erica arborea : ’Alpina’, ’Albert’s Gold’, ’Estrella Gold’ et bien sûr ’Pink Joy’
- Erica australis (bruyère d’Espagne), 1,50 m à 2 m, floraison avril-juin : ’Mr Robert’, ’Riverslea’ ;
- Erica lusitanica (bruyère du Portugal), 1,50 m à 3 m, floraison février-mai. ’George Hunt’ (feuillage jaune).
- Erica terminalis (bruyère de Corse) 1 m, floraison juillet-septembre.
- Rica x veitchii (hybride naturel de E. arborea et E. lusitanica
Parmi les grandes bruyères, il ne faut pas oublier de noter Erica caniculata : 1 à 2 m, pas de calcaire, floraison blanche de décembre à mars. Une des plus belles bruyères.
On ajoutera E. erigena ’Superba (syn. E. mediterranea) : floraison au début du printemps. 1,50 m

EXIGENCES DE CULTURE

Sol : léger, drainant plutôt acide à neutre mais accepte un sol légèrement alcalin.
Exposition : soleil. Eviter les endroits froids et les vents violents
Rusticité : -10°C (et moins)

PLANTATION

Commencez par griffer les racines.
Si on n’enlève pas le feutrage produit par les racines à l’extérieur de la motte, il n’y a aucune chance de reprise. Grattez avec une brosse métallique (par exemple) pour supprimer ce tapis de racines. C’EST INDISPENSABLE.
Plantez, tassez légèrement la terre griffez immédiatement après, arrosez puis mulchez en surface.
Tremper la motte pendant quelques minutes dans un récipient plein d’eau. Sortir la plante du conteneur. Placer la motte sur un lit de terre meuble et de terreau. Combler avec un mélange de bonne terre et de terreau. Arroser pour assurer un tassement correct.

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS

Méfiez-vous du manque d’eau la première année. Arrosez fréquemment en cas de sécheresse. Les années suivantes, normalement la bruyère se contentera de l’eau apportée par les pluies.
Apporter éventuellement un engrais pour rhododendron, azalée... au printemps.
On peut apporter du compost ou pailler le sol avec des feuilles.
Très important : dès la floraison terminée, il est impératif de tailler les rameaux (enlever environ 1/4 de le la hauteur) pour obtenir un arbuste dense et compact. Si vous ne le faites pas, le plant va se dégarnir du pied. Ce conseil est valable pour toutes les bruyères arborescentes.

ENNEMIS

Aucun

MULTIPLICATION

Bouturage à l’automne

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS

En plate-bande ou en massifs associées aux plantes de terre de bruyère (Azalées, Rhododendrons, Erables,...) et bien sûr aux Erica x darleyensis. On pourra garnir le sol au pied de l’arbuste avec des vivaces couvre-sol (Veronica peduncularis ’Georgia Blue’, Pulmonaria ’Majesté etc) sans oublier des bulbes qui fleurissent en fin d’hiver (perce-neige, muscari...).

NOTES PERSONNELLES

Depuis une bonne quinzaine d’années, j’ai E. erigena ’Superba en plein soleil devant la façade Sud. Mais j’ai découvert ensuite E. caniculata qui est superbe et plus récemment E. arborea ’Pink Joy’. Sa très longue floraison est étonnante.
LE PLUS : belle et très longue floraison
LE MOINS : rien

Retour aux floraisons de Février (mais j’aurais pu choisir janvier ou mars.

--

Erica arborea ’Pink Joy’